Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 05:41

Ce projet, Lise Watier le caressait depuis un bon moment, a-t-elle révélé mercredi lors du colloque Entreprendre façon femme, organisé à Québec par Femmessor. «Il y a sept ans, quand on a vendu la majorité des actions Lise Watier Cosmétiques, j'avais une autre idée, une folie qui va vous surprendre, moi qui n'ai jamais bu...» En primeur, elle a dévoilé la bouteille hexagonale réalisée en Angleterre qui contiendra le précieux liquide, à 41 % d'alcool.

Le nom donné à cette vodka vient du quartz présent dans les eskers du Grand Nord québécois et qui filtre naturellement l'eau glacière Eska. «Une vodka peut être faite n'importe où au monde. Mais dans la composition de cet alcool, la qualité de l'eau est primordiale. On a la meilleure ici, dont celle d'Eska», lance Lise Watier.

La femme d'affaires le dit d'emblée au sortir de sa conférence : «Je le fais avec l'intention d'apporter un produit de chez nous à l'international. La vodka doit être extraordinaire pour se battre contre les grands de ce monde.»

Selon elle, Quartz se distingue par son extrême pureté. «Il n'y a aucun additif, quel qu'il soit. On a fait des tests à l'aveugle. J'ai un palais vierge, je peux déceler beaucoup de choses qu'un buveur de vodka ne décèle pas.»

Difficile parcours

Dans cette aventure, qui visait à occuper sa retraite, Lise Watier a pu compter sur son mari et complice en affaires, Serge Rocheleau, lui-même amateur de vodka. Mais le chemin pour arriver à bon port n'a pas été simple.

Alors qu'elle avait analysé que cette boisson était en forte croissance, elle raconte avoir fait des études de marché à Montréal, à New York. «Je voulais tâter le marché américain.» Elle a étudié les flacons - Lise Watier préfère parler de flacons plutôt que de bouteilles. Elle s'est fait dire non quand elle a voulu acheter une distillerie. Elle est passée à deux cheveux d'acquérir une compagnie existante en difficulté, mais elle a été rappelée à la barre de Lise Watier Cosmétiques. Ensuite, deux jeunes entrepreneurs dans le domaine ont refusé sa proposition de devenir associée.

Jusqu'au jour où elle a appris que le Domaine Pinnacle cherchait un partenaire financier pour sa vodka. «On a rencontré M. Charles Crawford, on s'est entendu autour d'un lunch et on est devenu partenaire avec lui sur la vodka.»

Le Domaine Pinnacle, installé en Estrie, a déjà toute l'infrastructure. Il produit par ailleurs des cidres, le gin Ungava, la liqueur d'érable Coureur des bois, le rhum épicé Chic Choc.

Lise Watier et Pinnacle ont assumé moitié-moitié les quelques millions de dollars d'investissement pour élaborer la vodka Quartz.

Son grand lancement se fera à Montréal le 3 novembre. Puis un peu plus tard cet hiver à Québec... à l'Hôtel de Glace, acquiesce la femme d'affaires dans un sourire.

Déjà annoncée dans le magazine Tchin Tchin de la SAQ, la vodka Quartz présentée comme étant «100 % québécoise» se détaillera 40,25 $. «On l'apprécie aussi bien seule qu'en cocktail ou à table de l'entrée au dessert», peut-on lire.

Réellement à la retraite des cosmétiques depuis l'automne dernier, Lise Watier dit ne pas être «une fille qui peut rester à ne rien faire». «C'est ma dernière folie. Je voulais vous dire qu'il n'y a pas d'âge pour réaliser ses rêves», a-t-elle lancé mercredi pour conclure sa conférence devant un parterre conquis de 300 femmes d'affaires.

Source : www.lapresse.ca

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 15:34
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 12:55

Les autorités en charge de la sûreté des centrales nucléaires françaises confirment avoir été «mises en alerte», ces dernières semaines, en raison de plusieurs survols d'installations nucléaires par des drones. Les derniers en date: vendredi soir au niveau des sites de Penly (Seine-Maritime), Flamanville (Manche), Saint-Laurent-des-eaux (Loir-et-Cher), Dampierre-en-Burly (Loiret) et Fessenheim (Haut-Rhin). Ainsi, une dizaine de centrales ont été survolées au cours du mois d'octobre. Et aucune revendication n'avait été enregistrée samedi à la mi-journée.

