Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 06:49

  A La Franqui, sur l’ile des Coussoules, précieux patrimoine, espace naturel protégé classé Natura 2000, se trouve un vaste parking réalisé avec le concours de la Communauté Européenne. L’objectif, louable, était de détourner vers ce parking les voitures des estivants attirés par la superbe et immense plage sauvage, protégeant ainsi le lido et la plage d’une circulation automobile devenue insupportable.
De vastes  alvéoles ont été nivelées, séparées par des levées de terre paysagées où des arbres ont été plantés, encadrées de ganivelles. Un mini bloc sanitaire et un espace équipé de tables de piquenique complètent le dispositif.
Aujourd’hui ce parking gratuit est devenu aire d’accueil payante pour les camping-cars (la nuit à 6 Euros selon l’Office de Tourisme apparait toujours gratuite sur le site de la Mairie, on n’en est pas à une incohérence près, à Leucate !).
Aujourd’hui les arbres sont morts faute d’avoir jamais été arrosés (malgré le coûteux dispositif d’arrosage automatique mis en place).
Aujourd’hui une partie des ganivelles est effondrée, la zone de piquenique est un désert de sable sans un arbre ni un abri contre le vent.
Aujourd’hui les sanitaires sont en permanence hors d’usage.
Aujourd’hui cet ouvrage tend vers le terrain vague…….
Incohérence, absence d’entretien, irresponsabilité généralisée, ici, comme partout ailleurs sur la commune ou presque, une coûteuse gabegie.
Il est urgent de changer de gestionnaires, à Leucate.
Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 17:23

 


 
Repost 0
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 17:20

Rob Ford, maire controversé de Toronto, persiste et signe sur YouTube.

Rob Ford, maire controversé de Toronto, persiste et signe sur YouTube. © REUTERS

SHOW - Rob Ford, maire controversé de Toronto, privé de ses émissions de radio et de télévision, persiste et signe sur YouTube.

L'INFO. Où s'arrêtera Rob Ford ? Le très controversé maire de Toronto, empêtré dans plusieurs scandales liés à sa consommation de drogue et d'alcool et déchu de ses pouvoirs, s'est retrouvé privé de son émission de radio hebdomadaire et de son émission télévisée il y a quelques mois. Mais il en faut plus pour le faire taire : Rob Ford a lancé lundi sa propre émission sur YouTube, Ford Nation, animée avec son frère Doug, pour répondre aux questions de ses électeurs.

"Tout le monde a déjà menti". Dans le premier numéro, mis en ligne lundi, Rob Ford a bien entendu dû s'expliquer sur sa consommation de drogue et surtout sur le fait qu'il avait menti aux journalistes, en mai dernier, raconte Le Monde. A cette question, l'édile a répondu : "pourquoi j'ai menti ? Je crois que tout le monde a déjà menti, et je l'ai fait parce que j'étais honteux". "Je ne voulais pas dire la vérité", ajoute le maire, dont les ennuis ont commencé après la découverte d'une vidéo sur laquelle on le voyait fumer du crack.

Une chaîne YouTube en réponse. A peine Rob Ford avait-il lancé son émission sur YouTube que des internautes avaient déjà créé une chaîne concurrente sur le site de partage de vidéo, baptisée "Ford Nation Rebuttal" ("Réfutation de Ford Nation"). Chaque affirmation de l'élu est suivie d'extraits d'archives vidéos démentant ses propos, notamment sur sa consommation d'alcool.

De nouveaux ennuis en vue ? Quant à Rob Ford, il est loin d'être tiré d'affaire. Fin janvier, il a été accusé d'avoir fait passer à tabac en 2012 l'ex-fiancé de sa sœur pour le dissuader de divulguer ses problèmes d'alcool et de drogue. L'année 2014 a décidément commencé fort pour lui : le 21 janvier, une nouvelle vidéo le montrant ivre dans un fast-food a fait le tour du web.

Source : Anne-Julie Contenay

Repost 0
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 16:13

PhotoCliquer pour agrandir

Venez à la présentation officielle de l'équipe mardi 18 février, 18h à La Côte Rêvée.
Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 06:52

La 19e édition du Salon vin et peinture se déroulera les 15 et 16 février au centre culturel Juliette-Drouet à Fougères.

