Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 12:06

Le Club entreprises de la JSBA a convié ses sponsors, joueurs et dirigeants avec les élus du Bassin à une soirée œnologie, au restaurant Les Carillons à Cransac.

Le discours de l'animateur du club, Jacques Frankowski, appuyé par ceux de Gérard Laprade et Jean-Claude Bou, lançait cette manifestation. Christophe Leroux, œnophile du plateau de Montbazens, avait été invité pour apporter l'éclairage d'un amateur de vins passionné.

Il fit un exposé concis mais précis, apprenant notamment à l'assemblée que vue, odorat et goût sont les sens alertés dans cet ordre lors d'une dégustation.

On passa rapidement aux travaux pratiques grâce aux vins offerts par M. Blangilles, le directeur d'Intermarché du Gua. à l'évidence, le troisième sens fut le plus utilisé. Mais même si chacun goûta avec modération vins d'Alsace, de Bourgogne, du Bordelais ou d'ailleurs, les langues se délièrent pour donner à la soirée un accent chaleureux. D'autant plus que le buffet préparé par le couple Vendrely, des Carillons, était succulent.

Une prochaine soirée œnologie pourrait se dérouler à Decazeville, en mars.

Source : www.ladepeche.fr


Cordialement le Blad.

Repost 0
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 09:01
Défaite face à Aurillac 15-3.

Source : www.rcnm.com



Cordialement le Blad.
Repost 0
Published by Blad - dans RCNM
commenter cet article
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 08:58
Le MHSC perd sèchement face à Rennes  sur le score de 3-0.

Source : www.mhscfoot.com
Repost 0
Published by Blad - dans MHSC
commenter cet article
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 08:51
Hier sortie à Gérone. Je voulais, et je veux, connaître cette ville ainsi que l'Espagne. Après mettre fait refoulé de deux restaurants le troisème m'accepte. Il se situe dans le quartier historique de Gérone, après la cathédrale. Voci quelques photos :







La cathédrale de Gérone de nuit.

Cordialement le Blad.
Repost 0
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 08:39










Sortie du début du mois !!! A la bourre mais présent dans l'action. Petit bar de Gérone où l'on peut manger, à table, mais aussi sur le bar. Rappelle le Tio...

Cordialement le Blad.
Repost 0
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 08:37

Georges Henner a choisi l'espace Dollfus et Noack de Sausheim pour organiser son 6e salon avec pour thème: « Des vins, des hommes et des femmes ».

Dans la grande et belle salle des fêtes de l'espace Dollfus et Noack de Sausheim, ce ne sont pas moins de trente viticulteurs venus de toute la France et même d'Espagne qui présentent et font déguster leurs meilleurs vins.  Ce salon est aussi l'occasion de parler avec ces hommes et ces femmes des terroirs de France qui ont la passion de leur dur métier. Ils vous feront partager ce qu'ils ont de plus cher, c'est-à-dire l'amour du bon vin qui pour eux tous est bien plus qu'un métier. Une véritable ...

P.K.

Salon des vins Espace Dollfus et Noack 20 a, rue de la Fontaine à Sausheim. Ouvert non stop aujourd'hui dimanche de 10 h à 18 h. Entrée : 5 € comprenant les dégustations, les ateliers et un verre Spiegelau.

Source : www.dna.com

Cordialement le Blad.
Repost 0
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 08:44

L'hippodrome surfe sur le succès de ses journées à thème. Après « L'Élégance dans la course » et « La jeunesse au champ », voilà venu le temps de la foire aux vins avec, demain, Hippo-Vino.

« Et c'est une véritable foire aux vins », martèle Christian Bellot, le président de la Société des courses. « Nous allons accueillir une vingtaine de viticulteurs d'Aquitaine. Ce sera l'occasion pour le public de partir à la rencontre de ces producteurs qui aiment leur métier. »

Dans ce village consacré au « nectar divin », le visiteur pourra trouver un choix éclectique et représentatif de la région : des bordeaux, sauternes, cadillac, des graves, mais aussi des côtes-du-marmandais, des duras ou encore des buzet. Un producteur d'armagnac sera aussi présent, ainsi qu'un stand de fromages.

Vendanges à l'ancienne

En se promenant à travers les différents stands, le public pourra aussi découvrir une démonstration de vendanges à l'ancienne à la main. Toutefois, le temps fort de cette foire aux vins sera sans nul doute le concours de Hippo-Vino. « Un jury de professionnels et d'amateurs éclairés va décerner, dans différentes catégories, le coup de coeur de l'hippodrome », souligne Christian Bellot.

Avec à la clé, pour un vin rouge et vin blanc, la possibilité de se retrouver durant une année en exclusivité sur la table du restaurant de l'hippodrome. « Un coup de coeur qui est aussi un joli coup de pouce », confie, en souriant, le président de la Société des courses.

