Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

17 janvier 2008 4 17 /01 /janvier /2008 09:44
Roger-Milla.jpgmilla-1--copie-1.jpgRoger Milla est un camerounais ancien joueur de football né le 20/05/52 à Yaoundé capitale du Caméroun. Il fit les belles heures du Montpellier Hérault. Mais surtout celui de son équipe nationale. Il débuta dans le foot à l'age de 13 ans. Après différents clubs camerounais, Roger débarque dans les années 1970 dans l'Héxagone. Il gagne une coupe de France avec Bastia. Mais il n'est pas exploité par les clubs qui l'acceuillent, à sa juste valeur. Contrairement à l'équipe nationale du Cameroun, où il montre tout son talent.
Dans les années 1980 le MHSC le recrute. Il trouve dans cette équipe un environnement où il se sent bien et lui permet de jouer et de montrer ses dons de footballeur.

Il faut attendre 1990 et la Coupe du Monde en Italie pour qu'éclate le talent de Roger Milla. Il mene son équipe jusqu'en 1/4 de finale, une première pour une équipe d'Afrique, alors qu'il a 38 ans. 4 ans plus plus tard aux Etats-Unis, il devient le plus vieux joueur, 42 ans, à jouer une phase finale de Coupe du Monde, et à marquer.

Un jubilé est organisé pour ses 50 ans, et même si cette rencontre n'a pas été à la hauteur des espérances, il a permis de montré au monde que Roger Milla est toujours parmis nous, et quel joueur il était.

Aujourd'hui il est ambassadeur itinérant pour le Cameroun.

Son Nombre de matches :94 en Championnat, 9 en Coupe de France, 2 en Coupe d'Europe

Son Nombre de Buts : 41 (37 en Championnat, 4 en Coupe de France )

Son Parcours : Léopard Douala (71-74), Tonerre Yaoundé (74-77), Valenciennes (77-79), Monaco (79-80), Bastia (80-84), Saint Etienne (84-86), Montpellier (86-89), Réunion (89-91), Tonerre Yaoundé (91-94), Pelita Yahya (94-95)



Cordialement le Blad.

Repost 0
Published by Blad - dans MHSC
commenter cet article
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 09:57
Correge-1-.gifUn petit peu de pub pour la Leukatye, ça ne fait pas de mal. Plusieurs évènements sportifs, musicaux, rénuionesco-trapixant ont lieu chaque année.

Le premier de la saison est : Les 10 km de la Corrège. Cette année la course fête ses 10 printemps. On peut s'inscrire jusqu'au 29/03/08 jour de la course, mais après le 22/03/08 il y a une majoration de 4 euros aux 8 euros de frais d'inscription. Ce prix ne concerne que la course elle même. Il est possible de diner le soir, en plus de la course, pour 20 euros. Il faudra ajouter 12 euros si vous êtes accompagné.


Cordialement le Blad.
Repost 0
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 09:20
Quelques mots sur le dossier du "mois" :

Divers articles mettent en avant les vins  Côte du Rhone, notamment le plus célèbre Château-neuf-du-Pape. Un article présente les AOC régionaux en chiffre, et d'autres mettent en avant la dégustation de vin de cru, par des experts sommeliers et d'étudiants en la matière. Chacun donne son avis sur les différents vins présent. En conclusion, ce qui peut paraître évident, certains sont bons, voir très bon, d'autre moins. Tout le monde semblait satisfait du résultat, car les producteurs testés pouvaient connaître leur niveau et améliorer leur(s) défaut(s). 
 Enfin beaucoup de publicité. Tous, ou presque, les AOC sont présent dans ce dossier.


