Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 13:22

D'Vinis, le livre signé du Suisse Alberto Dell'Acqua vient de remporter l'Oscar de sa catégorie. L'ouvrage a été désigné meilleur livre du monde consacré au vin. Le fruit de décennies de travail et de passion de ce Tessinois qui n'en est pas à son coup d'essai. Interview.

Chaque année, des milliers d'ouvrages consacrés aux arts et à l'histoire de la table et du vin sortent en librairie. Le marché du livre gastronomique connaît un engouement sans précédent. Pour les auteurs comme pour les éditeurs, la concurrence est de plus en plus rude. Cette année, le jury du Prix Gourmand a examiné 6000 ouvrages en quarante langues, parus dans 102 pays.

swissinfo.ch: Qu'est-ce qui, selon vous, a fait la différence avec les autres livres en lice?

Alberto Dell'Acqua: Franchement, j'ai été surpris, mais très heureux car je crois que le jury a senti l'enthousiasme que j'ai mis dans la rédaction de ces 420 pages, puisqu'il a récompensé, je cite: «l'audace d'une œuvre éditoriale riche en contenus historiques et d'actualité et qui est illustrée par une riche iconographie».

swissinfo.ch: Comment avez-vous organisé votre travail pour la rédaction de cet ouvrage?

A.D'A.: Il m'a fallu plus de dix ans de travail pour réaliser D'Vinis et rassembler les quelque 600 illustrations qui complètent le texte, et dont certaines sont d'ailleurs extrêmement rares. C'est un travail de recherche pour lequel j'ai consulté une centaine de musées et d'archives ainsi que d'innombrables sources bibliographiques.

Je tiens aussi à souligner l'effort de traduction qui a été consenti, puisque D'Vinis parait dans les trois langues nationales suisses ainsi que le graphisme qui distingue l'ouvrage pour son originalité.

swissinfo.ch: Justement, parlez-nous du contenu du livre...

A.D'A.: Je dirais d'abord qu'il faut ouvrir D'Vinis, le toucher et le déguster lentement, un peu comme un bon vin que l'on savoure gorgée après gorgée. J'ai aussi essayé de parler du vin d'une façon différente et de dire des choses nouvelles.

Pour ce qui est de l'histoire séculaire du vin, je me suis imaginé être l'hôte de l'une de ces rencontres divines des civilisations du bien boire. Une aventure magique et un voyage enivrant, qui m'a emmené à travers cinq millénaires.

J'ai aussi rencontré des personnages extraordinaires, qui savent décanter à merveille toutes les qualités de vin – et parmi eux de véritables champions – dont la personnalité et le travail ravissent l'esprit.

  (ZVG)

swissinfo.ch: Le vin et tout ce qui gravite autour de l'œnologie rencontrent un succès grandissant auprès du public. Une mode selon vous?

A.D'A.: Que l'on voyage dans l'histoire de la sommellerie ou que l'on remonte les civilisations du vin, on s'aperçoit finalement que le nectar des dieux est et a toujours été à la mode. Il s'agit d'un élément central de la culture et des plaisirs de l'humanité.

swissinfo.ch: Une telle récompense, c'est aussi un formidable sésame sur le plan international...

A.D'A.: En effet. Je pense qu'elle devrait permettre d'élargir la diffusion de l'ouvrage. Grâce notamment à mon éditeur, D'Vinis est déjà bien présent dans les pays de la francophonie. D'ailleurs, nous en sommes déjà à la seconde édition et une troisième version, en anglais cette fois, est en phase de préparation.

Et puis, à Paris, j'ai été contacté par des éditeurs qui envisagent d'acquérir les droits afin d'éditer D'vinis en russe et en chinois.

swissinfo.ch: Le fait qu'un auteur suisse décroche une telle reconnaissance a-t-il un lien avec l'histoire et la production vinicole suisse, voire tessinoise?

A.D'A.: Je ne pense pas... L'univers du vin ne connaît pas de frontières, même si l'ouvrage place la Suisse au centre du monde, en décrivant les premières découvertes archéologiques faites dans ce domaine, en Valais, à Avenches, et à Vindonissa en Argovie, avant de poursuivre le périple autour de la planète.

swissinfo.ch: Votre nom, Dell'Acqua, ne vous prédestinait pas vraiment à la passion du vin...

A.D'.A.: N'oublions pas que le vin est composé à plus de 90% d'eau, l'«acqua» précisément...(rires).

swissinfo.ch: Quels sont, le cas échéant, vos nouveaux projets?

A.D'A.: Investir du temps, avoir des projets, fait partie intrinsèque de l'ADN du journaliste, qui plus est, lorsqu'on dirige une revue, comme je le fais. Mais pour réaliser un ouvrage comme D'Vinis, je vais encore devoir réfléchir passablement avant de me lancer dans une nouvelle aventure.

Pour l'heure, je boucle mes valises et, comme Ulysse, je m'apprête à partir sur une petite île grecque qui embaume les effluves de vin... sans pour autant me reposer sur mes lauriers!


Source : Nicole della Pietra, Lugano, www.swissinfo.ch



Cordialement le Blad.
Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents

Catégories

Liens