Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 09:17
Par Florent Le Quintrec et Michel Rose

PARIS (Reuters) - Tonnellerie François Frères, leader mondial de la fabrication de fûts pour l'élevage du vin, estime que les dernières récoltes des vignobles aux Etats-Unis sont de bonne qualité et évoque un millésime exceptionnel pour certaines régions françaises.

Alors qu'elles avaient été faibles d'une manière générale en 2008, impactant directement les livraisons de fûts de la société, les récoltes de cette année devraient retrouver des volumes normaux.

"La bonne nouvelle en Europe vient du marché français. La quantité est là, la qualité également dans la plupart des vignobles, on parle même d'un millésime exceptionnel dans certaines régions", a déclaré à Reuters Jérôme François, président du directoire du groupe, lors d'une interview.

Toutefois, le marché américain, où il réalise 40% de son chiffre d'affaires total, reste marqué par des investissements en baisse, en raison d'une prudence plus marquée des producteurs.

Jérôme François estime que ce ralentissement se traduira par un recul "d'une vingtaine de pourcent" sur ses livraisons de fûts aux Etats-Unis, en plus du recul du marché espagnol.

Le groupe, qui détient 20% des parts du marché mondial de la fabrication de fûts à vin, se dit confiant quant à l'évolution du marché du vin, la consommation augmentant.

"Elle continue de se développer parce qu'il y a tous les pays non producteurs où la culture du vin depuis plusieurs années prend racine", a déclaré Jérôme François, citant la Chine, l'Inde ou encore le Brésil.

De plus, les prix du bois de chêne français, majoritairement utilisé pour la fabrication des fûts, devraient baisser de nouveau après plusieurs années de hausse, selon Jérôme François

"Nous avions commencé à constater une légère baisse au mois d'avril-mai de cette année, et elle devrait se confirmer. On devrait pouvoir cette année ou l'année prochaine stabiliser ces cours", a-t-il souligné.

PRIORITÉ AU WHISKY ET AUX PRODUITS DE BOISAGE

TFF s'est diversifié en 2008 dans le domaine de l'élevage d'alcools, notamment du whisky, un marché jugé prometteur.

"Pour le whisky, c'est excellent puisqu'on parle d'une consommation qui évolue de 5% par an", a indiqué le président du directoire qui voit cette activité croître pour 2009-2010.

"C'est une activité qui a représenté 25% de notre activité au premier trimestre, cette tendance devrait s'accroître légèrement. Entre 25% et 27% pour les alcools (whisky), 5 à 7% pour les produits de boisage et donc entre 65% et 70% pour la fabrication de fûts (vin). Voilà comment devrait se répartir le CA sur l'année pleine", a-t-il précisé.

Jérôme François se dit toujours intéressé par un renforcement dans le whisky mais reste toutefois prudent sur les opportunités à saisir.

"Il me semble qu'on arrive en haut de cycle, donc je ne voudrais pas 'surpayer' le dernier concurrent que je n'ai pas encore car il n'en reste plus qu'un à acquérir en Ecosse."

Le développement vers les produits de boisage, depuis le rachat de 50% du Français Arobois en 2007 et de l'Américain Stavin en 2009, marque une nouvelle étape dans le métier de TFF, cette pratique étant autorisée en Europe depuis 2006.

"Là on ne met pas le vin dans le fût mais on met le bois dans le vin. On souhaite passer du spécialiste de la barrique au spécialiste de l'élevage (de vin)", a précisé Jérôme François, qui envisage de la croissance externe sur ce marché.

"C'est un domaine où on peut encore se renforcer", a-t-il dit, ajoutant qu'il allait reprendre, d'ici 2012, 100% du capital des deux sociétés acquises en 2007 et 2009.

Sur ce marché, TFF met au point de nouveaux produits tels que des tanins et des levures avec des partenaires.

"On devrait avoir des produits sur le marché avant la fin de l'année", a indiqué le président du directoire.

Tonnellerie François Frères a publié au 1er trimestre (mai-juillet 2009) un chiffre d'affaires en repli de 9,7%, à 25,62 millions d'euros et attend une tendance comparable pour le reste de son exercice, pénalisé par les marchés américains et espagnols.

"Mon sentiment, c'est que nous serons (au deuxième trimestre) dans une fourchette entre -8% et -12%, cohérente avec le premier trimestre à périmètre comparable", a-t-il indiqué. Prié de dire s'il anticipait cette tendance sur l'ensemble de l'exercice, Jérôme François a répondu: "Il me semble".

