Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 08:25

HARRISBURG, Pennsylvanie (AP) — Vous avez présenté votre permis de conduire, regardé la caméra, soufflé dans l'alcootest? Bravo, vous êtes autorisé à acheter une bouteille de vin au distributeur. La Pennsylvanie teste en ce moment les premiers "kiosques" à vin des Etats-Unis dans deux épiceries. Ces automates de haute technologie pourraient ensuite se retrouver dans une centaine de magasins.

Ces machines sont le résultat de la technologie et d'une législation complexe sur la consommation d'alcool en Pennsylvanie (nord-est des Etats-Unis). Les particuliers ne peuvent acheter des vins et spiritueux pour une consommation à domicile que dans des commerces appartenant à cet Etat.

La loi locale ne permet pas de vendre des bouteilles de vin dans les rayons des supermarchés. Ces dernières années, les autorités ont contourné en partie la difficulté en ouvrant 19 magasins d'Etat vendant de l'alcool dans des grandes surfaces.

Les kiosques constituent un pas supplémentaire: "un niveau accru de commodité dans la société pressée d'aujourd'hui", résume Patrick Stapleton, président du Conseil du contrôle des spiritueux (LCB) de la Pennsylvanie.

Le distributeur installé dans une épicerie Giant, près d'Harrisburg, propose 53 vins différents. Si les clients qui l'ont testé semblaient très satisfaits, les machines sont loin de faire l'unanimité. Craig Wolf, PDG des Grossistes de vins et spiritueux d'Amérique, met en doute leur efficacité pour empêcher la vente aux mineurs.

Keith Wallace, président de l'Ecole du vin de Philadelphie, critique de son côté une procédure "lourde", qui "envisage le pire sur les consommateurs de vin de Pennsylvanie", à savoir "que nous sommes une bande d'ivrognes mineurs intrigants".

La société Simple Brands fournit les kiosques gratuitement exigeant en contrepartie le droit de vendre de la publicité sur des écrans disposés sur les machines. Les distributeurs ont à peu près la taille de quatre réfrigérateurs, mais conservent les vins à température ambiante.

Le client sélectionne un vin sur écran tactile, présente une pièce d'identité, souffle dans un éthylotest et regarde une caméra de surveillance. Un employé de l'Etat à Harrisburg approuve à distance la vente après avoir vérifié que la photo sur la pièce d'identité est bien celle de l'acheteur.

Selon les autorités, la procédure dure 20 secondes. Les kiosques acceptent les cartes bancaires et sont fermés les dimanches et jours fériés. Leur utilisation entraînerait un prélèvement supplémentaire d'un dollar pour "frais de transaction" après la phase de test.

Le président de Simple Brands Jim Lesser ne cible pas une clientèle d'amateurs de vin. Les distributeurs ont été mis au point "pour le consommateur moyen qui veut une bonne bouteille de vin avec son bifteck ou ses fruits de mer", explique-t-il.

Des enquêtes montrent que les clients apprécient la commodité et la facilité d'usage des kiosques, et les ventes initiales ont dépassé les attentes, affirme M. Lesser. Les machines pourraient à terme faire leur apparition dans d'autres Etats américains.

Les viticulteurs locaux suivent l'initiative avec attention. Lee Miller, propriétaire de la société Chaddsford Winery, basée en Pennsylvanie, se dit en faveur de tout ce qui peut augmenter les ventes. "Si on ne peut pas mettre le vin dans les rayons, je pense que c'est un moyen formidable d'en proposer au consommateur", dit-elle.

Mais Bob Mazza, propriétaire de Mazza Vineyards, dans le nord-ouest de la Pennsylvanie, est déçu qu'aucune des 120 sociétés vinicoles de l'Etat ne soient représentées dans les kiosques. Pour le moment, les distributeurs ne proposent que des vins qui ont fait leurs preuves sur le plan commercial.

 

Source : www.nouvelobs.com

 

Cordialement le Blad.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents

Catégories

Liens