Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 18:23
Daesh.
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 03:45
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 05:35

> M. Louis ALIOT : 37,33%
> M. Dominique REYNIÉ : 31,59%
> Mme Carole DELGA : 14,00%...

> Taux de participation : 62%

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 06:46

L’équipe municipale ose nous reprocher de consacrer nos efforts à la critique sans rien proposer !

Oui, la critique mettant en relief les erreurs, défauts et dérives du pouvoir absolu est le rôle primordial d’une opposition municipale ! Et c’est le gage du bon fonctionnement d'une démocratie !

Non, LEUCATE POUR TOUS ne manque pas de propositions ! Il faut avoir la mémoire courte ……ou beaucoup de mauvaise foi pour oublier ses multiples propositions. Rappelons en une, qui est toujours d’actualité :

UN COMPLEXE HÔTELIER A LA FRANQUI

Lors de notre campagne électorale de 2014 nous avons dénoncé le manque criant de chambres d’hôtel sur la commune. (ce qui limite beaucoup l’organisation de grandes manifestations ou de congrès.)

Consciente du problème, la Mairie de Leucate s’est acharnée (depuis une dizaine d’années) à promouvoir un projet - qui ne pouvait être que mort-né - à Leucate Plage, sur un terrain inondable, inconstructible ; le seul parking existant : celui du Galion ! Elle vient enfin de reconnaître son erreur et d’abandonner ce projet……au profit semble-t-il d’une autre idée tout aussi fumeuse à l’extrême sud de Port Leucate.

Nous avons proposé dès le 8 Mars 2014 (leucatepourtous.com), avec le concours de l'architecte Ricardo Ruiz, un projet visant à réhabiliter le site de l'Hôtel Excelsior (ou Hôtel du Parc) à La Franqui. Cet hôtel, créé par la famille de Monfreid, accueillit maintes célèbres personnalités au début du siècle dernier.


Cet endroit magnifique et central, qui devrait être un fleuron pour la commune, est laissé en désuétude depuis des années et défigure le cœur de la perle de la station. Il ne pose aucun problème réglementaire d’affectation à une structure hôtelière.
Découvrez ci-dessous une étude de centre de balnéothérapie associé à un complexe hôtelier financé par des capitaux privés.

- le respect du parc et de son environnement paysager

- la réalisation de parkings en sous-sol

- un rez-de-chaussée comportant boutiques, balnéothérapie ainsi qu’un local destiné à un usage municipal

- au-dessus, 80 chambres donnant sur la mer

- un toit terrasse végétalisé

Les intérêts d’un tel projet sont multiples : redonner vie à cette station trop longtemps abandonnée, fixer à Leucate les touristes lors des grandes manifestations telles le Mondial du Vent, permettre de multiplier ce genre d’évènements…..

Ce projet débarrasserait la commune d’une verrue mal famée en plein cœur de station, ne lui couterait rien, lui rapporterait même un local d’accueil municipal tant demandé par les habitants ! La seule condition posée à cette réalisation est d’y associer, comme débouché naturel vers la mer, le terrain qui sépare l’hôtel du Grazel, occupé actuellement en saison par des forains.

Voilà une proposition précise, claire, utile, ne coûtant pas un centime à la commune, porteuse d’avenir et d’emplois.

Source : www.leucatepourtous

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 06:51
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
5 décembre 2015 6 05 /12 /décembre /2015 06:02

Seul État insulaire d’Australie, la Tasmanie est une région viticole aussi fascinante qu’intrigante. La légende raconte que cette île au milieu de l’océan serait née de l’union de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande.

Photo : Ludovic Pollet

Enfant, j’imaginais une terre hostile et sauvage, peuplée d’animaux dangereux... La faute aux dessins animés mettant en action le fameux "diable de Tasmanie" j’imagine !

Isolée du continent par les eaux tumultueuses du détroit de Bass, elle semble pourtant un monde à part. Nous décidons d’y passer 15 jours pour en percer les secrets. Voiture de location récupérée, direction le nord de l’île. À peine 3 heures de route nous suffisent pour en rallier les plages. Oui, la Tasmanie, c’est tout petit !