Vendredi à la Bourse de Paris l'action du groupe restait inchangée vers 14h15, à 31,76 euros. A ce cours sa capitalisation boursière s'élève à environ 172 millions d'euros.

Edité par Matthieu Protard


Source : www.nouvelobs.com

Cordialement le Blad.

Repost 0
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 12:02
"En 2010, vous passez à 25 millions d’euros. » En quelques secondes et peu de mots, le budget marketing de Sud de France vient de connaître une hausse de plus de 50 % (*). Depuis près d’une heure, Georges Frêche débat avec les responsables de la coopérative Foncalieu, à Arzens.

Et le président de la Région ne ménage pas ses effets pour assurer les viticulteurs de son attention et de son soutien. « Si on peut seulement avoir un million sur ces 25 », s’amuse Michel Bataille, président de Foncalieu. « Sur les 14 millions supplémentaires, vous pourrez bien en avoir un ! », réplique Georges Frêche. Avec son art de la formule et son talent pour les raccourcis, le président en visite et en campagne a vite fait de résumer ses certitudes : « Tant que je serai aux affaires,
je resterai décidé à miser sur la viticulture ; parce que ce n’est pas qu’une question économique, c’est aussi une marque de civilisation. Et de l’argent, il y en a. Quand vous aurez besoin, j’en aurai à distribuer, on mettra ce qu’il faut. »

Garantie avancée en rappelant que les lycées, grand chantier du mandat sur le point de s’achever, absorbent 55 % du budget de la Région. « Mais cet effort va s’achever en 2011. Un gros tiers du budget va donc être libéré. La viticulture, on va donc essayer de la sauver, même si certains vont morfler. » Charmeur quand la question de l’aide financière vient sur le tapis, le président de la Région ne se prive pas de bons mots et petites piques.

« Le plus difficile, ce sera de changer les mentalités. Les viticulteurs sont sympas, mais têtus comme des bourriques. Beaucoup préfèrent mourir plutôt que bouger. » Bouger, c’est une volonté qu’a justement voulu démontrer Michel Bataille, en rappelant les « mutations que va subir la filière languedocienne. Et il manque de visionnaires dans cette filière ». Selon lui, les pistes à explorer sont légions : rentabilité des vignobles à accroître, via l’irrigation et l’aménagement foncier ; travail sur les outils de transformation, en usant notamment de fusions ou regroupements. Et enfin, travail sur la commercialisation, pour une entreprise « tournée vers le monde ».

Dernier axe de travail évident pour une union de coopératives qui réalise 85 % de son CA à l’export. Invités à exprimer leurs attentes, les directeur commercial et marketing de Foncalieu diront d’ailleurs à Georges Frêche toutes leurs attentes pour gommer, via Sud de France, « une image brouillonne qui fait que nous perdons des parts de marché en Grande-Bretagne ». Appel donc entendu, avec cette promesse de doublement du budget marketing Sud de France. Et quelques minutes plus tard, déjà, la définition d’une stratégie : « Il faut désigner les pays sur lesquels porter l’effort. Nous allons attaquer la Grande-Bretagne, les Pays-Bas, la Belgique. » Ambitions finalement étendues, en faisant de l’Asie, des Etats-Unis, du Brésil, ou encore de la Russie, de futurs terrains de conquête.

Antoine CARRIÉ
(*) Il était de 11 M € cette année.

Source : www.midilibre.com

Cordialement le Blad.
Repost 0
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 12:06

Le Club entreprises de la JSBA a convié ses sponsors, joueurs et dirigeants avec les élus du Bassin à une soirée œnologie, au restaurant Les Carillons à Cransac.

Le discours de l'animateur du club, Jacques Frankowski, appuyé par ceux de Gérard Laprade et Jean-Claude Bou, lançait cette manifestation. Christophe Leroux, œnophile du plateau de Montbazens, avait été invité pour apporter l'éclairage d'un amateur de vins passionné.

Il fit un exposé concis mais précis, apprenant notamment à l'assemblée que vue, odorat et goût sont les sens alertés dans cet ordre lors d'une dégustation.

On passa rapidement aux travaux pratiques grâce aux vins offerts par M. Blangilles, le directeur d'Intermarché du Gua. à l'évidence, le troisième sens fut le plus utilisé. Mais même si chacun goûta avec modération vins d'Alsace, de Bourgogne, du Bordelais ou d'ailleurs, les langues se délièrent pour donner à la soirée un accent chaleureux. D'autant plus que le buffet préparé par le couple Vendrely, des Carillons, était succulent.

