Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 04:38

Pour les fêtes de fin d'année, Hostein Boissons Diemeringen vous fait gagner du muscat de Noël (Lot 1 : 3 bouteilles, Lot 2 : 2 bouteilles et Lot 3 : 1 bouteille)*

Pour participer suffit : d'être majeur, d'aimer la page Hostein Boissons, d'aimer cette publication et la partager.

Vous avez jusqu'à mardi 15 décembre 12h pour participer, les gagnants seront dévoilés à 14h et pourront venir récupére...r leurs lots dès le lendemain.

Bonne chance à toutes et à tous.

*L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Hostein Boissons - Diemeringen.
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
1 décembre 2015 2 01 /12 /décembre /2015 04:08

Pas de projets à LEUCATE POUR TOUS ?

En voilà un simple, pas cher et qui est désiré par tous les Leucatois !

Il ne se passe pas de semaine à Leucate sans que l’on entende des gens pester car ils ont manqué tel ou tel évènement, faute d’information.

Les derniers exemples en date:

- la cérémonie qui a eu lieu au Monument aux Morts du Village le lundi 16 novembre, en hommage aux victimes des attentats du 13 Novembre, n’a été annoncée que par le bouche à oreille. Résultat : de très nombreux Leucatois n’ont pu y participer, faute d’information, et le regrettent vivement. Même les conseillers municipaux n’ont pas été informés !

- le remarquable concert donné à Port Leucate par l’ensemble HARMONIA vendredi 27 novembre a été si mal annoncé qu’il n’a pas fait salle comble car de nombreux mélomanes n’ont pas été informés à temps!

Tout le monde ne lit pas la presse régionale chaque jour,……………..et, même ceux qui la lisent quotidiennement sont mal informés, l’information concernant Leucate dans cette presse étant rare et d’une pauvreté véritablement affligeante : si Port la Nouvelle dispose d’une page chaque jour, si Gruissan occupe régulièrement une demi page, Leucate est totalement absent 2 jours sur 3.

Et lorsqu’un espace consacré à Leucate apparait dans le journal, si on élimine les échos du Sporting, les exploits de Leucate Force et les ascensions de l’Amicale Laïque il ne reste pratiquement rien.

Même les réunions du Conseil Municipal ne sont que rarement annoncées, la dernière, en date du 15 novembre 2015, est passée inaperçue ! Elle n’a pas été annoncée par la presse, elle n’a même pas été affichée au panneau d’information municipale de la Place de la République.

De plus la pluralité et l’étendue de Leucate, de La Franqui à Port Leucate, compliquent la transmission d’information de bouche à oreille.

Cette situation renforce l’hétérogénéité de la commune et les antagonismes, chaque entité se renfermant sur elle-même puisqu’elle n’a aucune information sur ce qui se passe ailleurs dans les autres entités

QUE FAIRE ?

C’est simple ! LEUCATE POUR TOUS propose tout simplement de faire ce que beaucoup de communes ont fait depuis longtemps : installer des panneaux d’information municipale !

Il ne faut pas croire que c’est une opération ruineuse. Un panneau lumineux d’information en ligne ne coûte que quelques milliers d’Euros, comme vous pouvez le vérifier par exemple sur le site internet d’une société choisie sans aucun parti pris: http://srei.net/panneau5.html

Équiper parfaitement l’intégralité de la commune dans cet esprit pourrait nécessiter, par exemple, une dizaine de panneaux soit de 60 000 à 90 000 Euros :

- 2 à La Franqui, à l’entrée et au cœur

- 3 au Village, aux 2 entrées et Place de la République

- 3 à Port Leucate, aux 2 entrées et au Centre Commercial

- 1 à l’entrée de Leucate Plage

- 1 à l’entrée des Villages Naturistes) ;

En ajoutant l’infrastructure nécessaire et la mise en place l’investissement global serait compris entre 120 000 et 150 000 Euros. D’éventuelles subventions pourraient même très certainement adoucir notablement l’addition.

