Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 11:55
Durant l'Université de la Vigne et du Vin, les 14 et 15 octobre, la photographe va dévoiler des portraits de caves. Un témoignage sensible sur ce patrimoine.

Source : L'Indépendant.

Cordialement le Blad.
Repost 0
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 11:53
Les châtaignes, la musique et des chansons étaient au rendez-vous pour clore en beauté la fête du vin primeur.

Source : L'Indépendant.

Cordialement le Blad.
Repost 0
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 10:51

L'an dernier, la distillerie de Lézignan a fusionné avec la Société Française de distilleries. Les employés ont été reclassés et la structure sert uniquement à réceptionner les sous-produits de la filière viticole.

La disitllerie de Lézignan récupère les marcs et autre lies des villages environnent et les transforment.

Source : L'Indépendant.

Cordialement le Blad.

Repost 0
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 09:44
Dimanche matin, dans les Halles, il y avait du vin primeur... et du vin primé. Au coeur du marché couvert, les visiteurs pouvaient en effet déguster les primeurs de la cave coopérative de Narbonne et du Val d'Orbieu : parmi eux "Parfum d'octobre", médaille d'or au concours des primeurs de l'Aude. Une bonne raison de poser son cabas trente seconde...

La fête du vin primeur s'est donc clôturée en apothéose, servie par une forte affluence et un temps au beau fixe.
Animation musicale sur le parvis, marché gourmand où le vin était à l'honneur jusque dans les assiètes.
Du tout bon, autant que les commerçants ne manquaient pas de proposer à la cente le fameux breuvage récemment dégusté.
Mieux encore, un jeu organisé en partenariat avec les caves Rocbère permettait de repartir avec sa bouteille sous le bras. Seule condition : répondre correctement aux questions posées par le spikeur déambulant dans les allées. Fruits et légume, pâtisserie (semaine du goût oblige, hélas) ou oenologie, les thèmes privilégiés réservai_ent quelques colles.
Mais les meilleurs ont eu le privilège de voir leur bouteille remplie devant eux du précieux vin primeur, tout juste sorti de sa barrique.
Cette matinée prolongée restera donc comme un bon cru pour les responsables des Halles. "Nous avions songé à décaler la fête du primeur du fait de la Semaine du goût, mais les circonstances nous ont amenés à regrouper les deux manifestations sur la même fin de semaine"indique Stéphane Romain, animateur du marché couvert. Une continuité finalement cohérente : du vin au dessert en passant par le terroir, petits et grands n'ont pas manqué de se sustenter leur appétit autour des tables dressées dans les Halles.
"Cette année, le concept a vraiment pris", se réjouit Stéphane Romain. Ca n'est certainement pas un hasard.


Source : L'Indépendant.

Cordialement le Blad.
Repost 0
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 10:57

C'est dans une cave en cours de réhabilitation que s'est déroulée la présentation des vins primeurs "Arnaud de Villeneuve" issus de la dernière vendange.
Particulièrement attendue par l'ensemble des 600 vignerons coopérateurs de Salses, Rivesaltes et depuis cette année ceux de Pézilla venus rejoindre le groupement, cette dégustation a permis de dégager une première tendance de ce que sera le millésime 2008 des vins "Arnaud de Villleneuve".
Une année marquée par un été exceptionnellement sec qui faisait craindre une baisse importante des volumes.
Avec 130 000 hl, la récolte 2008 a été presque normale comme Gorges Conte le président de la cave : "Avec 25 000 hl de plus que l'an dernier et l'arrivée de Pézilla, nous avons été au maximum des capacités de la cave, cela devrait s'améliorer l'an prochain. Compte tenu dde la sécheresse, la récolte a été de bonne qualité, bien meilleure que celle de 2007."

24 000 cols de vins primeurs.