Une micro-production de haute volée

L’île est belle. Les paysages qui défilent par la vitre ouverte de la voiture varient entre plaines rocailleuses et montagnes boisées. Rares sont les voitures croisées sur notre route. On se croirait (presque) seuls au monde. La Tasmanie a su préserver son indépendance et son intégrité, tout en jouant à la perfection son rôle d’hôte bienveillant. C’est très agréable.

Photo : Ludovic Pollet

Toutefois, le vin "made in Tasmanie" n’est qu’une goutte d’eau dans l’océan viticole australien. Et c’est indéniablement ce qui en fait son atout charme majeur ! Avec 1.800 hectares de vigne, son vignoble représente à peine 0,5% de la production du pays. Pourtant, cette dernière n’en demeure pas moins l’une des plus qualitatives.

Pourquoi une telle réussite ? Grâce à un climat plus frais ! Les vignes ont d’ailleurs deux bonnes semaines de retard par rapport au continent. À notre arrivée début février, c’est à peine la véraison. "C’est pour cette raison que le pinot noir est le cépage roi de Tasmanie", nous explique Peter Caldwell, à la tête du domaine Dalrymple. À lui seul, il représente 44% de la production tasmanienne. Viennent ensuite le chardonnay (23%), le sauvignon blanc (12%), le pinot gris (11%) et le riesling (5%).

Photo : Ludovic Pollet

"La production est concentrée à l’est et au centre (1), là où les régions viticoles sont protégées des forts vents et des précipitations par une chaîne montagneuse", ajoute Peter.

Et si d’aventure vous avez l’occasion de vous rendre à l’ouest de l’île, une surprise de taille vous y attend : l’humidité et les pluies sont permanentes et rendent impossible la culture de la vigne. Une vraie forêt tropicale !

La "Méthode Tasmanoise"

Le climat frais et humide de la Tasmanie est propice à la production de vins effervescents de qualité. Ces derniers y ont d’ailleurs le vent en poupe. "J’aime les régions humides comme ici et je suis convaincu que cela aide à avoir des effervescents plus fins", nous explique Andrew Pirie (2), star montante au pays des bulles tasmaniennes et propriétaire du domaine APOGÉE.

Photo : Ludovic Pollet

Quant au domaine Jansz, exclusivement tourné vers les vins à bulles, on a même eu l’excellente idée de déposer la marque "Méthode Tasmanoise". Une initiative marketing géniale et un clin d’œil, non sans beaucoup d’humour, à l’inimitable (3) et très enviée méthode champenoise.

Quelques coups de cœur en vins effervescents et vins blancs :
-Cloth Late-Disgorged Sparkling 2004 du domaine Moorilla (64% pinot noir, 36% chardonnay ; élevé 10 ans sur lies)
-Late Disgorged 2006 from Jansz (51% chardonnay, 49% pinot noir)
-Vintage Deluxe Brut 2012 du domaine Apogée
-Chardonnay 2009 du domaine Freycinet
-Cave Block Chardonnay 2012 du domaine Dalrymple
-Riesling 2003 du domaine Freycinet

Photo : Ludovic Pollet

Coup de cœur au passage pour le domaine Freicinet, vignoble familial depuis 1979. Claudio, l’œnologue maison – né en Tasmanie et dont les parents sont d’origine italienne – produit de très grands vins qui vieillissent remarquablement. À découvrir d’urgence...

Moorilla Estate, un choc culturel certain

Le domaine Moorilla Estate est incontournable et nous est recommandé de tous les connaisseurs que nous croisons sur notre périple. Non pas pour son vignoble – bien qu’il vaille le détour et que sa production soit très qualitative, notamment avec la remarquable cuvée "CLOTH Late-Disgorged Sparkling 2004" – mais bien pour son musée : MONA (Museum of Old and New Art). Le seul véritable musée de l’île d’ailleurs.

Photo : Ludovic Pollet

Un lieu très controversé créé par David Walsh, le propriétaire du domaine, et dont les thèmes de prédilection ne sont autres que la mort et le sexe. Une expérience plutôt déroutante et qui attire chaque année quelques centaines de milliers de touristes. Âmes sensibles, s’abstenir.

