Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 09:36

Le concours du meilleur sommelier de France va contribuer à la promotion des vins du Roussillon. C'est en substance ce qu'annonçaient la plupart des responsables vivticoles présents le 10 novembre dernier lors de la remise du prix à Manuel Peurondet.

Pour Fabrice Rieu et l'équipe du Comité interprofessionnel des vins du Roussillon, "nous avons rassemblé sur Perpignan, à l'occasion de cet évènement national, une centaine de sommeliers qui travaillent pour lma plupart, dans des établissements très prestigieux et qui seront demain les ambassadeurs vinicoles. Ils ont, durant ce séjourt, dégusté des vins qu'ils ne connaissaient pas forcément, ils ont parcouru un terroir qui exprime toute la puissance, l'ensoleillement et l'authenticité de nos produits, ils ont échangé avec des professionnels du vin et ont partagé notre art de vivre. Comme nous avons su communiquer avec les sommeliers, nous devons le faire avec tous ceux qui sont susceptibles d'appré&cier nos vins et qui ne les connaissent pas encore".

 

 

Une première en Languedoc-Roussillon.

 

C'est dans le même état d'esprit quer Michel Hermet, président des sommeliers du languedoc-Roussillon et restaurateurs à Nîmes, nous livra ses impressions : "Cette rencontre qui se déroule tous les deux ans depuis  presque un demi-siècle n'avait jamais eu lieu en Languedoc-Roussillon. Si le CIVR a su convaincre les organisateurs et l'union de la sommellerie ce n'est pas un hasard. Et nous devons ce concours au fait que cette région et ce département en particulier ont su accomplir d'énormes efforts en quelques décennies sur la qualité et la notoriété de leurs vins. Vous avez ici, et les sommeliers l'ont bien remarqué, une carte non négligeable à jouer avec, entre autres, les vins doux naturels ".

Et de VDN il en fut largement question au cours de ces deux journées puisqu'iuls étaient largement présents, que ce soit parmi les 400 vins proposés à la dégustation, comme lors des épreuves soumises aux candidats.

Autre grand moment sur la terrasse panoramique du Palais des Congrès : la découverte de cent ans de vins doux avec des cuvées allant de 1910 à nos jours. "Ces vins qui sont encore disponible à la consommation, ont été répérés par bon nombre de sommeliers, ils peuvent accompagner d'autres produits et rappellent toute la typicité de nos terroirs. Quelle autre région au monde peut proposer un concept ... ? " fait remarquer Yves Zier, responsable de la communication au CIVR.

 

Source : L'Indépendant, article de Jean-Paul Pelras.

 

 

Cordialement le Blad.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents

Catégories

Liens