Dix-sept viticulteurs venant de toute la France seront présents et tous les vins sont vendus aux prix du domaine.

Les exposants reversent 10 % du montant de leurs ventes, à la Fondation française pour la recherche sur les maladies du cerveau, et pour l’autre partie aux Restos du cœur de Fougères.

Trois artistes vendront également des tableaux : le Rennais Jo Le Bouder et les deux Fougeraises Maryel Montembault et Roseline Aloumami.

Samedi 15 et dimanche 16 février, 19e Salon du vin et de la peinture, de 9 h à 18 h 30, au centre culturel Juliette-Drouet, rue du Gué-Maheu à Fougères. Entrée gratuite.

 

Source : www.ouestfrance.fr

Repost 0
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 15:47

La production de Chandon a démarré en Inde en 2013.
Estate & Wines, ladivision vin de Moët Hennessy (LVMH), se lance en Chine.

Propriétaire de la majorité des grandes maisons de champagne (Krug, Ruinart, Veuve Clicquot, Dom Pérignon...), LVMH (également propriétaire des « Echos ») est aussi un acteur important de la production de vin pétillant sous la marque Chandon. De longue date puisque c'est en 1959 que le comte Robert Jean de Vogüé, président de Moët et Chandon, installa un premier domaine à Mendoza en Argentine. Puis vinrent les caves au Brésil et en Californie en 1973 et l'ouverture de Chandon en Australie, dans la vallée de la Yarra, en 1986.

Aujourd'hui le groupe souhaite « profiter de l'essor de la consommation des vins pétillants » partout dans le monde pour développer Chandon sur d'autres continents. C'est dans cet esprit que la marque a pris position en Inde en 2013, en s'installant dans la région viticole très réputée de Nashik. Chandon y travaille avec des producteurs de raisins locaux « pour élaborer des vins associant les meilleurs raisins à la méthode champenoise pour créer un style maison ». Le Chandon Brut et le Chandon Rosé ont été lancés sur le marché indien l'an dernier.

La Chine sera la deuxième grande étape du développement en Asie des vins pétillants d'Estates & Wines, la division vin de Moët Hennessy, avec l'ouverture de Chandon Chine, près de Yinchuan dans le nord-est du pays. Le groupe a l'ambition d'y produire « le premier vin pétillant haut de gamme » et d'être « reconnu comme le producteur de référence ». La majorité des vins proposés seront vieillis et exclusivement fabriqués à base des cépages chardonnay, pinot noir et pinot meunier, selon la méthode champenoise traditionnelle. Les prix pratiqués par Chandon dans le monde, volontairement plus élevés que la majorité des pétillants commercialisés, se situent entre 50 et 100 dollars la bouteille.

Deux types de vins

Depuis dix ans, la consommation de vin pétillant n'a cessé de croître dans le monde, au point d'avoir atteint 2,5 milliards de bouteilles en 2011. Le champagne, limité à son territoire régional par la réglementation, n'en représente qu'une toute petite partie : entre 300 et 340 millions de bouteilles selon les années.

«  Notre deuxième objectif », explique Jean-Guillaume Prats, président d'Estate & Wines, qui totalise environ 8 % de l'activité de Moët Hennesssy (4,2 milliards d'euros), est d' « accélérer la croissance de nos vins tranquilles dans le monde ». Les vins du groupe ont fait « une très bonne année sur le marché américain en 2013 », selon Christophe Navarre, le président de Moët Hennessy, qui « s'attend à une croissance tout à fait intéressante en 2014 ». Jean- Guillaume Prats entend développer Estates & Wines selon deux axes. Celui « des vins à boire au quotidien », comme les sauvignon blanc ou les pinot noir, commercialisés sous la marque Cloudy Bay entre 20 et 60 euros la bouteille.

Le deuxième axe de développement est celui des vins d'exception à mettre en cave pendant plusieurs années. Le groupe, qui précise assurer majoritairement son approvisionnement en vin, acquiert sans arrêt de nouveaux hectares de vignes. Les derniers se situent en Chine à 30 kilomètres de la frontière tibétaine, dans la région montagneuse de la province de Yunnan. La construction du domaine a débuté en 2013, à 3.000 mètres d'altitude, près du comté de Shangri-La.

