Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 07:40
Carte.
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 07:44

Lors de la 1ère assemblée plénière du Conseil de Région, M. Michel Py a perdu quelques belles occasions de se taire, si l’on en croit son blog en date du 19 janvier 2016 !

Il reproche en effet à la Présidente, Mme Carole Delga, « d’exclure l’opposition du bureau » de l’assemblée en procédant à un scrutin de liste et, ne redoutant pas l’outrance, il va même jusqu’à écrire : « Ainsi avec ce mode d’élection, ce n’est pas le bureau de l’assemblée que Mme Delga va constituer, mais plutôt l’assemblée du bureau politique, ou du Politburo ! »

Visiblement il n’a pas encore fini de se dégager des outrances coutumières de vocabulaire de ses ex mentors Coppé et Sarkozy !

Plus délicieux encore, tout particulièrement pour les Leucatois, il n’hésite pas à adresser à Mme Delga un autre reproche :

(LA PAILLE) : « Autre point non négligeable : le groupe de la droite et du centre avait demandé, comme cela se fait souvent en tant qu'opposition, à présider la Commission des Finances... Refus catégorique de Mme Delga, qui voulait soi-disant faire de la politique "autrement"...

Il est vraiment gonflé puisque:

(LA POUTRE) : En tant que Maire de Leucate il a fait bien mieux : non seulement l’opposition ne préside pas la Commission des Finances mais elle n’est même pas autorisée à y participer ……. puisque Michel Py a fait disparaitre toute commission des finances officielle depuis qu’il y a une opposition au Conseil Municipal ! Si une «commission des finances» non officielle existe à Leucate, elle n’est composée que de membres de la majorité et ne rend de comptes à personne !

Source : http://leucatepourtous.blogspot.fr/

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
29 janvier 2016 5 29 /01 /janvier /2016 15:41

Pour la Chandeleur n’oubliez pas de soigner vos accords mets/vins ! Crêpes salées ou crêpes sucrées, découvrez avec quels vins les déguster…

Au jambon ou aux champignons, au roquefort ou façon Suzette (saveur mandarine), deux ou trois crêpes, successives et bien garnies, suffisent pour un repas complet... et surtout chaud, voire brûlant. À l'heure du goûter, la dernière descente achevée, c'est la crêpe nature qui s'impose, plus ou moins parsemée de sucre... glace. Là, aucune hésitation : un cidre sera son meilleur complice. Dans ce cas de figure, j'ai un faible pour le demi-doux d'Éric Bordelet, un cidre de pomme à servir comme un vin blanc, autour de 8°."S'il s'agit d'un repas propre à redonner des forces, une crêpe fourrée de jambon et garnie d'un oeuf au plat fera un plat principal aussi séduisant que calorique. Tout cela appelle un vin de fraîcheur, assez puissant. Un champagne de caractère, aromatique et fruité, dont la vivacité allégera le gras de l'ensemble. La cuvée Grand Cru blanc de blancs d'AR Lenoble répond exactement à ces critères ; et son équilibre entre élégance et puissance lui permettra d'enchanter toute la soirée, de l'apéritif au dessert. Mais on peut aussi varier les plaisirs. Avec une crêpe chocolat-banane-chantilly (un grand classique), la mâche et la persistance gusto-olfactive augmentent. Il faudra un complice complexe, et surtout puissant. Je vois bien là un pinot gris d'Alsace, un vendanges tardives assez jeune, comme celui du domaine Kientzler.

Ma sélection

Éric Bordelet : www.ericbordelet.com
Domaine André Kientzler
Champagne Lenoble : www.champagne-lenoble.com


Source : Enrico Bernardo http://avis-vin.lefigaro.fr

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 10:28

La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a remis sa démission au président de la République, mercredi 27 janvier. "Ils ont convenu de la nécessité de mettre fin à ses fonctions au moment où le débat sur la révision constitutionnelle s’ouvre à l’Assemblée nationale", précise l'Elysée dans un communiqué. François Hollande a nommé Jean-Jacques Urvoas au poste de garde des Sceaux.

"Parfois résister, c'est partir"

"Le président de la République a exprimé à Christiane Taubira, sa reconnaissance pour son action, poursuit l'Elysée. Elle aura mené avec conviction, détermination et talent la réforme de la Justice et joué un rôle majeur dans l’adoption du mariage pour tous."

La garde des Sceaux a réagi sur Twitter, peu après l'annonce de sa démission par l'Elysée. "Parfois résister c'est rester, parfois résister c'est partir. Par fidélité à soi, à nous", explique-t-elle.

Source : http://www.msn.com/fr

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 18:14
Je suis Français.
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 07:23


Il est minuit à Port Leucate, dans la nuit de dimanche à lundi. Un corps est allongé sur un parking.
Des enquêteurs du SRPJ de Montpellier et de l'antenne de Perpignan fouillent encore un véhicule.

Un appel à témoins est lancé. Vous pouvez contacter le SRPJ au 06 08 47 95 28.

