Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

28 novembre 2009 6 28 /11 /novembre /2009 09:30
Le parti du président veut s'ouvrir à la société civile, mais aussi interpeller l'électorat de Narbonne et de la Narbonnaise. Forcément, les contacts avec NN "canal historique" ne sont pas anodins.

La liste dans l'Aude conduite par le maire de Leucate et secrétaire départemental de l'UMP, Michel Py, pourrait réussir un joli coup politique et médiatique dans les prochains jours. Michel Py ne fait pas mystère d'ouvrir sa liste en direction de la société civile, mais encore d'adresser un signe fort à l'électorat narbonnais. Et pour ce faire, qui de mieux qu'un représentant de NN "canal historique", qui de mieux qu'un homme dont les initiales et la profession évoquent immanquablement l'ancien maire de Narbonne, Hubert Mouly. Depuis la dernière rentrée politique, Hugues Mouly, avocat

au barreau de Narbonne, petit-fils d'Hubert Mouly, apparaît de plus en plus souvent sur le devant de la scène, dans le sillage de Didier, son oncle, avocat lui aussi, qui a repris le flambeau d'un mouvement né juste avant la victoire historique de 1971. Dans le bulletin de NN à sortir (et présenté ce soir aux militants et sympathisants du mouvement), Hugues Mouly s'exprime très largement sur les prochaines élections régionales, les enjeux de cette échéance, et l'intérêt pour Nouveau Narbonne de s'y investir. Il ne parle certes pas en futur candidat, mais le positionnement est d'autant plus intéressant que Hugues Mouly est au coeur, au centre de nombreuses discussions. Au sein du mouvement, Bertrand Malquier, l'ami proche, secrétaire général de NN, le pousserait à vivre une telle expérience, un sacré baptême du feu en l'occurrence. Il n'est pas le seul, Léon Pujau, un compagnon de route de la première heure de Hubert Mouly, aussi. Mais encore Robert Dejean, et bien entendu Didier Mouly. Sans oublier cette récente rencontre avec Emmanuel Bresson, maire de Belcaire, président de l'AEMA (cette Association des Elus Municipaux Audois créée en son temps par Hubert Mouly, qu'il contribue à redynamiser), l'élu qui monte au sein de l'UMP audoise. La tentation Hugues Mouly est de plus en plus évidente, même si elle n'est pas encore actée.

Les raisons de cet "appel" Faire "appel" à un représentant de NN "canal historique" n'est pas anodin. A Narbonne et sur le Narbonnais, l'UMP n'a pas encore supplanté l'ancien "parti municipal", et une campagne efficace ne peut s'envisager en ce terroir qu'au travers du réseau NN. Pas le courant représenté par Moynier, mais bien celui qui encore et toujours réunit de belles "assemblées" à la faveur des réunions initiées par Bertrand Malquier. Du côté de l'UMP, c'est une évidence, on sait que Michel Moynier est "grillé", hors l'audience du conseil municipal, et les tentatives de "booster" quelques proches (Florence Vitasse et Thierry Barrière, pourtant encarté UMP mais jugé trop proche de l'ancien maire) semblent vaines. Mieux que quiconque, Michel Py sait tout le poids de voir apparaître le nom d'un Mouly sur sa liste. Quelle place lui sera réservée : la 5 e ? (Py occupant la première, Bresson la 3 e ) . Au-delà, il est peu probable que "H. M." et NN acceptent. La figuration n'étant pas le genre de la maison.


Source : www.l'indépendant.com

Cordialement le Blad.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents

Liens