Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 17:24
Repost 0
Published by Blad - dans Musique
commenter cet article
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 07:13






Le 16 Mars 2017 Michel Py a mis en ligne sur le site de la Mairie de Leucate une « pétition » en faveur d’un « projet de "centre commercial avec station à essence" à Port Leucate » (Voir notre article du 23 Mars 2017)

 
Rien que ce titre est mensonger, comme on le verra plus loin !
 
Curieuse idée pour un Maire de lancer une pétition ! A quelle autorité compte-t-il la présenter, au cas où elle aurait du succès ? A la municipalité, donc à lui-même ? Croit-il qu’un Tribunal va changer d’avis sur l’application de la loi sous l’influence d’une pétition ? Un référendum d’initiative populaire aurait pu avoir un sens, mais une pétition ????
 
Cette « pétition » ne recevant apparemment qu’un très faible soutien (ses colistiers mis à part) Michel Py a fait mettre en place le 24 Mars 2017 d’immenses pancartes de propagande mensongère à l’entrée et la sortie de Port Leucate (à votre avis, qui paye ces pancartes ?)
 
 

Il a également informé par mail ses élus godillots du Conseil Municipal :
 
 

et fait appel au ban et l’arrière ban des troupes :
 
 
QUELLE EST LA VÉRITÉ ?
 
Il y a plusieurs vérités, qui contredisent les affirmations de Michel Py !
 
La première vérité est que Michel Py a décidé de vendre un terrain communal de Port Leucate pour y implanter un Centre Commercial. Ce terrain était autrefois occupé par la station d’épuration des eaux usées urbaines, vieillotte et insuffisante. Quand cette installation a été remplacée par une nouvelle station hors agglomération Michel Py a très logiquement fait implanter sur ce site la déchetterie. Peu après il a ordonné sa destruction et la création d’une nouvelle déchetterie voisine de la Gendarmerie pour libérer ce terrain en vue de ce projet commercial. Il est depuis en friche.
 
Devinez qui a payé cette double installation de la déchetterie ? Les oppositions municipales n’y sont pour rien puisqu’elles n’étaient alors pas présentes au Conseil Municipal.
 
La seconde vérité est que Michel Py a accordé le 25 Avril 2012 à un groupe mené par Casino France un permis de construire un Centre Commercial comportant un supermarché, une galerie marchande de 5 boutiques et un restaurant.
 
Vous remarquerez que ce projet ne comporte pas de station-service !
 
La troisième vérité est que divers opposants au projet, particuliers et mouvements d’opposition municipale, ont contesté la validité de ce permis. Le Tribunal Administratif de Montpellier l’a annulé le 16 Octobre 2014 car il ne respectait pas le Code de l’Urbanisme.
 
Michel Py a fait preuve de son acharnement habituel et fait appel.
 
La quatrième vérité est que le 21 Avril 2016 la Cour d’Appel Administrative de Marseille a rejeté l’appel introduit le 15 Décembre 2014 par le groupe mené par Casino France.
 
La motivation du jugement est très claire : le projet ne respecte pas le Code de l’Urbanisme. Il est malhonnête de la part de Michel Py de reprocher aux opposants au Conseil Municipal ses propres insuffisances : si ses grands projets immobiliers (Centre Commercial, bétonnage de la Place des Arènes) sont systématiquement rejetés par la justice depuis des années c’est bien parce qu’il s’acharne à ne pas respecter la loi Française ! Les opposants au Conseil ne sont que les porte-voix des administrés mécontents qui appellent la justice au secours faute d’être entendus par leur Maire.
 
Michel Py vous prend pour des imbéciles en essayant de vous faire croire que les 5 opposants du Conseil Municipal ont le moindre pouvoir contre ses 22 godillots qui n’ouvrent jamais la bouche ! Par ailleurs, si ce projet était si important pour la commune, pourquoi n’y a-t-il pas eu en 2012 une enquête d’utilité publique diligentée par la municipalité de l’époque, avec avis positif unanime du Conseil Municipal qui ne comportait alors pas d’opposition ?
 
La cinquième vérité est que tant la pétition que les pancartes sont mensongères : le projet refusé par le Tribunal ne comportait pas de station-service !
 
Son projet de Supermarché étant peu populaire, Michel Py tente de le maquiller en le dissimulant derrière une station-service, absente jusqu’ici du dossier ! Rappelons à ceux qui ont la mémoire courte qu’une station-service existait Avenue de Septimanie et que le Maire de l’époque, Michel Py, l’a laissée fermer il y a quelques années !
 
