Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 06:24
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 06:21
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
20 novembre 2014 4 20 /11 /novembre /2014 06:15
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 06:05
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
18 novembre 2014 2 18 /11 /novembre /2014 05:45

Dimanche soir, l'émission Sept à huit est revenue sur le fait divers qui passionne les médias depuis dix jours: l'affaire Nabilla. Au cours de son reportage, les journalistes du magazine d'Harry Roselmack sont parvenus à recueillir le premier témoignage de Thomas Vergara, le compagnon deNabilla Benattia. En convalescence dans le sud de la France, le jeune homme a accepté de parler de Nabilla, toujours incarcérée à la prison pour femmes de Versailles et accusée de l'avoir poignardé dans une chambre d'hôtel dans la nuit du 6 au 7 novembre.

Dans un premier temps, Thomas Vergara est revenu sur sa rencontre avec Nabilla en janvier 2013 lors du tournage de l'émission Les anges de la téléréalité pour NRJ12, expliquant ce qui lui avait tout de suite plu chez la starlette de téléréalité: «Nabilla, c'est un garçon! J'étais vachement attiré par la façon dont elle ne se laissait pas faire. C'est ça qui me plaisait...»

Alors que la presse relaie depuis quelques jours les moindres détails des deux années de leur relation volcanique, Thomas Vergara, au bord des larmes, s'est justifié sur les disputes qui ont émaillé leur histoire: «Elle et moi, on s'est disputé des milliers de fois. Il s'est passé des choses, et puis des choses, et puis des choses… C'est une relation vraiment très très très passionnelle. Il n'y a qu'elle et moi qui sachions vraiment l'amour qu'on a l'un pour l'autre. Personne ne peut comprendre. Personne ne peut comprendre ce qu'on ressent l'un pour l'autre.»

«Je sais que Nabilla a un problème. Je pense que sa famille le sait aussi...»

A-t-il alors déjà levé la main sur Nabilla comme certains l'accusent? Il dément: «Non! Je n'ai pas tapé Nabilla! Pourquoi?» Le jeune homme s'indigne: «On est en train de me faire passer pour le coupable, j'ai le profil parfait.» Face à la polémique et la pression médiatique, Thomas Vergara se dit dépassé: «C'est un retournement de situation. Moi, je me suis pris des coups, des balafres sur les bras, dans le dos...» Et d'ajouter, plus philosophe: «Le mensonge prend toujours l'ascenseur, la vérité prend toujours l'escalier. Mais les deux se rejoignent toujours...»

Dans l'affaire, Thomas Vergara s'est constitué partie civile, mais il a refusé de porter plainte. «Par amour, par protection», confie-t-il. Nabilla Benattia l'aurait pourtant décrit comme un homme violent lors de son interrogatoire, mais le jeune homme veut relativiser: «Je ne lui en veux pas». Et de poursuivre, plus ambigu: «Je sais qu'elle a un problème. Je pense que sa famille le sait aussi...»

La prochaine fois que Thomas Vergara reverra sa compagne Nabilla Benattia, ce sera pour une confrontation dans le cabinet du juge d'instruction. Décrit comme «affaibli» par son avocat, le jeune homme n'aspire qu'à une chose aujourd'hui: que cette affaire se termine au plus vite. Face à la caméra, il conclut: «Sa situation est horrible. Ma situation est horrible. On est juste deux personnes qui s'aiment. Qui s'aiment un peu trop...»

Source : Fabien Morin

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 05:58
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 05:52

La France attendait la version de Thomas Vergara. Le compagnon de Nabilla Benattia ne s’était pas exprimé publiquement depuis son agression au couteau, subie il y a dix jours. Le jeune homme, en convalescence depuis sa sortie de l’hôpital mercredi dernier, est revenu avec émotion sur sa relation avec la starlette de téléréalité dans l’émission Sept à Huit sur TF1. «On s’est disputé. Vous savez, c'est une relation vraiment très très très passionnelle et je pense qu'il n'y a qu'elle et moi qui sachons vraiment l'amour qu'on a l'un pour l'autre», confie Thomas Vergara. «Personne ne peut comprendre ce que l’on ressent», ajoute-t-il au bord des larmes.

«Je n'ai pas tapé Nabilla»

Il est revenu sur ce qui lui plaisait chez la jeune femme. «Nabilla c’est un garçon en fait. J’étais vachement attiré car elle ne se laissait pas faire. C’est ça qui me plaisait». Thomas Vergara reconnaît la relation passionnée entretenue avec la starlette.

