Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

8 mars 2016 2 08 /03 /mars /2016 06:51
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 07:01
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
6 mars 2016 7 06 /03 /mars /2016 17:48
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
6 mars 2016 7 06 /03 /mars /2016 12:32
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 13:45

Voir les commentaires

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 10:17
Plateau de Leucate.
Plateau de Leucate.
Plateau de Leucate.
Plateau de Leucate.
Plateau de Leucate.
Plateau de Leucate.
Repost 0
5 mars 2016 6 05 /03 /mars /2016 07:08

Le patron du Tour de France tente de déminer la guerre du vin chilien Par Eric de La Chesnais Face aux menaces des viticulteurs de bloquer des étapes de la prochaine Grande Boucle, Christian Prudhomme assure que les vignerons français pourront mettre en avant leurs produits. Le patron du Tour de France, Christian Prudhomme, tente de calmer la colère des viticulteurs tricolores qui menacent toujours de bloquer des étapes de la Grande Boucle cet été sans propositions concrètes de sa part pour mettre en avant leurs vins. Le président du syndicat des vignerons de l'Aude, Frédéric Rouanet, a vu rouge cet hiver en apprenant que la cuvée «Bicicleta» du chilien Cono Sur avait été retenue «en catimini» comme partenaire du Tour jusqu'en 2017, pour les étapes situées hors de France. Un contrat qui avoisinerait 400.000 euros par an. Face à la polémique qui s'est étendue à de nombreux vignobles, ASO (Amaury Sport Organisation, l'organisateur du Tour) tente de rétropédaler. «Une première ouverture» «Il n'y a aucune difficulté pour que la société du Tour de France permette aux vignerons et aux coopératives de mettre en avant leurs produits, comme ce sera le cas dès la semaine prochaine sur Paris-Nice avec les viticulteurs du mont Brouilly», indique Christian Prudhomme. Concrètement, les viticulteurs pourraient venir aux villages «départ» et «arrivée» de chaque étape du Tour. La seule limite étant de ne pas faire de publicité dans la caravane pour respecter la loi Evin. Les vignerons de l'Aude restent sur leur garde. «C'est une première ouverture, nous attendons la venue de Christian Prudhomme le 10 mai dans l'Aude pour connaître le détail de ses propositions, explique Frédéric Rouanet. Nous voulons aussi discuter des conditions du nouvel appel d'offres après 2017 pour les étapes hors de France.»