Quelques coups de cœur en vins rouges :
-MUSE Pinot Noir 2012 du domaine Moorilla
-Cabernet/Merlot 2000 du domaine Freycinet
-MON Père Syrah 2013 du domaine GlaetzerDixon
-Young Vine Pinot Noir 2013 du domaine GalaEstate
-Cabernet Sauvignon-Merlot 2008 du domaine Marion’sVineyard
-Pinot Noir 2012 du domaine Delamere

Photo : Ludovic Pollet

Marion’s Vineyard, un potentiel oenotouristique unique

Impossible de parler de la Tasmanie sans évoquer le domaine Marion’s Vineyard. Un décor fou aux inspirations multiples, mêlant sculptures en tous genres, cabanes dans les bois, scène de concert en plein air ou encore des toilettes écologiques ; le tout perché sur une colline surplombant le lac... Pas étonnant que le domaine ait été le premier à ouvrir ses portes au public (dès 1983) et qu’il accueille des évènements musicaux, des concerts et des mariages. L’endroit est simplement magique.

Photo : Ludovic Pollet

Cynthea – fille des propriétaires, et à la tête du domaine Beautiful Isle Wine – aimerait bien, avec son mari David, développer davantage l’endroit pour en faire "le" vignoble incontournable de l’île. Mais pour ça, il faudra attendre que le patriarche passe la main. En attendant ce jour, nous avons pu tester pour vous la nuit dans une cabane dans les bois, en compagnie des ratons laveurs. Dépaysement garanti.

Une fois n’est pas coutume, et en bons disciples d’Epicure, nous terminons notre séjour avec une parenthèse Whisky. The Nant Distillery – l’une des cinq distilleries de Tasmanie – nous ouvre les coulisses de sa production le temps d’une dégustation.

Photo : Ludovic Pollet

The Nant Distillery

Nous y apprenons par exemple qu’il ne faut pas moins de 500kg de malt pour produire 200 litres de spiritueux. Raison de plus pour apprécier à sa juste valeur ces nectars hors du temps, comme la très raffinée cuvée The Old Mill réserve, vieillie en fûts de Sherry et de Bourbon.

WineExplorers’ment votre,
JBA

Pour en savoir plus sur le projet Wine Explorers, 1er recensement global des pays producteurs de vin.

Retrouvez également ce projet sur Facebook et Twitter.

Merci aux domaines Dalrymple, Jansz, Apogée, Delamere, Marion’sVineyard, BeautifulIsle, StoneyRise, Devil’sCorner, Freycinet, GalaEstate, GlaetzerDixon, Moorilla et TheNantDistillery pour leur accueil chaleureux.

(1) La majorité des raisins de Tasmanie est cultivée dans les régions de Tamar Valley (40%), Côte Est (20%), Pipers River (nord-est), qui produit environ 19%, Coal River Valley (13%). Les autres régions incluent Derwent Valley, le Nord Ouest et Huon/Channel.
(2) Andrew Pirie est ingénieur en agriculture et titulaire d’un PhD en viticulture et étude des climats en Australie.
(3) la méthode champenoise est inimitable dans la mesure où la dénomination "méthode champenoise" ne peut être utilisée que pour les vins originaires de la Champagne et qui y sont élaborés. Il s’agit toutefois du même type d’élaboration que la méthode traditionnelle, c’est à dire de la seconde fermentation en bouteille.

Source : par Jean-Baptiste Ancelot - WINE Explorers

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 04:44
Carte du vignoble bordelais.
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 04:25

Entre critères objectifs et sensations subjectives, évaluer la qualité d’un vin est un exercice difficile. Néanmoins, tout amateur qui se respecte doit maîtriser cet art pour bien déguster et acheter les meilleurs crus.