Les spécialistes sont unanimes: «Ce ne sont pas des enfants qui envoient ces drones au-dessus des centrales. Ils pourraient en avoir survolé une. Mais pas cinq ou six dans un temps aussi rapproché», assure un haut gradé de la gendarmerie. Qui alors est susceptible de télécommander ces drones? Au Commissariat à l'énergie atomique (CEA), les hypothèses vont bon train. Greepeace? «Ils jurent leur grand dieu que non et il y a tout lieu de les croire, puisqu'ils assument généralement leurs opérations et communiquent sur tout ce qui peut illustrer les faiblesses de la sûreté nucléraire», affirme un expert. Les professionnels penchent dès lors pour l'hypothèse d'un «groupe écologiste ou altermondialiste» qui chercherait à «déstabiliser la filière nucléaire».

L'hypothèse terroriste? Elle ne peut être écartée d'emblée. Mais un spécialiste de la sûreté fait remarquer que «survoler une centrale avec un drone qui filme les installations n'aurait que peu d'intérêt, puisque les vieilles images de Google apportent déjà toute information utile sur la configuration des lieux».

Interdiction de les abattre

«Techniquement, il s'agit de petits drones, comme ceux du commerce. Ils peuvent voler entre 30 et 70 km/h, avec un système de batteries d'une autonomie de 20 mn au maximun», explique un agent du CEA. Selon lui, «avec un GPS embarqué dans le drone, celui qui programme son vol peut se trouver à 5 ou 6 kilomètres d'une centrale». Les autorités ont donc placé de discrètes surveillances dans un périmètre quadrillé, dans l'espoir de prendre sur le fait ceux qui pilotent à distance ces machines.

Reste que, pour les experts, les drones concernés, du fait de leur petite taille, ne pourraient embarquer assez d'explosif pour endommager sérieusement une centrale, si ces appareils venaient à être crashés sur zone. «Tout au plus, dit un ancien militaire au fait du dossier, ces petites machines pourraient venir perturber des réunions au sommet, comme une garden partie à l'Elysée ou un sommet de chefs d'Etat.»

Les responsables de la sûreté des sites dépendant du CEA ont interrogé la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) pour lui demander si leurs agents, armés et dûment habilités, pouvaient détruire, avec leurs armes de service, les drones qui viendraient à se présenter dans l'espace aériens des centrales. Réponse de la DGAC: «Formellement interdit, raconte un spécialiste. Tout ce qui vole à plus d'un mètre du sol est considéré comme un aéronef et ne peut être abattu, que l'engin soit ou non manoeuvré par un pilote». La législation comporterait donc une faille, selon les agents de la sûreté des centrales qui se sentent «juridiquement démunis». «Si des gendarmes devaient, comme certains le disent, tirer sur ces drones, ils agiraient en infraction avec la règlementation», explique donc un professionnel.

Source :

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 06:44

Les conseillers du président n’avaient pas de superlatifs assez forts pour qualifier Valérie Trierweiler lorsqu’elle était encore la compagne de François Hollande.

Désormais, les mêmes conseillers, passés de la cour de la reine à la garde rapprochée du roi, n’ont pas de mots assez durs pour disqualifier l’ex-première dame. Pour eux, et malgré parfois les années de complicité, Valérie Trierweiler n’est plus qu’une « folle », une « hystérique ». Pire, selon leurs propres mots, elle l’a toujours été. Les journalistes qui ont l’habitude de fréquenter l’Élysée ont dû s’habituer à ce nouveau discours imposé et aux confidences glissées pour accréditer cette thèse. Une véritable entreprise de démolition qui n’est pas sans rappeler la méthode par laquelle l’entourage de François Mitterrand tenta de décrédibiliser, en son temps, Jean-Edern Hallier.

Source : valauersactuelles.com

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 05:46

Quand le soleil se réveille de votre fenêtre et le ciel pleure devant votre porte, quand la mer caresse votre mémoire et la neige décore vos épaules, quand les pierres racontent votre histoire et les vignes marquent votre âge, quand les feuilles partagent votre sueur, Soyez sûrs que vous êtes ici , au paradis de "clos du phoenix".

Clos Du Phoenix où les Dieux ont laissé leur signature depuis l'histoire, où le phœnix, oiseau légendaire renaît de ses cendres après s’être consumé sous l'effet de sa propre chaleur, symbolise les cycles de la mort et de la résurrection.