Le portefeuille de vins tranquilles est en phase d'élagage. « Nous nous débarrassons de toutes les petites étiquettes, les trop petites productions, pour nous concentrer sur le haut de gamme », précise Jean-Guillaume Prats.

Source Marie-Josée Cougard, Les Echos.
Repost 0
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 15:34

 


 
Repost 0
Published by Blad - dans Musique
commenter cet article
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 07:01

 

Voilà une question souvent évoquée par les Leucatois, à laquelle (comme à bien d’autres) notre municipalité n’a jamais tenté d’apporter de réponse, on se demande bien pourquoi ?   
L’eau que nous buvons (enfin, que nous ne buvons pas tous, car elle est souvent imbuvable à certains endroits tellement elle sent le moisi) a plusieurs origines : des forages au Barcarès, à Cap de Front et une prise d’eau sur l’Orb. Elle est traitée à différents endroits (Cap de Front, Réservoir de la falaise, usine de Puech de la Bade) et ce qui arrive à votre robinet est un mélange variable dans le temps. Les contrôles sanitaires officiels sont bons même si cette eau est souvent assez dure (c’est-à-dire riche en calcium).
C’est VEOLIA, titulaire d’une Délégation de Service Public du Maitre d’Ouvrage qui était Leucate jusqu’en 2011, le Grand Narbonne depuis 2012 qui produit et distribue cette eau. 
Le prix ? Alors là, c’est tout et n’importe quoi !  Et ce n’est pas avec les explications fournies sur votre facture que vous allez comprendre ! Si les abonnements diffèrent peu (et pourquoi ne sont-ils pas identiques ?) La Franqui et le Village paient depuis quelques années l’eau au même tarif mais le m3 d’eau à Port Leucate est nettement moins cher (+33% jusqu’en 2012). Cependant Port Leucate a subi une forte augmentation (+18%) en 2013 alors que le Village n’a été augmenté que de +3% !
Et pourquoi ces différences ? Mystère.
Assez bon marché il y a encore dix ans, l’eau, à Leucate, est devenue depuis l’une des plus chères du Département !
Au cours des 10 dernières années (2004-2013), au Village :
- l’abonnement annuel est passé de 76,17 à 105,39 Euros TTC, soit une augmentation de 38,4% : en moyenne +3,84% par an.
- le prix du mètre cube est passé de 1,75  à 3,77 Euros TTC par m3, soit une augmentation de 115,4% : en moyenne +11,5% par an.
Pour mémoire, la plus forte augmentation annuelle du prix du mètre cube a eu lieu en 2009, juste après la troisième élection de M.Py : il est passé de 2,60 à 3,42 Euros TTC par m3 soit + 31,5% en un an ! Alors, méfiance en 2015 si par malheur il est réélu !
LEUCATE PLURIELLE propose de négocier, comme l’ont déjà fait de nombreuses communes, une clarification des factures et une baisse de 20% de la marge du Délégataire, VEOLIA, ou, à défaut de succès, d’envisager de passer en régie communautaire (comme la moitié des communes du Grand Narbonne).
Une gestion plus stricte et plus claire et l’eau sera moins chère à Leucate
Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 16:25
La bouteille de la semaine: vin de Nouvelle-Zélande, Rimapere

 

Le Rimapere est le fruit de la coopération entre la Compagnie vinicole Baron Edmond de Rothschild et l'homme d'affaires Terry Peabody.

 

 

DR

 

Nouvelle venue dans la collection d'étiquettes néo-zélandaises, celle de ce 100% sauvignon blanc porte le nom maori de Rimapere, qui veut dire "cinq flèches". Un clin d'oeil à l'emblème de la famille Rothschild, symbolisant les cinq frères à l'origine de la dynastie d'entrepreneurs et de banquiers, à la fin du XVIIIe siècle. Et pour cause: ce vin est le fruit d'une association entre la Compagnie vinicole Baron Edmond de Rothschild (Château Clarke, dans le Médoc, notamment) et Terry Peabody, propriétaire de Craggy Range, réputée winery du cru.  

