Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 12:02
Dieudonné.

La pornographie mémorielle que nous impose Dieudonné à propos de l'esclavage est totalement inadmissible. J'encourage toutes les personnes de bonne volonté à faire barrage aux idées antisémites véhiculé par ce sombre individu, notamment lors des européennes.

Cordialement le Blad.
Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 09:53
Les Perpignanais vont retourner aux urnes. Hier, le Conseil d'Etat a confirmé l'annulation des élections municipales en raison de la « fraude à la chaussette » révélée lors du scrutin du 28 mars. La plus haute juridiction administrative a fait valoir que, compte tenu du faible écart - 574 voix d'avance pour le maire UMP sortant, Jean-Paul Alduy - il n'était pas sûr qu'« en l'absence de fraude, la liste élue l'aurait emporté ». Le résultat des opérations de vote dans un bureau de Perpignan « ne pouvait être considéré comme sincère eu égard à la manoeuvre frauduleuse » constatée. Le secrétaire d'Etat à l'Intérieur, Alain Marleix, s'est dit « étonné » de l'annulation du scrutin. Lors du dépouillement, au second tour, le président du bureau de vote, frère d'un colistier de Jean-Paul Alduy, avait été trouvé en possession de bulletins et d'enveloppes dissimulés dans ses poches et ses chaussettes. Il a été mis en examen pour fraude électorale. Deux autres personnes, dont la deuxième adjointe au maire, sont aussi poursuivies pour complicité de fraude électorale.

Source : www.lesechos.com

Cordialement le Blad.
Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
3 mars 2009 2 03 /03 /mars /2009 08:42

 

 

Cet article s’appuie sur les vidéos tournées par Jacques-Olivier Teyssier, lors de la session du conseil régional du 23 février. A voir sur www.montpellier-journal.fr.

 

Interrogeant Georges Frêche sur les relations avec la Généralitat de Catalogne, Pierre Becque, conseiller régional Nouveau Centre des Pyrénées-Orientales, a fait référence aux propos sur les Catalans tenus par le président de la région devant ses étudiants : « Je vous aime, oh Catalans, je vous aime, oh Occitans mes frères, je vous aime. Vous faites un petit institut, une merde pour propager le catalan auprès de 4 gugusses, tout le monde est content, évidemment ils parlent catalan comme ça personne les comprend à 3 km de chez eux ». Réponse de Frêche : « Vous évoquez un torchon qui paraît dans les Pyrénées-Orientales et dont l’instigateur est l’ancien directeur de cabinet d’une personnalité politique importante. Je n’en dirais pas plus… »

Bourquin s’exprime ensuite. Il commence par dire : « Je prends la parole non pas pour donner de la valeur à ces propos nauséabonds rapportés par monsieur Becque ». C’est du Bourquin tout craché. Il faut toujours qu’il se prenne les pieds dans le tapis. Les propos « nauséabonds » en question étant ceux tenus par Georges Frêche.

Le président du conseil général des P.-O. est dans son registre habituel, contestant ma qualité de journaliste (Il oublie les interviews qu’il m’a accordé. Il oublie aussi m’avoir beaucoup embarrassé en déclarant en avril 2002, devant une large assemblée, que j’étais le meilleur journaliste du département). Bourquin conclut sa réponse : « Il faudrait éventuellement voir si elle (la personne) n’avait pas un contrat de travail avec l’agglomération dirigée par monsieur Alduy. Vous avez fait la boucle. Ils sont tous au fond de la poubelle et je pense qu’ils seront évacués dans peu de temps à l’occasion des nouvelles élections. »

Bourquin exagère un tout petit peu quand il dit que perpignan-toutvabien.com le présente comme : « Le pire des voyous et que j’ai tué père et mère ». Mais veut il simplement dire que notre site suit de prêt ses démêlées judiciaires ? Bourquin a été condamné à trois mois de prison avec sursis et il est mis en examen dans une lourde affaire de favoritisme dans des marchés publics avec l’agence de publicité de Pascal Provencel, Synthèse, depuis rebaptisée Sens Inédit…

Pour Frêche je suis l’ancien directeur de cabinet d’une personnalité politique importante. On comprend qu’il ne cite pas son nom, car je ne suis jamais passé, même un jour, dans le cabinet d’un homme politique. Et je n’ai jamais non plus postulé à ce type de poste. Bourquin est plus prudent. Pour lui, « Il faudrait éventuellement voir » si cette personne... Bourquin se montre interrogatif parce qu’il sait très bien que je n’ai aucun contrat de travail avec l’agglomération Perpignan-Méditerranée présidée par le maire UMP de Perpignan.