Un terroir exceptionnel de six hectares situé dans un petit village touristique "Eddé-Batroun" à 50 km de Beyrouth , capitale du cèdre, sur la route du vin du nDans ce village de mille habitants on trouve d’anciennes maisons typiquement libanaises. Au détour des chemins , de petites ruelles attirent les cyclistes amateurs et les randonneurs. La fameuse église de "MAR SABA" saint oriental (Saint SABA), construite au cours du treizième siècle et restaurée récemment entre (2013-2014) par le professeur russe Vladimir Sarabianov et son équipe. Vladimir à remis à neuf les fresques médiévales représentant la crucifixion, la dormition de la Vierge ainsi qu'une Vierge portant l'Enfant Jésus. Une inscription syriaque relatant une victoire des maronites contre le sultan mamelouk "Baybars" sur Tripoli en (1266) a été identifiée par le patriarche Estephan Douayhi au dix-septième siècle.ord....

Maya Chedid Anid, son frère Me Nassib Chedid et leurs familles propriétaires de "CLOS DU PHOENIX" ont eu le courage d'investir dans une nouvelle cuverie. Ils n’ont pas hésité à importer du matériel tout neuf et haut de gamme pour produire un vin de qualité et meilleur que celui produit auparavant avec d’anciens partenaires.

Maya gestionnaire de formation, ayant un master en marketing de l'université Saint Joseph de Beyrouth, entre la croix-rouge libanaise et 35 ans passés à l'Association des guides de Liban occupe bien son poste de Directeur général et responsable du chai.

Maya nous a accueillis chaleureusement un samedi de juillet.D'abord elle nous a fait le tour des vignes plantées depuis 2003 (2500 pieds),et actuellement, “le vignoble compte 15000 pieds répartis sur 7 parcelles. Nous sommes propriétaires de nos vignes. Nous travaillons notre vigne, récoltons notre propre raisin, vinifions, élevons et commercialisons notre vin avec un grand plaisir,je dirai

À 400 mètres d'attitude moyenne, l'influence méditerranéenne et le sol argilo-calcaire jouent un rôle important pour une meilleure maturation du raisin rajoutant l'expérience et le savoir-faire de l’œnologue français Yvan Jobard diplômé à l'université Jules Guyot de Bourgogne qui depuis 10 ans s'est installé au Liban.

.... On fait tout à la méthode bourguignonne, me précise Yvan, tout est manuel, récolter le raisin en paniers de 20 kg, trier, érafler et après presser pour le blanc et rosé ou encuver pour le rouge.

avec passion".

C'est un vin de terroir, un rendement de 20 hectolitres par hectare avec des cépages bordelais et méridionaux, aucune constante, le vin est différent chaque année sans perdre la qualité.

EMIRESSE, un vin blanc unique où le Chardonnay se marie avec la Marsanne faisant un couple sublime, porte le titre de petite princesse car la maman de Maya et Nassib est de la famille des princes Abillama. Son père faisait du vin et des spiritueux autour de 1900, et il les avait appelés Emiresse.


CUVÉE DE LA CITADELLE, un vin rouge fin et élégant, bouteille exceptionnelle, assemblage de syrah, mourvèdre et grenache.


CHÂTEAU CABERNET SAUVIGNON et CHÂTEAU SYRAH, deux mono-cépages en rouge.

LES FRESQUES, c'est le vin rosé de Clos du Phoenix, mémoire des fresques médiévales qui décorent l'église Mar-Saba/Eddé-Batroun.

Une vaste gamme de qualité qui a réservé sa place dans les meilleurs restaurants et les maisons de vente, accompagnant la cuisine orientale et surtout libanaise.

Clos Du Phoenix, est un vin de partage, un vin d'amour et d'amitié.

Clos Du Phoenix, c'est l'oiseau qui survole vos émotions.

CONTACT:

Maya Anid General Manager

Clos Du Phoenix tel: + 961 3 271672

http://www.closduphoenix.com/

closduphoenix@gmail.com

maya@closduphoenix.com

Rédaction: Noel Wehbe.

Photographie: Jessica Rahhal./Email:info@jessicarahhal.com

ART/PUB/le 17/08/2014 © 2014 Le Journal Du Vin,Beyrouth/Liban.

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 05:44

Enrico Bernardo.
Meilleur Sommelier du Monde (2004): à 27 ans, le plus jeune de l’Histoire!
Meilleur Sommelier d’Europe (2002).
Meilleur Sommelier d’Italie (1996 -1997).
Meilleur Sommelier de Lombardie (1996).
Master of Port Italy (1995).
Créateur d’un nouveau concept de Wine Restaurant : IL VINO d’Enrico Bernardo .

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 05:40

Mariages forcés, viols, participation contrainte aux combats... Dans un rapport publié, l'ONG Human Rights Watch dévoile le témoignage de dizaines de jeunes filles enlevées par Boko Haram, et l'enfer qu'elles ont vécu au quotidien.

