Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

  • : Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

16 octobre 2019 3 16 /10 /octobre /2019 09:24
 
Depuis 2015 Michel Py s’acharne à aménager un nouveau bassin du port pouvant recevoir de plus grands bateaux, conformément à ses rêves de grandeur. Après avoir perdu des années à essayer à grand frais de monter un projet de SEMOP mal fichu, que nous avions dénoncé dès le début comme inadapté, il a fini par engager à toute vitesse la commune dans une entreprise hors de ses moyens financiers.
 
Un coût hors de nos moyens - Le coût annoncé officiellement est de 12 millions dont plus de 9 millions à la charge de la commune : c’est beaucoup pour une commune déjà surendettée. On peut de plus craindre que, comme d’habitude dans ce genre d’opération, des dépassements de devis n’augmentent encore substantiellement la dépense réelle.
 
Les délais trop courtsLe Maire a promis au Conseil municipal que les redevances portuaires nouvelles couvriraient les remboursements de ces emprunts colossaux sans grever encore plus le budget communal, à commencer par celui de la saison 2019. Ceci implique évidemment que le nouveau bassin soit opérationnel et rempli de nouveaux navires dès le 1ier juillet 2019. Pour des travaux lancés en principe en janvier 2019, plus tard en réalité, c’était quasiment mission impossible.
 
L’état au 7 juillet 2019 est sans appel : il y a à peu près autant de grues que de bateaux présents !
 
Moitié Nord : inaccessible aux bateaux
 
 
Moitié Sud : quelques bateaux à quai au milieu d’un chantier

La conclusion est imparable : il faut s’attendre à ce que les recettes 2019 soient beaucoup plus basses que prévu, sinon nulles. Ce sera donc le budget communal qui devra prendre en charge les remboursements d’emprunts en 2019, accroissant encore le déficit.
 
Les à-côtés – Mener ainsi à toute vitesse un chantier aussi important ne permet guère de se préoccuper des nuisances ressenties par le voisinage, d’autant plus sensibles que l’avant saison est bien engagée.
 
Les riverains propriétaires de superbes demeures, au calme au bord de l’eau apprécient particulièrement de voir leur repos gâché et leurs murs se fissurer lors de la mise en place des palplanches à quelques mètres de leurs propriétés.
 
Et le remplissage ? Michel Py assure que le manque d’anneaux sur la côte est tel que le remplissage du port par des bateaux de grande taille est certain, Quand on voit les annonces de projets dans la presse, on peut s’inquiéter :
 
 










 
 
Une gestion saine de ce projet aurait permis :

 

- de commencer par réhabiliter le port existant et ses installations obsolètes

 

- de ne pas attendre de 2015 à 2019 pour lancer ces travaux d’agrandissement

 

- de lancer ces travaux 4 ou 5 mois plus tôt dans l’année pour être prêt en début de saison
 
Source : https://leucatepourtous.blogspot.com/
Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles RÉCents

CatÉGories

Liens