Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 09:07
Dans un fameux restaurant madrilène, un client demande au maître d'hôtel le prix d'une bouteille de bordeaux. "Trois cents euros", s'entend-il répondre. A ce tarif, les journaliers qui récoltent les raisins dont est issu ce vin exquis doivent travailler huit heures par jour pendant quatre jours pour pouvoir s'en offrir une. Ce chiffre peut sembler exagéré, mais les vendangeurs y trouve leur compte. Les derniers sont partis début octobre du petit village andalou de Valdepeñas de Jaén pour aller travailler en France. Quatre autocars transportent 187 hommes et femmes qui ceuilleront à la main les grappes qui donnent les crus les plus convoités (et les plus cher) au monde.
    Ils s'estiment pourtant plus heureux de pouvoir faire les vendnages dans ce grand château bordelais. Pourquoi ? "Ca rapporte plus  : nous sommes payés 85 euros par jour, pour huit heures de travail ", répond Francisco Prieto, le contremaître de l'équipe, soit 10,60 euros de l'heure. Selon le syndicat espagnol UGT, la convention qui régit le secteur en France fixe le salaire minimum à 8,70 euros de l'heure. Dans la province de Tolède, il est de  6,60 euros, et dans celle de Ciudad Real, de 5,56 euros. Les comptes sont vite faits : 5 euros de plus de l'heure font 600 euros de plus pour les deux semaines que ces vendnageurs andalous passeront en France.
   D'autres prestations poussent les journaliers à préparer leurs. En France, pendant les vendanges, , on met à leur disposition un logement décent. Les couples ont même droit à leur propre chambre. A midi, tout le monde est nourri par le patron dans un réfectoire digne de ce nom, et non, comme souvent Espagne, sur des tables improvisé au milieu des vignes. Ces avantages viennent s'ajouter à un salaire supérieur. Ils doivent cueillir le raisin avec préaution et le plus  vite possible. "Nous mettons le raisin  dans des caissettes de 5 kilos. Il ne doit y avoir aucune feuille ni aucune tige, explique Francisco. Les caissettes sont ensuite fermées hermétiquement. Le raisin doit arriver impécable au chai." Les 1 000 euros empochés par les journaliers connaissent à peu près le même sort : ils reviennent en Espagne sans avoir été touchés. "C'est du bénéfice net. Nous n'avons pas besoin de prévoir la nourriture. Il n'y a aucune dépense. Bien attendu nous signons tous un contrat dès notre arrivée. Mais, surtout, nous travaillons avec beaucoup de plaisir, on nous traite très bien et les conditions sont excellentes ", poursuit Francisco.

[...]

Source : Le Courrier International.

Cordialement le Blad.
Repost 0
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 08:59

Fleurie du 17 au 19 octobre 2008.

Au coeur du village de Fleurie :

-Vendredi 17 octobre de 14 h à 20 h
-Samedi 18 octobre de 10 h à 20 h
-Dimanche 19 octobre de 10 h à 20 h.


Source : Le Progrès.

Cordialement le Blad.

Repost 0
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 09:10
Des racines et des ailes la célèbre émission de France revient au travers d'un reportage sur l'oenotourisme.

Si l'on en croit une étude du CREDOC la France devrait perdre son lideurchip viticole d'ici 2015 au profit de l'Espagne. C'est pour cela que l'oenotourisme se développe.

Cette reconversion s'impose.

"On est vigneron mais on ne peut plus s'en contenter", reconnait Armelle Falcy-Cruse, propriétaire du château du Taillan dans le Médoc. "Avec la concurrence du Nouveau Monde" et a crise actuelle du vin il faut se diversifier. Grâce à l'oenotourisme ses ventes ont grimpé de 10 à 30 %.

Pour faire face à la concurrence internationles les vignerons français s'adaptent à la demande. Si les ventes à lapropriéts ont toujours existé, elle n'a jamais été aussi développé.


Tous ne puevent se convertir à l'oenotourisme car cela a un coût. La crise est bien présente.


Source : Le Progrès, article de Laurent Chignaguet.

Cordualement le Blad.
Repost 0
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 09:00
Les Beaujolais de Lyon font leur rentrée ce vendredi à 20 heures à la salleJean-Couty, rue Sergent_Michel-Berthet à Gorge-de-Loup. Au programme un grand buffet arrosé... de Beaujolais et de la chanson avec Lucien Delly et "Les coulisses de la chanson", qui animeront ce premier gala de la saison. L'entrée est gratuite. Pour ce qui ne pourront pas être présents, la prochaine soirée de cette ancienne société de philanthropique, qui avait  été cré en 1945 pour permettre aux Lyonnais originaire du canton de Beaujeu de se retrouver, se tiendra la 3e semaine de novembre, le vendredi 21 novembre à 20 heures, toujours salle Jean-Couty. Carte blanche à André Avon, qui sera chargé de l'animation de la soirée.

Rens. auprès du président Georges Murator au 04 78 24 07 92 ou sur le site http://beaujolaisdelyon.free.fr

Source : Le Progrès.