Le débat pour déterminer la liste des critères sur lesquels on doit juger de la qualité d’un vin ne sera sans doute jamais clos ! Et pour cause, tout le monde ne s’intéresse pas à la même chose en dégustant un vin. Avec l’équipe de l’abonnement vin My VitiBox, nous avons décidé de vous aider à y voir plus clair. En fait, lorsque vous goûtez un vin, vous ne vous concentrez pas sur les mêmes caractéristiques d’un vin d’une dégustation à l’autre. Par exemple, lorsque vous faites votre stock chez le vigneron, vous tentez d’analyser le potentiel de garde du vin alors que si vous êtes à table chez un ami, vous étudiez plutôt comment le vin se marie avec le plat que vous savourez. Donc un même vin pourra vous sembler parfait dans un contexte et moyen dans un autre. Néanmoins, vous savez comme moi que certains vins se vendent 100 euros et d’autres 500. A ces prix-là, tous les vins sont bons et pourtant les prix peuvent toujours varier du simple au quintuple, voire plus ! Comment expliquer cela ? Et bien mis à part les critères économiques (rareté, demande, notoriété, conjoncture internationale, etc.) qui, il est vrai, expliquent bien souvent une partie de ces différences de prix, il y a aussi des critères plus objectifs qui en justifient l’autre partie.

A la découverte des trois temps du vin

Il existe des qualités du vin plus objectives que les autres : ce sont les trois temps du vin. Les trois temps du vin sont l’attaque, le milieu de bouche et la finale. L’attaque porte sur la sensation que vous ressentez lorsque vous introduisez le vin en bouche (faible, nette, intense...). Le milieu de bouche, également appelé ampleur du vin, désigne la richesse de la matière du vin et de sa palette aromatique (la variété d’arômes présents en bouche). Enfin, la finale concerne la longueur et la persistance aromatique du vin, c’est-à-dire le temps durant lequel le vin continue à se faire sentir en bouche après l’avoir avalé ou recraché. Bien sûr, nous sommes tous différents et nous ressentons donc tous différemment ces trois temps du vin. Néanmoins, contrairement à d’autres caractéristiques du vin, tout le monde s’accorde à dire que plus les trois temps du vin sont marqués, meilleur est le vin. C’est en cela que ces trois temps sont les critères les plus objectifs pour évaluer la qualité du vin.

Comment apprendre rapidement à ressentir et évaluer les trois temps du vin ?

Pour progresser en dégustation, il faut apprendre à identifier ces sensations et surtout à les noter ! Pour cela, déguster régulièrement est bien sûr fondamental. Mais pour aller encore plus vite, il est utile de déguster avec un expert qui pourra vous aider à juger de la qualité de plusieurs vins choisis pour leur intérêt pédagogique. En apprenant ainsi à évaluer des vins de différents niveaux et de différentes régions, vous vous doterez de repères gustatifs et serez bien plus rapidement à même de juger le plus précisément possible de la qualité des vins que vous dégustez. Pour apprendre cela, nous vous donnons rendez-vous dans nos cours d’œnologie dispensés dans 13 villes de France. Ces cours de 4 heures animés par des experts, œnologues ou sommeliers, vous donneront toutes les connaissances et l’entraînement nécessaire pour évaluer la qualité des vins. Pour voir les villes et les disponibilités des cours d’œnologie, rendez-vous sur www.prodegustation.com. Et pour vous initier plus globalement au monde du vin, nous avons créé un programme de cours d’œnologie en ligne à découvrir sur www.myvitiacademy.com.

Source : http:l​efigaro.frl

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 04:20
Enfin des logements HLM à Leucate !

Enfin une bonne nouvelle à Leucate sur le plan du logement: M. le Maire se serait donc enfin décidé, après 10 ans d’attente et de belles promesses, à faire construire quelques logements locatifs de 3 et 4 pièces, accessibles aux jeunes familles Leucatoises qui ne seront enfin plus obligées de s’expatrier vers Caves où ailleurs faute de logements à prix abordable !

Et ça ne coute pas un sou à la commune puisque tout est pris en charge par Logement Audois et des subventions diverses.

C’est une révolution ?

Hélas non ! Ce n’est qu’une mascarade : l’article ci-dessus est le produit d’un maquillage ! Cet article s’il est bien, en réalité, paru dans l’Indépendant le Jeudi 19/11/2015 ne concernait bien sûr pas Leucate ……. mais Caves.

La version originale est reproduite ci-contre, pour lever toute ambigüité et rendre à chacun son dû.

Pour voir construire réellement des logements HLM à Leucate, attendez les prochaines élections municipales, en 2020 en principe.

On peut toujours rêver !

- See more at: http://leucatepourtous.blogspot.fr/2015/12/enfin-des-logements-hlm-leucate.html#sthash.g4F8bJu2.dpuf

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 05:17
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article

Articles Récents

Liens