Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

21 septembre 2017 4 21 /09 /septembre /2017 07:36

Le 12 septembre 2017 est apparu sur le site de la Mairie de Leucate cette délicieuse proposition désintéressée :

 
« Toujours soucieux d’entendre la population et d’agir au plus près des Leucatois, le maire Michel PY ouvre une permanence, sans rendez-vous, à la population, chaque mardi matin des semaines paires, à partir du mardi 19 septembre 2017.
 
Cette permanence est mise en place pour pouvoir accueillir, sans rendez-vous, les Leucatois qui souhaiteraient rencontrer le maire, pour toute demande. »
 
Cette marque soudaine d’intérêt pour ses administrés a de quoi surprendre si on se rappelle qu’il y a plus de 22 ans que Michel Py est Maire de la commune et que, tout au long de ces vingt-deux années, le rencontrer relevait de l’exploit sportif, tant il fuyait le contact direct avec ses administrés ! Cet intérêt inattendu pour ses électeurs, alors que les prochaines élections municipales se profilent à l’horizon lointain, n’aurait-il pas quelques arrières pensés ?
 
C’est en tous cas l’avis d’un de nos correspondants qui écrit :
 
 
 
 
                                      
Un autre sujet d’étonnement est le lieu choisi pour ces rencontres :
 
« Mairie annexe – Espace Henry de Monfreid - Port Leucate »
 
La Mairie de Leucate, au Village, serait-elle devenue un lieu infréquentable ?
 
Il faut croire que Michel Py n’espère plus rattraper les voix des électeurs du Village, de La Franqui ou de Leucate Plage qui, pour nombre d’entre eux, ont pu juger son action au cours de ces 22 ans, et ne lui accordent plus guère leur confiance.
                                                                      
Beaucoup de Port Leucatois étant des électeurs de plus fraiche date et le connaissant moins bien il espère peut-être ainsi en détourner quelques-uns du Front National ? Cette annonce a en tous cas réveillé la représentante locale du RBM, qui n’avait plus donné signe de vie sur son blog depuis plus de 4 mois !
 
Mais  tout  le  monde,  à  Leucate,  sait  bien  que
Michel Py  n’est  pas  un  adepte  du  clientélisme !
 
Source : https://leucatepourtous.blogspot.fr/
Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
19 septembre 2017 2 19 /09 /septembre /2017 10:40
Thonon.
Repost 0
3 septembre 2017 7 03 /09 /septembre /2017 05:02

Le 19 juin 2017 LEUCATE POUR TOUS publiait sur ce blog un article intitulé :

 
Un paragraphe concernait le curriculum vitae du maire, Michel Py, qui était alors un tissu d’inepties pour la plupart périmées de très longue date. L’intéressé aurait, parait-il, beaucoup apprécié sa lecture et ça s’est entendu de loin.
 
Un élève brillant... Un homme de foi... (via twitterhttps://twitter.com/michelpy/status/897053992592830464https://twitter.com/michelpy/status/897053992592830464
 
LEUCATE POUR TOUS est heureux de vous signaler que son action a été salutaire : le C.V. de Michel Py sur le site de la municipalité vient d’être totalement révisé, sans épargner la brosse à reluire.
 
LEUCATE POUR TOUS signale quand même un  détail avant de prendre vraiment www.leucate.fr au sérieux : Michel Py est conseiller régional d’Occitanie et non du Languedoc Roussillon, région disparue depuis bientôt deux ans !
 
Source : https://leucatepourtous.blogspot.fr/
 
Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
31 août 2017 4 31 /08 /août /2017 19:10

Le vin daterait du 4e millénaire avant J.C, soit 3.000 ans plus tôt que les premières traces de viticulture jusqu'alors répertoriées.

Le vin le plus vieux de monde pourrait bien être italien: une équipe de chercheurs vient en effet de découvrir sur la côte ouest de la Sicile des traces de raisin fermenté remontant à 4.000 ans avant notre ère.

«Lorsque nous avons publié notre article, nous n'imaginions pas qu'il pourrait s'agir du vin le plus vieux jamais découvert mais les informations qui nous parviennent nous portent à croire que c'est peut-être le cas», a expliqué Enrico Greco, chimiste à l'Université de Catane, en Sicile.