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 07:07

Le Tour de France privé de vin français : honte à ASO ! L'organisation du Tour de France a choisi comme vin officiel de l'édition 2016 la cuvée chilienne Bicicleta ! Un scandale pour les viticulteurs. Par Alexandre Ferret En France, "le vin c'est sacré", a dit le président du syndicat des vignerons de l'Aude, nous faisons "des vins prestigieux et le Tour fait partie de notre patrimoine culturel et sportif, c'est une vitrine, notre vin doit y figurer" i En France, "le vin c'est sacré", a dit le président du syndicat des vignerons de l'Aude, nous faisons "des vins prestigieux et le Tour fait partie de notre patrimoine culturel et sportif, c'est une vitrine, notre vin doit y figurer" Le sport n'a plus de face. Plus de valeur, plus d'histoire. À l'heure du foot business et de ses places exorbitantes, à l'heure où les supporteurs les plus fervents sont jetés hors des stades à coups de crampons, le Tour de France reste une rareté. Le seul événement sportif d'une telle ampleur qui demeure aussi populaire. L'unique compétition qui rassemble des passionnés de la France entière et qui ne sont pas triés sur le volet, selon l'épaisseur de leur porte-monnaie, la correction de leur langage ou la qualité de leur accoutrement. La Grande Boucle a par ailleurs toujours célébré le patrimoine français. Ses routes, ses villages, son terroir, ses petits producteurs locaux, ses habitants, ceux-là mêmes dont on ne parle jamais en dehors de ces trois semaines dédiées au cyclisme. Alors, comment ne pas avaler de travers l'annonce par Amaury Sport Organisation (ASO) du choix du vin officiel pour la 103e édition de la plus grande course cycliste ? Un vin chilien ! La cuvée Bicicleta, produite par le chilien Cono Sur, a été choisie par l'organisateur pour être mise à l'honneur toute la durée du Tour de France. Tout cela pour une histoire de gros sous. Et peut-être de réglementation. La loi Évin restreint la possibilité pour les viticulteurs de communiquer ou de faire de la publicité. Quant à ASO, le montant du chèque versé par l'entreprise chilienne a eu raison du patriotisme complaisamment mis en avant chaque été. « Un affront au savoir-faire français et à ses viticulteurs » En plein Salon de l'agriculture et face aux difficultés de tous les agriculteurs et viticulteurs du pays, ce choix tombe particulièrement mal. Et montre à quel point le business a pris le pas sur tout le reste. À quel point le Tour de France n'appartient plus à ses fans, à ceux qui le regardent, mais à une poignée de dirigeants tout droit sortis d'école de commerce où la culture sport est aussi peu enseignée que la morale, l'éthique et la droiture. Le groupe FN-RBM à la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées a dénoncé dans un communiqué un « affront au savoir-faire français et à ses viticulteurs ». De leur côté, « face à cette humiliation », les vignerons de l'Aude par la voix de Frédéric Rouanet, président de leur syndicat, menacent de bloquer le Tour 2016 « sur tout le territoire français, à des points stratégiques ». Ils appellent les « autres régions productrices de vin à rejoindre » le mouvement. « Le vin officiel du Tour de France doit être français, choisir au contraire un vin chilien est une situation intolérable », s'est insurgée l'organisation dans un communiqué. Et dire que, chaque année, le Tour prétend exalter le patrimoine, le terroir, et la culture française...

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 14:49
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 06:45
 Reims: son traitement contre le cancer refusé car trop cher, les migrants eux on les soigne gratis 
 Nous sommes un drôle de pays, nous nous foutons comme de l’an 40 de nos nationaux, mais sommes aux chevets des autres comme s’ils étaient nos propres enfants. Dans la France de 2016, nombre de français ayant passé une vie à cotiser à l’assurance maladie se voient refuser des remboursements de soins qu’ils soient dentaires ou oculaires. Nombre de français avec un emploi ne peuvent plus se soigner faute de moyens. De ceux-là nos gouvernants n’en ont cure, qu’ils se débrouillent, ce n’est pas notre problème. Un primo-arrivant lui a droit à tous les égards de la République, même plus qu’il n’oserait imaginer. Je prends l’exemple des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale en date du 13 janvier dernier. La député PS Jacqueline Fraysse interrogeait la ministre Marisol Touraine sur l’application de l’Aide Médicale d’Etat qui n’était à son avis pas assez utilisée par les immigrés clandestins qui pullulent dans notre pays. Cela malgré l’augmentation du coût de cette mesure qui est passée en 10 ans de 15 millions d’€ à 1 milliard. Les Français eux par contre devront payer pour se soigner. Fortes retenus sur leurs salaires et mutuelles souvent hors de prix sans ces précieux sésames ne pensez pas dépasser la porte d’entrée d’un hôpital.
Pire des soins leurs seront refusés car trop coûteux pour eux. Comme si la vie d’un Français n’avait aucune valeur. J’entends déjà les gauchistes crier au loup, hurler que je mense encore et toujours, que je ne fais que propager haine entre les gens et propagande à but identitaire. Seulement comme toujours cela est vrai, mais ils ne veulent pas voir, ou plutôt préfère ne pas comprendre la réalité de ce pays, gangréné par l’immigration massive et la préférence étrangère. Car si c’est faux que doit dire Olivier Soler steward de 44 ans atteint d’un cancer du pancréas avec développement de métastases sur le foie dans le cadre d’un syndrome de Lynch (mutation génétique entraînant des cancers) et à qui on refuse un traitement car jugé trop. Tout le monde sait ici que ce cancer est l’un des plus redoutable. Ca signifie que pour une question d’argent cet homme va mourir de sa maladie puisqu’on lui refuse le traitement adéquat, à seulement 44 ans alors qu’il devrait avoir sa vie devant lui. S’il avait été immigré, migrant, ou clandestin on ne le lui aurait aucunement refusé, il l’aurait eu sans sourciller. La préférence nationale doit être de mise, on ne doit pas soigner gratuitement une personne qui ne cotise pas à l’assurance maladie. Si des étrangers veulent bénéficier de notre médecine nationale, ils doivent régler l’addition qui souvent dépasse plusieurs dizaines de milliers d’€. La médecine a un coût et notre pays ne peut la faire partager gratuitement aux immigrés. C’est un principe que tout pays au monde applique sauf la France. Cette exception doit cesser et au plus vite. Mais ce n’est visiblement pas l’avis de nos gouvernants. 