Bourquin n’a jamais contre moi trouvé que les arguments du discrédit. Fin 2002, en feuilletant la toute fraîche encyclopédie illustrée des Pyrénées-Orientales principalement destinée aux collégiens, co-éditée par le conseil général et les Editions Privat, j’étais tombé sur un article plaçant Robert Brasillach, rédacteur en chef de Je Suis Partout, véritable organe du fascisme français pendant l’Occupation, dans le Panthéon des lettres Roussillonnaises à côté de Claude Simon, prix Nobel de Littérature. J’avais fais une série d'articles sur le sujet, la presse nationale pris le relais, Libération, L'Humanité... Deux journalistes de Canal + étaient venus faire un sujet. Le président du conseil général, Christian Bourquin, les reçu et il leur raconta que j’étais salarié du conseil régional alors présidé par Jacques Blanc. Les deux journalistes sortirent de l'hôtel du département décomposés, persuadés que je les avais manipulés. J'ai eu le plus grand mal à prouver quelque chose qui n'existait pas. Je leur ai conseillé de faire toutes les vérifications concernant ma situation. Ce qu'ils ont fait. Et leur sujet, d'ailleurs remarquable, fut diffusé par la Canal +.

Je ne vais pas faire ici la liste de tous les coups pendables que Bourquin m’a fait. Ce serait trop long et je la réserve à un livre qui se termine.

Lors de son intervention au conseil régional, Frêche a dit : Moi j’aime les Catalans, les Occitans et j’aime encore plus les Français… ». ça fatigue de l’entendre tout le temps dire qu’il aime les Catalans. Les Catalans, ils ne demandent pas à Georges Frêche de les aimer, ils lui demandent de les respecter.

Un confrère de Midi-Libre m’expliquait qu'un membre de l’entourage de Frêche lui avait dit que cet enregistrement était un péril majeur, qu'il allait faire le tour de la région et causer des dégâts y compris dans l’électorat de gauche. Si Frêche et Bourquin ont tiré à l’arme lourde sur le messager, c’est bien parce que la diffusion de cet enregistrement leur pose un sacré problème.

Nous avons été contacté par un rappeur qui veut mettre les paroles de Frêche en musique. L'idée est sympa.

Si tous les cons...de la région se donnent la main...

Nous nous garderons bien d’annoncer la revanche des cons. Mais qui sait…


source : perpignan tout va bien

Cordialement le Blad.

00:32 - Par Fabrice THOMAS - 2009
Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
28 février 2009 6 28 /02 /février /2009 08:05

  Geroges Frêche.

 

16:36 - Par Fabrice THOMAS - 2009

Voici les extraits d’un enregistrement fait lors d’un cours du professeur Georges Frêche devant ses étudiants, à Montpellier en 2008. Certifié conforme (enregistré par un étudiant sur son téléphone portable). Mitterrand, le pape, les harkis… Les propos outranciers de Georges Frêche lui collent à la peau. Personne ne trouve grâce aux yeux de ce personnage boursouflé d'orgueil. Même pas les électeurs et surtout pas ceux qui votent pour lui.

Ecoutez l'enregistrement. Cliquez dans la colonne de droite. Découpage par thèmes.

"…On ruine les paysans africains en vendant nos produits subventionnés par l’Europe, mais c’est pas les agriculteurs qu’il faut subventionner, Blair a raison c’est les chercheurs. On s’en fout des agriculteurs, on s’en fout. D’ailleurs aujourd’hui avec 5 % d’agriculteurs en France, on produit autant qu’avec 40 % en 1945 et avec 2 % on produira aussi bien qu’avec les 5 % actuels, donc on peut encore en perdre les trois cinquièmes.