Produit de l'île de Marlborough

C'est au coeur de la région de Marlborough, à la pointe septentrionale de l'île du Sud, baignée par les eaux de Cloudy Bay et aujourd'hui première zone de production du "pays du long nuage blanc", que 26 hectares donnent ce blanc charmeur (14 euros). Dans sa robe or pâle, parée de fins arômes de buis, d'écorces d'agrumes (citron, pamplemousse), de fruits de la passion et de fleurs blanches, ourlée d'une trame minérale soulignant sa tension et sa fraîcheur, ce Rimapere livre une belle expression du sauvignon.  

Contact: 05-56-58-38-00, www.cver.fr 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/tendances/vin-et-alcool/la-bouteille-de-la-semaine-vin-de-nouvelle-zelande-rimapere_1321121.html#fZfAK8ZelW0sWlot.99
La bouteille de la semaine: vin de Nouvelle-Zélande, Rimapere

 

Le Rimapere est le fruit de la coopération entre la Compagnie vinicole Baron Edmond de Rothschild et l'homme d'affaires Terry Peabody.

 

 

DR

 

Nouvelle venue dans la collection d'étiquettes néo-zélandaises, celle de ce 100% sauvignon blanc porte le nom maori de Rimapere, qui veut dire "cinq flèches". Un clin d'oeil à l'emblème de la famille Rothschild, symbolisant les cinq frères à l'origine de la dynastie d'entrepreneurs et de banquiers, à la fin du XVIIIe siècle. Et pour cause: ce vin est le fruit d'une association entre la Compagnie vinicole Baron Edmond de Rothschild (Château Clarke, dans le Médoc, notamment) et Terry Peabody, propriétaire de Craggy Range, réputée winery du cru.  

Produit de l'île de Marlborough

C'est au coeur de la région de Marlborough, à la pointe septentrionale de l'île du Sud, baignée par les eaux de Cloudy Bay et aujourd'hui première zone de production du "pays du long nuage blanc", que 26 hectares donnent ce blanc charmeur (14 euros). Dans sa robe or pâle, parée de fins arômes de buis, d'écorces d'agrumes (citron, pamplemousse), de fruits de la passion et de fleurs blanches, ourlée d'une trame minérale soulignant sa tension et sa fraîcheur, ce Rimapere livre une belle expression du sauvignon.  

Contact: 05-56-58-38-00, www.cver.fr 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/tendances/vin-et-alcool/la-bouteille-de-la-semaine-vin-de-nouvelle-zelande-rimapere_1321121.html#fZfAK8ZelW0sWlot.99

Nouvelle venue dans la collection d'étiquettes néo-zélandaises, celle de ce 100% sauvignon blanc porte le nom maori de Rimapere, qui veut dire "cinq flèches". Un clin d'oeil à l'emblème de la famille Rothschild, symbolisant les cinq frères à l'origine de la dynastie d'entrepreneurs et de banquiers, à la fin du XVIIIe siècle. Et pour cause: ce vin est le fruit d'une association entre la Compagnie vinicole Baron Edmond de Rothschild (Château Clarke, dans le Médoc, notamment) et Terry Peabody, propriétaire de Craggy Range, réputée winery du cru.  

Produit de l'île de Marlborough

C'est au coeur de la région de Marlborough, à la pointe septentrionale de l'île du Sud, baignée par les eaux de Cloudy Bay et aujourd'hui première zone de production du "pays du long nuage blanc", que 26 hectares donnent ce blanc charmeur (14 euros). Dans sa robe or pâle, parée de fins arômes de buis, d'écorces d'agrumes (citron, pamplemousse), de fruits de la passion et de fleurs blanches, ourlée d'une trame minérale soulignant sa tension et sa fraîcheur, ce Rimapere livre une belle expression du sauvignon.  

Contact: 05-56-58-38-00, www.cver.fr 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/tendances/vin-et-alcool/la-bouteille-de-la-semaine-vin-de-nouvelle-zelande-rimapere_1321121.html#fZfAK8ZelW0sWlot.99

Nouvelle venue dans la collection d'étiquettes néo-zélandaises, celle de ce 100% sauvignon blanc porte le nom maori de Rimapere, qui veut dire "cinq flèches". Un clin d'oeil à l'emblème de la famille Rothschild, symbolisant les cinq frères à l'origine de la dynastie d'entrepreneurs et de banquiers, à la fin du XVIIIe siècle. Et pour cause: ce vin est le fruit d'une association entre la Compagnie vinicole Baron Edmond de Rothschild (Château Clarke, dans le Médoc, notamment) et Terry Peabody, propriétaire de Craggy Range, réputée winery du cru.  