Pour cette dégustation, l'une des toutes premières du département, des Pyrénées-Orientales, bon nombre de vignerons avaient fait le déplacement jusqu'à la cave pour goûter au fruit de leur travail.
Quatre vins primeurs, dont un millésimé "Domaine de Pézilla" et un primeur blanc, ont été proposés à la dégustation.
Le primeur balnc "Arnaud de Villeneuve" élaboré avec des cépages de chardonnay et de viognier est un vin aux arômes délicats, frais et savoureux, idéal pour l'apéritif, les fruits de mer ou avec des pâtes fraîches.
Le primeur "Arnaud de Villeneuve" est un vin d'assemblage de grenache, de syrah et de merlot, souple, léger, aromatique, excellent sur les viandes et les charcuteries. Autre primeur rouge, le "Domaine de Pézilla" identique au précédent quant aux cépages, mais différent avec sa couleur violacée et ses arômes de bonbon sanglais. Le dernier primeur est un vin 100 % syrah de grande qualité. 
En tout, se sont 24 000 cols (bouteilles) qui sont présentés à la vente, dans les caveaux de la cave "Arnaud de Villeneuve" à Salses et Rivesaltes, puis dans tout l'hexagone.
De nombreuses personnalités étaient présentes lors de cette dégustation qui a permis au président du syndicat des vignerons des P-O Denis Pigouche, de souligner la baisse des volumes sur le département et l'arrachage prochain de 2 000 ha de vignes.

 

Source : L'Indépendant.

Cordialement le Blad. 

Repost 0
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 10:50
Après une semaine à faire profil bas, samedi soir, au Mas de l'Ile, on a pu voir un Alduy plus Umpiste que jamais, offensif, parlant ouvertement de "la défaillance du bureau 4", et de l'avenir.

Source : L'Indépendant, article de Josiane Cabanas.

Cordialement le Blad.
Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 11:29
Suite et fin des animations sur le vin primeur dimanche dernier, avec devant la cave coopérative de Coursan la traditionnelle dégustation de "Castagnos et vi novel".
A 17 h, le groupe "Sagan et Rambal" et la chorale de Coursan Bonne humeur animeront cette dégustation qui permettra au plus grand nombre de goûter ce vin qui vient d'obtenir une médaille méritée.

Source : L'Indépendant.

Cordialement le Blad.
Repost 0
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 09:49

Les 10, 11 et 12 octobre dernier s'est tenue la 13e fête des vendnages à Banyuls. Comme nous explique la présidente de l'association Fête des Vendanges, Béatrice Soubielle, au départ l'idée était double. D'une part, nous voulions que les repas de fin de vendanges aient lieu sur la plage et non plus dans les vignes afin de regrouper tous les vendangeurs. D'autre part, sous l'impulsion de Monique Sapéras, institutrice aujourd'hui disparue, nous souhaitions mettre au point un véritable projet associant les enfants de l'école élémentaire. C'est ainsi que la vigne des enfants et le concept des papys vignerons ont vu le jour. C'est la raison pour laquelle, le samedi est en règle générale consacré aux vendanges de la vigne des en fants et pressurage du raisin de façon traditionnelle. Le dimanche est quant à lui réservé au repas sur la plage et à la fête populaire.

13 ans de fête et le lien  avec l'idée de départ existe encore : lien riche entre les générations et fête populaire.

N'oublions les partenaires : commune de Banyuls, du C G, du CDT et des syndicats du CRU;

 

Source : Le Petit Journal.

 

Cordialement le Blad.

Repost 0
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 09:27
Il y a des signes qui ne trompe pas, en ce mardi 7 octobre, le ciel était gris sur Perpignan et la mairie était spectatrice de l'incendie et de la destruction de l'immeuble de la parfumerie Douglas juste en face des bureaux du maire de Perpignan. Journée noire pour Jean-Paul Alduy qui apprenait par la même occasion l'annulation des élections municaples de Perpignan, un jugement quelque peu surprenant après la décision du commissaire au gouvernement qui allait à l'encontre d'une invalidation, une éventualité que rejetait le tribunanl administratif et invalidait l'élection municipale de mars 2008. Un verdict salué par le Front national et la liste d'union (à l'époqueencore unie) qui tous deux avaient déposé un recours en annulation. Pour comprendre l'énoncé d'un tel verdict il faut savoir que le tribunal adminstratif s'est concentré uniquement sur la "fraude" du bureau 4 et considère que les évènements "sont constitutifs de fraude électorale" tout en invoquant "qu'il n'a pas été permis un contrôle permanant du dépouillement par les électeurs et les représentants des listes suite à la confusion qui a régné lors de l'interpellation du président du bureau". [...] Après de savants calculs le tribunal administratif explique que sur le désormais célèbre bureau 4, il y a 1286 électeurs inscruits et que l'écart des voix au final l'écart entre la liste  Alduy et JAD n'est que de 574 voix, soit un nombre inférieur au nombre d'lecteurs du bureau 4. [...]
Côté opposition justice est faite.

[...]

Source : Le Petit Journal.

