Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 14:11

JUSTICE - Il n'est pas accusé de polygamie. Pour le moment...

Escroquerie, fraudes aux prestations sociales, travail dissimulé. Lies Hebbadj a été déféré ce mercredi matin devant le parquet de Nantes pour répondre de ces chefs d'accusation. La veille, sa garde à vue avait été prolongée.

Motards et fourgon cellulaire

Après 48 heures passées das les locaux de la brigade financière de la police judiciaire, Lies Hebbadj est arrivé à 8h30 au palais de justice dans un fourgon cellulaire, escorté de deux motards.

Le grand jeu. Le bonhomme accusé de polygamie a pour l'heure avoué avoir plusieurs «maîtresses» mais n'est marié civilement qu'à une seule femme. Qu'importe, mardi un groupe de sénateurs centristes a déposé une proposition de loi visant notamment «à interdire le cumul des (...) mariages prononcés civilement», mais aussi «les mariages religieux et coutumiers».

Un employé en centre de rétention

La compagne de Lies Hebbadj, Sandrine Mouleres, elle aussi placée en garde à vue lundi matin, est ressortie libre mardi. Selon le parquet, les perquisitions effectuées lors de la garde à vue de cette dernière ont été fructueuses mais les explications de la jeune femme ont été «suffisantes» sur «les infractions d'escroquerie et des prestations aux aides sociales susceptibles de lui être reprochées».

La contestation de sa contravention pour port du niqab au volant doit être jugée le 28 juin à Nantes. Un troisième homme placé en garde à vue lundi matin et qui travaillait pour le compte de Lies Hebbadj dans un taxi-phone a fait l'objet d'une «procédure de reconduite à la frontière» et a été transféré lundi soir au centre de rétention de Rennes.

A la suite de débordements fréquents sur des sujets du même type, nous nous voyons contraints de fermer cet article aux commentaires. Merci de votre compréhension.

J. M. avec agence
Source : www.20min.fr
Cordialement le Blad.
Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 11:08

Handicapés par la notoriété de la centrale nucléaire voisine, les vignerons du Tricastin ont obtenu mercredi l'autorisation de rebaptiser leur appellation "Grignan-Les Adhémar", a-t-on appris auprès de l'Institut national des appellations d'origine (Inao). La cinquantaine de professionnels du vin composant le comité national viticole de l'Inao a "émis un avis favorable" sur cette demande déposée il y a presque deux ans, principale étape vers le changement de nom de l'appellation drômoise, a précisé à l'AFP une porte-parole de l'institut.

La nouvelle appellation d'origine contrôlée (AOC) fera pendant deux mois l'objet d'une "procédure nationale d'opposition", destinée à recueillir d'éventuelles contestations, avant d'être homologuée par un décret du ministre de l'Agriculture. "Je suis soulagé et très satisfait. Les vignerons avaient besoin de se débarrasser de cette image qui leur collait injustement à la peau. Le boulet est enfin coupé, ça va débloquer la situation", s'est réjoui le président de l'appellation, le viticulteur Henri Bour. Il espère que le nouveau nom, tiré de la commune drômoise de Grignan (où résidait la marquise de Sévigné) et de la famille noble régnant sur la région au XIIe siècle, entrera en vigueur "dès la récolte 2010" pour les six vins concernés (rouge, blanc et rosé, répartis en primeurs et vins de garde).

L'Inao a souligné qu'il s'agissait d'une décision "exceptionnelle, qui n'a pas vocation à devenir une doctrine", loin des changements limités admis pour les AOC "Côtes du Lubéron" ou "Côtes du Ventoux" rebaptisées en "Lubéron" et "Ventoux". Les viticulteurs du Tricastin, qui bénéficiaient d'une AOC depuis 1973, cherchaient depuis des années à se démarquer du complexe nucléaire implanté à partir de 1974-75 dans trois communes voisines. Une série d'incidents sur ce site, à l'été 2008, a précipité leur décision. Malgré une série d'analyses démontrant l'absence de radioactivité suspecte dans le vignoble, l'appellation a perdu "40% de son volume en deux ans" et les arrachages de vignes ont atteint 600 hectares en 4 ans, laissant 2.100 hectares pour l'AOC, a rappelé Henri Bour.

Source : www.lefigari.fr

 

Cordialement le Blad.

Repost 0
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 11:18

La garde à vue de Lies Hebbadj a été prolongée mardi à Nantes tandis que Sandrine Mouleres, l'une de ses compagnes verbalisée pour conduite avec un niqab, est sortie libre dans la nuit et qu'un troisième interpellé fait l'objet d'une reconduite à la frontière, a indiqué le parquet.

La garde à vue de Lies Hebbadj, qui a débuté lundi matin et devait prendre fin à 08h30, a été prolongée de 24 heures, selon cette source.