A titre de comparaison, pour permettre au lecteur de mieux situer cet investissement par rapport aux possibilités financières de la commune de Leucate, on peut rappeler que l’extension du complexe sportif réalisée au Village en 2014 a couté, selon la pancarte toujours en place, 1 900 000 Euros, soit 15 fois plus et que très peu de subventions ont été obtenues sur ce projet qui est donc resté presqu’intégralement à la charge de la commune. Ou encore que le fiasco tout récent du restaurant gastronomique sur la falaise a couté largement plus de 1 000 000 d’Euros à la commune, soit au minimum 8 fois plus.

POURQUOI N’EST-CE PAS DÉJÀ FAIT, ALORS ?

Voilà une bonne question : pourquoi la municipalité de Leucate n’a-t-elle pas trouvé le moyen, en 20 ans de pouvoir absolu, de mettre en place cet outil d’information si puissant pour un si faible coût alors qu’elle a pu investir une dizaine de millions d’Euros chaque année?

Il est clair, et nous ne cessons de le répéter, que l’information n’est pas le fort de notre Maire. La rétention d’information est même la règle à Leucate. Mais l’information sur l’évènementiel que diffuserait un tel réseau, contrôlé par la Mairie, n’a rien de polémique.

Alors ? Est-ce un réflexe, un goût du secret ?

Est-ce une application du vieux principe « diviser pour régner » ? Creuser la séparation entre les entités leucatoises par le manque d’information réciproque est à coup sur un outil de pouvoir électoral non négligeable ?

Source : http://leucatepourtous.blogspot.fr

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
28 novembre 2015 6 28 /11 /novembre /2015 05:30

Si comme la plupart des amateurs de vin, vous vivez parfois la frustration de ne pas parvenir à nommer un arôme que vous êtes pourtant sûr de connaître, lisez cet article !

Les arômes ont des origines diverses. Les arômes primaires ou variétaux viennent du raisin lui-même et du terroir qui l’a vu pousser, les arômes secondaires sont une conséquence des diverses fermentations que le raisin subit au cours de sa transformation en vin et enfin les arômes tertiaires se développent d’abord pendant l’élevage du vin puis au cours de son vieillissement en bouteille. C’est pourquoi un même vin peut révéler des arômes aussi différents que la mûre, le beurre frais et la boite à cigares ! Pour nommer les arômes, il faut donc mobiliser de nombreux souvenirs sensoriels. Le problème vient du fait que nous ne disposons pas d’une mémoire sensorielle à proprement parler qui stockerait ensemble tous ces souvenirs olfactifs. Ceux-ci sont en fait disséminés dans de nombreuses catégories de souvenirs situées dans différentes régions du cerveau.

La difficile chasse aux souvenirs sensoriels

Pour comprendre comment partir à la chasse aux souvenirs sensoriels, imaginez que votre mémoire est un grand meuble à tiroirs. Les différents souvenirs sensoriels sont répartis dans une quasi-infinité de tiroirs différents. Pour grossir le trait, on peut dire que les arômes de sous-bois et d’humus sont dans le tiroir "souvenirs de ballades champêtres" alors que ceux de fruits rouges sont dans le tiroir "courses chez le marchand de quatre saisons". Mais c’est en réalité encore plus compliqué que ça ! Un vin est donc en fait un dossier sensoriel très complexe que vous soumettez à l’analyse de votre mémoire. Pour l’analyser, il faut que votre cerveau aille chercher des éléments rangés dans des tiroirs dispersés aux quatre coins de votre mémoire, puis que celui-ci les étudie pour vous restituer à l’autre bout de la chaîne le nom de l’arôme. Bref, déguster un vin est en fait un sacré effort cérébral !