Source l’Union

Reims: son traitement contre le cancer refusé car trop cher, les migrants eux on les soigne gratis  Nous sommes un drôle de pays, nous nous foutons comme de l’an 40 de nos nationaux, mais sommes aux chevets des autres comme s’ils étaient nos propres enfants. Dans la France de 2016, nombre de français ayant passé une vie à cotiser à l’assurance maladie se voient refuser des remboursements de soins qu’ils soient dentaires ou oculaires. Nombre de français avec un emploi ne peuvent plus se soigner faute de moyens. De ceux-là nos gouvernants n’en ont cure, qu’ils se débrouillent, ce n’est pas notre problème. Un primo-arrivant lui a droit à tous les égards de la République, même plus qu’il n’oserait imaginer. Je prends l’exemple des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale en date du 13 janvier dernier. La député PS Jacqueline Fraysse interrogeait la ministre Marisol Touraine sur l’application de l’Aide Médicale d’Etat qui n’était à son avis pas assez utilisée par les immigrés clandestins qui pullulent dans notre pays. Cela malgré l’augmentation du coût de cette mesure qui est passée en 10 ans de 15 millions d’€ à 1 milliard. Les Français eux par contre devront payer pour se soigner. Fortes retenus sur leurs salaires et mutuelles souvent hors de prix sans ces précieux sésames ne pensez pas dépasser la porte d’entrée d’un hôpital. Pire des soins leurs seront refusés car trop coûteux pour eux. Comme si la vie d’un Français n’avait aucune valeur. J’entends déjà les gauchistes crier au loup, hurler que je mense encore et toujours, que je ne fais que propager haine entre les gens et propagande à but identitaire. Seulement comme toujours cela est vrai, mais ils ne veulent pas voir, ou plutôt préfère ne pas comprendre la réalité de ce pays, gangréné par l’immigration massive et la préférence étrangère. Car si c’est faux que doit dire Olivier Soler steward de 44 ans atteint d’un cancer du pancréas avec développement de métastases sur le foie dans le cadre d’un syndrome de Lynch (mutation génétique entraînant des cancers) et à qui on refuse un traitement car jugé trop. Tout le monde sait ici que ce cancer est l’un des plus redoutable. Ca signifie que pour une question d’argent cet homme va mourir de sa maladie puisqu’on lui refuse le traitement adéquat, à seulement 44 ans alors qu’il devrait avoir sa vie devant lui. S’il avait été immigré, migrant, ou clandestin on ne le lui aurait aucunement refusé, il l’aurait eu sans sourciller. La préférence nationale doit être de mise, on ne doit pas soigner gratuitement une personne qui ne cotise pas à l’assurance maladie. Si des étrangers veulent bénéficier de notre médecine nationale, ils doivent régler l’addition qui souvent dépasse plusieurs dizaines de milliers d’€. La médecine a un coût et notre pays ne peut la faire partager gratuitement aux immigrés. C’est un principe que tout pays au monde applique sauf la France. Cette exception doit cesser et au plus vite. Mais ce n’est visiblement pas l’avis de nos gouvernants. Source l’Union

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article

Articles Récents

Liens