Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 06:15

Il se dit fatigué. Fatigué « des attaques incessantes contre le vin, de la communication négative par des institutions officielles ou non » . Le sénateur Roland Courteau se rebelle et refuse désormais que « l'on passe sous silence trente années de travail scientifique aux conclusions favorables au vin en matière de santé » .
C'est dans cette optique qu'il entend proposer son idée à l'association nationale des élus de la Vigne et du Vin, qu'il préside avec un élu de la Marne, au cours du prochain bureau qui va se tenir en juin. Cette idée, c'est de lancer une opération de communication sur toutes les recherches entreprises en fournissant des données objectives et en prônant une éducation à la consommation modérée.
Personnellement, il a déjà entamé ce qui ressemble de plus en plus à

une croisade, en intervenant sur le sujet à Laure-Minervois. Et il a bien l'intention de poursuivre. Le soutien de l'association dans son ensemble serait un plus appréciable qui permettrait en outre de répandre "la bonne parole" en d'autres lieux que la seule région.
« Prenons par exemple l'étude de Nancy du professeur Lanzmann avec 45 000 hommes et 55 000 femmes sur 27 ans. Elle démontre que des deux effets antagonistes du vin, l'un dû à l'alcool, facteur de risque, et l'autre, grâce au jus de raisin riche en polyphénols, en resveratrol et antioxydant bénéfiques, l'effet fruit l'emporte, à dose modérée » , témoigne-t-il.
Mais le sénateur regrette aussi que le conseil de modération, dont il est membre, soit bien consulté avant le lancement d'une campagne mais de manière tronquée : « Bien que conscient de la nécessité de lutter contre le fléau, il faudrait que le vin ne soit pas la cible favorite » .



Christiane VINCENT
 
Source : www.midilibre.fr
 
Cordialement le le Blad.
Repost 0
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 11:25

L'Assemblée nationale a adopté mardi, à l'unanimité des députés ayant pris part au vote, une résolution UMP contre le port du voile intégral, première étape avant l'examen en juillet du projet de loi l'interdisant dans tout l'espace public.

Le texte, à forte valeur symbolique mais sans pouvoir contraignant, a été adopté par 434 voix, et zéro vote contre. Les groupes UMP, Nouveau Centre et PS se sont prononcés pour, tandis que les députés communistes, du Parti de gauche et les Verts n'ont pas pris part au scrutin.

Le texte de la résolution stipule que "les pratiques radicales attentatoires à la dignité et à l'égalité entre les hommes et les femmes, parmi lesquelles le port d'un voile intégral, sont contraires aux valeurs de la République".

Le vote de cette résolution parlementaire constitue une première étape avant le projet de loi prévoyant l'interdiction générale du niqab et de la burqa dans tout l'espace public, qui doit être présenté le 19 mai en conseil des ministres.

 

Cordialement le Blad.

Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 11:18

Les professionnels – agents, importateurs, grossistes, distributeurs – sont à nouveau optimistes, tel est le principal enseignement du deuxième baromètre Wine Trade Monitor de Sopexa, portant sur le marché des vins tranquilles (non effervescents) de quatorze pays (*).

Alors qu’ils n’étaient que 47 %, lors de la parution du premier baromètre l’an dernier, à percevoir une amélioration de leurs ventes en volume, « ils sont 58 % à l’envisager cette année et surtout 72 % à prévoir une augmentation en 2011 », a souligné François Collache, directeur Europe continentale, lors d’une conférence de presse, le 11 mai, à laquelle assistait lemoci.com.

Dans un communiqué diffusé à l’issue de la réunion, Sopexa confirme des tendances déjà notées l’an passé, comme l’équilibre entre les deux grands modèles dans le monde : d’une part, les vins de cépage, et de l’autre, les appellations d’origine et les indications géographiques protégées (AOP/IGP).

A cet égard, pour la première fois, Sopexa a interrogé les professionnels sur leur connaissance de la nouvelle réglementation européenne, donnant naissance, notamment, aux vins sans identification géographique (remplaçant en France les vins de table). « Seuls les deux tiers des opérateurs répondent qu’ils sont au courant », remarque François Collache.

Autre confirmation, les segments bio et rosé confirment leur percée. François Collache estime que « les Français ont une carte à jouer dans le bio ». Par rapport à ses deux principaux concurrents, Espagne et Italie, la France a un meilleur indice de perception dans le bio. Elle est aussi considérée comme plus avancée pour la largeur de la gamme et le caractère festif des produits. En revanche, elle est devancée en termes d’innovation et d’accessibilité. Ce retard est encore plus sensible par rapport au Nouveau Monde (Australie, Afrique du Sud, Argentine…).

