Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

8 juillet 2017 6 08 /07 /juillet /2017 20:15
Repost 0
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 06:15

A Bordeaux, les représentants de l'ensemble de la viticulture française vont rencontrer jeudi pour la première fois le Commissaire européen à l'Agriculture, l'Irlandais Phil Hogan. Au menu des discussions: l'avenir de l'Europe du vin.

Forte de ses 11 milliards d'euros d'excédents commerciaux, la viticulture française entend faire passer un message sur la politique agricole commune (PAC) qui doit être réformée d'ici 2020: pas question de changer ou de revenir sur un modèle qui marche, et qui a failli disparaitre en 2012.
"Nous voulons rappeler à M. Hogan que la viticulture française souhaite garder les outils de compétitivité uniques dont elle dispose grâce à l'Europe et à sa politique agricole commune" a déclaré à l'AFP Bernard Farges, président de la CNAOC, qui rassemble les 17 régions viticoles productrices de vins à appellations, soit 70% du vignoble français. Se déclarant "très heureux de recevoir le Commissaire pour la première fois", il a fustigé en revanche l'absence prévue du ministre de l'Agriculture Stephane Travert à ce sommet du vin français. "C'est dommage et très regrettable, c'est un très mauvais signal" a-t-il estimé.

Le vin, dernier secteur régulé

Depuis la suppression des quotas de lait en 2015, et de sucre cette année, le vin reste le dernier secteur agricole en Europe à être régulé par des quotas de production, que la Commission précédente n'est pas parvenue à abolir lors de la renégociation de la PAC en 2012.
Depuis cette date, la viticulture reçoit chaque année quelque 280 millions d'euros d'aides communautaires. Les subventions portent sur l'aide à la plantation de cépages pour la transformation du vignoble, l'aide à l'investissement pour l'amélioration de la qualité environnementale du matériel de chai, à la promotion commerciale vers les pays non européens. Et enfin, au recyclage des sous-produits de la vigne, comme le marc.
En échange, la viticulture est régulée et contrôlée par un double dispositif: contrôle des surfaces plantées en amont, et contrôle sur le rendement (en hectolitre de vin produit à l'hectare) en aval.
Ce système empêche ainsi les crises de surproduction traversées dans le passé avec leur cortège de chute des cours, et d'arrachage massif de vignobles. "Nous ne voulons pas d'aide à l'hectare, comme dans le reste de l'agriculture, ce serait du saupoudrage qui risquerait d'entretenir sous perfusion des entreprises structurellement non rentables", assène M. Farges, lui-même viticulteur à Mauriac en Gironde, dans un domaine de 45 hectares. Malgré les récents retards de paiement des aides européennes aux agriculteurs, malgré la complexité "tatillonne", parfois ubuesque, des questionnaires administratifs en ligne à remplir avant d'obtenir le premier centime d'aide, M. Farges se dit "très attaché" au outils européens spécifiques à la vigne.

Protéger les indications géographiques

"Des gens excédés, il peut y avoir partout" dit-il, "mais il y a peu de secteurs qui dégagent autant d'excédents que la viticulture en France", fait-il valoir. Les vignerons français demanderont en revanche au Commissaire un renforcement du système de protection des vins à indications géographiques (IG) en cas d'accords commerciaux internationaux, car l'UE mène actuellement une vingtaine de négociations commerciales en parallèle, du Japon au Mercosur, en vue de possibles traités de libre-échange. Ils souhaitent aussi régler plusieurs problèmes lors du règlement "Omnibus" cet automne, un accord d'ajustement intermédiaire prévu avant la renégociation globale de la PAC.
En particulier, obtenir l'interdiction de transférer d'un vignoble à l'autre des droits de plantation, comme cela a été le cas récemment entre des régions en crise du sud ou de Loire, et Cognac, en plein boom, pour ne pas risquer de déstabiliser plus tard Cognac.
Les vignerons demandent aussi que la franchise pour le déclenchement de l'assurance-récolte puisse être abaissée à 20% de pertes, au lieu de 30% en cas d'intempérie. Actuellement, seuls 25% du vignoble français est assuré. Si la franchise était abaissée, cela inciterait d'avantage de viticulteurs à s'assurer, explique M. Farges.

Source : http://avis-vin.lefigaro.fr/ avec AFP.