Le scientifique fait partie du groupe international de chercheurs, coordonné par l'archéologue italien Davide Tanasi (de l'Université de la Floride du sud), à l'origine de la découverte publiée dans la revue Microchemical Journal.

L'équipe a étudié des résidus contenus dans des jarres découvertes dans une grotte située sur le mont Kronio, près d'Agrigente, «probablement un site votif où l'on apportait des offrandes à des divinités», explique Enrico Greco. «Le fait que ces poteries se trouvent dans une grotte leur a évité l'ensevelissement, ce qui a permis à leur contenu de se conserver, même s'il s'est solidifié au fil des siècles», précise-t-il.

Plusieurs techniques d'analyse combinées, dont l'une par résonance magnétique nucléaire, ont révélé une présence importante d'acide tartrique, l'acide le plus abondant des acides du raisin. «Nous avons exclu que cela puisse être des résidus gras dérivés de viande ou d'huile et, comme il n'y avait pas de traces de graines ou de peau de raisin, nous en avons déduit qu'il s'agissait de raisin fermenté», poursuit Enrico Greco.

Après l'analyse du contenu par les chimistes, les archéologues ont procédé à la datation du contenant en comparant les poteries à d'autres vases provenant de sites voisins.

Selon leurs conclusions, celles-ci remonteraient aux environs du 4e millénaire avant J.C., soit 3.000 ans plus tôt que les premières traces de viticulture répertoriées en Italie, plus précisément en Sardaigne.

 

Source : http://www.lefigaro.fr/ , 

Repost 0
31 août 2017 4 31 /08 /août /2017 07:06

Plus de 300 bouteilles de grands crus d'une valeur estimée à 250.000 euros ont été dérobées dans la nuit d'hier à aujourd'hui dans une cave parisienne par des voleurs passés par les catacombes, selon une source policière. Depuis les galeries souterraines, les cambrioleurs ont percé le mur de la cave de l'appartement d'un particulier résidant près du jardin du Luxembourg dans le VIe arrondissement de Paris, selon cette source, confirmant une information de France Info. Le 3e district de police judiciaire de Paris a été saisi de l'enquête.

Les catacombes, aménagées dans les galeries d'anciennes carrières à 20 mètres sous terre, rassemblent les restes de six millions de Parisiens transférés entre la fin du 18e siècle et le milieu du 19e au fur et à mesure de la disparition de certains cimetières. Le circuit de visite officiel, d'une longueur de 2km, ne représente qu'une infime partie des catacombes qui s'étendent sous plusieurs arrondissements de Paris.

Source : http://www.lefigaro.fr/ avec l'AFP.

 
Repost 0
29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 05:25

Yves FALMET est pour moi l’un des tous meilleurs rapports qualité-prix de tout le Languedoc avec son «Ivresse des Cîmes». La quarantaine harmonieuse, il élabore des vins tant fruités que profonds, avec un sens aigu de la personnalité de chacun.

Yves FALMET garde toujours un côté « farouche » qui est l’expression d’une timidité que souvent les artistes possèdent malgré eux.

Les parents d’Yves, originaires de l’Aude, étaient polyculteurs. La terre l’a donc toujours titillé quelque peu. Des études scientifiques à Montpellier, une maîtrise de biochimie en poche, des jobs d’été pour vendre du vin, des postes à l’étranger (USA, Australie, etc…) et un postulat à l’école d’oenologie réussi paufineront ce profil rare. Curieux, pragmatique, bosseur, Yves a un côté sauvage qui séduit, comme un homme lié à sa terre. En fait, quand on le connaît mieux, cet aspect de sa personnalité n’est ni plus ni moins qu’une timidité que les artistes ont souvent.

 

Le domaine fait aujourd’hui 20 hectares, quasiment d’un seul tenant. L’ensemble a été créé de toutes pièces. L’exception au domaine est la vigne blanche qui culmine à 500 mètres d’altitude. Les débuts d’Yves furent compliqués. Les vignes étaient tellement pénibles à travailler que les collègues locaux n’en voulaient pas. Après une abnégation rare, Yves est enfin au panthéon des grands de Saint-Chinian. Humble, ce n’est pas le genre à rechercher les spotlights. C’est donc discrètement qu’il élabore ses délicieux nectars.