Globalement, la France possède l’image la plus forte, devant l’Italie, mais si elle est, de loin, première en Asie et en Russie, elle est dorénavant dépassée sur certains marchés mâtures comme le Royaume-Uni, l'Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas.
 

François Pargny

 

(*) Allemagne, Royaume-Uni, Belgique, Pays-Bas, Etats-Unis, Canada, Japon, Chine, Suisse, Danemark, Russie, Hong-Kong, Taïwan, Corée du Sud. 

 

Source : http://www.lemoci.com/

 

Cordialement le Blad.


 

Repost 0
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 10:57

La délicate question du voile intégral revient sur le devant de la scène politique à l'occasion de l'examen demain par les députés de la proposition de résolution du groupe UMP sur le "respect des valeurs républicaines", première étape relativement consensuelle d'un ensemble législatif très controversé.

Le vote de cette résolution parlementaire, forte en symbole mais sans pouvoir contraignant, précède en effet la discussion, au début de la session parlementaire extraordinaire de juillet, d'un projet de loi prévoyant l'interdiction générale du niqab et de la burqa dans tout l'espace public.

Le texte, que la garde des Sceaux Michèle Alliot-Marie a été chargée de finaliser, doit être présenté la semaine prochaine, le 19 mai, en Conseil des ministres.
Avant cette deuxième étape, une nette majorité de députés devraient se prononcer mardi en faveur de la proposition de résolution proclamant que "les pratiques radicales attentatoires à la dignité et à l'égalité entre les hommes et les femmes, parmi lesquelles le port d'un voile intégral, sont contraires aux valeurs de la République".

A quelques exceptions près (Manuel Valls, notamment), les membres du groupe socialiste, radical et citoyen devraient apporter leur voix à ce texte, comme l'a confirmé leur chef de file Jean-Marc Ayrault. Les députés communistes, républicains et du Parti de gauche excluent quant à eux de s'associer à cette "opération consensus".

Grand artisan de cette résolution, comme il l'était de la proposition de loi contre le port du voile intégral désormais abandonnée au profit du projet gouvernemental, le patron du groupe UMP Jean-François Copé a obtenu l'adhésion des députés PS en acceptant de retirer le dernier point du texte relatif à l'organisation d'un "débat national" sur les droits des femmes. Les socialistes craignaient que ne soit ainsi lancée une nouvelle version du débat très décrié sur l'identité nationale.

Si le texte aux vertus pédagogiques qui sera soumis au vote des députés mardi tend à rassembler, bien au-delà des clivages traditionnels, tel n'est pas le cas du projet de loi, sur lequel planche le Conseil d'Etat, qui a d'ores et déjà rendu un rapport défavorable au principe d'interdiction générale, ne lui trouvant "aucun fondement juridique incontestable". Des voix s'élèvent même au sein de la majorité contre ce texte et les difficultés d'application de la mesure qu'il préconise.

"Une résolution parlementaire assortie de dispositions réglementaires aurait pu suffire", estime ainsi le ministre de la Défense et président du Nouveau Centre (NC) Hervé Morin dans un entretien à "L'Express". Selon lui, "vouloir interdire le voile intégral sur l'ensemble du domaine public, c'est s'exposer à un risque d'inconstitutionnalité et de conflit avec la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l'Homme."

Un argument balayé mercredi dernier sur TF1 par François Fillon, pour qui "la vraie question c'est: est-ce que notre pays va décider de prendre une mesure générale pour éradiquer une pratique qui n'est pas une pratique religieuse" mais "minoritaire, sectaire" et "de notre point de vue contraire au valeurs de la République".

Le Premier ministre a également écarté le recours à l'urgence (une seule lecture par assemblée) pour l'examen de ce texte, bien que la question fasse débat au sein de la majorité. Une procédure à laquelle sont aussi opposés les socialistes, qui prévoient de déposer une proposition de loi sur l'interdiction du voile intégral avant l'examen du projet de loi gouvernemental en Conseil des ministres.

 

Cordialement le Blad.

Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 10:49

Ce samedi, lors du concours officiel des vins de l'Aveyron organisé par la chambre d'agriculture en partenariat avec l'association « La Grappe d'or » à Candas (Montjaux), 17 médailles ont été décernées aux vignerons du département. Voici le palmarès.

Côtes de Millau AOVDQS : Blanc : Bronze pour Olivier Toulouse, domaine de Bourjac, Broquiès ; Rosé : Or pour Delphine Meljac, La Cardabelle, Rivière-sur-Tarn, Argent pour le GAEC du Vieux Noyer, cuvée de la 12 France, Rivière-sur-Tarn ; Rouge : Or pour la SVC Vignerons des Gorges du Tarn, A. Caumes, cuvée de la Tour Saint-Martin, à Candas et pour le GAEC du Vieux Noyer, cuvée de la 12 France, Rivière-sur-Tarn ; Rouge fût de chêne : Argent pour le GAEC du Vieux Noyer, cuvée Isaïe, Rivière-sur-Tarn.