Oui, Ce que je vous dis c’est l’évidence. Ah, mais si les gens fonctionnaient avec leur tête, mais les gens ils ne fonctionnent pas avec leur tête, ils fonctionnent avec leurs tripes. La politique c’est une affaire de tripes, c’est pas une affaire de tête, c’est pour ça que moi quand je fais une campagne, je ne la fais jamais pour les gens intelligents. Des gens intelligents, il y en a 5 à 6 %, il y en a 3 % avec moi et 3 % contre, je change rien du tout. Donc je fais campagne auprès des cons et là je ramasse des voix en masse.

Enfin, aujourd’hui je fais ce qui m’intéresse, comme Président de Région, j’aide les lycées, j’aide la recherche et quand je ferai campagne, dans deux ans pour être de nouveau élu, je ferai campagne sur des conneries populaires, pas sur des trucs intelligents que j’aurai fait. Qu’est ce que les gens en ont à foutre que je remonte les digues, les gens s’occupent des digues quand elles débordent, après ils oublient, ça les intéresse pas, les digues du Rhône, les gens ils s’en foutent, ah à la prochaine inondation, ils gueuleront qu’on n’a rien fait. Alors moi je mets beaucoup d’argent sur les digues du Rhône, mais ça ne me rapporte pas une voix, par contre si je distribue des boites de chocolat à Noël à tous les petits vieux de Montpellier, je ramasse un gros paquet de voix. Je donne des livres gratuits dans les lycées. Vous croyez que les connards me disent merci, ils disent non ils arrivent en retard, comme si c’était ma faute parce que l’appel d’offres n‘avait pas marché et que donc il y avait quinze jours de retard dans la livraison.

Les gens, ils disent pas merci, d’ailleurs les gens ils disent jamais merci. Les cons ne disent jamais merci. Les cons sont majoritaires, et moi j’ai toujours été élu par une majorité de cons et ça continue parce que je sais comment les « engraner », « j’engrane » les cons avec ma bonne tête, je raconte des histoires de cul, etc… ça un succès de fou, ça a un succès fou. iIs disent, merde, il est marrant, c’est un intellectuel mais il est comme nous, quand les gens disent "il est comme nous", c’est gagné, ils votent pour vous. Parce que les gens ils votent pour ceux qui sont comme eux, donc il faut essayer d’être comme eux.

Là, les catalans me font chier, mais je leur tape dessus parce qu’ils m’emmerdent, mais dans deux ans, je vais me mettre à les aimer je vais y revenir je vais leur dire, mon Dieu, je me suis trompé, je vous demande pardon, ils diront : qu’il est intelligent, ils me pardonneront, ils en reprendront pour 6 ans. C’est un jeu, qu’est ce que vous voulez il faut bien en rire. Avant je faisais ça sérieusement, maintenant j’ai tellement l’habitude de la manœuvre que ça me fait marrer.

Les cons sont cons et en plus ils sont bien dans leur connerie. Pourquoi les changer, pourquoi voulez vous les changer ? Si vous arrivez à faire en sorte que les gens intelligents passent de 6 à 9 % voire à 11, vous ne pourrez pas aller au-delà. Mais les cons sont souvent sympathiques, moi je suis bien avec les cons, je joue à la belote, je joue aux boules. Je suis bien avec les cons parce que je les aime, mais ça ne m’empêche pas, mais après quand vous avez raison, après ils vous donnent raison, mais toujours 3 à 4 ans après.

Toujours 3 ou 4 ans après, ils disent, mais il est pas si con parce que après tout ce qu’il a fait ça marche.Donc vous faites des trucs, vous vous faites élire, 6 ans. Les 2 premières années vous devenez maximum impopulaire, vous leur tapez sur le claque bec, etc… ah salop le peuple aura t’a peau, on t’aura, moi je dis cause toujours, je vous emmerde. Ensuite 2 ans vous laissez reposer le flan, vous faites des trucs plus calmes. Et les deux dernières années, plus rien du tout, des fontaines, des fleurs, et des bonnes paroles, je vous aime, oh catalans, je vous aime, oh occitans mes frères, je vous aime, vous faites un petit institut, une merde pour propager le catalan auprès de 4 guguss, tout le monde est content, tout le monde est content, évidemment ils parlent catalan comme ça personne les comprend à 3 km de chez eux.