Vers 20h, dimanche, une voiture se gare au pied de la résidence "Les Tamaris", avenue du Kercorbe, dans la station balnéaire audoise de Leucate, à son bord, un homme de 65 ans.
Un individu qui vraisemblablement l'attend ouvre une portière et abat le conducteur de plusieurs balles. La passagère, l'amie de l'homme visé, n'est pas touchée.

L'agresseur aurait tiré quatre fois, atteignant la victime à la tête

Le tireur s'est alors enfui, poursuivi par la passagère du véhicule.
Il s'engouffre dans une des voitures qui l'attendent devant le lotissement. Ils démarrent sur les chapeaux de roue.

Selon le parquet de Narbonne, l'homme abattu était âgé de 65 ans. Il a été condamné pour des affaires de braquage et impliqué dans des trafics de drogue. Il était sorti de prison depuis 3 mois.

Les hommes du SRPJ fouillent toujours les lieux de ce qui ressemble à un véritable règlement de compte.

Source : http://france3-regions.francetvinfo.fr

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 15:48

Nous avons révélé l’information dès 21h15, hier, en exclusivité : le repris de justice de 65 ans froidement exécuté de 4 balles en pleine tête hier vers 20h, alors qu’il était au volant de sa voiture à Leucate (Aude) a été identifié : il s’agit de Francis Fernandez, libéré de prison en octobre dernier, après avoir été incarcéré pour trafic de stupéfiants.

Il avait été arrêté dans les années 80 pour des hold up.

Le sexagénaire a été abattu par un tueur tapi dans l’obscurité, qui attendait la victime devant son domicile.

Elle poursuit le tueur

Un tueur bien renseigné donc et qui a agi avec un incroyable sang-froid : encagoulé et ganté, il a exécuté Francis Fernandez sous les yeux de sa concubine.

Couverte de sang, choquée, elle a eu le réflexe de poursuivre le tueur, sans pouvoir le rattraper.

L’assassin a rejoint une voiture garée non loin de là, où l’attendait un complice.

Les policiers du SRPJ de Montpellier fouille dans le passé agité du retraité pour trouver une piste.

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 13:13
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 13:12
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
25 janvier 2016 1 25 /01 /janvier /2016 12:26

Sihamedi Idriss, le président de l'ONG musulmane Baraka city, était invité dimanche sur le même plateau que la ministre de l'Education nationale. Devant elle, il a peiné à condamner l'Etat islamique.

Apprenez l'italien Premier cours OFFERT, Profitez-en !

1/5

C'est une condamnation a minima qui sème le doute. Invitée dimanche du Supplément de Canal +, Najat Vallaud-Belkacem s'est contentée du strict minimum pour répondre aux propos polémiques du président de l'ONG musulmane Baraka city. Sihamedi Idriss peine à condamner clairement l'Etat islamique? «Non», la ministre ne souhaite pas réagir. Avant de se reprendre: «Je crois que c'est une association qui porte une façon de voir les choses qui n'est pas la mienne, à laquelle je ne souscris pas et qui me met aussi mal à l'aise, honnêtement, sur votre plateau, et donc je n'ajouterai rien».

Contre Idriss Sihamedi, les griefs sont pourtant nombreux. «Comme certains rabbins, je ne serre pas la main aux femmes», se vante-t-il face caméra, devant une ministre silencieuse. Quand le journaliste lui demande de condamner l'Etat islamique, celui qui se présente comme «un musulman normal» rétorque qu'il «est gêné (par) la question». «Ce n'est pas qu'on ne condamne pas l'Etat islamique, c'est qu'on essaye d'avoir une certaine pédagogie pour essayer de discuter avec les jeunes et pour leur faire comprendre qu'on est une alternative qui est bien, qui est pacifique», ajoutera-t-il ensuite. Dans le reportage qui lui était consacré, il faisait l'éloge d'un «djihad pacifique et humanitaire».

«Savez-vous Mme Vallaud-Belkacem que, dans notre République, le respect des femmes n'est pas une opinion mais un principe ?»

Relancé par les chroniqueurs qui lui demandent s'il soutient l'EI, l'humanitaire utilise le conditionnel: «S'ils tuent, s'ils brûlent des gens dans des cages etc, je ne vais pas vous dire oui. S'ils tirent sur des femmes enceintes, je ne vais pas vous dire “non je ne condamne pas”».

Des ambiguités et une faible réaction de Najat Vallaud-Belkacem qui n'ont pas échappé à certains responsables politiques. «Savez-vous Mme Vallaud-Belkacem que, dans notre République, le respect des femmes n'est pas une opinion mais un principe?», a écrit sur Twitter le porte-parole des Républicains, Guillaume Peltier. Lors d'un point presse, l'ancien ministre Roger Karoutchi (LR) a estimé que Najat Vallaud-Belkacem «gagnerait à faire un communiqué condamnant clairement les propos qui ont été tenus» lors de l'émission. Le député apparenté Front national Gilbert Collard s'est lui aussi interrogé sur le réseau social: «Alors madame où sont passées vos valeurs républicaines quand cet homme devant vous rechigne à condamner l'EI?»

Source : http://www.lefigaro.fr

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article

Articles Récents

Liens