Cordialement le Blad.
Repost 0
13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 16:16
Les bienfaits du vin consommé avec modération apportent souvent un certain contrepoids à une forme d'acharnement des différentes campagnes anti-alcooliques, "la plupart du temps des campagnes anti-vin qui diabolisent carrément le produit vigne", lance le sénateur Courteau, fervent défenseur de la cause viticole. A chaque offensive contre le vin, d'aucun rappellent les vertus d'une boisson que vantait Pasteur lui-même. Le contexte se prête dès lors à quelques précisions concernant les recherches effectuées sur le vin et la vigne. D'autant que le même temps, le consommation de vin en France  baisse régulièrement chaque année : 120 litres par an par habitants dans les années 1970, on est passé l'an dernier à 58 litres. "On perd pratiquement deux litres par an et par habitant" ajoute le sénateur. La France a consommé 32 millions d'hectolitres en 2007. Les non consommateurs sont passé de 19 à 33 % en 30 ans. Les consommateurs réguliers ont régressé, passant de 51 % à 23 %. Les occasionnels, eux, progressent, et les moins de 25 ans ne consomment presque pas de vin. La France n'est pas le seul pays producteur touché. L'Italie est à 52 litres par habitants ( pour une consommation globale de 28 millions d'hectos), et l'Espagne à 35 litres ( pour 13 millions d'hectos consommés). Les causes de la baisse de consommation sont multiples : "Citons l'évolution des modes de vie, des conditions de travail, les prix élevés dans la restauration y compris dans les zones de production de vin, affaiblissement des modes de transmission de la culture vin chez les jeunes, matraquages publicitaires pour les alcools forts... Il y a aussi la consommation de plus en plus tardive, preuve que le vin preuve que le vin n'est pas vecteur d'arrivée à la consomamation massive d'alcool chez les jeunes".


QUI CONSOMME LE PLUS ?

En revanche, les pays nordiques s'intéressent de plus en plus au vin. A l'image du Danemark, qui consomme 36 litres par habitant. La Grande Bretagne a augmenté sa consommation de 70 % en 10 ans, et atteint presque 20 litres par habitants. Les Etats-Unis eux, 126 hectos à l'année. La consommation mondial" s'établit pour sa part, à 240 millions d'hectos en 2006, soit une hausse de 1,4% par rapport à 2005. "Le futur passera notamment par l'export", en conclut Roland Courteau "mais pour l'heure, les moyens proposés sont très insuffisant". L'élu audois constate aussi : "Selon une étude publiée en 2007, les jeunes attendent qu'on les guide dans la multitude de choix, ils sont sensibles au côté bienfaits pour la santé, à la consommation modérée. Et le vin aparaît plus tendance qu'hier".  Des raisons d'espérer qui ont poussé Roland Courteau à proposer à l'Office parlementaire qu'elle lui confie une nouvelle mission : "Lancer une étude sur l'ensemble des  recherches sur le vin et la vigne, y compris jusqu'aux raisins dans le cosmétique, et aux sarments, vin et santé bien entendu. Ce serait le bilan objectif de 20 ans de recherches". La  réponse nationale interviendra dans les jours à venir. Une telle étude permettrait une mise en perspective de tous les apports d'une culture pour le monde de demain. Pas anodin.

Source : L'Indépendant, article de J-P.Ch.

Cordialement le Blad.
Repost 0
13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 11:07
Hier, à Leucate notre super maire a présenté ses voeux à la population leucatoise. Le temps de présenter ses voeux et d'entrer en campagne, bien qu'il est prétendue le contraire durant son discours, et je passe à l'attaque. Ce fut une réunion en solo, car mes "colistiers" mon une nouvelle lâchement abandonné. Non, ce n'est pas vrai, je les ai prévenu au dernier moment et ils n'ont pu venir.

Après le discours et une vidéo de présentation de la commune, j'attaque les buffets. Après plusieurs assauts sur les différents stands je charge celui des alcools. Après quelques bières savoureuses je rentre à la maison. La maman voulant rentrer.

Cordialement le Blad.
Repost 0
13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 11:04
Dijon 0-2 MHSC. Précieuse victoire de Montpellier qui pointe maintenant à la 9è place du classement. Prochaine rencontre le 18/01/08 au stade de la Mosson. Le MHSC reçoit Boulogne.
Repost 0
Published by Blad - dans MHSC
commenter cet article
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 16:09

Nouvelle revue découverte aujourd'hui, il y a quelques minutes. Il s'intitule Sommeliers International, partenaire officiel de la sommellerie française. Il se compose de 175 pages alternant pub, de vin évidement, et articles de fonds en français et, hélas, en anglais. Le dossier du présent numéro, N° 121,  porte sur les côtes du Rhône. Un article porte aussi sur la dégustation de Champagne. Son prix? 5 euros. C'est un trimestriel.

