Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

31 octobre 2010 7 31 /10 /octobre /2010 10:31

Philippe Teulier est président de l'AOC marcillac qui fête ses 20 ans cette année Pour quoi ce colloque autour du terroir et du territoire pour marquer les 20 ans de l'AOC? L'objectif est atteint?
Un objectif, pas tous. Il faut aujourd'hui asseoir sa notoriété. Mais en 20 ans, on est passé d'une centaine d'hectares de vignes à deux cents hectares. Ce n'est pas beaucoup, mais doubler une production, c'est énorme! Au début, on a été critiqué. Quand on faisait un trou dans les broussailles pour préparer les terrasses de vignes, ce n'était pas très joli. Regardez aujourd'hui, les choses se sont mises en place et le paysage est magnifique. Le vin de marcillac est important pour le vallon?
Il pèse sur le vallon de Marcillac. Le vin de marcillac représente une sorte de PME

de 90 personnes dans le Vallon. Il y a les producteurs, les salariés, les saisonniers... Et tout ce que cela peut engendrer autour. C'est une jolie petite usine étendue sur une dizaine de communes.
Recueilli par Philippe ROUTHE
Pour Philippe Teulier, la réussite du colloque démontre aussi toute l'importance accordée au marcillac. D. BRUEL«C'est une jolie petite usine étendue sur une dizaine de communes. »

 

Source : www.midilibre.com

 

Cordialement le Blad.


 

Repost 0
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 12:10

Le vin occupe une place prépondérante à Valflaunès. Ce village de 750âmes compte dix caves particulières. Ce sera d'autant plus vrai, demain, avec La place du vin. Un nom qui tombe sous le sens, vu l'implantation du projet sur la place du village. Marion Mavel, œnophile confirmée, porte ce projet avec le soutien de son compagnon. «
Voilà des années que j'y pense. J'ai fait plusieurs propositions sans jamais aboutir. J'ai décidé de me lancer.» Les ouvriers sont à pied d'œuvre pour réaménager l'enfilade de caves voûtées, au rez-de-chaussée de la maison familiale qui date du XIVe siècle. L'instigatrice du projet veut offrir un écrin aux vins du Pic Saint-Loup, auxquels elle voue une passion non feinte. «
Cette vitrine doit témoigner du travail effectué depuis trente ans ce sera un lieu    d'accueil, un point de vente et un atelier où apprendre à déguster. On nous apprend à lire, à écrire, pourquoi pas à sentir?» Une cuisine sera agencée pour concocter une restauration rapide sous la forme de tapas et de verrines. Marion Mavel ne compte pas qu'émoustiller les papilles. La place du vin sera également un lieu de brassage artistique avec expositions et concerts. Un gîte modulable, de six à douzeplaces, sera aménagé à l'étage avec accueil possible de cavaliers. «Nous proposerons des circuits œnotouristiques à pied ou à cheval.» Marion Mavel espère que son projet, financé sur fonds privés, trouvera sa place dans le cœur des vignerons. «Je mets cet outil à leur disposition.» Elle y croit mais a songé à une reconversion si le projet ne rencontre pas le succès escompté. La proximité de la Maison vigneronne à Lauret n'est pas une barrière à ses yeux. «Le projet d'André s'inscrit dans une dynamique territoriale publique. Regardez l'Isle-sur-Sorgues. Au début il y avait un brocanteur, deux, trois, puis douze.» Ouverture avant Noël.Marion Mavel voue une véritable passion aux vins du Pic Saint-Loup.

 

Source : www.midilibre.com

 

Cordialement le Blad.

Repost 0
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 11:42

Malgré les difficultés économiques, les viticulteurs coopérateurs de la cave Caunes-Trausse continuent de présenter les vins primeurs sur le parking delacaveàCaunes-Minervois. Dès 17h30, la table recouverte d'une nappe blanche a vu les premiers connaisseurs. Le blanc issu à 100 % du cépage Sauvignon qui donne une belle couleur dorée fort agréable aux yeux et aux papilles. Ce blanc primeur est un vin équilibré avec beaucoup de gras en bouche, tout en conservantunebellelongueur. Le primeur rouge est issu de la syrah. Avec une belle couleur rouge griotte, brillante, limpide avec des reflets violines. L'attaque en bouche laisse apparaître des notes de petits fruits rouges comme la groseille, le cassis, la framboise. Pour accompagner cette dégustation la châtaigne grillée de la Montagne Noire. Ces