 

Repost 0
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 06:48

Rendez-vous les 21, 22 et 23 juillet 2017 pour la 19ème édition du Festival des Vins d'Aniane ! 33 vignerons seront là pour assurer des ateliers th...ématiques, master class, visite des terroirs, initiation à la dégustation, visite guidée d’Aniane, etc. La restauration sera assurée par 6 foodtrucks, et une place privilégiée sera accordée à la gastronomie avec des Ateliers Repas de grands chefs régionaux, et le Dîner des Vignerons rythmé par des airs de jazz.
Infos : www.terrasses-du-larzac.com/…/le-festival-des-vins-daniane-…

Source : Domaine La Croix Chaptal

Repost 0
4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 05:59
Beauojolais wine at Vinexpo Bordeaux 2017

Do you know your Beaujolais?!

A new group of ladies emerged from the land of Beaujolais, with an inaugural kickoff at Vinexpo in Bordeaux last week. Unique and specific, their portfolio of wines is a hit.

I met some of the woman behind Elles Et Beaujolais- they are a compelling force in the region.

5 women, 5 vineyards and 1 common spirit: quality, tradition and passion

These woman, whose families have made wine in Beaujolais for centuries, joined forces to share their wines, and promote the region. They are genuine entrepreneurs! (Ce sont de véritables chefs d’entreprise!)

Elles Et Beaujolais

Céline Vernus (Rt), Ghislaine Dupeuble (Lt), and Céline Vermore (Center) are just a few of the women behind Elles Et Beaujolais. Château Moulin Favre, Château des Pertonnières, and Château de Lacarelle, respectively.

Each of them touch all aspects of running a family winery, and then some. From vineyard to vinification, and sales and marketing to business development, they understand a stronger force comes by uniting.

Although the ladies at Vinexpo were winemakers, the group is about more than wine. Other Elles Et Beaujolais members include chefs, restaurateurs, bed and breakfast owners and more. One thing they have in common is a love for the region, its heritage, gastronomy, and of course, the wine.

When you live in an area for years, you get to know your neighbors and those farther away too. One introduction leads to another. Two conversations turn into three. Several of the women realized they could help each other be successful through the sharing of ideas and experiences- both positive and challenging. They all have thoughts about promoting not only the wine, selling, and exporting, but the Beaujolais region and its businesses. After discussions and acknowledging the feminine touch is different, Elle Et Beaujolais was established January 2014. It currently has 25 members.

One program the group is completing will commence September 2018. They are working with specific Beaujolais area teachers and schools to educate children on the process of growing grapevines, understanding the winemaking process, and responsible drinking.

Other ideas in the making include food and wine events, and wine tasting weekends. But understand these ladies are Gen Xers and millenials! They are confident, assertive and liberal in their approach while having a strong sense of local community. Who knows what other types of creative enotourism and gastronomy related events will surface.

What I do know after tasting their offerings is this: they’re producing stellar wines from Beaujolais AOC through Cru Beaujolais.

Beaujolais is about great wines that have their secrets

Beaujolais Cru wines

The 10 Cru Beaujolais AOCs

Beaujolais AOC wines (Beaujolais, Beaujolais Supérior, Beaujolais-Villages, and Beaujolais + named commune are all under the one AOC) are generally lighter to medium+ style and mostly red from the Gamay Noir grape. They have lively fruit and acidity with a blush of tannins. Reds from Beaujolais-Villages tend to have deeper berry fruit flavors and a core of minerality as the AOC zone lies on granitic soils.

And the Beaujolais Crus, they’re 100% red from Gamay Noir ranging from full-bodied and complex to delicate, floral and aromatic, with delicious fruit and great structure. Most have excellent aging potential. They’re all great with food.

The Beaujolais AOC is also about whites and rosés. Just a small amount and harder to find- about 4% of total wine production- Beaujolais Blanc and Rosé are worth the search!

The five Elles Et Beaujolais wineries who attended Vinexpo produce red, and a small about of white, rosé, and sparkling wine. (I was particularly stuck by the Beaujolais Blanc and Rosé- stay tuned for a future post!) The region, which is beautiful by the way, and its wines have made many a headline. The ladies in this group are taking those headlines mainstream.

What to Know About Beaujolais

  • It’s both a geographical region in France and a wine appellation
  • Primary grapes are Gamay Noir and Chardonnay, with a touch of Aligoté
  • It can be fun, flirty and expressive or seriously delicate and smooth. It can show a powerfully intense masculine side or show up supple, tender and femininely fresh
  • When enjoyed young they’re fresh, but they can age for years
  • Common aromas of Beaujolais Rouge include red and black berries, red and black cherries, pepper, floral notes, and sometimes grapiness, bubble gum and slight banana due to carbonic and semi-carbonic maceration.
  • Beaujolais is often slightly chilled for serving (54-58 °F / 12-14 °C)
  • All colors of Beaujolais wine are great with a variety of foods

For more information:

Elles Et Beaujolais

Château des Pertonnières, Ghislaine Dupeuble

Les Terres De La Folie, Valerie Terrier-Jonnery

Château Moulin Favre, Céline Vernus

Château de Lacarelle, Céline-Audrey Vermorel

Domaine Baron de L’Ecluse, Chantal Pegaz-Gajowka

A special thank you to Vinconnexion and Michèle Piron!