Il doit répondre du "chef d'escroqueries, recel d'escroqueries, fraudes aux prestations sociales et recel de fraudes, ainsi que du chef de travail dissimulé", a précisé dans un communiqué le procureur de la république de Nantes, Xavier Ronsin.

Sandrine Mouleres, qui devait répondre selon le parquet d'"infractions d'escroqueries et de fraudes aux prestations sociales" est pour sa part sortie de garde à vue libre vers 01h00 du matin, sans aucune poursuite à son encontre, selon son avocat, Me Jean-Michel Pollono.

"Mme Mouleres fera l'objet, en temps opportun, d'une décision éventuelle de poursuites pénales", a précisé M. Ronsin.

Me Pollono, interrogé par l'AFP mardi, a dénoncé la garde à vue subie par sa cliente, la qualifiant d'"illégitime" et d'"injustifiée". Il a estimé que celle-ci était une représaille "du fait d'avoir contesté la contravention".

Un troisième interpellé, un homme qui travaillait pour le compte de Lies Hebbadj dans un taxi-phone, a fait l'objet d'une "procédure de reconduite à la frontière" à l'issue de sa garde à vue levée lundi après-midi, a indiqué le parquet.

L'homme, de nationalité mauritanienne (et non tunisienne comme des sources l'avaient indiqué dans un premier temps), a notamment été entendu sur "la nature et la rémunération du travail effectué pour le compte de M. Hebbadj", selon le parquet.

Les gardes à vues, réalisées à la brigade financière de la police judiciaire, ont été décidées dans le cadre d'une enquête ouverte par le parquet de Nantes le 27 avril sur des suspicions de relations polygames d'Hebbadj et de fraudes aux aides sociales.

L'avocat de Lies Hebbadj, Me Aziz Ramdani, s'était insurgé lundi contre la garde à vue de son client, estimant que celui-ci est devenu "un véritable sac de frappe, un punching-ball sur lequel tous les fantasmes du pouvoir en place s'expriment", après que Sandrine Mouleres eut contesté son procès-verbal.

Lies Hebbadj, qui a reconnu devant la presse avoir plusieurs maîtresses, a été placé sous le feu des projecteurs en avril en plein débat sur l'interdiction du voile intégral, quand la jeune femme a contesté une contravention pour avoir conduit en portant un niqab.

 

Source : msn actu

 

Cordialement le Blad.

Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 06:11

Sous l'impulsion de la commune et du syndicat des vins de Fronton, avec le soutien du Pays Tolosan et le financement de l'Etat, de la Région, du Département et de la commune, la Maison des vins et du tourisme est sur le point d'ouvrir ses portes. Cette nouvelle structure sera inaugurée demain.

la labellisation de la Maison des vins et du tourisme en pôle d'excellence rurale, grand projet de pays et projet structurant pour le territoire a permis, dans le cadre du contrat de projets 2000-2007, d'obtenir un financement exceptionnel. 2 410 710 € ont été financés de la façon suivante : 505 372 € (20,96 %) par l'Etat, 607 055 € (27,82 %) par la Région, 507 491 € (21,05 %) par le Département, 727 292 €, (30,17 %) par Fronton.

Il s'agit d'un grand projet de pays pour la région Midi-Pyrénées qui a examiné et retenu la candidature de la maison des vins et du tourisme dans le cadre des grands projets de pays.

Un projet structurant également pour le conseil général qui a soutenu la commune de Fronton, notamment dans l'achat du château dans le cadre du contrat de terroir, avec une aide de 50 %. De plus, il a acté sa rénovation lors du comité départemental de programmation des politiques territoriales.

Résultat : 1000m2 au service du rayonnement du vignoble de l'AOC Fronton, et du développement du tourisme de terroir. AOC Fronton et produits du terroir, sur le même site : la « Maison» sera une vitrine du terroir où il sera possible de déguster la gamme des vins de Fronton. Les visiteurs trouveront également une salle de dégustation, un office de tourisme au service du Nord-Toulousain, des locaux techniques, des bureaux, une salle de formation, une salle de réception…

Une très belle réussite, gage du développement de tout un territoire.

 

Source : www.ladepeche.fr

 

Cordialement le Blad.

Repost 0
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 06:27

Réunis autour de leur responsable départemental Franck Miro, les jeunes de l'UMP du Narbonnais ont réagi aux attaques portées par le Parti Socialiste à l'encontre de Patrice Millet. Où il est question de compétence. Ce que conteste Jean-François Escourrou, conseiller national des jeunes UMP : "Patrice Millet est à l'agglo de Nice et il effectue des missions pour le ministère de l'Industrie. Aurait-on choisi pour ces deux entités, quelqu'un d'incompétent ? Et pendant ce temps, à Narbonne, les socialistes se reposent sur les acquis de la gestion de l'équipe municipale

précédente..."

