Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 14:07

"Son siège sera à Narbonne et l'origine de ses adhérents dépassera les frontières du Languedoc-Roussillon, et bien aude-là du Rhône. Et c'est une excellente chose ! " C'est ainsi que son futur président, Philippe Vergnes, présentait le 13 novembre dernier au Palais du Travail, le syndicvat régional des vignerons.

   L'assemblée constitutive est programée le 16 décembre. Et le vigneron de Névian demande à ses troupes " de venir très nombreux. Car ce sera un moment fort de la vie syndicale".

   Philippe Vergnes qui dirige déjà le syndicat audois, explique la raison d'être de cette nouvelle structure : "Si nous n'allons pas chercher une défense spécifique sur les dossiers viticoles, ce n'est pas les syndicats à vocation générale qui le feront".

  Contrairement aux généralistes que sont la FNSEA, les Jeunes agriculteurs, la Confédération paysanne, la Coordianation rurale ou le Modef, le nouveau syndicat n'aura que deux revendications principale : un prix du vin décent et obtenir les Droits de paiement unique (DPU).

  "C'est vrai qu'en 1992, nous avions refusé, moi le premier, les DPU. Parce qu'on pensait pas tomber si bas. Mais, aujourd'hui, je vais mouiller la chemise pour décrocher les DPU", martèle Philippe Vergnes.

   Il argumente : "Bruxelles alloue une enveloppe de 8 milliards d'euros en DPU que se partagent les céréaliers, les riziculteurs, les pruniers, les éleveurs... Mais rien pour els vignerons. Or nous tous des paysans. Nous voulons l'équité. Que les DPU soient par le nombre d'hectares travaillés ".

    Philippe Vergnes a également brossé un tableau de la situation actuelle. Avec "la plus petite récolte depuis 100 ans ", il pensait légitimement voir les prix enfin monter. Non seulement ça n'est pas le cas (sauf pour le vin blanc qui représente 5 % des volumes) mais le volume d'affaires conclues à Narbonne est insuffisant. A tel point qu'il n'y a pas  cotations.

   Le syndicaliste dema,de aux vignerons de tenir dans ce bras de fer qui les opposent au négoce :  "Il semble qu'ils ont encore deux ou trois d'approvisionnement. Même si c'est difficile, il ne faut pas vendre maintenant à des prix qui n'ont pas lieu d'être".

 

 

Source : Le Midi Libre, article de Sid Mokhtari.

 

Cordialement le Blad.

Repost 0
24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 09:36

Le concours du meilleur sommelier de France va contribuer à la promotion des vins du Roussillon. C'est en substance ce qu'annonçaient la plupart des responsables vivticoles présents le 10 novembre dernier lors de la remise du prix à Manuel Peurondet.

Pour Fabrice Rieu et l'équipe du Comité interprofessionnel des vins du Roussillon, "nous avons rassemblé sur Perpignan, à l'occasion de cet évènement national, une centaine de sommeliers qui travaillent pour lma plupart, dans des établissements très prestigieux et qui seront demain les ambassadeurs vinicoles. Ils ont, durant ce séjourt, dégusté des vins qu'ils ne connaissaient pas forcément, ils ont parcouru un terroir qui exprime toute la puissance, l'ensoleillement et l'authenticité de nos produits, ils ont échangé avec des professionnels du vin et ont partagé notre art de vivre. Comme nous avons su communiquer avec les sommeliers, nous devons le faire avec tous ceux qui sont susceptibles d'appré&cier nos vins et qui ne les connaissent pas encore".

 

 

Une première en Languedoc-Roussillon.

 

C'est dans le même état d'esprit quer Michel Hermet, président des sommeliers du languedoc-Roussillon et restaurateurs à Nîmes, nous livra ses impressions : "Cette rencontre qui se déroule tous les deux ans depuis  presque un demi-siècle n'avait jamais eu lieu en Languedoc-Roussillon. Si le CIVR a su convaincre les organisateurs et l'union de la sommellerie ce n'est pas un hasard. Et nous devons ce concours au fait que cette région et ce département en particulier ont su accomplir d'énormes efforts en quelques décennies sur la qualité et la notoriété de leurs vins. Vous avez ici, et les sommeliers l'ont bien remarqué, une carte non négligeable à jouer avec, entre autres, les vins doux naturels ".

