Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 11:57
N'en déplaise aux sceptiques des performances commerciales d'Internet en matière de ventes de vin, le site de vente de vin en ligne Wineandco.com, élu meilleur site de vente de vin en ligne par La Revue du Vin de France, a publié la semaine dernière les résultats d'un sondage effectué auprès de 834 amateurs de vin sur le net et ces derniers sont très favorables à la vente de vin en ligne. Les amateurs étaient intérrogés sur leurs intentions d’achat lors des prochaines Foires aux Vins en septembre.

Evénement inscrit dans l'agenda des professionnels du vin, les Foires aux Vins ont représenté en 2008 plus de 300 millions d’euros de chiffres d’affaires et 83 % des internautes interrogés par Wineandco.com ont dit leur intention d'acheter des bouteilles lors de ce rendez-vous des bonnes affaires du vin. Moyen privilégié dans la traque aux bonnes affaires, justement, Internet rejoint les grandes surfaces sur le podium des canaux d’achat privilégiés lors des Foires aux Vins, à 74 % des intentions d'achat, talonnant la grande distribution (80 %) loin devant le caviste (23%). Il convient de relativiser ces résultats obtenus auprès de 834 internautes clients ou de passage sur Wineandco.com, mais ces résultats si tranchés témoignent également d'une tendance de fond.

Parmi les raisons les plus citées de participer aux foires au vins, on notera une hiérarchie de temps de crise pour le consommateur :
- avec une volonté de profiter de bonnes affaires à 74 % en forte progression (contre 59 % en octobre 2008)
- une attente forte sur le prix (56%) et le rapport qualité-prix (53%),
- et, dans une moindre mesure, sur l’étendue du choix (50%)
S’offrir de grands vins d’exception (44%), acheter des vins de garde (43%) ou encore découvrir de nouveaux vins (42%) ne sont plus prioritaires pour la majorité des internautes interrogés, mais on note que les segments hauts de gamme, en collection et en découverte, affichent tout de même des scores respectables en intention.

Au niveau quantité et prix, plus d’un internaute sur deux prévoit d’acheter entre 12 et 36 bouteilles (31% entre 12 et 24 bouteilles, 21% entre 24 et 36 bouteilles) et 21 % d'entre eux comptent acheter plus de 36 bouteilles. Les budgets sont cependant en baisse, conforméméent aux observations des économistes : 34% des amateurs de Foires aux Vins disent prévoir de dépenser entre 150 et 300 euros (contre 26% en octobre 2008) ; 26% entre 300 et 500 euros (contre 28% en octobre 2008) ; 21% plus de 500 euros, contre 30% en octobre dernier.


Source : www.vitisphère.com

Cordialement le Blad.
Repost 0
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 13:08
Repost 0
Published by Blad - dans Musique
commenter cet article
5 juillet 2009 7 05 /07 /juillet /2009 13:02
À l'issue de la cérémonie du sacre qui durait toute la matinée, un festin royal attendait les convives du roi à midi dans la salle du Tau. le roi, dos à la cheminée couverte de fleurs de lys était entouré des douze pairs de France, ducs et comtes ecclésiastiques et laïcs. Pas de femme. La salle actuelle est tendue de tapisseries murales fleurdelisées dans l'esprit du XVe siècle. Le festin royal était pour le moins copieux et dispendieux.
On a retrouvé les comptes de bouche du sacre de Philippe VI en 1 328 qui recensent : 300 poinçons de vin, tant de Beaune et Saint-Pourçain que de pays, 243 saumons, 6 barils et 11 pièces d'esturgeon, 383 tanches, 500 brochets careaux, 201 brochets communs, 2 279 carpes, 3 551 anguilles, 82 bœufs, 13 chevreaux, 345 butors et héronneaux, 1 823 oisons, 884 connins ou lapins, 10 700 poulets et poussins, 801 chapons, 1 600 pâtés de porc et 3 142 pâtés d'autres viandes, 50 livres de poivre. Et pour les desserts, 15 000 oublies (petites gaufres).
Le tout pour régaler plus de 2000 personnes de la suite royale.
La population n'était pas nourrie mais abreuvée pour fêter le nouveau roi de France. Les mêmes comptes font état de 60 000 litres de vin distribués au bon peuple de Reims au cours de la journée du sacre.