Mais ça leur fait plaisir. Moi je men fous, je parle l’occitan, parce que ma grand-mère parlait occitan, mais je le parle pas, parce que j’ai peur qu’on pense que je parle patois, donc, en plus bêtement, on m’a pas appris l’anglais, alors moi je parle le latin, le grec, l’allemand, l’italien je suis donc un demeuré, parce que ça sert à rien. Aujourd’hui faut parler anglais, ça prouve rien du tout, ça prouve pas qu’on est intelligent, mais ça prouve qu’on peut communiquer avec les trois quart de la planète. Apprenez l’anglais, mais surtout pas avec les profs d’anglais de Montpellier et de France, qui sont parmi les plus mauvais du monde. Les 4/5èmes des profs d’anglais parlent l’anglais comme une vache espagnole. Non, vous apprenez l’anglais, si vous êtes une fille, vous baisez avec un mec, si vous êtes un garçon, vous baisez avec des anglaises, et là vous apprenez vite, rien de tel que la communication orale.

Moi je suis allé en Angleterre, j’ai baisé une quarantaine d’anglaises et je commençais à apprendre, mais après on bouffait tellement mal que je n’y suis plus revenu, parce que je supportais pas leur bouffe et alors je faisais que bouffer libanais, je passais mon temps à bouffer libanais à Londres, c’est fatigant de bouffer libanais tout le temps, du taboulé et compagnie, ça j’en ai bouffé du taboulé à Londres, du taboulé, du poulet farci.

C’est un peuple merveilleux les Anglais, mais leur bouffe tuerait père et mère, d’ailleurs c’est pour ça qu’ils viennent en France. Vous savez, eux, ils sont pas cons, c‘est pourquoi ils ont colonisé le monde, celui qui l’a dit le mieux c’est Disraeli, le grand premier ministre anglais de la fin du 19ème siècle. Il disait un jour à l’impératrice Victoria, il lui dit Majesté savez vous pourquoi les anglais ont colonisé le monde ? C’était au moment où les britanniques dominaient les deux tiers de la planète, et Victoria regardait son premier ministre, et Disraeli lui répond, en plus c’était un juif avec un humour extraordinaire, Majesté enfin, c’est pour échapper à leur cuisine. ça c’est bien vu…. il vaut quand même mieux bouffer la cuisine du Kénya ou la cuisine indienne ou la cuisine d’Afrique et autre c’est quand même meilleur que la cuisine anglaise. Je sais pas comment ils font pour arriver à faire aussi dégueulasse. Ils s’acharnent.

J’y suis encore allé parce que j’ai envoyé ma fille faire des études en Angleterre, j’y suis allé l’an dernier, dans une ville magnifique au Nord, c’est toujours aussi dégueulasse, ils n’ont pas progressé depuis 40 ans que j’y étais allé, en plus les anglaises elles baisent comme des savates.

Vous avez tout ce qu’il faut sur place, c’est pas la peine d’aller la bas, les françaises c’est quand même autre chose, maintenant c’est fini je suis marié. Je vous rapporte de très vieux souvenirs, des souvenirs d’enfance quand j’étais tout petit, gentil et que j’allais trainer mes guêtres en Angleterre. Ceci dit, je vais quand même vous dire un truc, les Anglais c’est un peuple formidable, un des plus beaux peuples qui soit, c’est des gens intelligents, courageux, magnifiques, d’ailleurs c’est comme les juifs.

Alors, moi les juifs, j’adore les juifs, j’adore Israël, alors ils ont une cuisine ! Mais alors en plus eux ils sont plus têtus que les anglais, parce que les anglais il y a longtemps qu’ils ont renoncé à ce que leur cuisine soit bonne, ils n’ont plus aucune illusion, mais les juifs, je suis copain avec des masses de juifs, mais ils sont têtus comme des bourriques, ils veulent absolument m’expliquer que la cuisine kacher est bonne.

Enfin, vous l’avez bouffée la cuisine kacher ? c’est dégueulasse, c’est abject. Enfin, ce peuple qui est extraordinaire, intelligent qui fournit les meilleurs chimistes, les meilleurs physiciens, les meilleurs pianistes, les meilleurs mathématiciens, vous ne voulez pas en plus qu’ils fassent de la bonne cuisine. Non la cuisine kacher est dégueulasse, c’est une évidence, dès fois elle est un peu bonne quand ils font de la cuisine libanaise, c'est-à-dire les marocains font de la bonne cuisine, les juifs marocains font de la bonne cuisine, mais ce n’est pas de la cuisine juive, c’est de la cuisine marocaine, c’est la cuisine berbère, la cuisine berbère marocaine, elle est délicieuse, mais c’est autre chose.