Cordialement le Blad.
Repost 0
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 08:54

L a garde à vue de quatre personnes interrogées depuis Lundi  matin dans le cadre de l'enquête sur la "fraude à la ,chaussette" lors des dernières élections municipales de Perpignan, a été prolongée de 24 heures. Ces 4 personnes [...] sont Mimi Tjoya, 2e adjointe du maire UMP  de la ville Jean-Paul Alduy, et  3 autres femmes proches de la majorité municipale, selon la même source. Toutes faisaient partie du bureau N° 4 où  le président, Georges Garcia, trouvé lors du second tour des municpales en possession de bulletins et d'enveloppes dissimulé dans ses poches et ses chaussettes, avait été mis en examen.

[...]

Source : Le Progrès.

Cordialement le Blad.

Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 08:41
10 personnes, dont le patron de Taser-France, 5 policiers et 2 membres d'une agence parisienne de détectives, ont été placées en garde à vue hier dans l'enquete sur l'espionnage présumé du porte-parole de la LCR, Olivier Besancenot. Il s'agit de 5 policiers et anciens policiers, d'un douanier, d'un fonctionnaire de police détaché auprès du Crédit Lyonnais, de 2 membres d'un cabinet de détectives privés Dussaucy, et d'Antoine Di Zazzo; directeur de SMP Technologies, la société qui commercialise en France le pistolet à impulsion électrique Taser. "Il est prématuré de tirer des conclusions concernant d'éventuels éléments à charge" contre ces personnes, a précisé le Parquet de Paris. Quatre des sept policiers ont d'ailleurs été remis en libert selon L'Express, qui avait révélé l'affaire, la vie du porte-parole de la Ligue Révolutionnaire Communiste, dont on s'en fout complètement, " a été épiée, disséquée par une officine de renseigement privée" entre octobre 2007 et janvier 2008. "On a l'impression d'être dans un mauvais film" a réagi Oloiver Besancenot.

P.S. : il devrait être content, cela montre d'une part qu'on s'intéresse à lui et d'autre part qu'il a acquis une certaine importance pour qu'on l'espionne, si cela est vrai.

Source : Le Progrès.

Cordialment le Blad.
Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 09:44
Guillaume Depardieu est décédé hier à l'hôpital de Garches, des suites d'une pneumonie foudroyante contracté en Roumanie.
Repost 0
Published by Blad - dans Nécrologie.
commenter cet article
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 09:40
L'activité commerciale du Beaujolais se renforce, comme le montrent les résultats de la dernière en quête des ménages.

660 millions d'euros d'achats de produits de consommation.


Source : Le Progrès Economie, Nathalie Bricher.


Cordialement le Blad.
Repost 0
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 09:22
Entretien avec Noël Comte, président de la chambre de commerce et d'industrie (CCI) du Beaujolais.

Vous avez présenté, le 26 septembre dernier, les deux SCOT (1) du Beaujolais et du val de Saône. Quelle réflexion tirez-vous de ces shémas ?
Tout d'abord celle d'une convergence des visons d'avenir des deux territoires. Tous deux tirent parti d'un fort développement démographique et d'un dynamisme de l'activité économique. L'un comme l'autre s'affranchissent de plus en plus des frontières administratives et la Saône qui, hier, nous séparait, nous relie sur bien des points aujourd'hui. L'aménagement de notre territoire doit être cohérent avec cela. Certes, il y a eu deux SCOT. Mais il faut maintenant aller au-delà et raisonner à des échelles plus larges. L'uniformisation régionale des taux de taxe professionnelle participe à cela.

Où en est le cluster Beaujolais, qui rassemble les professionnels de la filière viticole et touristique ?
Nous avons lancé les premiers groupes de travail. L'un d'entre eux vise à intéresser la filière viticole à son environnement économique, afin qu'elle sorte de sa culture mono produit, et qu'elle exploite son positionnement touristiques [...]

(1) Schéma de cohérence territoriale.


Source : Le Progrès Economie, propos recueilli par Nathalie Brichler.

Cordialement le Blad.
Repost 0
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 09:13
La vogue organisée par les classes en "9", commencée le 4 octobre, s'est terminée dimanche soir. Les classards ont procédé à son enterrment à 18 h 30. Tous les manèges, ainsi que les diverses animations vont quitter les lieux.. C'est fini pour cette année. Pour symboliser cette opération, les classards avaient confectionné un bonhomme avec des végétaux qu'ils ont brûlé avec joie devant la pharmacie. Mais dès dimanche prochain, les conscrits "remettent le couvert" avec la préparation de la foire aux vins de toutes contrées et aux produits régionaux (miel, confiture, foie gras, fromages, saucissons, charcuterie... ), cumulée la foire d'automne et le vide-greniers,  organisé par le comité des fêtes dans toutle village, ainsi que des baptêmes en hélicoptère comme il y a deux ans aupré du Babillon.


Source : Le Progrès.

Cordialement le Blad.
Repost 0

Articles Récents

Liens