Paysage typique de Saint-Chinian et de sa région. Vallonné et tourmenté, le terroir est aussi une myriade de natures de sol.

Les vins sont vinifiés sur le fruit, bien que la provenance et le travail de haut vol d’Yves assurent à ses vins une chair, une concentration et des tanins permettant une garde honorable. Je suis moins convaincu par la cuvée haut de gamme vinifié longtemps sur fûts, qui perd de sa fraîcheur, sa spontanéité et son hédonisme. Les vins de cépage sont très vite épuisés car les amateurs avertis se ruent sur les carignans et cinsaults.

Je vous invite à rencontrer Yves qui se fera un plaisir de partager avec vous ce moment de communion que seule la dégustation peut donner.

Domaine des Terres Falmet
Yves FALMET

10 boulevard de la République
F-34370 CREISSAN

tél. 00 33 (0)4 67 93 83 70
site internet : CLIQUEZ ICI

DEGUSTATION

Elle a eu lieu en de nombreuses reprises in situ. Merci Yves pour ces bons moments.

VDP d’Oc Viognier 2008 – PNC
Nez très délicat, floral, subtil, peu définissable à ce stade. Bouche discrète, fine, dotée cependant d’une petite trame acide pas trop marquée, mais qui vient exciter les papilles. Ce point manque souvent aux VDP en viognier. Finale sur la délicatesse.

VDP d’Oc Cinsault rouge 2008 – 4 €
Vous avez bien lu le prix. Couleur rouge franche, nez de prunes rouges, de cerise sauvage, avec des notes évoquant l’orange. Bouche souple et fruitée, fraise en milieu de bouche. Fraîcheur, élégance. Finale fruitée sur note acidulée.

Un cinsault avec de la couleur et de la chair ? Et en plus bien rouge ? Ca existe pour de vrai ? Eh ben oui mon bon Monsieur, chez Yves FALMET.

VDP d’Oc Carignan 2008 – 5 €
robe rouge franche, limpide. Nez discret, sur le cépage : fruit rouge, cacao. Bouche souple, fruitée, tanin docile, épices douces. Finale convenable mais rétro impressionnante.

Saint-Chinian «Ivresse des Cîmes» 2006 – 6.40 €
Assemblage de mourvèdre, syrah et grenache. Le nez est superbe, épices, terre, minéral, somptueux, grand. Bouche superbe, veloutée, corsée, très belle vinosité : fruits noirs, épine noire de buisson, garrigue. Longueur et rétro impeccables. Rapport qualité-prix imbattable.

Ce vin représente pour moi LE meilleur rapport qualité-prix de tout le Languedoc. Certes, c’est mon goût. Mais récemment, une dégustation à l’aveugle d’une douzaine de crus de Saint-Chinian le fait sortir juste derrière « Grand Vin » de Madura, qui vaut le double de son prix !

Saint-Chinian «vieilles vignes» 2004 – 10 €
Nez très mûr, raisin sec, figue. Bouche dans l’esprit, très mûr. Finale intéressante. Bien fait, mais pas mon style. L’élevage a duré entre 3 et 4 ans en barriques.

 

Source : Patrick Maclart, http://bourgogne-wineblog.com/portrait-de-vignerons/dans-le-languedoc-a-saint-chinian-yves-falmet-au-domaine-des-terres-falmet-imbattable/

Repost 0
28 août 2017 1 28 /08 /août /2017 17:23
Repost 0
Published by Blad - dans Musique
commenter cet article
28 août 2017 1 28 /08 /août /2017 17:21
Repost 0
Published by Blad - dans Musique
commenter cet article
28 août 2017 1 28 /08 /août /2017 17:20
Repost 0
Published by Blad - dans Musique
commenter cet article
28 août 2017 1 28 /08 /août /2017 05:42
Repost 0
Published by Blad - dans Musique
commenter cet article

Articles Récents

Liens