Et de VDN il en fut largement question au cours de ces deux journées puisqu'iuls étaient largement présents, que ce soit parmi les 400 vins proposés à la dégustation, comme lors des épreuves soumises aux candidats.

Autre grand moment sur la terrasse panoramique du Palais des Congrès : la découverte de cent ans de vins doux avec des cuvées allant de 1910 à nos jours. "Ces vins qui sont encore disponible à la consommation, ont été répérés par bon nombre de sommeliers, ils peuvent accompagner d'autres produits et rappellent toute la typicité de nos terroirs. Quelle autre région au monde peut proposer un concept ... ? " fait remarquer Yves Zier, responsable de la communication au CIVR.

 

Source : L'Indépendant, article de Jean-Paul Pelras.

 

 

Cordialement le Blad.

 

 

Repost 0
24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 09:29

Si l'on en croit ce qui est écrit ce message viendrait de la police :

 

DIFFUSEZ LE PLUS LARGEMENT POSSIBLE CE MESSAGE
VENTE DE PARFUM  Bonjour à tous, Ce n'est pas une blague. Ça s'est produit sur un parking d'AUCHAN... MAIS !!! possible
 dans les autres ... 
Message de mise en garde pour toutes et
 tous.
Une femme a été approchée hier
 après-midi dans le stationnement du
centre Auchan par deux hommes, lui demandant quel parfum
 elle portait. Après
ça, ils lui ont demandé si elle aimerait sentir un
 échantillon d'une
 nouvelle fragrance qu'ils seraient prêts à lui vendre
 à un prix très
 raisonnable. 
Elle aurait probablement essayé si elle
 n'avait pas reçu un mail il y
 a quelques semaines, l'avertissant du complot
 'Essayez notre nouvelle
fragrance'... Les hommes ont continué à se
tenir entre les voitures
 stationnées, probablement en attente d'une autre
 victime. 
 
Mon amie a arrêté une autre femme qui
 s'en allait dans leur direction,
 les a pointés du doigt, et lui a dit comment elle avait
 reçu un mail au
 boulot l'avertissant que si quelqu'un se
 présentait à vous dans un centre
 d'achat ou un stationnement, en vous demandant de
 SENTIR UN PARFUM qu'ils ne
 vendent pas cher. CECI N'EST PAS UN PARFUM, C'EST
 DE L'ÉTHER !!!!!! 
Lorsque vous le sentez, vous perdez
 connaissance et ils prendront tout
 ce qu'ils veulent : votre sac à main, votre argent,
 vos paquets, et qui
 sait, quoi d'autre. 
 
Si elle ne s'était pas souciée de ce
 mail, elle aurait probablement
 senti le ''Parfum''
 S V P, PASSEZ CE MESSAGE À TOUTES VOS
 CONNAISSANCES, ET SOYEZ EN
 ALERTE ET AVERTIS ! 
CECI S'APPLIQUE AUX MAMANS, AUX FILLES,
 AUX GRAND-MÈRES, TANTES,
 SOEURS ET AMIES. 
SI VOUS ÊTES UN HOMME, PASSEZ LE MESSAGE
 À VOS FAMILLES ET AMIES.
Conseil Général de la Sarthe 
Direction des Routes 
S.G.R. - S.R.E. Police Nationale 
6 avenue Mendès France 
72072 LE MANS Cedex 9 
Tél : 02 43 54 79 73 
Fax : 02 43 54 73 82

 

 

Cordialement le Blad.

Repost 0
23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 09:40

Hier visite à Tressère, dans les Pyrénées-Orientales, pour une réunion sur Napoléon, sujet de la conférence Murat :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin l'apéro.

 

Cordialement le Blad.

Repost 0
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 09:11

Soirée de gala à l'abbaye de Fonfroide : le samedi 20 novembre - avec le soutien de Olier Ruiz. Véritable opération de séduction, il s'agit pour  les vignerons du terroir de témoigner de leur métier, avec passion. Espace dégustation au coeur de l'abbaye, de 16 h 30 à 18 h 30. Visite nocturne de Fonfroide, suivie d'un dîner gastronomique orchestré par 3 chefs gastroomique de la Narbonnaise, Serge Armengol, de la Table de Fonfroide, Eric Marsanne de la Table du Château, à Bizanet, et Lionel Giraud, de la Table Saint-Crescent, à Narbonne.