«On est en train de me faire passer pour le coupable. J’ai le profil parfait parce que je me suis énervé dans des émissions. C’est aberrant, je n’ai pas tapé Nabilla, parce qu’elle ne m’a rien fait, elle ne m'a pas trompé. C’est un retournement de situation. Moi je me suis pris des coups. J’ai eu des balafres, dans les bras, dans le dos».

Malgré les coups de couteau, Thomas Vergara ne lui en veut pas. «Je ne lui en veux pas car je sais qu’elle a un problème. Je pense que sa famille le sait.» Et s'improvise philosophe. «Le mensonge prend toujours l’ascenseur, et la vérité passe toujours par l’escalier». Il conclut. «J’aimerais que les gens comprennent que sa situation est horrible, la mienne est horrible. On est juste deux personnes qui s’aiment, qui s’aiment un peu trop».

Source : www.20minutes.fr

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
16 novembre 2014 7 16 /11 /novembre /2014 17:14

Le club de Montpellier a réagi sur son site internet au décès de Valéry Mézague (30 ans), qui a fait sa formation et débuté sa carrière professionnelle sous ses couleurs. « La famille du MHSC vient d'apprendre avec beaucoup de tristesse le décès de Valéry Mézague, indique un communiqué. Formé au domaine de Grammont, ce milieu de terrain relayeur a évolué au MHSC jusqu'en 2005, prenant part à 62 RENCONTRES sous le maillot montpelliérain (11 buts). International camerounais (7 sélections), Valéry Mézague, 30 ans, qui a également évolué à Portsmouth, Sochaux, Le Havre et Vannes notamment, avait rejoint le Sporting de Toulon (CFA2) cet été. A toute sa famille dont bien sûr son frère Teddy, qui évoluait encore au sein du club montpelliérain la saison passée, le MHSC adresse ses plus sincères condoléances. »

Source : RMC Sport

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 05:55

Monsieur le Président,

j'ai pu mesurer les efforts que déploie votre entourage dès qu'un chômeur s'adresse à vous directement pour retrouver du travail.

Je vous serais donc reconnaissant me faire inviter à la télévision parmi les Français qui vous interrogeront la prochaine fois. Par exemple, si vous invitez des «seniors sans-emploi» à l'Elysée le jour de Noël j'aimerais figurer sur la liste . C'est apparemment la méthode la plus rapide. J'ai 61 ans, je suis inscrit à la couverture maladie universelle, je suis obligé de vivre de l'air du temps sans pouvoir aligner les huit trimestres qui me manquent, et j'ai compris que le fait du prince est revenu à la mode.

Si vous pouviez toutefois vous contenter de téléphoner où il convient, cela me suffirait . Je compte sur les entreprises et les administrations qui veulent fayoter en relayant les bontés du prince dans l'espoir d'une subvention ou d'un passe-droit comme sous l'Ancien régime.

Les rois de toute l'Europe n'ont-ils pas été guérisseurs? En Angleterre ils soignaient l'épilepsie. En Espagne ils étaient exorcistes. En Hongrie il arrêtaient la jaunisse. Les rois de Bourgogne étaient réputés pour éloigner la peste . Celui de France guérissait les écrouelles (un genre de tuberculose ganglionnaire qui vous poussait dans le cou). De Jean Le Bon à Louis XVI les souverains français ont tous tracé un signe de croix pour guérir les malades, ce qui serait très mal vu aujourd'hui je vous le concède, surtout de la part quelqu'un qui ne va pas à l'église. Même Charles X, en 1825, a imposé les mains à plus de cent grabataires dans un hôpital parisien mais il était un peu comme vous. En quittant les lieux il a cru être drôle en leur disant «j'espère que ça va marcher».

Je ne vous demande pas d'aller jusqu' à toucher du doigt mes blessures. Je sais que la chose vous répugne. Je ne m'appuie pas, non plus, sur votre sainteté pour vous demander la guérison. J'ai appris que Philippe 1er, au onzième siècle, perdit le privilège de soulager les maux pour avoir répudié sa femme et vécu dans le péché. Je préfère donc éviter, si cela ne vous ennuie pas, de m'en remettre à la pureté de votre âme pour retrouver du boulot.

Si vous pouviez toutefois vous contenter de téléphoner où il convient, cela me suffirait . Je compte sur les entreprises et les administrations qui veulent fayoter en relayant les bontés du prince dans l'espoir d'une subvention ou d'un passe-droit comme sous l'Ancien régime. Comme on le dit dans ma province, il n'y a plus que ça qui marche. Et encore, il convient de n'avoir jamais été trop sévère avec les Socialistes. Justement, comme de ce côté-là je ne suis pas irréprochable je préfère envoyer un double de ma lettre au Figaro avant que vous ne la jetiez au panier.