Entraînez votre faculté à pister les arômes

La bonne nouvelle est qu’avec un double entraînement intensif, vous allez très rapidement progresser et nommer les arômes comme un champion ! Premier exercice de notre programme pour les futurs champions de la dégustation : renforcez vos souvenirs sensoriels en vous imprégnant de toutes les odeurs que vous avez l’occasion de sentir et en faisant un véritable effort de mémorisation lorsque vous les humez. Ainsi, je veux que vous plongiez votre nez dans tous les étals à chaque fois que vous allez au marché, chez le fleuriste, chez le boucher, etc. Vous ferez ainsi "gonfler" ces souvenirs sensoriels qui seront dès lors plus faciles à localiser dans les tiroirs de votre mémoire. Deuxième exercice : développez la rapidité votre processeur à interpréter les arômes. Pour cela, il faut vous entraîner intensivement à décrypter les arômes avec le matériel œnologique adéquat. C’est pourquoi nous proposons de vous équiper d’un coffret arôme afin de développer vos réflexes en termes d’identification des arômes. Ceux-ci sont utilisés par tous les œnologues et sommeliers membres de notre équipe de formateurs de cours d’œnologie dans leur version complète avec 60 arômes pour s’entraîner au mieux. Mais nous proposons aussi des coffrets de 12 arômes, chacun consacrés à un thème précis du vin : le vin rouge, le vin blanc, les défauts du vin et les arômes de fûts de chêne.

Pour découvrir et acheter votre coffret d’arômes du vin pour devenir un as de la dégustation, ça se passe sur www.prodegustation.com.



En savoir plus : http://avis-vin.lefigaro.fr/wine-box-par-my-vitibox/o120309-comment-nommer-facilement-cet-arome-que-vous-avez-sur-le-bout-de-la-langue#ixzz3slHHKWJH

Source : lefigaro.fr

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
25 novembre 2015 3 25 /11 /novembre /2015 06:32
Salon vin et bière à Bruxelle.
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 17:04

« Ce vin charpenté aux tanins soyeux présente des notes d'élevage minérales mais non dénuées de tension. » Vous n'avez rien compris ? Suivez le guide.

Fraîcheur

Un vin qui a de la fraîcheur est à dominante acide, par opposition avec un vin chaleureux où l'alcool ressort. L'acidité a pour avantage de faire saliver et de mettre en appétit, elle rend le vin plus digeste. Si elle est trop présente, on dira que le vin est nerveux, anguleux, voire acerbe, comme un anjou.

Minéralité

Expression fourre-tout, employée pour vanter la finesse d'un vin de terroir (par opposition à un vin fruité). En réalité, doit désigner : soit des arômes évoquant le silex chauffé, les coquillages, les hydrocarbures (comme un muscadet ou un riesling), soit une sensation crissante en bouche, salée. Pour cette dernière, on parle aussi de salinité. Dans tous les cas, il s'agit de vins très secs à dominante acide.

Notes d'élevage

Euphémisme pour désigner les arômes boisés d'un vin : vanille, noix de coco, clou de girofle, pain grillé, café, caramel et, dans les cas les moins réussis, bois humide, fût, planche. Les notes d'élevage peuvent apporter de la complexité à un vin, mais aussi l'alourdir si elles sont maniées sans finesse. Le palais est souvent très partagé, entre ceux qui les plébiscitent et ceux qui les rejettent.

Tanins soyeux

Ils ont pour particularité d'accrocher sur la langue, voire d'assécher la bouche s'ils sont grossiers. Des tanins soyeux sont plus marqués que des tanins fondus ou veloutés, mais moins que des tanins fermes. Comme le tissu, ils donnent une sensation de finesse, d'élégance avec une texture dense (exemple du pomerol).

Tension

Terme très en vogue pour qualifier un vin vif, avec de l'acidité, mais également de la longueur. En bouche, un vin tendu ne donne pas une sensation de volume, mais laisse une empreinte durable sur la langue même après avoir été bu. Est généralement cité pour les vins blancs secs, comme un chablis.

Vin charpenté

Qualifie un vin puissant et ample, généralement rouge, avec des tanins prédominants tels un saint-estèphe ou un madiran.

Vin fruité

A ne pas confondre avec vin sucré. Ce vin doit dégager des arômes de fruits, sans aucune « note d'élevage » perceptible. Cette famille regroupe les vins simples, dits vins de soif ou vins de plaisir.

Vin rond

Désigne un vin souple, plutôt facile à boire, où ni les tanins ni l'acidité ne heurtent la bouche (exemple du merlot ou côtes-du-rhône-villages). Si l'alcool est perceptible, avec une pointe de sucrosité, on parle alors de vin gourmand.

Vin variétal

Se dit d'un vin dont les arômes reflètent le cépage dont il est issu (par opposition à un vin de terroir). Particulièrement employé pour le sauvignon, aux arômes d'agrumes et d'ananas, ou le muscat sec, aux arômes de raisin frais (un reuilly, par exemple).

