Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 12:11

RAPPEL : Mende a lancé son forum du vin hier

Connaisseurs ou amateurs, ils avaient tous rendez-vous à Mende, hier, à l'occasion de la deuxième édition du forum du vin. Durant deux jours, la capitale lozérienne se transforme en cité vigneronne, renouant avec le passé viticole du département.
Organisée par l'association "Les Sarmatelles", cette foire est l'occasion pour tous de découvrir ou de redécouvrir les vins du sud de la France. Cette année, quarante producteurs ont répondu présent. Une seconde édition un peu différente de la précédente. « Nous avons fait quelques ajustements, l'organisation était trop lourde l'année dernière », précise Marie Molina, l'organisatrice. Le forum a donc été décalé cette année au vendredi et au samedi. « Pour éviter un dimanche désert », précise-t-elle.
Des producteurs locaux de fromages, de foie gras et de miel participent également à la fête. Histoire de marier les mets pour le plaisir des papilles.
En début d'après-midi, les visiteurs arrivaient en effectifs clairsemés. La faute à un temps capricieux. Ce qui n'a pourtant pas empêché certains de faire des affaires. « Je ne connaissais pas du tout ces vins, ils sont très bons » , avoue Martine, en vacances dans la région.
Deux ateliers d'initiation à la dégustation ont été offerts en fin d'après-midi. L'occasion d'aguerrir son palais et de savoir mettre des mots sur son ressenti. Une soirée musicale avec l'orchestre "Carré D'as" s'est tenue hier soir.
Le forum du vin se poursuit aujourd'hui dès 10 h avec de nouveaux ateliers de dégustations.



Aurore GAYOD

Le forum du vin, de 10 h à 18 h. Renseignements : Office de Tourisme de Mende. 04 66 94 00 23.

 

 

Source : www.midilibre.fr

 

Cordialement le Blad.

Repost 0
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 06:09

L'équipe du Pays Corbières et Minervois vient de présenter la 4ème publication des actes de l'Université de la vigne et du vin, version 2 009. Cette réunion s'est déroulée en présence d'Éric Andrieu, président du Pays ; Gérard Barthez maire de Ferrals-les-Corbières ; Nadine Franjus-Adenis conceptrice du colloque et Marie Creunier coordinatrice. Le thème de cette dernière université était : « Le vin est-il bon ? ». Les réponses à cette université sont diverses : pour l'œnologue le bon vin est conforme aux normes de l'office mondial de la santé et pour l'ingénieur agronome « le bon vin c'est d'abord du bon raisin » ; pour le marketing, le bon vin est celui qui se vend bien ; pour le médecin, le vin serait bon sous certaines conditions. Le thème 2 010 de cette université sera « Le prêt à porter du vin » avec une question : la médiatisation des vins haut de gamme suffit-elle à faire vendre le prêt-à-porter du vin. ?

 

Cordialement le Blad.

 

Source : www.ladepeche.fr

 

Repost 0
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 13:53

 
Il s'agissait de créer un nouveau concept, le « vin biologique », actuellement absent de la législation européenne. Pour le moment, des vins peuvent être commercialisés avec la mention « raisin issu de l'agriculture biologique », mais le concept bio ne s'étend pas à leur processus de fabrication et ces vins peuvent être vinifiés de la même manière que les vins conventionnels.

Le projet a été discuté pendant plusieurs mois en coulisses au niveau des experts européens. « Mais il n'a pas été possible de trouver un compromis acceptable » sur les normes à respecter en matière de production biologique, déplore la Commission européenne dans un communiqué.

« Les conditions de l'instauration de ces nouvelles règles ne sont pas réunies dans une majorité d'États membres. Je ne suis pas prêt à accepter un compromis sur les standards biologiques qui enverrait un mauvais signal aux consommateurs sur l'importance que la Commission attache à la politique de qualité », a expliqué le commissaire chargé de l'Agriculture, Dacian Ciolos.

Moins de sulfite, moins d'additifs

 

Le projet de la Commission visait à proposer une limite plus basse pour la teneur en sulfites que pour les vins traditionnels, ainsi qu'une liste plus réduite que pour les vins conventionnels des additifs autorisés et des aides au traitement autorisées.