Source : L'Union Champagne-Ardennes


Cordialement le Blad.
Repost 0
4 juillet 2009 6 04 /07 /juillet /2009 06:14


Cordialement le Blad.
Repost 0
Published by Blad - dans Musique
commenter cet article
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 08:07


Voyage voyage !!!!
Repost 0
Published by Blad - dans Musique
commenter cet article
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 08:03
Avec six petits hectares cultivés dans la Clape, le "domaine de la fée Bistande" est le petit Poucet de tous les vignerons du massif. Vu sa taille, pas besoin de bâtiments viticoles imposants. C'est dans le garage de leur maison située rue Henri-Rouzaud, dans le quartier de la sous-préfecture à Narbonne, qu'Annie et Michel Rambaud vinifient leur vin. Soit un peu plus de 200 hectolitres par vendange.
C'est dans cette ancienne laiterie où demeurent les vestiges d'une auge en pierre et un râtelier en bois, que le couple a aménagé un petit caveau. Où sont exposés bouteilles de toutes tailles, fontaines à vin, cartons et paniers garnis.
Dans un coin "mijote" la dernière invention des vignerons de garage : un vinaigre balsamique "maison". Mais chut ! Il ne sera prêt que dans un an ou deux... Pour l'heure, c'est le "pam rosé" qui retient l'attention d'Annie et Michel. Un rosé au sirop de pamplemousse (moins de 10 %) et parfumé aux épices. Un délice à boire très frais et avec modération puisqu'il titre à 12° (1).Les épices viennent d'Inde et du Sri-Lanka, pays d'origine des enfants adoptés, Romain et Romaric. C'est l'aîné qui, un jour, a titillé son père afin qu'il mette au point une boisson pour les jeunes.
Michel Rambaud s'est pris au jeu. Après plusieurs tentatives, il a réussi à trouver l'équilibre entre l'acidité du vin et l'amertume du pamplemousse. « Et les épices – dont un bouquet est placé pendant une quinzaine de jours dans la cuve - permettent de "fondre" tout ça », explique Michel Rambaud.
Cette nouveauté est un apéritif qui rentre dans la même catégorie fiscale que la sangria, boisson aromatisée à base de vin. Le "pam rosé" devrait permettre au "vigneron de garage" de se distinguer, face à la concurrence de gros domaines et du vin industriel.
L'homme est un paradoxe. Car il est à fois vigneron et négociant. Jusqu'il y a quelques jours, il travaillait comme acheteur en vrac pour "les Chais beaucairois" ! La vigne qu'il cultive depuis 1999, c'est d'abord et avant tout une passion. Sa formation de chimiste l'a aidé. On sait combien la confection des vins touche à l'alchimie !


Sid MOKHTARI

Source : www.ladepeche.com

Cordialement le Blad.
Repost 0
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 07:38
Je reprends les dires de Maud Nin :

Visca Perpinyà i moltes gràcies al nostre Alcalde Alduy per tot els canvis aportats a la vila de Perpinyà i per tots es futurs projectes que seran realitzats.
Vaig pujar de Barcelona expressament per anar votar. I també hi seré al 2nd tour!


Source  : Facebook, groupe de soutien à Jean-Paul Alduy.
Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 07:32

L'ambiance était excellente pour la première édition en juillet 2008, sur la place Montesquieu. (PHOTO S. V.)
Après le mois du commerce en mai, les professionnels brédois se préparent pour la deuxième édition de la Fête des vins, place Montesquieu, qui aura lieu demain dès 20 heures.

Comme l'an dernier et, souhaitons-le avec le même succès, les Brédois, leurs voisins et amis des communes limitrophes, voire au-delà, pourront dîner en plein air et profiter d'animations musicales gratuites (country, rock, reggae, etc.)

Dégustations : verre de vin, 2 euros ; pizza, melon, dessert : l'assiette, 2 euros ; huîtres, jambon, fromage : l'assiette, 5 euros. Inscriptions : 05 56 78 49 10 ou 06 70 44 98 13.


Auteur : S. V.

Source : www.sudouest.com

Cordialement le Blad.

Repost 0
2 juillet 2009 4 02 /07 /juillet /2009 07:29
Un petit incident diplomatique s'est produit en mai dernier, lors de la visite du Premier ministre irakien Nouri al-Maliki en France. Un déjeuner était prévu à l’Elysée. Lorsque Nouri al-Maliki a constaté que du vin allait être servi, il a exigé que celui-ci soit retiré de la table. Les Français ont refusé. Résultat: le déjeuner a été annulé.

Source : www.lefigaro.fr

Cordialement le Blad.
Repost 0
1 juillet 2009 3 01 /07 /juillet /2009 08:36
Bayonne !!!
Repost 0
Published by Blad - dans Musique
commenter cet article

Articles Récents

Liens