Entraygues le Fel AOVDQS : Blanc : Bronze pour Isabelle Broha, domaine Terrasse de la Vidalie, Vieillevie ; Rosé : Argent pour Isabelle Broha, Vieillevie ; Rouge : Argent pour le GAEC de la Chèvre Blanche, Laurent Mousset, cuvée Tradition, Le Fel.

Marcillac AOC : Rosé : Or pour le GAEC du Cros, Philippe Teulier, Goutrens ; Rouge : Or pour l'EARL de la Carolie, Joël Gradels, Valady et Argent pour la cuvée Costes de Gradels du même domaine ; Rouge fût de chêne : Or pour le domaine Laurens, cuvée de Flars, Claivaux.

Vin de liqueur ratafia : Or pour la distillerie Laurens, Claivaux et Bronze pour les Vignerons du Vallon, Valady.

Vin de pays de l'Aveyron : Rosé : Argent pour le Domaine Pleyjean, Sandra Lemoine, cuvée des 4 vents, Martiel ; Rouge : Argent pour le Domaine Rols, Patrick Rols, cuvée Le petit curieux, Conques.

 

Source : www.ladepeche.fr

 

Cordialement le Blad.

Repost 0
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 10:46

Le concours 2010 des vins de l'Aveyron, organisé hier matin à Candas par la chambre d'agriculture, en partenariat avec l'association La Grappe d'or, a rendu son verdict. Treize viticulteurs ont été récompensés (lire ci-contre), sept l'étant d'une médaille d'or. Avec sa cuvée Tour Saint-Martin (Côte de Millau, rouge), Alain Caumes était le régional de l'étape. Il a décroché la lune lui aussi. Alain Caumes a failli s'étrangler. Rien à voir pourtant avec une piquette saumâtre qui aurait traîné sur les tables du concours officiel des vins de l'Aveyron organisé hier matin à Candas. Non.
Il était 12 h 30, l'heure de la publication des résultats quand, pour une raison encore inexpliquée, le préposé à la proclamation du palmarès est passé à côté de sa médaille d'or. Un oubli fâcheux

vite réparé qui a toutefois gâché le plaisir de ce viticulteur installé à... Candas.
Installé n'est pas le terme le plus approprié le concernant. Avec les Caumes, il convient plutôt de parler d'enracinement. « Mon père était vigneron à Candas, mon grand-père l'était avant lui. Dans la famille, on a toujours fait du vin » , explique celui qui a repris les sept hectares de l'exploitation il y a maintenant quelques années.
Mais aujourd'hui comme hier, la production de la cuvée Tour Saint-Martin – c'est son nom – ne suffit pas à nourrir son homme. « Après-guerre, nous avions un petit troupeau et les femmes travaillaient pour la ganterie de Millau » , se souvient Alain Caumes.
« A présent, on valorise notre vin en produisant du miel et en proposant trois chambres d'hôte. Sans cela, on ne pourrait pas tenir. » Et ça fait trente ans que ça dure ! « On a été des précurseurs dans ce domaine, explique-t-il avant de s'extasier sur ce qui l'entoure. Ici, on vit bien. L'existence est agréable. » La cohabitation avec les autres vignerons de la commune – il y en a six au total – l'est aussi. A Candas, la concurrence a été effacée du dictionnaire. « Le maître-mot, c'est la convivialité. Si un gars a besoin de matériel, il y aura toujours quelqu'un pour lui donner un coup de main. Il existe une vraie entraide entre nous. » Comme d'autres, Alain Caumes a choisi de s'associer avec la cave coopérative d'Aguessac (Vignerons des gorges du Tarn). « Ce sont des gens compétents qui savent assembler mes cépages gamay, syrah ou cabernet. » L'année dernière, 2 500 hectolitres de rouge ou de rosé ont pris corps de l'autre côté de la vallée. Et si l'on en croit le vigneron, « ce vin s'accorde parfaitement au roquefort ou aux trénels. » A fortiori avec une médaille autour du cou.
L'homme ne veut pas s'enflammer pour autant. Avec ou sans breloque, il aurait continué l'aventure et préparé le terrain pour sa succession. « J'ai trois fils. Un jour ou l'autre, l'un d'entre eux reprendra la suite. Mais je ne suis pas pressé. Je tiens encore le coup » , s'amuse-t-il.
D'ici là, d'autres millésimes auront sûrement coulé sous le viaduc tout proche.