Bon enfin c’est pas grave tout ça, moi ça ne m’empêche pas d’aimer les Anglais parce que j’oublie pas que c’est les seuls qui ont tenu le coup de 40 à 42 tout seuls contre les allemands. Alors ça c’est un peuple extraordinaire, mais c’est pas parce que leur cuisine est pas extraordinaire qu’on va en vouloir aux Anglais, alors allez y mais ne restez pas trop longtemps et je vous recommande les restaurants pakistanais qui sont très bons, les restaurants libanais qui sont très bons, les restaurants italiens qui sont parfaits, puis de temps en temps vous pouvez allez bouffer dans un restaurant anglais, c’est rigolo. Et dès fois, même c’est pas mauvais, mais c’est quand ils font de la cuisine européenne, alors elle n’est pas anglaise, mais la cuisine anglaise, vraiment ça .

Si il y a qu’un peuple qui fait encore plus mauvais que les anglais, c’est les norvégiens, la cuisine est norvégienne est abjecte et en plus elle c’est la plus chère du monde. Essayez d’aller bouffer à Oslo, vous verrez ce que ça coûte. Moi quand je vais en Norvège, j’amène les boîtes de conserve, et je me fais ma propre cuisine, un, je fais des économies, deux, je bouffe correctement".


source : perpignan tout va bien.

Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 16:21

Christian Bourquin vient donc d'être (re)condamné à 3 mois de prison avec sursis. Sa réaction ne s'est pas fait attendre : sur son site internet (1), le président du Conseil Général explose et crie au complot. Le long article publié devait être prêt depuis longtemps car, au moment où il a été mis en ligne le 7 janvier dernier, le président du Conseil Général était vu... en train de faire les soldes !
  "Je rappelle à ceux qui manipulent ainsi la Justice, que les citoyens ne se laissent pas tromper : "l'affaire" date des élections cantonnales de 2001. Depuis, j'ai successivement été réélu en 2004 et en 2008. C'est la confiance de mes concitoyens qui seule compte pour moi !"

"La justice manipulée"

 
Selon  M.Bouquin, la justice française est donc "manipulée" et elle ne sert à rien. De deux choses l'une : ou bien cette révélation d'un complot judiciaire doit faire la Une de tous les journaux... ou bien il s'agit  d'une stratégie de défense assez légère de la part du président Bourquin. D'abord parce qu'elle est évidemment très peu convaincante, mais aussi parce qu'elle aura le don certain de fortement agacer les juges (2)... Et comme Chrisitan Bourquin est un habitué des tribunaux...

 De bonnes raisons pour la cassation

  Il est pourtant une évidence dans ce recours en cassation de Christian Bourquin qui n'est pas indiqué dans son argumentaire. Et il y précise pourtant que l'appel à cette cour de cassation "est suspensif". Justement. S'il ne l'avait pas été, Christian Bourquin n'aurait plus droit à une condamnation avec un "sursis simple". Et le prochain verdict le concernant sera rendu... le 2 fevrier prochain par le tribunal de grande instance de Perpignan qui a été saisi d'une plainte en diffamation par Jean-Paul Alduy. Mais Christian Bourquin a également  été mis en examen l'été dernier dans une affaire  aux apparences plus graves encore que celle pour laquelle il vien d'être mis en examen : un "favoritisme" au profit de la société Synthèse dirigée par un  de ses amis (Pascal Provencel). Là aussi, cette nouvelle condamanation à de la prison avec sursi fait craindre le pire en cas de nouveau procès. C'est en tout cas une bonne raison pour se pourvoir en cassation, raison que Christian Bourquin a "oublié" de mettre en avant sur son site internet.

 

Rejet des pièces

Me Etienne Nicolau assure que la Cour de cassation renverra l'affaire en justice, car la cour d'Appel d'Aix aurait "refusé d'examiner nos pièces et conclusions". Rappelons que le procureur avait bel et bien étudié le dossier, le qualifiant de défense de "camelot de foire". Certaines pièces déposées au dernier moment par Christian Bourquin ont effectivement été rejetées de ce fait, mais elles n'ont a priori pas d'importance réelle, la stratégie de défense publioque de Christian Bourquin n'ayant pas été modifiée après leur apparition.