deux produits «mariés »pour l'occasion donnent une touche de «revenez-y »,mais naturellement avec modération. Les vendanges 2010 en quantité sont en nette régression, mais le millésime semble être au rendez-vous. Petite consolation pour l'ensemble de la viticulture qui espère pouvoir retrouver une trésorerie normale, ce qui, depuis plusieurs vendanges, n'a pas été le cas. Le directeur, Gérard Gastou, se déclare
«pas trop mécontent» mais dit-il
«il faut rester prudent quant à l'avenir ». C'est en toute convivialité que tous les amateurs de bons vins primeurs ont partagé ces productions nés d'une terre faite pour la vigne. La quantité n'y est pas, mais le millésime semble être au rendez-vous.CAUNES-MINERVOIS

 

Source : www.midilibre.com

 

Cordialement le Blad.

Repost 0
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 11:35

La SAQ a tranché. Elle ne fera pas exception pour les Québécois qui héritent de bouteilles de vins à l'étranger et qui voudraient les faire venir ici sans payer de majorations exorbitantes.

 

Freddy Krause, de Saint-Jean-sur-Richelieu, tentait d'obtenir une dérogation pour faire venir à moindre coût les quelque 120 bouteilles de vin dont il a hérité après la mort de son beau-père, en France, plus tôt cette année.

 

La réglementation actuelle de la SAQ oblige toute personne qui veut faire entrer plus que deux bouteilles de payer, en plus des taxes et des droits de douanes, une majoration comptant pour 66 % à 126 % de la valeur des vins.

 

Pour M. Krause, cela veut dire que pour récupérer son héritage estimé à plus de 2500 $, il devrait sortir environ le même montant de sa poche pour le verser à la SAQ. À toutes fins utiles, c'est comme s'il devait racheter ses propres vins.

 

Six mois pour dire non

«Nous ne pouvons malheureusement pas faire d'exceptions», a expliqué la directrice des communications de la SAQ, Isabelle Merizzi.

 

«Nos avocats ont vérifié les réglementations dans les autres provinces et les autres juridictions et notre politique est conforme à ce qui se fait ailleurs», ajoute-t-elle.

 

La SAQ continuera donc à considérer les gens qui héritent du vin comme des «importateurs privés». Les seules exemptions reconnues touchent les immigrants et les Québécois en poste à l'étranger pour leur travail.

 

Il aura fallu plus de six mois à la SAQ pour donner sa réponse à M. Krause.

 

Déçu, le retraité de Saint-Jean ne sait pas trop ce qu'il fera de ses 120 bouteilles, qui ont été déménagées chez un autre membre de sa fa-mille, en France.

 

S'il persiste à vouloir les faire venir ici, il devra se soumettre à une lourde réglementation, afin de préciser le montant qu'il devra donner à la SAQ.

 

«Les gens de la SAQ m'ont demandé de quantifier ce que je voulais faire venir. Ils veulent savoir la quantité de bouteilles, le nom de chaque bouteille, le format, le millésime, le pourcentage d'alcool, etc. Ce n'est pas facile pour moi de trouver tout ça», dit-il.

 

Vendre plutôt que rapporter

On lui a même suggéré de laisser tomber et de tout vendre, en France. «Ils m'ont suggéré de liquider les bouteilles là-bas pour ramener simplement l'argent. Mais bon, il y a une valeur sentimentale associée à ça. Et ça, ils ne semblent pas le comprendre», dit-il.

 


* La SAQ accorde une exemption aux immigrants et aux gens qui ont séjourné à l'étranger pour leur travail. Ils n'ont pas à payer la majoration de 66 % à 126 % de la valeur marchande, mais plutôt une majoration réduite de 3$ par litre de vin et 5$ par litre de spiritueux + 0,89$ par litre + 5% de TPS et 7,5% de TVQ. Ces conditions spéciales s'appliquent sur 90 litres par année passée à l'étranger, jusqu'à un maximum de 270 litres. Pour ce qui excède 270 litres, ce sont les droits, majoration et taxes régulières qui s'appliquent.

 


Source : www.canoe.ca

 

Cordialement le Blad.

Repost 0
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 08:36

Le MHSC a gagné son ticket pour les quarts en battant Ajaccio 2-0.