Ophélie Le Berre reprend le terme "carbonisés" employé par le PS pour les échecs électoraux de Solange et Patrice Millet : "Naguère, Jacques Bascou avait lui aussi été carbonisé aux municipales. Il a été élu plus tard. Il ne faut jamais tirer de conclusions définitives en politique". Franck Miro, lui, il lance : "La compétence ferait-elle peur aux socialistes ? Millet a su travailler avec Mouly, avec Moynier, aujourd'hui avec Estrosi. Il connaît ses dossiers. La compétence ne s'acquiert pas en 35 heures...". Il s'adresse aussi à Tristan Lamy, "que je n'ai pas croisé au conseil de la fac de droit, où je suis élu, puisqu'il a été absent aux cinq derniers ! Cela rejoint le classement de Jacques Bascou chez les députés : à force de jouer la transparence, on devient invisible". En guise de conclusion, Franck Miro dit au PS : "Charité bien ordonnée commence par soi-même". Tout en affirmant : "Les jeunes de l'UMP seront derrière Patrice Millet s'il se présente aux municipales de 2014"

 

Source : www.lindependant.com .

 

 

Cordialement le Blad.

 

J.-P. Ch.
Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 08:38

Exit le resvératrol, voici les procyanidines.

On a longtemps dit que le resvératrol contenu dans le vin était l'élément qui expliquait le paradoxe français.

Le professeur Roger Corder dit que c'était une erreur. Il ajoute d'ailleurs, comme de nombreuses études l'ont démontré, qu'il faudrait boire énormément de vin, soit cinq litres par jour, pour absorber la quantité nécessaire de resvératrol.

L'élément essentiel du vin et qui permet de protéger de l'arthérosclérose et de vivre plus longtemps est, selon le Pr Corder, un autre polyphénol : le procyanidine.

«Nos recherches ont conclu que les procyanidines alimentaires jouaient un rôle-clé dans la modification du fonctionnement vasculaire. Nous avons également découvert que les vins produits dans les régions où la population vivait plus longtemps que la moyenne contenaient des taux de procyanidines beaucoup plus élevées que les vins traditionnels d'autres régions.»

Ces régions étudiées par le Pr Corder sont la Sardaigne (province de Nuoro), la Crète et le Gers. C'est dans cette dernière région, où on produit le Madiran, qu'il y a deux fois plus d'hommes de 90 ans et plus que la moyenne française.

«Les procyanidines sont les polyphénols les plus abondants dans les vins rouges jeunes», selon Roger Cordier, professeur de médecine expérimentale à Queen Mary’s School of Medicine de Londres.

On en trouve aussi dans les pommes, le cacao, les grenades, les noix, les fruits à coques.

Selon le docteur Corder, les populations étudiées qui vivent longtemps consomment de 300 à 500 mg de procyanidines par jour. Certains vins en contiennent tellement, qu'il suffit de deux verres pour avoir sa dose quotidienne.

Cépages tanniques

Dans le raisin, ils proviennent des pépins. On en trouve surtout dans les vins rouges jeunes, tanniques, provenant de vieilles vignes, en altitude, aux petits rendements, aux petites baies et à macération longue. Certains cépages en contiennent plus que d'autres. Les cépages tanniques justement : tannat, malbec, mondeuse, sagrantino et cabernet sauvignon.

Les vins à longue macération, au long contact jus et pépin en contiennent plus.

La filtration, le collage, la surmaturité et le vieillissement du vin réduisent la quantité de procyanidines. L'auteur dit craindre aussi que les procédés modernes de fabrication du vin réduisent les taux de procyanidines.

Le bon docteur a analysé une grande quantité de vin et en suggère certains qui contiennent le plus de procyanidines. Il donne même des notes de 1 à 5 coeurs selon que le vin renferme de 30 à 120 mg de procyanidines par verre de 125 ml. Des vins de Madiran, Saint-Mont, Fronton et Iroulegy ont la note maximale.

Les cahors, Clos Triguedina, Le Cèdre et Haut-Montplaisir ont 4 coeurs. Des nebbiolos et sagrantinos obtiennent le maximum.

L'auteur suggère qu'on indique sur les étiquettes ou dans la fiche technique la quantité de procyanidines contenus dans la bouteille.

Certains le font déjà, comme le Domaine Saint-Guilhem, qui indique 2443 mg/L de OPC pour sa Renaissance 2006.

L'auteur nous dit qu'il ne faut pas avoir peur des vins tanniques, ce sont les meilleurs pour santé et de toute manière, il faut les boire en mangeant. «Les vins tanniques sont généralement plus agréables à boire en mangeant. ce qui est la façon la plus saine de consommer le vin.»