"Tous pourris"

Revenons un moment sur la plainte de Jean-Paul Alduy contre le président Bourquin. Le 16 mars dernier, Christian Bourquin avait saisi "l'affaire de la chaussette" pour haranguer ses militants et employés devant la mairie de Perpignan. Face aux micros des journalmistes, il avait décrit - en compagnie de sa très proche Jacqueline Amiel-Donat- une sorte de "maffia généralisée" à Perpignan. Mais l'enquête en cours sur le bureau n° 4 a l'air pour le moment d'établir le contraire ; la fraude serait bel et bien circonscrite à ce seul bureau de vote (ce dont otu le monde se doutait). Pour donner de la consistance a sa théorie, Christian Bourquin avait aussi lié "cette maffia généralisée" à de vieilles rumeurs, comme celle  des "poulets frits" ou des "scooters", même si, et il le savait bien, cette dernière rumeur avait été lancée par Jacvqueline Amiel-Donat elle-même en 1995, comme elle avait avouée dans les colonnes de l'Indépendant en septembre 2007.

  Tel est frit qui croyait prendre : la re-condamnation de Christian Bourquin pourrait désormais éclairer sur cette stratégie du 16 mars : "le 1 artout et la balle au millieu" contre Jean-Paul Alduy ; autrement dit, le "mieux vaux que les gens pensent "tous pourris" plutôt que "Bourquin pourri tout seul" ". Le président du Conseil Général devrait être depuis lors rassuré : le secrétaire départemental du PCF a été condamné début décembre (3), et le maire UMP de Saint-Cyp' dort en prison. Louis Alliot (FN) peut prolonger ses vacances en Ariège : le "tous pourris" va bien s'ancrer dans les mentalités des citoyens, et ce, sans que le FN n'ait besoin de bouger le petit doigt !

Des panneaux partout

 

Juste avant cette condamantion apparemment prévue par tous les observateurs (y compris Bourquin), ce dernier a redoublé d'efforts en communication. Il a fait apposer de nombreux panneaux avec son logo sur les routes départementales (les usagers de la rocade de Perpignan n'en reviennent toujours pas) ; il a fait publier ses voeux en énorme sur le site internet du Conseil Général, et s'est acheté pour ces mêmes voeux une très onéreuse couverture du journal l'Indépendant, et ce, le jour même de son procès !

 

Le PS va-t-il exclure Christian Bourquin ?

  Mais Christian Bourquin semble pris au piège, et ses camarades socialistes aussi. En effet, Daniel Mach et UMP ont immédiatement voté l'exclusion de Jacques Bouille, acte qui a fait la Une des médias au début du mois. Or, comme le souligne Jean-Paul Alduy sur son site internet, Jacques Bouille, bien qu'il ait avoué une partie des faits, n'a jamais été condamné. La comparaison s'impose donc : comment le Parti Socialiste va-t-il de son côté pouvoir garder Christian Bourquin qui, lui, a été deux fois condamné pour la même chose, et cumule les affaires ? Les députésq Calvet et Mach demandnet aussi son exclusion, ainsi que de nombreux autocollants ayant fleuri sur les murs du Roussillon le soir même de la condamnation de Christian Bourquin (qui semblait donc évidente pour beaucoup de monde...) le 7 janvier dernier

 

  En décembre 2007, après que Christian Bopurquin ait indiqué qu'il ferait Appel de la première décision, il faut constater que l'UMP avait bien joué le jeu de la présomption d'innocence envers le président Bourquin. Mais après l'avoir vu crier aux "poluets frits" devant la mairie de Perpignan le 16 mars, non seulemen,t la droite ne va désormais plus le lâcher, mais Christian Bourquin va devoir aussi entendre de ses militants et de citoyens révoltés...

 

 De cette affaire du "chèque du chauffeur", il faudra aussi retenir la relaxe faute de matérialité de la preuve de Jacqueline Amiel-Donat, mais aussi les larmes et l'honnêteté d'un autre fighure politique relaxée en première instance : le socialiste Claude Cansouline.


(1) - A chaque affaire en justice ou condamnation, Chrisitan Bourquin ne réagit pas en affrontant les questions des journalistes, mais par un communiqué sur son blog...