Le recours à certaines pratiques oenologiques comme la chauffe aurait été restreint et certaines, comme la concentration par refroidissement ou la déalcoolisation notamment auraient même été proscrites, aux termes de la proposition de la Commission européenne.

Certains pays bénéficiant de climats moins cléments pour la vigne que ceux d'Europe du Sud, en particulier l'Allemagne et l'Autriche, étaient vivement opposés à la réglementation, selon une source européenne. Ils ont obtenu le soutien de la France, qui a proposé un niveau intermédiaire de teneur en sulfites, mais la Commission a jugé qu'il n'était pas assez élevé pour établir une réelle différence avec les vins conventionnels.

 

 

Source : AFP.

 

Cordialement le Blad.

Repost 0
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 06:11

 

Québec sera l'invitée de Bordeaux fête le vin, du 24 au 27 juin. Pour porter le message des cousins d'Amérique du Nord, Régis Labeaume, maire de Québec, sera en visite officielle à Bordeaux jusqu'au 30 juin. Il s'agira bien évidemment de renforcer les liens entre ces deux villes jumelées depuis quarante-huit ans.

Le maire de la capitale de la belle province s'est fixé quatre objectifs. Premièrement, développer les investissements ; une rencontre est organisée avec des chefs d'entreprise locaux. Ensuite, procéder à des recrutements dans les secteurs des technologies de l'information, du divertissement interactif, l'ingénierie ou encore l'architecture paysagère. Il s'agira également de renforcer les partenariats culturels à l'occasion d'une visite à la Rock school Barbey. Le concept a d'ailleurs été repris l'an dernier à Québec ; la salle s'appelle l'Ampli, comme amplificateur de talent. Enfin, Régis Labeaume évoquera l'aspect touristique en inaugurant le 23 juin la liaison aérienne Bordeaux-Québec.

À noter : la fête nationale Québécoise (24 juin) tombera en plein pendant la fête du vin.

 

Source : www.sudouest.fr

 

Cordialement le Blad.

 

Repost 0
14 juin 2010 1 14 /06 /juin /2010 06:08

 "Il a une bonne tenue en bouche. Pour une première année, c'est impeccable. Et je pense qu'il va se bonifier avec le temps. » Alexandre fête ses trente ans samedi, le jour de la fête de la vigne du Braden. Il fait aussi partie des dizaines de chanceux dégustant pour la première fois le vin issu des vignes de Quimper. Le Coteau du Braden, c'est son nom, est un blanc. La première récolte a donné 970 bouteilles. Et samedi, Les Amis de la vigne ont accueilli cette première cuvée 2009 avec les égards qui lui reviennent.

 

Aux enchères ?

Cet apéro géant-là se déroule dans la cour de l'école Edmond-Michelet. Et aucune autorisation ne manque. D'ailleurs, Bernard Poignant, le maire, est l'un des premiers à goûter le nectar. L'opération est rondement menée par Pierre Collorec, président des Amis de la vigne. Visite guidée de la vigne, quelques arpents situés à deux pas du boulevard Gutenberg. Un passage par le futur chai en cours de restauration. Puis direction la cour d'école pour le moment tant attendu : la dégustation.

Un groupe de chants de marins et le bagad d'Ergué-Armel sont là pour l'animation. Mais autant le dire franchement : une fois les premières bouteilles ouvertes, même sans les musiciens, l'ambiance aurait été gouleyante. Les Amis de la vigne ont bien fait les choses. Fromage et pain avant la dégustation. Sans oublier une attente entretenue par Pierre Collorec, prenant un malin plaisir à retarder au maximum la minute de vérité.

Premiers bouchons qui sautent dans un bruit plein de promesses. Le liquide jaune pâle coule dans les verres. La langue claque contre le palais. Chardonnay seul ou assemblage avec un Pinot gris, le breuvage n'a rien d'un muscadet. Mais le vin est vif, plaisant. Comme ces petits blancs de Galice. Pierre Collorec et ses amis ont le sourire. L'ambiance monte d'un cran. le tirage de la tombola peut commencer. Les gagnants repartent avec une bouteille. Conscients de posséder un vin déjà historique.