LEUCATE POUR TOUS qui, depuis son entrée au Conseil Municipal en 2014, n’a jamais fait dans l’opposition systématique s’est opposé à ce projet pour une raison très simple : partout en France la création d’une grande surface commerciale a eu pour conséquence la disparition rapide des petits commerces du centre urbain. C’est connu de tout le monde, apparemment pas de Michel Py ! Pas besoin d’aller loin pour le vérifier : à Leucate Village, la création d’une grande surface en périphérie (Shopi devenu Carrefour Contact) a eu pour résultat direct la disparition des épiceries au Village. Tant pis pour les personnes âgées et autres résidents non motorisés ! Si cette nouvelle grande surface devrait à coup sûr créer quelques emplois elle aurait aussi pour conséquence tout aussi certaine d’en supprimer d’autres dans les petits commerces du centre de Port Leucate, mis rapidement en faillite.
 
LEUCATE POUR TOUS rappelle que, lors de la dernière campagne électorale de 2014, il avait proposé un tout autre projet de développement du centre commercial de Port Leucate, respectueux des commerces préexistants et même les favorisant. Ce projet alternatif fera l’objet d’une prochaine publication sur ce blog.
 
Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 19:21

Le comité régional d'action viticole (CRAV) a revendiqué l'incendie des locaux d'un négociant en vin à Béziers vendredi soir.

Cet incendie, qui n'a pas fait de blessé, est intervenu en marge d'une importante manifestation de viticulteurs ayant eu lieu ce samedi à Narbonne. Ils protestent régulièrement contre l'importation de vins espagnols à bas prix sous des étiquetages trompeurs qui laissent penser que ce sont des vins français.

La porte d'entrée des bureaux de Vergnes et Passerieux, l'un des plus grands courtiers en vins en France, a été enfoncée et les auteurs ont incendié les locaux. Ils ont également tagué sur les murs extérieurs des insultes contre le chef d'entreprise et sa société, des écrits se revendiquant du CRAV, une organisation qui a souvent mené des actions violentes par le passé.

Vergnes et Passerieux gère un volume de 1,5 million d'hectolitres de vins dont une partie, moins de 10%, en provenance d'EspagneRené Vergnes, le directeur général de la société, a dit vendredi soir ne pas comprendre pourquoi il a été ciblé. "Certes, je travaille avec l'Espagne, mais aussi énormément avec les caves et les viticulteurs de la région", a-t-il réagi.

Les pompiers sont intervenus et l'enquête a été confiée à la SRPJ de Montpellier, ont indiqué des policiers sur place.

Source :  le figaro vin avec AFP.

Repost 0
26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 19:28
Repost 0
Published by Blad - dans Musique
commenter cet article
24 mars 2017 5 24 /03 /mars /2017 06:02

Les habitants de la commune de Leucate connaissent-ils vraiment leur maire ?

 
Un épisode de tramontane au-dessus de Port Leucate...


 

 
.
Il y a plus de 20 ans un jeune leucatois était élu plus jeune maire de France par un nouveau Conseil Municipal, tout surpris - et bien embêté - de devoir nommer le nouveau premier magistrat de la commune.
"Une jeune marionnette ferait bien l'affaire des anciens qui pourraient ainsi tirer les ficelles en coulisses !"
Et Michel PY fut élu Maire de Leucate.
Durant plusieurs mandats, ce jeu de dupes a bien fonctionné jusqu'à la disparition accidentelle prématurée du pilier de la Mairie, M. Meynier.
Force est de constater, même parmi des proches du Maire, que le fonctionnement de la municipalité n'est plus aussi limpide depuis !
L'apparition, retardée, d'un conseil municipal multicolore ne fait que mettre en relief ce que beaucoup savaient déjà... La commune de Leucate n'est pas administrée de façon démocratique !
 
Ce déni de démocratie est très durement ressenti au sein de la Commune et a des conséquences sur les relations avec l'administration territoriale, nationale et avec l'institution judiciaire en général.
Les innombrables décisions de justice, les arbitrages préfectoraux ou les recommandations de la Chambre Régionale des Comptes, défavorables au Maire, sont considérés, par ce dernier, comme des atteintes insupportables à son pouvoir.
Au nom de l'intérêt général, qui n'est en fait que le sien ou celui de sa cour, il conteste interminablement (et à grand frais pour la commune) les décisions et les recours ultimes.
 