Dominique MERCADIER
 
Source : www.midilibre.fr
 
Cordialement le Blad.
Repost 0
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 10:48
Repost 0
Published by Blad - dans Musique
commenter cet article
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 09:36

RAPPEL
Le concours 2010 des vins de l'Aveyron, organisé hier matin à Candas par la chambre d'agriculture, en partenariat avec l'association La Grappe d'or, a rendu son verdict. Treize viticulteurs ont été récompensés (lire le palmarès ci-contre), sept l'étant d'une médaille d'or. Avec sa cuvée Tour Saint-Martin (Côte de Millau, rouge), Alain Caumes était le régional de l'étape. Il a décroché la lune lui aussi.
Portrait d'un vigneron qui gagne à être connu.
Alain Caumes a failli s'étrangler. Rien à voir pourtant avec une piquette saumâtre qui aurait traîné sur les tables du concours officiel des vins de l'Aveyron organisé hier matin à Candas. Non.
Il était 12 h 30, l'heure de la publication des résultats quand, pour une raison encore inexpliquée, le préposé à la proclamation

du palmarès est passé à côté de sa médaille d'or. Un oubli fâcheux vite réparé qui a toutefois gâché le plaisir de ce viticulteur installé à... Candas.
Installé n'est pas le terme le plus approprié le concernant. Avec les Caumes, il convient plutôt de parler d'enracinement. « Mon père était vigneron à Candas, mon grand-père l'était avant lui. Dans la famille, on a toujours fait du vin » , explique celui qui a repris les sept hectares de l'exploitation il y a maintenant quelques années.
Mais, aujourd'hui comme hier, la production de la cuvée Tour Saint-Martin - c'est son nom - ne suffit pas à nourrir son homme. « Après-guerre, nous avions un petit troupeau et les femmes travaillaient pour la ganterie de Millau , se souvient Alain Caumes. A présent, on valorise notre vin en produisant du miel et en proposant trois chambres d'hôte. Sans cela, on ne pourrait pas tenir. » Et ça fait trente ans que ça dure ! « On a été des précurseurs dans ce domaine, explique-t-il avant de s'extasier sur ce qui l'entoure. Ici, on vit bien. L'existence est agréable. » La cohabitation avec les autres vignerons de la commune - il y en a six au total - l'est aussi. A Candas, la concurrence a été effacée du dictionnaire. « Le maître mot, c'est la convivialité. Si un gars a besoin de matériel, il y aura toujours quelqu'un pour lui donner un coup de main. Il existe une vraie entraide entre nous. » Comme d'autres, Alain Caumes a choisi de s'associer avec la cave coopérative d'Aguessac (Vignerons des gorges du Tarn). « Ce sont des gens compétents qui savent assembler mes cépages gamay, syrah ou cabernet. » L'année dernière, 2 500 hectolitres de rouge ou de rosé ont pris corps de l'autre côté de la vallée. Et si l'on en croit le vigneron, « ce vin s'accorde parfaitement au roquefort ou aux trénels. » A fortiori avec une médaille autour du cou.
L'homme ne veut pas s'enflammer pour autant. Avec ou sans breloque, il aurait continué l'aventure et préparé le terrain pour sa succession. « J'ai trois fils. Un jour ou l'autre, l'un d'entre eux reprendra la suite. Mais je ne suis pas pressé. Je tiens encore le coup » , s'amuse-t-il.
D'ici là, d'autres millésimes auront sûrement coulé sous le viaduc tout proche.



Dominique MERCADIER
 
 
Cordialement  le Blad.
Repost 0
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 12:06

Zeïna (le prénom a été modifié) portait le voile intégral, imposé par son mari. Malgré les menaces, cette jeune femme musulmane a réussi à s'échapper pour vivre libre. Elle raconte son histoire dans un livre intitulé "Sous mon niqab", qui sort cette semaine aux éditions Plon. Elle s'est confiée en exclusivité à Anne-Claire Danel.

C'est un témoignage rare que vous a proposé RTL vendredi matin.

 

Cordialement le Blad.

Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 11:58

Pour ce second Printemps de Laure-Minervois, de nombreuses animations vous attendent tout le week-end. Aujourd'hui, à 15 h 30, ouverture des caveaux, stands de producteurs locaux. De 16 heures à 23 heures, place de l'Ormeau, animations autour du vin par les vignerons : ateliers de cépage d'arômes ; d'assemblage des cépages du terroir ; dégustation. À 17 heures, conférence débat : vin et santé par Roland Courteau, sénateur de l'Aude. Dans l'après-midi, et en soirée, animations musicales avec les bandas Les Kopin's et les Balladins ; spectacle enfants ; exposition de voitures de collection ; concours photos ; restauration sur place. Renseignements et réservations au 04 68 78 24 82.

 

 

Source : www.ladepeche.fr

 

Cordialement le Blad.

Repost 0

Articles Récents

Liens