Repost 0
Published by Blad - dans MHSC
commenter cet article
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 09:08

Le MHSC bat le lideur rennais, chez lui, 1-0. Nicolas Bouchez, buteur héraultais à la 43è min.

Repost 0
Published by Blad - dans MHSC
commenter cet article
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 06:34

Arrivé hier. Aucun probleme sur la route. J'ai pu faire le plein facilement sur l'autoroute.

Repost 0
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 12:52
Repost 0
21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 12:47

Roulement de tambour…Après des semaines de réflexion et de nombreuses dégustations comparatives, j’ai le plaisir de vous dévoiler les 4 cuvées des Hospices de Beaune que nous avons sélectionné pour vous avec Albert Bichot. Pour chacune d’entre elles, vous avez la possibilité d’acheter en primeur un minimum de 6 bouteilles sur notre site. Bien entendu, si vous voulez plus que 6 bouteilles, c’est possible! D’ailleurs, vous pouvez même en acheter une pièce entière (288 bouteilles) si vous le souhaitez!!!

Les 4 cuvées des Hospices de Beaune 2010 (3 rouges et 1 blanc) sont :
- Meursault Cuvée Goureau (blanc)
- Beaune 1er Cru Cuvée Cyrot Chaudron
- Volnay 1er Cru Cuvée Blondeau
- Corton Grand Cru Cuvée Charlotte Dumay

Ces 4 cuvées ont été choisies sur différents critères :
- Leur régularité et le panorama qu’elles offrent sur la notion de terroir en Bourgogne. Dans un rayon d’à peine 8 kilomètres, nous avons 3 vins rouges très différents. De quoi mieux appréhender tout ce qui fait la subtilité de la Bourgogne. Comment un seul cépage, sur un grand domaine comme celui des Hospices, peut créer des vins avec autant de personnalité
- Le recul que possède Albert Bichot sur ces 4 cuvées. Je me permets de rappeler qu’Albert Bichot achète aux Hospices depuis 1876, et en est le premier acheteur aussi bien en volume qu’en nombre de cuvées différentes depuis presque 15 ans). Les cuvées de Beaune et de Meursault avaient de plus été proposées l’an dernier.
- Les signes encourageants que montrent ces cuvées durant les vinifications du millésime 2010.

Pour vous mettre l’eau (ou plutôt le vin) à la bouche, voici une vidéo de dégustation commentée par Cyril Jacquelin, oenologue de la maison Bichot.

 

Source : www.hospicedebeaune.com

 

Cordialkement le Blad.

Repost 0
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 11:51

« Authenticité, diversité, respect des traditions et des racines plurielles, la fête des vins primeurs est indiscutablement un faire-valoir et un élément moteur du rayonnement de Lézignan-Corbières et du Pays Corbières Minervois », d'après Michel Maïque, maire de Lézignan-Corbières. Lézignan-Corbières sera aux couleurs du primeur du 21 au 31 octobre.

Jeudi 21 octobre.

À 21 heures au cinéma Le Palace, séance ciné-club avec la soirée des vins primeurs. C'est gratuit. En première partie, un court-métrage sur Jean Vialade puis en seconde partie, le film de Pascal Boucher : « Bernard, ni dieu ni chaussettes ».

Vendredi 22 octobre.

De 14 heures à 16 heures, à la maison Gibert, cœur de ville, les enfants fêtent le « Dius o Vol ». C'est gratuit.

Samedi 23 octobre.

De 9 heures à 12 heures, le Chai des Vignerons, dégustation de vins primeurs accompagnés de produits du terroir.

Mercredi 27 octobre.

De 8 heures à 12 heures, en cœur de ville, le marché aux primeurs. C'est gratuit.

De 14 heures à 17 heures, à la MJC, ateliers artistiques « Créons et décorons primeur ». C'est gratuit.

Vendredi 29 octobre.

À 21 heures, à la MJC, soirée cabaret avec Hervé Tirefort. C'est gratuit.

Samedi 30 octobre.

À 9 heures, départ de la rando cyclo ; à 19 heures, maison Gibert, animations musicales avec Nathalie Brunel.

Dimanche 31 octobre.

À 9 heures, sur les rives de l'Orbieu à Ferrals-Corbières, concours de pêche ; à 17 heures, maison Gibert, remise des récompenses.

 

Source : www.ladepeche.fr

 

Cordialement le Blad.

Repost 0

Articles Récents

Liens