Le dernier avatar de ce mauvais cinéma est l'appel à signer une pitoyable pétition contre des décisions de justice !
Comme si un maire pouvait se comporter comme n'importe quel citoyen !
Comme s'il n'était pas le premier magistrat d'une commune, ce qui sous-entend qu'il respecte le droit et applique les décisions issues de ce droit !
 
Notre premier magistrat, lui, entend contester les décisions concernant le projet de grande surface et de station-service de Port-Leucate grâce à la signature de quelques factotums lors d'une pétition organisée par lui, avec les moyens de la Mairie (donc avec nos impôts).
 
Cette attitude nous paraît contre-productive. En refusant de tenir compte des décisions légales et en faisant preuve d'acharnement, le maire dessert l'intérêt général de la commune de Leucate et cette pétition diffusée sur les réseaux sociaux le ridiculise aux yeux de ses administrés... et des autres.
 
Source : https://leucatepourtous.blogspot.fr/
Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 06:26
Repost 0
Published by Blad - dans Musique
commenter cet article
19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 17:26
Premiers succès pour la Cité du Vin
Photo : Anaka Anaka

Alors que débute l'exposition "Bistrot !", la nouvelle institution bordelaise dresse un bilan positif de ses sept mois d'activité.

Peinture, littérature, Otto Dix, Raoul Dufy, Mark Rothko, Louis Aragon, Patti Smith... Plus d'une centaine d'oeuvres sont présentées à partir de ce week-end à la Cité du Vin, à l'occasion de la première exposition temporaire de l'institution. Son titre, "Bistrot ! De Baudelaire à Picasso" sonne comme la célébration des sept mois d'existence de la structure. "Fin mai, nous devrions atteindre un total de 400.000 visiteurs, ce qui constitue une belle performance pour un équipement qui n'est pas subventionné, dont le prix du ticket d'entrée moyen est tout de même de 20€", explique Philippe Massol, le directeur général.

Le restaurant, la boutique et les différents lieux satellites semblent eux aussi avoir trouvé leur public. "Les gens qui se sont rendus à la Cité du Vin reconnaissent pour beaucoup d'entre eux qu'ils ne s'attendaient pas à ce type d'expérience. Ils sont très satisfaits mais, c'est une surprise pour nous, parlent de l'endroit comme d'un musée. Ce que nous ne sommes pas vraiment puisque nous associons un parcours pérenne et des événements de durée limitée."

De son côté, grâce à ce nouveau point de rencontre, le monde des propriétaires de châteaux et négociants, qui avait déserté le centre pour la périphérie, retrouve ses marques au coeur de la ville : "Cinq cents conventions de mécénat ont été signées avec des entreprises, principalement dans le secteur du vin, pour un montant de 21 millions d'euros. Le projet n'aurait pas vu le jour sans cet apport, sachant que le budget total était de 81 millions d'euros. Ces sociétés utilisent maintenant la structure pour leurs réunions et rendez-vous d'affaires" reprend Philippe Massol. A la mi-juin, les lieux devraient aussi attirer le public très international du Salon professionnel Vinexpo, notamment à l'occasion d'une soirée sur le thème de l'Espagne.

Enfin, les petits problèmes techniques ont tous été résolus. "Notre business plan nous imposait d'ouvrir le 1er juin dernier. Certaines questions très matérielles ont dû être résolues a posteriori. L'équipe s'est adaptée !" Aujourd'hui, une question cruciale surgit : où et comment s'étendre en cas de très grand succès ?



 

Repost 0
15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 19:30

A quelques jours de la grande finale du concours des meilleurs pizzaiolo de France, le Leucatois Nino Peiro se prépare, enthousiaste. En novembre dernier, il avait terminé 3ème au niveau régional, hissant Leucate au rang des villes où il fait non seulement bon vivre, mais aussi, déguster une succulente pizza !

A 16 ans, Nino quitte l’école et découvre le service dans une pizzeria : dès lors, la pizza, plat tant aimé par les français – plus consommateurs que les pères fondateurs italiens – ne le quittera pas. Sa famille paternelle est originaire de Palerme et de la région de Turin : ceci explique sans doute cela.

Il apprend tout seul, recherche l’excellence, se perfectionne auprès d’un Maître de la discipline, jusqu’à ouvrir son restaurant au village de Leucate, le Dolce farniente, chaleureux et familial.