Source : Christian Combaz

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 05:48

Personnage emblématique d'Allô Nabilla, ma famille en Californie, Livia est connue pour ne pas avoir sa langue dans sa poche. Alors que sa petite-fille, Nabilla Benattia, est mise en examen pour «tentative d'homicide volontaire» et «violences volontaires aggravées» sur son compagnon Thomas Vergara et placée en détention provisoire à la maison d'arrêt pour femmes de Versailles, «Mémé Livia» a accepté de se confier à nos confrères de Paris Match.

Après avoir changé plusieurs fois de versions, la jeune femme de 22 ans a évoqué au juge d'instruction être la victime de violences conjugales depuis plusieurs mois et avoir eu peur à maintes reprises de mourir. Une révélation qui ne semble pas étonner Livia qui avoue dormir «très près de [son] téléphone depuis que [sa] petite-fille fréquente Thomas». Et d'ajouter: «Souvent, j'ai vu des scènes insoutenables que je ne souhaite à personne, et encore moins à ma petite fille».

Prévenue vendredi matin par le garde du corps de Nabilla, la première réaction de la dame de 80 ans a été de savoir si sa petite-fille était «morte». «Soulagée de la savoir enfin en sécurité quelque part», Livia reconnaît qu'elle et son mari avaient remarqué que ça n'allait pas «depuis près de deux ans». «Au début de leur relation, une ex-petite amie de Thomas m'a contactée pour m'avertir: “Méfiez-vous, c'est quelqu'un d'intéressé et il a de drôles réactions”. [...] Si vous saviez le nombre de gens qui m'ont mise en garde. Son attaché de presse d'abord, des assistants de plateaux, d'anciens candidats et des présentateurs des chaînes de télé pour lesquelles elle travaille… Tous m'ont rapporté des horreurs[...] Les cris, et surtout la drogue. Et puis les bleus sur le corps», poursuit la grand-mère.

Consciente de la situation dramatique dans laquelle se trouvait Nabilla, pourquoi sa famille n'est pas intervenue plus tôt? «Mais parce qu'on ne le savait pas clairement!, se défend Livia. Au début, il n'en avait que pour elle et il avait entrepris de séduire sa famille. Il redoublait d'attention pour Nabilla, quand nous étions tous là. Mais quand je passais devant leur chambre, je l'entendais lui parler si mal, si vulgairement... C'est un homme qui aime beaucoup trop l'argent et qui cherche la reconnaissance. J'ai senti que ça ne finirait pas bien… J'ai tout de même essayé de l'apprivoiser en me disant que c'était peut-être moi qui étais vieux jeu. Mais il m'a toujours fuie. Il me craint parce qu'il sait que je suis la seule à avoir de l'influence sur Nabilla… Et comme Thomas veut tout contrôler, à commencer par elle, ça contrarie ses plans… D'ailleurs, il ne l'autorise pas à me voir».

Qualifié d'«incontrôlable» par Nabilla, Thomas Vergara s'en serait pris aussi à Livia. «Il m'a insultée des dizaines de fois, en criant. Il m'a même déjà poussée. J'ai 80 ans», avoue la grand-mère avant d'évoquer une scène dont elle a été témoin: «Une nuit, pendant un tournage de l'émission à Marrakech alors, que tout le monde dormait, il s'est mis à lui hurler dessus. Je me suis approchée de leur porte car j'avais peur pour elle… Puis j'ai entendu un coup trop puissant pour avoir été donné par une femme. J'ai ouvert brusquement et j'ai vu Nabilla en train de déchirer le passeport de Thomas. Il a pris ses affaires, en jurant qu'on ne le reverrait plus. Bien sûr, le lendemain, il est rentré comme à chaque fois».

Selon la grand-mère de Nabilla, le jeune homme serait également jaloux de la notoriété de l'ex-star de la téléréalité. «Thomas vivait très mal le nouveau rôle de chroniqueuse de Nabilla (dans Touche pas à mon poste!, ndr). Ce nouveau travail, en plus de ses autres contrats, l'empêchait de participer aux soirées très lucratives partout en France où elle apparaissait une heure au bras de Thomas. Chacun repartait avec un gros cachet, et Nabilla le faisait surtout pour Thomas. Mais elle ne pouvait plus depuis septembre. C'était un très gros challenge qu'elle relevait. Sa nouvelle équipe avait été très claire: pas de scandale. Thomas le savait, et Nabilla m'a confié qu'elle craignait qu'il les suscite pour la faire chuter médiatiquement».

Source : Emilie Geffray

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article

Articles Récents

Liens