Une prochaine soirée œnologie pourrait se dérouler à Decazeville, en mars.

Source : www.ladepeche.fr


Cordialement le Blad.

Repost 0
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 09:01
Défaite face à Aurillac 15-3.

Source : www.rcnm.com



Cordialement le Blad.
Repost 0
Published by Blad - dans RCNM
commenter cet article
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 08:58
Le MHSC perd sèchement face à Rennes  sur le score de 3-0.

Source : www.mhscfoot.com
Repost 0
Published by Blad - dans MHSC
commenter cet article
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 08:51
Hier sortie à Gérone. Je voulais, et je veux, connaître cette ville ainsi que l'Espagne. Après mettre fait refoulé de deux restaurants le troisème m'accepte. Il se situe dans le quartier historique de Gérone, après la cathédrale. Voci quelques photos :







La cathédrale de Gérone de nuit.

Cordialement le Blad.
Repost 0
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 08:39










Sortie du début du mois !!! A la bourre mais présent dans l'action. Petit bar de Gérone où l'on peut manger, à table, mais aussi sur le bar. Rappelle le Tio...

Cordialement le Blad.
Repost 0
25 octobre 2009 7 25 /10 /octobre /2009 08:37

Georges Henner a choisi l'espace Dollfus et Noack de Sausheim pour organiser son 6e salon avec pour thème: « Des vins, des hommes et des femmes ».

Dans la grande et belle salle des fêtes de l'espace Dollfus et Noack de Sausheim, ce ne sont pas moins de trente viticulteurs venus de toute la France et même d'Espagne qui présentent et font déguster leurs meilleurs vins.  Ce salon est aussi l'occasion de parler avec ces hommes et ces femmes des terroirs de France qui ont la passion de leur dur métier. Ils vous feront partager ce qu'ils ont de plus cher, c'est-à-dire l'amour du bon vin qui pour eux tous est bien plus qu'un métier. Une véritable ...

P.K.

Salon des vins Espace Dollfus et Noack 20 a, rue de la Fontaine à Sausheim. Ouvert non stop aujourd'hui dimanche de 10 h à 18 h. Entrée : 5 € comprenant les dégustations, les ateliers et un verre Spiegelau.

Source : www.dna.com

Cordialement le Blad.
Repost 0
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 08:44

L'hippodrome surfe sur le succès de ses journées à thème. Après « L'Élégance dans la course » et « La jeunesse au champ », voilà venu le temps de la foire aux vins avec, demain, Hippo-Vino.

« Et c'est une véritable foire aux vins », martèle Christian Bellot, le président de la Société des courses. « Nous allons accueillir une vingtaine de viticulteurs d'Aquitaine. Ce sera l'occasion pour le public de partir à la rencontre de ces producteurs qui aiment leur métier. »

Dans ce village consacré au « nectar divin », le visiteur pourra trouver un choix éclectique et représentatif de la région : des bordeaux, sauternes, cadillac, des graves, mais aussi des côtes-du-marmandais, des duras ou encore des buzet. Un producteur d'armagnac sera aussi présent, ainsi qu'un stand de fromages.

Vendanges à l'ancienne

En se promenant à travers les différents stands, le public pourra aussi découvrir une démonstration de vendanges à l'ancienne à la main. Toutefois, le temps fort de cette foire aux vins sera sans nul doute le concours de Hippo-Vino. « Un jury de professionnels et d'amateurs éclairés va décerner, dans différentes catégories, le coup de coeur de l'hippodrome », souligne Christian Bellot.

Avec à la clé, pour un vin rouge et vin blanc, la possibilité de se retrouver durant une année en exclusivité sur la table du restaurant de l'hippodrome. « Un coup de coeur qui est aussi un joli coup de pouce », confie, en souriant, le président de la Société des courses.

Dégustations gratuites

Moyennant 1 euro, chaque visiteur pourra acheter un verre de dégustation. Celui-ci lui donnera droit à quatre dégustations gratuites, qui seront entrecoupées de huit courses. Car il ne faudrait tout de même pas oublier que l'on se trouve sur un hippodrome.

Demain, l'hippodrome sera ouvert de 11 heures à 18 heures. L'entrée sera gratuite.

Source : www.sudouest.com


Cordialement le Blad.

Repost 0
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 16:25
Repost 0
Published by Blad - dans Musique
commenter cet article

Articles Récents

Liens