Ophélie Neiman Journaliste au Monde

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 13:07
Leucate
Repost 0
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 04:23
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 15:13

EXTRAIT DU SITE OFFICIEL DE LA MAIRIE DE LEUCATE

Il est faux d’écrire que « Monsieur le Maire et les 26 adjoints et conseillers municipaux examinent une fois par mois ………………………. »

En 2015 le Conseil Municipal a été réuni par M. le Maire de Leucate :

- une première fois le 30 mars 2015

- une seconde fois les 26 juin et 8 juillet 2015

- une troisième fois le 6 aout 2015

- une quatrième fois le 15 novembre 2015

Si on sait bien compter, cela ressemble plus à une réunion trimestrielle qu’à une réunion mensuelle ! Et comme il n’y a plus de réunion de commissions municipales (elles ont été supprimées depuis qu’il y a des élus d’opposition), les élus d’opposition n’ont aucune information dans les intervalles.

Il est faux d’écrire que « Monsieur le Maire et les 26 adjoints et conseillers municipaux examinent ……………………… les projets qui concernent votre entité et la ville ».

En réalité, M. le Maire de Leucate use le plus largement possible de la délégation de pouvoirs que lui a concédé le Conseil Municipal lors de sa première réunion. Il prend alors, seul, sans aucune concertation, de nombreuses décisions qui engagent, parfois très lourdement, la commune.

On peut rappeler ici par exemple que, pour colmater le gouffre budgétaire qu’il avait creusé en 2014 (année électorale oblige !), M. le Maire de Leucate a, seul, sans information du Conseil, signé le 31/12/2014 pour plus de 800 000 Euros d’emprunts supplémentaires !

Il doit alors, en principe, informer le Conseil de ses décisions ……il le fait en général 3 à 4 mois plus tard. Voilà des nouvelles fraiches sur l’état de la commune ! Par exemple :

Ce n’est que lors de sa réunion du 30/03/2015, avec trois mois de retard, que le Conseil Municipal a été informé par M. le Maire de la bonne nouvelle (plus de 800 000 €uros d’emprunts supplémentaires), sans être autorisé à en discuter ni à voter !

L’ordre du jour de la dernière réunion du Conseil, le 15/11/2015, est reproduit en partie ci-dessous. Si le §A-1, compte rendu du précédent Conseil, était bien soumis au vote du Conseil, ce n’était pas le cas du § A-2, compte rendu des décisions du Maire, qui n’est qu’une simple information des élus à qui on ne va quand même pas demander leur avis !

M. le Maire a donc fixé seul les tarifs 2015 d’occupation du domaine public (terrasses des cafés par exemple), des diverses festivités, et même d’inscription à l’École de Musique. Ne venez pas reprocher les hausses de tarifs aux Conseillers : ils n’y sont pour rien et n’ont été informés que bien après !

M. le Maire a aussi ouvert une nouvelle ligne de trésorerie de 1 000 000 Euros à la Caisse d’Épargne du Languedoc Roussillon…les caisses seraient-elles vides à ce point dès l’été ?

Il est faux d’écrire que « Monsieur le Maire et les 26 adjoints et conseillers municipaux examinent ……………………… les projets qui concernent votre entité et la ville ».

Soyons honnêtes, le Conseil Municipal est parfois informé à temps pour donner un avis utile.

C’est rarement le cas lorsque le problème est d’importance.

Le plus spectaculaire exemple récent est le projet (avorté) d’éventuelle fusion des communes de Leucate, Caves, Treilles, Feuilla voire Fitou. A défaut de recueillir directement l’avis des citoyens par un référendum, ce qui n’est pas simple, l’avis du Conseil Municipal, élu par les citoyens pour les représenter, aurait pu avoir un intérêt. Ce projet n’a absolument jamais été évoqué au Conseil Municipal de Leucate !

Source : http://leucatepourtous.blogspot.fr

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 14:58

Après tout le merdier de la semaine dernière il me semble bon de rappeler cette nouvelle : le bojol-pif est arrivé !!!