(2) - Ca ressemble d'ailleurs assez à de  "l'outrage à magistrat" ( remise en cause de l'intégrité des juges dans le cas présent), les avocats que nous avons consultés nous affirmant qu'il ya déjà eu des condamantions sous ce chef popur de même propos sur la "justice manipulée".

(3)  - Le secrétaire du PCF, Nicolas Garcia, était défendu par le mêm avocat que Christian Bourquin dans le procès d'hier : Me Etienne Nicolau, par ailleurs beau-frère de Jacqueline Amiel-Donat.



Source : Le Petit Journal.

Cordialement le Blad.

Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 13:02

Jacqueline Amiel-Donat est convoquée mercredi 28 janvier chez le juge d'instruction Anne Haye pour "diffamation publique envers particulier", pour ses propos tenus le 21 mars 2008 lors de l'installation du conseil municipal.
Ce jour-là, lm'élue socialiste s'était exprimée à deux reprises sur les journaux télévisés de France 3, dans le "12-13" diffusé en milieux de journée puis le "19-20" du soir.
Et elle  était également intevenue lors de la séance du conseil municpal au cours de laquelle se déroulait l'élection du maire et de ses adjoints.

C'est suite à un réquisitoire introductif daté du 2 décembre 2008 du Procureur de la République de Perpignan, et non après un dépôt de plainte, que Jacqueline Amiel-Donat est convoquée. Elle risuqe une mise ne examen pour diffamation.
Dans son réquisitoire, le Procureur cite largement les propos tenus par l'élue et susceptible de relever de la diffamation. En séance publique, Jacqueline Amiel-Donat avait  parlé de "fraude" qui "ne s'était pas arrêtée au bureau numéro 4", ajoutant que "ce n'est pas  que M. Jean-Paul Alduy, c'est l'ensemble de son équipe, individuellement, qui assume pleinement l'ensemble des fraudes que je viens de souligner".
Elle avait par ailleurs dénoncé sur France 3 "de grosses manipulation sur 4 bureaux de vote". Puis réitéré ses propos deux jours plus tard le 23 mars sur la chaine d'information télévisée BFM, propos pour lesquels elle est également poursuie.
Face à ce qu'elle qualifie aujourd'hui "d'acharnement" pour "user mon image ", c'est Jacqueline Amiel-Donat elle-même qui a révélé le 21 janvier dernier cette convocation devant la juge co-chargée depuis le mois de novembre d'instruire le dossier de la fraude électorale lors des élections  municipales de Perpignan.
"Je m'interroge sur la méthode ", indique l'élue socialiste. "Pourquoi tant de temps entre le 31 mars et le réquisitoire du 2 décembre ?", ajoute-t-elle. 
"Dans les propos qui me sont reprochés, je parle de droit, de démocratie, de respect de la loi et de dignité. Si ce que j'ai dit est diffamatoire, je n'ai plus le droit de rien dire ! ", plaide-t-elle. (C'est tout à fait ça, vous n'avez rien à dire).
Deux avocats, Me Vincensini du barreau de Pris et le bâtonnier Villacèque, assisteront Jacquelione Amiel-Donat dans ce nouveau chapitre judiciaire des municpales de Perpignan.
Le 24 novembre dernier, Jacqueline Amiel-Donat avait comparu devant le tribunal correctionnel pour diffamation.
Etaient alors visés ses propos tenus le soir du second tour après l'affaire du bureau numéro 4, suite cette fois à une plainte déposée par Jean-Paul Alduy.
Le jugement a été mis en délibéré.

Source : Midi Libre.

Cordialement le Blad.

Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 12:36
Une pétition circule pour soutenir Gérard Schivardi. Une offensive comme une autre dans sa lutte politique.