Cordialement le Blad.
Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
20 octobre 2008 1 20 /10 /octobre /2008 09:41

Ca avait commençé par un incendie... Le 16 mars au soir à cause d'une chaussette pleine de bulletins trouvé sur le président du bureau N° 4, George Garcia, le frère de Mani Garcia colistier du Maire sortant Jean-Paul Alduy. La rumeur s'est alors propagée dans toute la ville : "y aurait-il un système de fraude généralisé dont bénéficierait le maire actuel de Perpignan ?" Des citoyens de l'ordre de 500 font le tour de la villez, s'arrêtant devant la préfecture, puis devant la mairie, en demandant justice et l'annulation de l'élection. Cacophonie des voix officielles, au moment où le préfet dit que l'élection sera annulée, le procureur dit le contraire... Le préfet finira par rejoindre l'avis du procureur des journalistes de toute la France commence à débarquer, alors que tous les soirs on manifeste avec des chaussettes devant la mairie. On croise même on croise même Florence Aubenas l'ex-otage iraquienne et toujours de gauche ... heu .... journaliste. Recours devant l'e tribunal administratif est déposé par l'opposition. Le temps passe avec des conseils municipaux qui ressemblent "à la drôle de guerre" chaque camp affirmant qu'il "pendra son linge sur la ligne Siegfried !". Vient le 23 septembre, où le commissaire du gouvernement rend un avis qui ouvre la porte à bien des interprétations. Il n'invalide pas faute de preuves et d'écart suffisant sur le nombre de votes, mais constate une "fraude manifeste" écarté  400 et quelques voix en défaveur du maire sortant, sur le bureau 4. Il ne reste désormais au maire sortant plus que 150 voix d'avances. Le 7 octobre commence aussi par un incendie. Le bâtiment sur l'un des balcons duquel, lorsqu'il avait été élu pour la première fois Maire, face au RPR Claude Baratte dépité, il avait soufflé trois mots : "La tramontane a soufflé !". Interrogé sur France-Inter à 7 heures du matin, il disait : "quand on est élu on est élu. " Que pense-t-on en se rasant, à 9 h 30 du matin, lorsque le tribunal administratif de Montpellier invalide votre élection et celle de tous vos adjoints : "on est un homme blessé !"  La tête de liste socialiste de l'opposition Jacvqueline Amiel-Donat, pleure, parce qu'elle pense qu'elle a eu raison de croire "au droit et à la justice". Mais si on revote, l'u,ion sera-t-elle sans faille facxe à un Jean-Paul Alduy qui a déjà annoncé qu'il fallait faire appel au conseil d'état. L'opposition reste unie, même s'ils le font séparément, sous la forme de deux conférences de presse au Café de la Poste à une demi-heure de distance de Jean Codognès et Clotilde Ripoull, Katia Mingo, Jordi Vera et Jacvqulinbe Amiel-Donay et le communiste de l'autre. Lorsque la presse interroge sur le sujet, la réponse est , pour les uns "adressez vous aux autres". Quand aux autres, ils répondent que "Bien sûrs, ils étaient invité et on ne comprend pas pourquoi, ils ne sont pas assis avec nous !" Le fait est que Clotilde Ripoull, crosiant à 13 heures un journaliste qui lui apprend que JAD fait une conférence de presse à 15 heurs... l'interrogation qu'elle a avec Jean Codognès, "Faut-il s'inviter ou en faire une autre ?". Ils optent pour prendre de vitesse Jacqueline, tout en l'invitant à les rejoindre. Mise devant le fait accompli, elle ne peut que les inviter à son tour pour ne pas perdre la face. A 17 heures, c'est la conférence de Jean-Paul Alduy à la Mairie. Ca sent encore la fumée, on entre par derrière. Tous les adjoints sont là, "avec des airs d'avoir enterré leur mère". Le maire se défend, "son honneur est  jeu (...) et la morale lui commande d'aller jusqu'au bout, c'est-à-dire de faire appel devant le conseil d'état !" "Et pour la nommination du président du bureau incriminé, elle est devous ?" Demande un journaliste. Il répond "c'est une erreur de casting". 18 heures conférence de presse du président du conseil général de Chrisitan Bourquin qui appel "les perpignanais à se libérer !" Lui aussi croit à l'union. 19h c'est l'heure de l'apéro, on médite sur les 6 mois que donneront la réponse du conseil d'état.

 

Source : Le Petit Journal.

Cordialement le Blad. 

Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article

Articles Récents

Liens