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
30 octobre 2014 4 30 /10 /octobre /2014 05:38

«Ces jeunes filles, on ne sait pas exactement où elles sont». Le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a confirmé ce lundi sur BFMTV qu'un cessez-le-feu avait été signé entre le gouvernement nigérian et les terroristes de Boko Haram. Mais alors que cet accord annoncé le 17 octobre prévoyait la libération des 219 lycéennes capturées mi-avril, rien n'a depuis filtré sur leur sort. Dans un rapport publié ce lundi, Human Rights Watch révèle toutefois ce que serait leur quotidien aux mains des ravisseurs. L'ONG reprend les témoignages de douze des 276 filles enlevées le 14 avril à Chibok (à l'est du Nigeria) et qui ont réussi à s'enfuir, mais aussi ceux d'autres anciennes captives. Car comme le rappelle l'ONG , le groupe islamiste armé a enlevé plus de 500 filles depuis 2009.

Abus physiques et psychologiques, travail forcé, participation contrainte aux opérations militaires, mariages sous la menace, viols... Le quotidien dépeint à travers ses témoignages est insoutenable. Les jeunes femmes, qui doivent s'occuper de toutes les tâches ménagères, sont traitées comme des esclaves. «Ils m'ont forcée à les accompagner durant leur mission et à transporter leurs munitions. Ils m'ordonnaient de me coucher par terre lors des attaques et de tenir les balles des fusils, raconte ainsi Hauwa, enlevée en septembre 2013. La première fois qu'ils m'ont ordonné de tuer un homme je me suis mise à trembler et suis tombée par terre. (...) J'ai pensé que j'aurais dû saisir un des fusils des combattants de Boko Haram et m'en servir pour me tuer.»

«Pas de soutien» de la part des autorités

Si les filles sont souvent capturées quelle que soit leur religion, les chrétiennes et celles qui vont à l'école sont particulièrement visées. Les terroristes de Boko Haram leur ordonnent de se convertir à l'islam - sous peine de violences, voire de mort - et de ne plus s'instruire. Une élève raconte ainsi avoir croisé leur chemin alors qu'elle se rendait à l'école en janvier dernier, avec ses amies. «Ah! Voici les personnes que nous cherchons. Vous êtes les filles à la tête dure qui s'entêtent à aller à l'école alors que nous avons dit “boko” est “haram”. Nous allons vous tuer ici aujourd'hui», leur a dit l'un d'eux. Les étudiantes ont été détenues pendant deux jours dans la forêt de Sambisa. Elles n'ont été relâchées qu'après avoir prétendu être musulmanes et promis de ne jamais retourner à l'école.

Le rapport de HRW souligne aussi que les filles sont capturées quel que soit leur âge: quand l'une d'elles, âgée de 17 ans, a dit à l'un des commandants du groupe que les filles comme elle étaient trop jeunes pour se marier, celui-ci a montré du doigt sa propre fille de 5 ans: «Si elle s'est mariée l'an dernier, et qu'elle attend juste la puberté pour consommer son mariage, comment peux-tu, à ton âge, être trop jeune pour te marier?». Si plusieurs ont déclaré que les «hauts gradés» faisaient parfois des efforts pour éviter qu'elles soient victimes de violences sexuelles, l'ONG a recensé plusieurs cas de viols. Certains témoignages font même état de la cruauté d'autres femmes présentes dans les rangs de la secte, qui regardent les jeunes filles se faire violer en les empêchant de s'enfuir.

Une des lycéennes de Chibok revient en outre sur son enlèvement, racontant que les islamistes - qui ont pu pénétrer dans l'enceinte de l'établissement sans problème - ont réuni les filles en leur disant de ne pas s'inquiéter, qu'ils étaient policiers et qu'ils étaient là pour les protéger. N'ayant pas assez de véhicules pour les transporter, ils ont même pris le temps de leur faire parcourir une quinzaine de kilomètres à pied afin de leur trouver d'autres moyens de transports... sans être inquiétés. Tous ces témoignages «laissent entendre que le gouvernement nigérian n'a pas protégé de manière adéquate les femmes et les filles de nombreux abus, ne leur a pas apporté de soutien efficace ni de soins médicaux et psychologiques après leur captivité, n'a pas garanti l'accès à des écoles bénéficiant de conditions sécuritaires adaptées, ou n'a pas mené d'enquêtes et poursuivi en justice les auteurs de ces abus», affirme ainsi Human Rights Watch.