Le beaujolais nouveau est arrivé.
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
20 novembre 2015 5 20 /11 /novembre /2015 14:50

Elle s'appelle Hasna Ait Boulahcen. C'est l'une des trois personnes retrouvées mortes dans l'appartement de Saint-Denis, a annoncé le parquet vendredi matin. La cousine du djihadiste Abdelhamid Abaaoud, le commanditaire présumé des attentats du 13 novembre, aurait déclenché son gilet d'explosifs, au cours de l'assaut. Ce qui ferait d'elle la première femme kamikaze en France. C'est la surveillance de la jeune femme, d'origine marocaine, qui a convaincu les enquêteurs qu'Abdelhamid Abaaoud, tué lors de l'assaut de mercredi, se trouvait en France, précisément à Saint-Denis.

Hasna Ait Boulahcen avait été mise sur écoute par la Direction générale de la sûreté intérieure (DGSI) pour ses liens avec l'organisateur des attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis. La police judiciaire de Seine-Saint-Denis l'avait parallèlement mise sur écoute pour trafic de stupéfiants qui «alimente les radicalisés, en armes et sur le plan financier», explique une source policière.

Née dans les Hauts-de-Seine et âgée de 26 ans, la jeune femme s'est rapidement radicalisée. «Jver biento aller en syrie inchallah biento depart pour la turkie (sic)», écrivait-elle dans un message publié sur Facebook le 11 juin dernier. Sa soudaine transformation avait surpris les voisins de sa mère, qui habite un immeuble d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) perquisitionné ce jeudi. Hasna Ait Boulahcen «avait commencé par porter le jilbabe (tenue recouvrant l'intégralité du corps excepté le visage, ndlr). Puis, un mois après, elle était passée au niqab: elle s'était fabriqué sa propre bulle, elle ne cherchait aucunement à étudier sa religion, je ne l'ai jamais vue ouvrir un Coran», explique un homme qui se présente comme son frère.

Placée dans une famille d'accueil

Chez sa mère, à Aulnay-sous-Bois, où la jeune femme était revenue vivre il y a six mois, elle était perçue, il y a quelques temps encore, comme un «garçon manqué», en «blue jean, casquettes, lunettes», «physique quelconque». «Parfois excentrique», raconte Sofiane, un voisin. Son surnom? «Chapeau de paille, parce qu'elle en portait souvent. Bavarde, avec la tchatche, un peu fofolle, aussi, instable: elle pouvait surgir devant toi et commencer à faire un rap.»

Même stupéfaction à Creutzwald, ville ouvrière de Moselle, où la jeune femme rendait parfois visite à son père de 74 ans. Son domicile a également fait l'objet d'une perquisition ce jeudi. Là, elle laisse le souvenir d'une fêtarde, «avec son petit chapeau de cow-boy et ses santiags», qui «fumait de temps en temps et buvait dans les soirées», raconte un ancien ami. Le père, musulman très pratiquant, qui avait quitté le foyer familial pour travailler chez PSA en Lorraine, se trouve actuellement au Maroc.

Née en août 1989, à Clichy-la-Garenne, Hasna Ait Boulahcen a eu une enfance compliquée et avait été placée dans une famille d'accueil entre 8 et 15 ans. «Au début, ça se passait bien. C'était une gamine comme les autres», mais sans jamais aucun geste de tendresse, témoigne sous couvert d'anonymat sa mère d'accueil. Puis les choses se dégradent. Elle quitte cette famille d'un coup, à 15 ans. Dernier contact en 2008. «Quand elle est partie, je me suis dit: “Elle est perdue”», raconte la mère d'accueil.

Après sa brutale radicalisation, «un lavage de cerveau» selon sa mère biologique, âgée de 58 ans, la jeune femme «passait son temps à tout critiquer, elle n'acceptait aucun conseil, elle entretenait des relations plus que douteuses», se rappelle son frère. «Elle était en permanence avec son smartphone sur Facebook et Whatsapp. “Fais ta vie, je fais la mienne”, elle disait», précise-t-il. Il y a trois semaines, elle était, selon lui, partie vivre chez une amie, à Drancy.

Par Mathilde Golla , AFP agence

Source : http://www.lefigaro.fr

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article

Articles Récents

Liens