Plus de détail dans un prochain article.

Cordialement le Blad.
Repost 0
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 11:28
Bervédère prépare son introduction à la Bourse de Varsovie. 

Jacques Rouvoy, PDG fondateur de Belvédère, en est persuadé : "Personne ne connaît aussi bien les vodkas que les Polonais. Les investisseurs vont se ruer sur le titre Sobieski-Belvédère." Le groupe français de vins et spiritueux, coté à la Bourse de Paris, a l'ambition de doubler sa capitalisation boursière sur un an réalisant "prochainement" son introduction sur le marché de Varsovie.
     "Les fonds de pension polonais nous attendent avec impatience", ajoute le patron de Belvédère, deuxième producteur de vodka en Pologne grâce notamment à la marque Sobieski. Cette introduction à la Bourse de Varsovie ne nécessite pas d'augmentation de capitale. Elle se fera via la cession d'actions en autocontrôle et d'un bloc de 148.000 titres (soit 6% du capital) demeuré entre les mains de CL Financial, le com=nglomérat qui a rétrocédé le contrôle de Belvédère aux familles fondatrices, Rouvroy et Trylinski, en juillet. ces titres n'avaient pu être "libérés en juillet, car ils faisaient l'objet d'un nantissement et d'une option de vente à un investisseur britannique jusqu'en septembre", précise Jacques Rouvroy.

Vente des Chais du Beaucairois.

Belvédère, dont "la priorité des priorités est de réduire son endettement", a dû reporter au premier semestre 2008 deux cessions initialement programmées pour2007. La crise du "subprime" et le durcissement des conditions d'accès au crédit depuis août ainsi que les élections en Pologne l'y ont contraint. La vente du terrain que possède Belvédère dans la ville de Cracovie, ainsi que de la cession des actifs dans le vinaigre qu'il détient aux Etats-Unis devrainbt se concrétiser au premier trimestre 2008 pour 85 millions d'euros. Le groupe renégociera sa dette à la fin du premier semestre.
    La perte de 2,5 millions d'euros enregistrée sur les neuf premier mois 2007 reflète "les problèmes du passé", en particulier les charges financières élevées, ainsi que la dégradation de l'activité vins en France, indique la direction. Les Chais du Beaucairois, dont Belvédère a hérié en achetant Marie Brizard, ont enregistré des pertes de 6 millions d'euros, deux fois plus que prévu. Cette société, qui assemble et embouteille les vins de la région de Nîmes, devrait renouer avec l'équilibre en 2009. Mais Jacques Rouvroy, très agacé par l'action de la CGT, se dit prêt à vendre si un acquéreur tel que le français Castel ou l'américain Constellation lui en propose "un bon prix". En attendant la production sera réduite, la qualité du vin améliorée et une nouvelle marque, notamment destinée aux Etats-Unis, créée.


Source : Les Echos, Marie-Josée Cougard.