Ce rapport paraît alors qu'une trentaine d'adolescents, garçons et filles, ont encore été enlevés le weekend dernier dans l'est du Nigeria.

Source :

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 05:28

Après la presse française, les médias britanniques, belges et espagnols s'attaquent à la ministre de le Culture. Celle-ci n'ayant pas su citer à la télévision un titre du prix Nobel de 2014 et avouant par la même occasion qu'elle n'avait pas lu de livres depuis deux ans.

Invitée de l'émission Supplément de dimanche 26 octobre,Fleur Pellerin n'a pas su citer un livre de Patrick Modianopour faire office de réponse à la journaliste de Canal+. La nouvelle ministre de la Culture a choisi la carte de la franchise, rétorquant qu'elle était trop occupée pour lire la prose de l'écrivain français, couronné du prix Nobel de littérature le 9 octobre dernier. «J'avoue sans aucun problème que je n'ai pas du tout le temps de lire depuis deux ans, a-t-elle confié. Je lis beaucoup de notes, beaucoup de textes de loi, les nouvelles, les dépêches AFP mais je lis très peu».

Une sortie dont Fleur Pellerin n'a sans doute pas mesuré les conséquences. Si la presse française et les résaux sociaux ont eu tôt fait de s'emparer de ce «Pelleringate», l'affaire s'est propagée dans les médias étrangers. Certains d'entre eux ne manquent pas de railler cette France qui rafflé 15 Nobel de littérature et dont la ministre de la Culture avoue sans scrupule qu'elle ne lit pas de livres.

«Modiano qui?»

Outre-Manche, le Guardian titre «Modiano qui?» et ironise en écrivant qu'au moins Fleur Pellerin aura au moins un point en commun avec la presse étrangère. Et d'enfoncer le clou: «Le jour où Modiano a eu le prix Nobel, les réactions internationales auraient pu être résumées en trois mots: “Qui-est-ce?” L'ambitieuse nouvelle ministre de la culture en France partage cette interrogation.»

Pour The Times, la controverse met en danger la ministre qui s'interroge sur le fait qu'elle se soit «piégée toute seule».

Le site espagnol El Heraldo y va à la sulfateuse: «La ministre de l'inculture fait honte à la France». Pournos voisins belges du Soir le moment de solitude de Pellerin à la télévision était «cruel».

Concernant les médias français, si certains sont effectivement indignés, comme le Huffington Postqui, par la plume de Claude Askolovitch parle de «barbarie» et suggère à la ministre de démissionner pour prendre le temps de se plonger dans notre littérature nationale, d'autres tentent de prendre sa défense. Le Point, par exemple, vole au secours de Fleur Pellerin: «On pourra saluer sa franchise, reconnaître que la vie de ministre laisse peu de place au calme exigé par la lecture et même saluer sa spontanéité, passée de l'Économie numérique à la Rue de Valois à la faveur du dernier remaniement il y a deux mois seulement». Ce même Point qui sur son site remarque tout de même, à travers la plume de Sophie Coignard, que la ministre est plus inspirée par la fiscalité que par Modiano, attribuant même à l'ex-ministre déléguée à l'Économie numérique le Prix Nobel de la taxe.

Source : Julia Beyer pour le figaro.fr

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 05:14

Le lobbying du réchauffement climatique, celui qui recommande aux gouvernements du monde d'ordonner des mesures restrictives ou adaptatives (lois, règlements, taxes, etc.) pour contrer le réchauffement climatique, et son clown de service Al Gore, vient de recevoir toute une douche chaude au visage! Encore une fois, nous avons la preuve du niveau de manipulation de l'information. Étrangement, ceux qui se bidonnent à propos des "théoriciens du complot" sont bien silencieux quand ce type de nouvelle débarque dans leur boîte de courriels...

Les scientifiques qui travaillent sur l'étude qui fait autorité sur LE CHANGEMENT CLIMATIQUE ont été invités à couvrir le fait que la température de la planète n'a pas augmentée au cours des 15 dernières années. Une copie d'un rapport des Nations Unies, compilé par des centaines de scientifiques, montre que l'année 1998 a été l'année la plus chaude jamais enregistrée et que les températures enregistrées à travers le monde ne l'ont jamais dépassée.

Ce rapport est le résultat de six années de travail par le Groupe d'experts intergouvernemental des Nations Unies sur LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES (GIEC), qui est considéré comme l'autorité mondiale sur l'ampleur du changement climatique et ce qui en est la cause - sur lequel les gouvernements basent leurs politiques vertes.

Source : Daily Mail (traduit par Conscience du Peuple)

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article

Articles Récents

Liens