 

 

Treize : comme 10 caves particulières, Abbaye de Fontfroide, Château Auris, Château Beauregard Mirouze, Domaine de Sainte Johannès, Domaine Pradines d'Amont, Domaine Saint Henri de la Caunette, Domaine Sainte Eugénie, Domaines Barsalou, SDomaine Cigalus de Gérard Bertrand. Et les 3 caves coopératives, Névian, les Celliers de l'Aussou et les Celliers d'Orfée.

 

Le dimanche : à partir de 10 heures, dégustation dans des amphores et en bouteilles, conférence et animations sur le vin, visite du Musée des Granoliers, marché artisanal et gourmand, possibilités de restauration, etc...

 

Source : L'Indépendant.

 

Cordialement le Blad.

Repost 0
20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 16:57

A Bizanet, on parle crus jusque dans les lieux les plus sacrés. Et ce sera le cas une fois encore ces 29 et 30 novembre. A l'abbaye, dans un premier temps, à Bizanet, le lendemain, pour un vrai dimanche de fête. Deux jours pour célébrer les vins, les femmes et les hommes du Terroir de Fontfroide.

Créée en 2005, la Ronde des Cépages a clairement affiché son ambition, celle de faire connaître la richesse et la spécificité des cépages cultivés sur le Terroir de Fontfroide au plus grand nombre, qu'ils soient amateurs ou néophytes.
La manifestation propose ainsi la dégustation des vins "bourrus", c'est-à-dire des vins qui sont à peine vinifiés. Une expérience surprenante qui suggère les promesses des vins assemblés et invite à leur découverte.
Festive et ludique, la journée du 30 novembre sera une fois encore placée sous le signe de la rencontre et de la convivialité, tout en réservant une foule d'animations à destination des familles qui viendront à Bizanet. Car en découvrant le Terroir de Fontfroide, ses vins et le savoir-faire des vignerons, c'est toute la famille qui y trouvera un petit coin de bonheur. Pour la 4e édition de la Ronde des Cépages, c'est tout un village, celui de Bizanet qui sera en fête et jouera la carte de la pédagogie, de la convivialité, de cave en cave pour une agréable découverte du village.
Un spectacle musical sur la vigne, un marché de Noël sur la place, un marché au gras à la distillerie, des démonstrations de cuisine, des chants et danses occitanes dans les rues de Bizanet, des ateliers de maquillage pour les plus jeunes et même un sculpteur sur glace, sans oublier – pour les plus nostalgiques – une exposition de 2 CV... Vous l'aurez compris, l'édition 2008 de la Ronde des cépages tient déjà du millésime.

 

Renseignements : Syndicat d'initiaitves de Bizanet, tel. 06 86 68 98

 

Menu d'Eric Marsanne au prix de 17,50 euros par personne : terrine de pot au feu de boeuf et foie gras de canard, vinaigrette d'herbes; suprême de volaille farci, pomme rösti et jus de champignon; gâteau chocolat marron.

Treize vignerons et caves coopératives du Terroir de Fonfroide vous invitent à la découverte de leurs vins.

 

Source : L'Indépendant.

 

Cordialement le Blad.

Repost 0
20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 08:43
Languedoc : 10 décembre, l'avenir de demain !! Venez découvrir la nouvelle aoc du Languedoc et du Roussillon !

Clairette du Languedoc : 14 janvier, l'aoc souffre d'une image assez floue alors qu'elle possède un grand nombre de caractères.

Terrasses du Larzac : 4 février, nom accolé à l'aoc coteaux du Languedoc, depuis bientôt  3 ans, les terrasses du larzac sont à la page. Très appréciés, ces vins sont aujourd'hui devenus les nouveaux représentants du Languedoc.

Gres de Montpellier : 11 mars, un autre vin très en vogue !! Beucoup de diversité et de style dans cette aire aoc coteaux du languedoc.

Muscat de Mireval : 22 avril, souvent dans l'ombre de Frontignan, les muscats de Mireval sont pourtant tout autant intéressants.