Source : http://savortheharvest.com/

Repost 0
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 05:54
Repost 0
1 juillet 2017 6 01 /07 /juillet /2017 20:32

L'étang de Leucate (Photo illustration) / © Creative Commons/Christine und Hagen Graf L'étang de Leucate (Photo illustration) / © Creative Commons/Christine und Hagen Graf

L'étang de Salses-Leucate, situé dans les départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales, est devenu le 46e site français labellisé au titre d'une convention internationale sur les zones humides, a annoncé vendredi 30 jui, le ministère de la Transition écologique.

L'étang de Salses-Leucate, dans l'Aude et les Pyrénées-Orientale,s et ses zones humides périphériques viennent d'être reconnus "d'importance internationale au titre de la Convention Ramsar pour les zones humides".

La Convention de Ramsar est un traité intergouvernemental sur la conservation et la mise en valeur des zones humides et de leurs ressources.

Ces zones se caractérisent par une biodiversité exceptionnelle et jouent un rôle primordial dans l'épuration de l'eau et la prévention des crues.

"La désignation de ce site vient récompenser sa richesse écologique et les actions de gestion durable engagées depuis plusieurs années par les acteurs locaux", se félicite le ministère.
 

7 600 hectares 


Le site labellisé s'étend sur plus de 7.600 hectares répartis entre neuf communes, au bord de la Méditerranée.

"Il est situé le long d'un axe majeur pour les oiseaux migrateurs et constitue une des lagunes méditerranéennes françaises les plus représentatives et les mieux préservées", précise le ministère. "D'une très grande richesse écologique, ce territoire abrite une faune et une flore spécifiques liés à des écosystèmes devenus rares", comme des flamants roses, des aigrettes, des cistude d'Europe...

Les 46 sites Ramsar français couvrent près de 3,6 millions d'hectares répartis sur 35 sites en métropole et 11 outre-mer.

La baie de Somme, celle du Mont-Saint-Michel, la Camargue, le Golfe du Morbihan, les marais salants de Guérande et du Mès, les îles d'Amsterdam, Crozet, Kerguelen et Saint Paul, les lacs du Grand Sud néo-calédonien, le lagon de Moorea figurent parmi les sites français.

 

Source : AFP.

Repost 0
29 juin 2017 4 29 /06 /juin /2017 13:21
Repost 0
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 15:38

Les blondes

D'une couleur tirant sur le blond très clair, légère, délicate, marquée par une amertume très fine, c'est la bière de soif par excellence, plus appréciée pour ses qualités désaltérantes que pour ses caractéristiques aromatiques ou gustatives. Ce sont les bières emblématiques des grandes marques, qu'on trouve le plus couramment servies en demi-pression et proposées dans les rayons de la grande distribution.

Les blondes spéciales

Dans l'esprit des précédentes, d'un blond plus soutenu, ces bières affichent un degré supérieur à 5,5° et sont globalement plus riches et plus intenses. Les brasseurs jouent sur les différentes variétés de houblon pour conférer à ces bières un caractère plus marqué.

Les ambrées

D'une couleur or ambré à cuivré, ces bières sont issues de malts plus torréfiés que pour les bières blondes, et développent des arômes expressifs de réglisse, de fruits secs ou encore de tabac. En bouche, elles ne perdent rien en fraîcheur, mais se révèlent plus savoureuses que les blondes et sont souvent marquées d'une note un peu saline et fumée.

Les brunes

D'une couleur brun acajou à noir profond, les bières brunes sont élaborées à partir de malts fortement torréfiés. Elles se caractérisent par une mousse riche et crémeuse, et une grande onctuosité en bouche. Leur gamme aromatique est dominée par des notes de café, de chicorée, de pain d'épice et de cacao. Légèrement acidulées, elles sont généralement amères en finale.

Les blanches

Caractérisées par un léger trouble, les bières blanches sont veloutées en bouche et sont faites à partir de malts d'orge, mais également de froment. Le nez est délicat et frais, et livre des parfums de pain, de miel et d'agrumes ; la bouche est acidulée.