Cordialement le Blad.
Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 16:18

Le quotidien l'Indépendant, [...] n'a consacré qu'une mini-manchette à l'évènement, (les trois mois avec sursis de Christian Bourquin). Rappellons par comparaison qu'en décembre dernier, Jacques Bouille, maire de Saint-Cyprien, avait eu droit au gros titre à la Une dès son arrivée au commissariat de police : avant sa mise en examen, avant ses aveux, avant son entrée en prison. Par ailleurs, Bouille n'avait jamais été condamné. La place que l'Indépendant avait donnée à cette arrestation de Jacques Bouille  n'est pas critiquable. Mais, si maintenant on la compare à la petite manchette de couverture pour une DEUXIEME condamnation de Christian Bourquin qui, lui, n'est pas maire d'un village, mais président d'un Conseil Général et ancien député... La différence est patente. Nous avons également tenu à reproduire cette demi-page rouge, que Chrisitan Bourquin a fait insérer en couverture de l'Indépendant mercredi 7 janvier : le jour même du verdict ! En tant que président du Conseil Général, mais en qualité de vice-président en charge des finances du  Conseil régional, on peut considérer Chrisitan Bourquin comme le plus important annonceur publiciaite de "L'Indépendant". Rappellons aussi que ce journal n'a pas dit un mot de la condamnation pour prise illégale d'intérêts du maire d'Elne, Nicolas Garcia, qui est par ailleurs secrétaire départemental du PCF. Toujours en décembre, le Petit Journal révélait qu'un cadre du Parti Socialiste s'était fait piéger pazr un humoriste de Sud-Radio lui ayant fait vroire qu'il avait subtilisé 150 bulletins de Ségolène Royal lors de l'élection interne. Le cadre du PS lui avait répondu : " brûlez-les et n'en parlez à personne".  En revanche, l'Indépendant illusdtrait son "récapitulatif" de l'année 2008 par une immense photo en page 2 : des manifestants avec de grandes pancartes "Alduy-chaussette".


[...]


Source : L'Indépendant.


Cordialement le Blad.

Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 13:25

Après le "choc" de son inéligibilité, Schivardi dénonce une "décision politique".

200 personnes et de nombreux élus ont apporté leur soutien le 13 janvier dernier à Mailhac, au conseiller généram démis de ses fonctions par le tribunal administratif. Gérard Schivardi et ses amis lancent une campagne nationale "pour lutter contre l'arbitraire".

Source : L'Indépendant.

Cordialement le Blad.

Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
14 janvier 2009 3 14 /01 /janvier /2009 11:20
Sept ans. C'est le temps qu'aura mis la justice pour juger Christian Bourquin. Et c'est finalement mercredi dernier que le président PS du Conseil Général a été condamné par la cour d'appel d'Aix-en Provence à trois mois de prison avec sursis et 5 000 euros d'amende pouir "minoration de comptes de campagne et complicité de faux.
  Pour rappel, les faits remontent à la campagne des élections cantonales de 2001 et avaient été dénoncés par François Calvet, le maire UMP du Soler. A l'origine de la mise n examen figure un chèque de 55 000 francs (8 834 euros) qu'avait remis Christian Bourquin à la fédération locale du parti socialiste durant les élections cantonales de 2001. Selon ses opposants, ce chèque aurait servi à couvrir les salaires d'un chauffeur, payé par la fédération du candidat sociliste pendant la campagne. Tout cela afin d'éviter les dépassements de comptes de campagne, alors plafonnés à 90 000 francs. Ajoutons que cette "affaire du chauffeur" concernait également Jacqueline Amiel-Donat et Claude Cansouiline, ex-conseiller général, initiailement poursuivit pour complicité de faux, ainsi qu'Elie Puigmal, maire de Saint-Estève et conseiller généralm, poursuivi pour faux.
  En décembre 2007, lors du jugement en première instance, Chrisitian Bourquin avait été condamné à la même peine de prison, mais sans amende, alors qu'Elie Puigmal avait écopé d'une amende de 2 000 €. Jacqueline Amiel-Donat et Claude Cansouline ont pour leur été relaxés.
  Aujourd'hui, l'affaire n'est cependant pas terminée, le président du conseil général ayant annoncé dès mercredi soir sa volonté de se pourvoir en cassation. Si la Cour de Cassation décide de casser le jugement (pour non-respect des règles de procédures, car une cour de cassation ne se prononce pas sur le fond d'une affaire), cette dernière sera donc rejugée par une nouvelle cour d'appel. Ajoutons que le verdict aurait pu être plus sévère, puisque Christian Bourquin, défendu par Me Etienne Nicolau, a échappé à l'inéligibilité.


Source : Le Petit Journal, article de Xavier SERRA.


Cordialement le Blad.
Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article

Articles Récents

Liens