Aujourd’hui en route pour la finale, les mercredi 15 et jeudi 16 mars prochains, du championnat de France PARIZZA, il avait brillamment terminé 3ème au niveau régional au mois de novembre dernier, devant un jury exigeant composé d’un chef étoilé, d’un champion du monde et d’un professeur.

La pizza somptueuse qu’il leur avait présentée avait été pensée, chérie, longuement imaginée, avec sa sauce tomate goûtue, ses girolles parfumées, ses boulettes de veau aromatisées à l’huile de noix, son huile de noisette relevant subtilement le tout, et sa cerise sur le gâteau : ses œufs de caille délicatement pochés, trompeurs, dressés telles des miettes de la meilleure mozzarella.
Le jury fut bluffé, mais ne nous trompons pas : si Nino participe au concours, c’est avec l’envie, certes, d’être récompensé – le vainqueur de Paris sera qualifié pour la coupe du monde – mais pas seulement par un trophée. "Je le fais avec amour, je recherche sans cesse de nouvelles saveurs, et j’ai toujours envie de faire mieux !"

Michel Py, maire de Leucate, est venu saluer le champion avant l’épreuve ; il avait déjà salué sa qualification qui illustre, après les citations et distinctions des établissements Le Grand Cap et Le Cézelly dans le Gault et Millau 2017, "la diversité et la qualité remarquables de l’offre proposée par les restaurants à Leucate".

 

Source : http://www.leucate.fr/agenda/evenement/un-leucatois-champion-de-la-pizza-1/

Repost 0
15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 19:14

La parution récente de cette annonce d’ouverture de marché public a tout d’abord réjoui LEUCATE POUR TOUS qui milite pour cette innovation depuis des années ! Voyez plutôt (francemarches.com) :

 
 
COMMUNE DE LEUCATE
 
Fourniture et mise en service de panneaux électroniques
 
Type de marché : Autre
Type de procédure : Proc.Adapt.
 
Date limite de dépôt des offres : 14/03/2017 à 12h00
 
Sans triomphalisme excessif LEUCATE POUR TOUS peut bien considérer que c’est grâce à son action insistante (articles du 29/11/2015 et du 09/12/2016 dans ce même blog, par exemple) que la municipalité de Leucate finit enfin par se décider à investir dans un moyen de communication moderne, désiré par tous les habitants et indispensable au vu de la structure de la commune : des panneaux lumineux défilants véhiculant l’information communale.
 
 
Bien entendu, comme d’habitude à Leucate, le Conseil Municipal n’a pas été consulté au préalable ; peut-être sera-t-il informé un jour, si le Maire, au milieu de ses multiples campagnes électorales, trouve le temps de le convoquer ? Rappelons qu’il n’y a pas eu de réunion du Conseil Municipal depuis le 23/12/2016, c'est-à-dire bientôt 3 mois !
 
Hélas, une lecture plus détaillée de l’appel d’offres déçoit beaucoup. On y trouve les «précisions» suivantes :
 
Quantités (fournitures et services), nature et étendue (travaux) :
Montant minimum : 15 000 euros (H.T.) - 18 000 euros (T.T.C.)
Montant maximum : 50 000 euros (H.T.) - 60 000 euros (T.T.C.)
 
Aucune précision sur le nombre de panneaux concernés !
 
LEUCATE POUR TOUS avait évalué, avec bien sûr le concours de professionnels, le coût d’une telle opération. A l’échelle de la commune de Leucate, avec ses 5 centres urbanisés, la mise en place de 10 panneaux était recommandée par les experts comme apportant une diffusion d’information optimale. Le coût global à prévoir avait alors été évalué à cent à cent cinquante mille Euros, un peu moins si la connectique pouvait exploiter le réseau mis en place à grand frais dans le cadre du PPP « Eclairage public ».
 
Le présent projet de la municipalité de Leucate semblerait ne prévoir la mise en place que de cinq panneaux (La Franqui (1), Village (1), Leucate Plage (1) et Port Leucate (2). C’est mieux que rien, mais c’est très insuffisant en particulier pour le Village et pour l’ensemble Port Leucate – Villages Naturistes.
 
Pour une fois que Michel Py adopte un projet de l’opposition (bravo) il ne peut s’empêcher de mégoter au point de le rendre peu efficace ! Est-ce volontaire ou non ?
 
Source : https://leucatepourtous.blogspot.fr/
 
Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 05:49
Repost 0

Articles Récents

Liens