« Le but était de partager le produit de notre vigne. Les gens nous encouragent à continuer », analyse Pierre Collorec en passant d'un groupe à l'autre. Le vin va s'améliorer. C'est à nous de faire attention qu'on ne rate pas des étapes en suivant son cycle. Nous avons aussi la chance d'avoir des gens qui sont dans les métiers de la vigne. »

Pour des raisons évidentes de quantité, on ne peut acheter de bouteilles du vin quimpérois. « Nous le vendons au verre à l'occasion de fêtes. Mais pourquoi pas une vente aux enchères ? »

Comme aux Hospices de Beaune. Excusez du peu.

 

 

Jean-Pierre LE CARROU
Source : www.ouest.fr
Cordialement le Blad.
Repost 0
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 05:42

RAPPEL : L'institut national des appellations d'origine autorise la cuvée locale à prendre l'appellation de Grignan-les-Adhémar

Ils sont ravis ! Handicapés par la notoriété de la centrale nucléaire voisine, les vignerons du Tricastin viennent d'obtenir l'autorisation de l'Inao (Institut national des appellations d'origine), pour changer de nom. Histoire de se démarquer de l'image pas très sommelière de la plateforme d'enrichissement d'uranium.
Les Coteaux du Tricastin s'appelleront donc désormais Grignan-les-Adhémar. « Je suis soulagé et très satisfait », a ainsi déclaré Henri Bour. Le président du syndicat des vignerons voit dans ce changement de nom, une étape dans la reconquête d'un marché en partie plombé par « une image qui collait injustement à la peau » des professionnels locaux. Il espère que la nouvelle appellation, empruntée à la dénomination de la commune drômoise de Grignan,  

où résidait la marquise de Sévigné, rentrera en vigueur dès la récolte 2010. Les six vins – rouge blanc, rosée, répartis en primeurs et vins de garde – de la future ex-cuvée Tricastin, vont par conséquent recevoir de nouvelles étiquettes.
L'Inao a souligné qu'il s'agissait là d'une décision « exceptionnelle, qui n'a pas vocation à devenir une doctrine ». En effet, avant les Coteaux du Tricastin, des changements « limités » avaient été admis pour les AOC Côtes du Lubéron, rebaptisés Lubéron et Côtes du Ventoux, devenus tout simplement Ventoux.
Les viticulteurs du Tricastin, qui bénéficiaient d'une AOC depuis 1973, cherchaient à se démarquer du complexe nucléaire créé en 1974. Le déversement accidentel dans la nature de 74 kg d'uranium, échappés de la plateforme de l'usine Socatri, avait conforté les professionnels dans leur détermination à couper le cordon ombilical de l'homonymie.
Ça devenait une question de survie. Car bien que des analyses aient démontré l'absence de radioactivité suspecte dans le vignoble, l'appellation Coteaux du Tricastin a perdu 40 % de son volume écoulé en deux ans. Quant aux arrachages de vignes, « ils ont atteint 600 hectares en quatre ans, laissant 2 100 hectares pour l'AOC », poursuit Henri Bour.
Désormais, les représentants des vignerons drômois espèrent que « c'est une page qui se tourne », avec la nouvelle appellation. Le plus dur reste néanmoins à faire. C'est-à-dire « promouvoir le nouveau produit » auprès des clients traditionnels, grandes surfaces, cavistes et restaurateurs. Il s'agira aussi de trouver au Grignan-les-Adhémar de « nouveaux débouchés », une tâche ardue pour une appellation qui ne dépasse pas les 300 000€ de budget.


Source : www.midilibre.com

 

Cordialement le Blad.

Repost 0
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 12:29

La Fête des Pères sera le dimanche 20 juin 2010. Avez-vous déjà pensé à votre cadeau? Nous vous proposons d’offrir un magnum de vin Bordeaux, à apprécier en famille…

Présenté dans son élégante caisse bois vin, ce Montagne Saint-Emilion offre une suberbe robe rouge profond. Au nez, ce vin rouge 2006 dévoile d’intenses notes fruitées. Souple et velouté en bouche avec des tanins bien présents, le Château La Papéterie peut s’apprécier jusqu’en 2013.