 

Mais attention à l'idée selon laquelle plus la bière est foncée, plus elle est forte ! La couleur de la bière est apportée par le malt (orge germé, séché puis plus ou moins grillé), et donne des indications sur le type d'arômes que l'on peut y trouver, mais cela n'a aucun effet sur le degré d'alcool ou l'amertume, due à la présence du houblon. Il est donc utile de se référer à la classification selon le type de fermentation :

Fermentation basse : elle fait appel à des levures qui travaillent à basse température et se déposent au fond de la cuve. Les bières obtenues sont de type lager, des bières légères, fleuries, finement amères et peu alcoolisées, parmi lesquelles on trouve entre autre les pils ou pilsner, du nom de la ville tchèque de Pilsen. Ce sont les bières les plus consommées au monde.

Fermentation haute : elle nécessite des levures actives à température élevée qui remontent en surface en fin de fermentation. Elle donne des bières de type ale, blondes à ambrées, plutôt riches et fortes en alcool, dont l'archétype est l'indian pale ale (IPA), une bière d'origine anglaise, riche en houblon, et très prisée actuellement du fait du retour en force de l'amertume. On peut citer également les stouts, de couleur sombre, parfois très noires, et les bières blanches non filtrées et d'aspect laiteux auquel elles doivent leur nom.

De nombreuses bières dites spéciales sont issues de fermentation haute. Quelques brasseries artisanales du Nord élaborent encore selon cette méthode des bières dites de garde, qui subissent une seconde fermentation en bouteille. On peut également citer les bière de trappiste brassées sous le contrôle de monastères historiquement rattachés à l'abbaye de la Grande Trappe, en Normandie ; les bières d'abbaye, brassée par des moines d'ordres religieux autres que trappistes mais produites essentiellement aujourd'hui de façon industrielle, et enfin les bières de saison comme la bière de Noël ou la bière de mars.

Fermentation spontanée : à partir d'un moût de bière laissé à l'air libre et ensemencé de façon naturelle, on élabore des bières de types lambic, gueuze ou faro. Les lambics sont souvent aromatisées aux fruits, la plus connues étant la kriek, à base de cerise. Le gueuze est une bière puissante obtenue par assemblage de jeunes et vieilles lambics, tandis que la faro est une lambic fraîchement brassée à laquelle on rajoute mélasse et sucre candi brun.

Par Olivier Bompas.

 

Source : http://www.lepoint.fr/dossiers/vins/special-bieres/les-differents-types-de-bieres-03-07-2014-1842935_3427.php

Repost 0
26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 15:11
Repost 0
26 juin 2017 1 26 /06 /juin /2017 13:43

<img src="https://www.maisondesvinsdecadillac.com/docs/uploads/2017/06/chateau-carsin-3.jpg" alt="" />

Un vin finlandais connu à l’international

Ce n’est qu’en 1990 que Juha Berglund a décidé d’entrer dans le monde du vin.

Alors qu’il ne parlait pas français et ne détenait aucune expérience viticole à son arrivée, c’est en participant à des dégustations à l’aveugle que Juha Berglund a commencé à apprécier le vin.

À présent propriétaire du Château Carsin situé sur la commune de Rions non loin de Béguey, il produit en moyenne 120 000 bouteilles par an sur un domaine d’une vingtaine d’hectares.

De plus, il s’adonne à toutes autres activités liées au vin tels que la vente d’articles et d’accessoires ou encore la publication d’une prestigieuse revue œnologique intitulée “Viini”.

Aidé par sa fille Nea qui elle, vit sur le domaine toute l’année, ils souhaitent tous deux constamment renouveler leur façon de concevoir le vin…

Une conception du vin différente des autres

En effet, Juha Berglund a décidé de suivre une voie différente de celle des autres producteurs viticoles du bordelais.

Pour preuve ; il a fait construire des installations viticoles inspirées des méthodes de vinification prônées par un producteur australien…

Le vin produit par le Château Carsin se distingue également pour ses cépages : il utilise le sauvignon gris pour son vin blanc et le carménère pour son vin rouge.

Par ailleurs en 2003, Juha Berglund a fait l’expérience de l’agriculture biodynamique.

C’est pourquoi aujourd’hui, l’exploitation de la totalité de ses terres repose sur des méthodes biodynamiques.

<img src="https://www.maisondesvinsdecadillac.com/docs/uploads/2017/06/chateau-carsin-2.jpg" alt="" />

Une vision de la vie basée sur le partage

Juha Berglund a pour habitude d’accueillir des touristes et des visiteurs tous les jours…

Le domaine rarement vide, c’est avec joie qu’il reçoit nombreux de ses amis.

En outre, lors des vendanges, cet exploitant viticole fait appel à une soixantaine de personnes tout droit venus de Finlande.

Amis, étudiants ou encore restaurateurs, Juha Berglund fait en sorte d’allier son vin avec des plats conçus par des chefs finlandais bénéficiant d’une grande renommée.

Source : https://www.maisondesvinsdecadillac.com/

Repost 0

Articles Récents

Liens