Muscat de Frontignan : 13 mai, la plus importante aire aoc de muscat en Languedoc.

Muscat de Lunel : 10 juin, un vin se situant gustativement entre Frontignan et St Jean de Minervois. Très apprécié par les amateurs de muscars !


Source : Aude AS.

Cordialement le Blad.
Repost 0
20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 08:38

Le 2008 aussi exceptionnel que le 1975! Pour les amateurs de vins, l’arrivée du Beaujolais Nouveau est le temps de célébrer. Chaque année, des milliers de caisses du 1er vin de l’année sont goûtées le 3ème jeudi du mois de novembre. C’est une célébration semblable au 1er bébé de l’année, le 1er janvier.

« Cette année, tout est tombé en place pour produire un vin nouveau parfait » de dire George Duboeuf, le Roi du Beaujolais et celui qui a lancé cet événement vinicole et médiatique international. « Une année parfaite pour les meilleurs producteurs qui ont pu exercer leurs talents sur des matières idéales ».

Les vendanges 2008 commencèrent un peu plus tard, avec de faibles productions à l’hectare, qui rappellent celles de 1975. Ces faibles volumes sont dus à 20 jours sans pluie, avec un vent du nord et du soleil juste avant les vendanges (récolte). Les raisins sont plus petits et le vin a ainsi plus d’intensité et de concentration d’arômes.

Cette année, les quantités de Beaujolais Nouveau disponibles sont donc réduites au niveau mondial. Heureusement pour nous, Alcool NB a commandé son Beaujolais Nouveau il y a plusieurs mois. Ainsi, nous pourrons tous et toutes apprécier le vin nouveau exceptionnel de cette année.

Si vous pouvez mettre la main sur une bouteille – ou une caisse, pourquoi pas – de Beaujolais Nouveau 2008, vous goûterez un vin somptueux, de petits fruits rouges (framboises et fraises), avec des notes de bleuets et d’épices. Le côté « banane » habituel est absent cette année. Et grâce aux petites récoltes et au temps sec, le 2008 est plus puissant et concentré que le 2007.

L’arrivée du Beaujolais Nouveau signale le retour du temps, en novembre où l’on boit notre « nouveau » sans prétention, comme à Lyon (en France) dans des gobelets qu’on vide assez vite! C’est aussi le temps où l’on verra à nouveau les vrais amateurs être à l’ouverture des magasins pour y acheter les premières bouteilles du nouveau millésime.

Source : www.jminforme.ca

Repost 0
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 16:53

Comme l'an dernier, Jojo z'et moi sommes allé à une réunion sur Napoléon à Narbonne, toujours à la salle des synode. Voici quelques photos de cette "reunion"/



























Maître Alric, traditionnel conférencier.


















On voit pas grand chose. C'est une tapisserie.


















Enfin le traditionnel apéro de fin de séance.

















Cordialement le Blad.
Repost 0
16 novembre 2008 7 16 /11 /novembre /2008 09:49
Un vigneron de Sainte-Vallière, adhérent à la cave d'Argeliès a comparu mercredi 12 novembre devant le tribunal correctionnel de Mopntpellier. Lors de la dernière manifestation régionale, le 25 juin 2008 à Montpellier, il avait été vu en train de lancer un caillou vers les forces de l'ordre, et le projectile avait atterri sur le bouclier d'un CRS.
Le militaire n'avait pas été blessé, et son état n'a pas fait l'objet d'une interruption de travail. Insistant sur la faiblesse des conséquences de m'acte;l'avocat du vigneron, Jean-Pierre Kardsenty, avocat au barreau de Paris, souvent mandaté par la Fédération Audoise des caves, a plaidé la relaxe. Mais le procureur, pour parer aux troubles à l'odre public, a, lui, requis deux mois avec sursis. Finalement, le vigneron a été reconnu coupable et a été condamné à 8 jours avec sursis.
Le syndicat des vignerons, en délégation régionale, a tenu à assister le vigneron dans cette épreuve judiciaire, et des délégués de l'Hérault, du Gard, et de l'Aude ont fait le trajet jusqu'au tribunal.


Source : l'Indépendant.


Cordialement le Blad.
Repost 0

Articles Récents

Liens