Cordialement le Blad.
Repost 0
10 janvier 2008 4 10 /01 /janvier /2008 09:57
Du fond de sa cave, il refait le monde. De retour d'un long voyage initiatique aux Amériques, où il découvrit le trésor le moins bien enfoui de l'âme humaine, il choisit, voici deux ans, de s'enterrer avec sa tourterelles colombienne au milieu de l'une des dernières jachères parisiennes, la rue Bethollet, dans le 5è arrondissment, enclave restée à l'écart des grondements souterrains du métropolitain et de ces grouillements souterrains du métropolitain et de ces grouillements urbains qui assurent d'ordinaire à l'artisan commerçant son gagne-pain quotidien. Sa cave débite son lot de bouteilles, pourtant, à une clientèle sédentaire, fidèle, déjà, à ses nouvelles bonnes habitudes. Dans ce désuet désert, l'on vient Chez Pantagruel retirer son vin pour table de tous les jours de fête, comme l'on allait autrefois tirer l'eau à la source. Mais les apparences modernes sont trompeuses. Aujourd'hui, il n'est plus de village que global. Et de son atelier spiritueux de la rue de Berthollet, l'esprit fertile de Laurent Foubert invente, échafaude, imagine, bâtit des projets pour le monde du vin. Rêveur, poète, lettré, il propulse dans l'univers des idées quelques idéaux qui, un jour, peut-être, auront des retombées très terre-à-terre. L'an passé, ce promoteur de vins éthiques a lancé un site de vente en ligne, "vinorazzia", inspiré de la;philosophies mutualiste : plus nombreux sont les acheteurs, plus bas est le prix de la bouteille.
Aujourd'hui, Foubert porte sur ses jeunes épaules le projet un peu fou de faire inscrire des appellations viticoles au patrimoine immatériel de l'humanité. Car, dit-il, " le vin et les AOC, en tant que patrimoine, sont gravement en danger". Là-dessus, il a tout un argumentaire, celui d'un enfant du bon vin, élévé dans la cave de son père-lequel, bien qu'en périphérie de la capitale, fut une figure du milieu :"De nombreuses étiquettes se sont décollées du terroir et ont fini par usurper les identités qu'elles revendiquent. Pire encore, les méthodes d'exploitation et l'organisation de la production ont porté un coup parfois fatal aux piliers des appellations : l'environnement, la connaissance de ce dernier et le savoir-faire partagé au sein de la communauté."  Ce projet, il l'a nommé Noé, non parce qu'il se rêve en créateur d'un monde d'après l'Apocalypse, mais par hommage aux premiers vignerons. Car c'est bien d'un retour aux sources de la viticulture qu'il s'agit. Le prosélyte Foubert a déjà rallié à sa cause une trentaine de dieux vivants du vignoble, parmi lesquels Champenois Anselme Selosse, les Alsaciens Olivier Humbrecht et Marc Kredenweiss, le Jurassien Alain de Laguiche (Châteu dArlay), le Catalan Jean-Michel Parcé (Domaine du Mas Blanc) ... Caméra au bras, il s'en va, ces temps-ci, documenter en image son premier dossier de candidature, celui de l'appellation Bandol, où il a fait un nouveau disciple de renom, Eric de Saint-Victor, propiétaire du Château de Pibarnon. Ce domaine historique produit l'un des rosés les plus élégants de Provence, car d'une remarquable vinosité. Mais il est surtout admirable pour ses rouges, dont les millésimes récents montrent l'immense potentiel de vieillissement. Même 2002, année difficile, Pibarnon a réalisé un vin d'un grand équimibre, finement épicé, complexe et d'une parfaite longueur en bouche.

Source : Les Echos, article de Jean-Francis Pécresse.

Cordialement le Blad.
Repost 0
10 janvier 2008 4 10 /01 /janvier /2008 09:43
Les municipales approches à grands pas. Notre impérial président, omniprésent, s'installe plus ou moins dans l'élection.

Une question m'assaille depuis quelques temps. Comment la gauche narbonnaise peut-elle gagner la mairie de la capitale de la seconde circonscription (Narbonne). En effet plus on se rapproche de l'échéance électorale plus elle est divisée. Les verts ont quitté très tôt la liste commune dirigée par notre député Jacques Bascou. Il y a quelques jours de cela les communistes ont claqués la porte de cette même liste pour en monter une autre avec les verts et Pais nostre.

En effet comment espéré gagner alors qu'ils sont si divisé. Après sa victoire surprise aux législatives Mr Bascou croit-il réunir les suffrages rien que sur son nom? Rien n'est moins sûr, lui-même en convient lorsqu'il avoue, lors d'une entrevue accordé à l'Indépendant, qu'il n'a pu sortir vainqueur de Michel Py que grâce aux voix de toute la gauche.

Alors qu'arrive-t-il à notre député pour faire cavalier seul? pour n'être pas capable de faire l'ouverture à son aile gauche?

Cordialement le Blad.
Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article

Articles Récents

Liens