Assemblage dominé par le Merlot, ce vin de Bordeaux se marie très bien avec un canard braisé aux champignons, un boeuf rôti ou des fromages comme le Boursault ou le Bleu des Causses.

Vous souhaitez commander ce magnum de vin Bordeaux Montagne Saint Emilion? Rendez-vous sur le site Easywine4u pour le commander en quelques clics.

 

 

Source : www.liste-vin.fr

 

CVordialement le Blad.

Repost 0
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 06:19

Dans le cadre du travail mené par l'association "les Vins de Marcelin", se déroulera, ce samedi 12 juin, "La Tasta".
"Les Vins du Café de Marcelin" : un voyage convivial et festif qui va du raisin au vin en trois temps : "las vendemnias" rassemblent hommes, femmes et enfants pour la récolte du raisin. Au printemps, le jus précieux commence à s'éveiller et à dévoiler ses arômes, laissant entrevoir le bouquet final : c'est le temps de "La tasta", le 12 juin. Encore quelques mois, et viendra le moment de "l'enquant" (14 août), vente aux enchères et grande fête populaire, devant le café historique de Marcelin Albert à Argeliers (11).
Programme : Matinée : découverte des vins du caveau du Château de Ventenac ; 11 h, dégustation des vins du caveau par le maître sommelier Jackie Bonnet,

accompagnée par chorale de la Vallée de l'Orb ; 13 h, repas au restaurant des vignerons de Ventenac (20 E , vin compris, rés. au 04 68 91 25 89).

 

 

Source : www.mdilibre.fr

 

Cordialement le Blad.

 

Repost 0
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 11:01

Le groupe Chamarré, qui a pour principale activité de commercialiser des vins français à l'étranger, est en redressement judiciaire depuis le 31 mai, a-t-on appris jeudi auprès de la société qui confirme une information de l'Expansion.

 

Source : www.lepoint.fr

 

Cordialement le Blad.

Repost 0
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 11:08

Handicapés par la notoriété de la centrale nucléaire voisine, les vignerons du Tricastin ont obtenu mercredi l'autorisation de rebaptiser leur appellation "Grignan-Les Adhémar", a-t-on appris auprès de l'Institut national des appellations d'origine (Inao). La cinquantaine de professionnels du vin composant le comité national viticole de l'Inao a "émis un avis favorable" sur cette demande déposée il y a presque deux ans, principale étape vers le changement de nom de l'appellation drômoise, a précisé à l'AFP une porte-parole de l'institut.

La nouvelle appellation d'origine contrôlée (AOC) fera pendant deux mois l'objet d'une "procédure nationale d'opposition", destinée à recueillir d'éventuelles contestations, avant d'être homologuée par un décret du ministre de l'Agriculture. "Je suis soulagé et très satisfait. Les vignerons avaient besoin de se débarrasser de cette image qui leur collait injustement à la peau. Le boulet est enfin coupé, ça va débloquer la situation", s'est réjoui le président de l'appellation, le viticulteur Henri Bour. Il espère que le nouveau nom, tiré de la commune drômoise de Grignan (où résidait la marquise de Sévigné) et de la famille noble régnant sur la région au XIIe siècle, entrera en vigueur "dès la récolte 2010" pour les six vins concernés (rouge, blanc et rosé, répartis en primeurs et vins de garde).

L'Inao a souligné qu'il s'agissait d'une décision "exceptionnelle, qui n'a pas vocation à devenir une doctrine", loin des changements limités admis pour les AOC "Côtes du Lubéron" ou "Côtes du Ventoux" rebaptisées en "Lubéron" et "Ventoux". Les viticulteurs du Tricastin, qui bénéficiaient d'une AOC depuis 1973, cherchaient depuis des années à se démarquer du complexe nucléaire implanté à partir de 1974-75 dans trois communes voisines. Une série d'incidents sur ce site, à l'été 2008, a précipité leur décision. Malgré une série d'analyses démontrant l'absence de radioactivité suspecte dans le vignoble, l'appellation a perdu "40% de son volume en deux ans" et les arrachages de vignes ont atteint 600 hectares en 4 ans, laissant 2.100 hectares pour l'AOC, a rappelé Henri Bour.

Source : www.lefigari.fr

 

Cordialement le Blad.

Repost 0

Articles Récents

Liens