«C'est un fait : dans l'ensemble, les personnes qui boivent du vin sont en meilleure santé que les abstinents, et elles vivent souvent plus longtemps.»

Jacques Cartier sauvé

À l'hiver de 1534-1535, l'équipage de Jacques Cartier a été presque décimé par le scorbut à Québec. Les marins ont été sauvés par des Amérindiens de la tribu des Micmacs qui leur ont fait boire une infusion d'aiguilles et d'écorce de pin qui contiennent une bonne concentration de procyanidines.

Donc, un livre captivant, agréable à lire surtout avec un bon verre de vin rouge jeune et bien tannique pour nous racler et curer les artères.

La procyanidine est appelé aussi oligo-proanthocyanidines (OPC).

Roger Corder avait publié le résumé de ses premières expériences sur le sujet dans la revue Nature en 2006 Red wine procyanidins and vascular health.

Vous pouvez lire aussi une transcription d'une entrevue avec le Pr Corder pour le magazine Nature.
 

Boire mieux pour vivre vieux
Pr Roger Corder
2009
Éditions Thierry Souccar
Traduction de The Wine Diet 2007
314 pages
20,90 €
34,95 $
ISBN    2916878424, 9782916878423

Repost 0
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 08:34
Repost 0
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 08:23

Feria : un vin éventé, et l'affiche avec A Béziers, tout fout le camp ! Pensez que cette ville, longtemps noyautée par une franc-maçonnerie qui cultivait l'art du secret, se met à suer les révélations par tous les pores de sa peau. Le coup est parti avec ce qui fait la réputation de Béziers : le vin. Et c'est Midi Libre , il y a 15 jours, qui dévoila un nom qui ne devait être annoncé que ce vendredi : celui de l'un des vins de la Feria, signé Pugibet, vendu en bouteille en plastique. Y'a plus de respect, ni dans le secret, ni dans les emballages... Mais voilà que cette semaine, c'est la mairie qui s'y met, en faisant circuler l'affiche de la Feria sur cartons d'invitation, la veille de l'événement. Que le scoop du vin soit éventé, d'accord, qu'il en perde du coup un peu de son parfum, on peut comprendre. Mais cette sacro-sainte affiche dont on entretint si longtemps le suspense, c'est vraiment péché ! A. B.

 

Source : www.midilibre.com

 

 

Cordialement le Blad.

Repost 0
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 09:05

Vincent Pugibet tend la bouteille de rosé à André Manoukian. Le vigneron la laisse tomber avant que le créateur de l'affiche de la Feria ne s'en saisisse. Le people esquisse un pas de retrait. Mais plus de peur que de mal. Pas de casse. La bouteille est en plastique. « La prochaine étape, plaisante le vigneron du domaine de la Colombette à Béziers, c'est de trouver une bouteille qui rebondisse pour la rattraper et la décapsuler à la volée. » Oui, décapsuler. Car en plus d'être en plastique, la bouteille est dotée d'une capsule à vis.
L'information que vous avez révélé Midi Libre le 23 mai dernier s'est donc révélée exacte. Les vins officiels de la Feria sont conditionnés dans des bouteilles en PET, autrement dit du polyéthylène . Le rosé de la Colombette mais

aussi le rouge de la cave coopérative de Cers - Portiragnes - Villemeuve-lès-Béziers. 45 000 bouteilles sont prêtes. « Il y a un double avantage à ce conditionnement , soulignent le vigneron et le directeur de la cave coopérative. Pas de tesson de bouteille, pas de bris de verre par terre qui peuvent blesser ou rendre le nettoyage dangereux. Mais aussi un avantage environnemental indéniable avec un excellent bilan carbone. Déjà des normes sont en cours d'élaboration dans certains pays pour que l'emballage n'excède pas 25 % du poids total du produit. » Question qualité gustative, ces professionnels assurent qu'il n'y a aucune déviance. De toute façon, les vins officiels de la Feria sont des vins plaisirs et en aucun cas pensés de garde. Et au goût ? Le rouge développe des arômes de petits fruits rouges, le rosé d'agrumes et de fraise Garriguette. Ch. G.

 

Source : www.midilibre.com

 

Cordialement le Blad.



Repost 0
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 07:54

La chapelle Saint-François-Xavier était bondée, samedi, pour célébrer la quatrième édition de l'exposition « De l'art et du vin ». Le Cercle Taurin recevait l'APAJH 11. C'est désormais une habitude pour les artistes usagers et hébergés dans les foyers et les établissements de service d'aide par le travail d'exposer leurs toiles et de faire déguster le vin produit sur un domaine de la région narbonnaise.

 

Source : www.ladepeche.fr

 

 

Cordialement le Blad.

Repost 0

Articles Récents

Liens