Dégustations gratuites

Moyennant 1 euro, chaque visiteur pourra acheter un verre de dégustation. Celui-ci lui donnera droit à quatre dégustations gratuites, qui seront entrecoupées de huit courses. Car il ne faudrait tout de même pas oublier que l'on se trouve sur un hippodrome.

Demain, l'hippodrome sera ouvert de 11 heures à 18 heures. L'entrée sera gratuite.

Source : www.sudouest.com


Cordialement le Blad.

Repost 0
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 16:25
Repost 0
Published by Blad - dans Musique
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 16:23
grand vin du Médoc renoue avec les riches heures de ce cru classé de Saint- Julien, puissant et harmonieux.

Cette année, les vendangeurs travaillent sous le soleil du mois d'octobre», souligne Bruno Borie. Voilà six millésimes que l'enfant du Médoc est devenu copropriétaire, avec sa mère et sa sœur, de ce vignoble historique, racheté par son grand-père, dirigé par son père, après que quatre familles se sont succédé depuis le XVIIIe siècle. A 49 ans, Bruno Borie a une compréhension intime des parcelles, des raisins, de leur maturité. C'est d'ailleurs lui qui a donné le coup d'envoi des vendanges.

Enfant, il courait déjà dans les vignes de Ducru-Beaucaillou, où il grappillait du raisin par gourmandise sous les fenêtres d'un château cerné par 75 hectares de vignes. La moitié - située au bord de l'estuaire de la Gironde, sur des croupes de graves profondes, de « beaux cailloux », régulateurs d'eau qui ont inspiré le nom du château - est dédiée à l'élaboration du grand vin.

Depuis trente ans déjà, une équipe de 150 vendangeurs, toujours originaires d'Andalousie et logés dans le Fer à Cheval (les anciennes écuries), arpentent les rangs, coupent les grappes et vident leurs hottes sur la table de trie tractée par un engin agricole, sous l'œil vigilant de la nouvelle œnologue, Virginie Salette. Ce matin-là, rien ne va plus. Une parcelle a été vendangée par erreur. Arrêt immédiat de l'érafleuse. «On s'en est aperçu à temps», com mente Bruno Borie. La vendange est sauvée. Les deux tours victoriennes carrées qui encadrent la belle chartreuse ne cachent pas leur fierté.

«Regardez la qualité de ces raisins 2009 ! s'exclame Bruno Borie, heureux. Il est rare d'avoir une vision du vin rien qu'en croquant dans le raisin. Cette année, c'est possible !» Le cabernet sauvignon, cœur de son grand vin et de son second vin, est exceptionnellement riche. «On va faire une vinification douce sans trop d'extraction », précise-t-il. «Pas besoin de plus» pour obtenir ce vin riche et élégant, droit et précis, jamais démonstratif, qui caractérise désormais ce second cru classé de Saint-Julien qui appartient au club très fermé des 11 châteaux classés en 1855. «Le jus est parfumé. La peau est suave. Le pépin a un côté noisette.»

Pour organiser sa vendange, Bruno Borie ne se fie pas seulement à son palais. Tous les matins, dans la salle informatique qui domine son chai, il consulte la météo de l'US Navy «car, aujourd'hui, bien manager un vignoble, c'est savoir s'adapter au climat». Le vin, lui aussi, a su s'adapter à son nouveau propriétaire. «J'aime les vins hédonistes sans excès», dit-il. Le merlot apporte cette rondeur et cette suavité essentielle à Ducru-Beaucaillou. Tous les vins de Bruno Borie ont gagné en profondeur et en harmonie : Ducru-Beaucaillou, La Croix de Beaucaillou (le second vin) mais aussi Lalande Borie, son autre propriété de Saint-Julien.

Avant de revenir sur ses terres, Bruno Borie a réa-lisé un parcours original, en Californie, puis dans le négoce bordelais, avant de réveiller la belle endormie, Lillet, l'apéritif de Bordeaux qu'il a racheté en 1985 pour le revendre récemment à Ricard. Passionné de cuisine, il n'est pas surprenant que ses vins soient très marqués par la gourmandise. Son modèle ? Le grand millésime 1961, qu'il associe d'emblée à une bécasse, gibier à plume qu'il aime chasser.

Collectionneur d'art contemporain (Keith Haring, Mendini, Sechas...), il souhaite que ses vins s'inscrivent dans la modernité. «Mes vins ont très peu de chance d'être consommés dans une salle à manger Napoléon III,dit-il. Je veux que mes vins soient à l'aise dans un univers contemporain.» Son idée ? Faire des vins pour demain et, après-demain, pour son fils, Louis Borie, 17 mois...


Source : www.lefigaro.fr

Cordialement le Blad.

Repost 0
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 06:36
Repost 0
Published by Blad - dans Musique
commenter cet article

Articles Récents

Liens