Produit de l'île de Marlborough

C'est au coeur de la région de Marlborough, à la pointe septentrionale de l'île du Sud, baignée par les eaux de Cloudy Bay et aujourd'hui première zone de production du "pays du long nuage blanc", que 26 hectares donnent ce blanc charmeur (14 euros). Dans sa robe or pâle, parée de fins arômes de buis, d'écorces d'agrumes (citron, pamplemousse), de fruits de la passion et de fleurs blanches, ourlée d'une trame minérale soulignant sa tension et sa fraîcheur, ce Rimapere livre une belle expression du sauvignon.  

Contact: 05-56-58-38-00, www.cver.fr 


En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/tendances/vin-et-alcool/la-bouteille-de-la-semaine-vin-de-nouvelle-zelande-rimapere_1321121.html#fZfAK8ZelW0sWlot.99

exportalsace

Les ventes de vins d’Alsace ont progressé en 2013, profitant d’un marché à l’exportation vigoureux qui contraste avec un marché intérieur resté stable, a indiqué le Conseil interprofessionnel des différentes appellations de la région (Civa) mercredi.

Quelque 142,2 millions de bouteilles de vins alsaciens se sont vendues en 2013, pour un volume total de 1 066 500 hl, en hausse de 1,4% sur un an, a indiqué le Civa dans un communiqué.

Les exportations ont connu une hausse vigoureuse de 4,6% en volume, à 277 000 hectolitres, pour 531 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit un quart du volume commercialisé. La part de l’export a progressé à 26% contre 25,2% en 2012.

Sur le marché français, qui continue de représenter près des trois quarts des ventes, ces dernières sont restées stables avec 789 000 hl écoulés

Le Civa s’est félicité d’une année 2013 “globalement positive”. Selon lui, 2013 a confirmé “l’excellente forme” du Crémant d’Alsace, qui a passé le cap des 255 000 hl vendus. Cette appellation restait en tête des AOP effervescentes, hors Champagne, selon le conseil interprofessionnel.

A l’étranger, les vins d’Alsace ont enregistré leur plus forte progression au Danemark, en Suède et en Suisse, avec des croissances supérieures à 10% en 2013 en volume.

Avec 23,7% des ventes à l’export, la Belgique a confirmé sa place de premier marché (65 700 hl), suivie de l’Allemagne (36 100 hl) et des Pays-Bas (30 600 hl), seule destination en recul parmi les 10 premiers marchés. Les Etats-Unis se classent 7e (15 300 hl) et le Royaume-Uni 9e (10 600 hl).

Crédit photo : www.tourisme-alsace.com

 

Source : www.terredevins.com

Repost 0
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 15:54

L'équipe Leucate Renouveau 2014

 

Michel PY – Ingénieur – 42 ans

  • Caroline BARBEAU - Gérante d’une Ecole de Funboard – 29 ans – Leucate Plage
  • Dominique BEAUX - Pêcheur retraité – 58 ans – Leucate Village
  • Monique BERNARD - Retraitée de l’enseignement – 77 ans – Port Leucate
  • Patrice BESSON – Gestionnaire de Camping - 51 ans – Leucate Plage
  • Annie BOFFELLI – Assistante de Direction / Responsable Qualité - 48 ans – Leucate Village
  • Nathalie CHAPPERT- GAUJAL – Gestionnaire de Chambres d’Hôtes - 46 ans – La Franqui
  • Monique CHING – Elue depuis 1995 - 62 ans – Port Leucate
  • René CORBEFIN – Président d’un groupe franco-allemand en Ingénierie Électronique - 67 ans – La Franqui
  • Gaelle COUSIN - Commerçante – 44 ans – Port Leucate
  • Philippe DESLOT – Retraité France Telecom - 64 ans – Villages Naturistes
  • Christine DUPLISSY – Secrétaire médicale au Centre Hospitalier de Perpignan - 59 ans – Port Leucate
  • Richard FARINES - Agent immobilier - 49 ans – Port Leucate
  • Laurent FERRARI - Ostréiculteur – 42 ans - Leucate Village
  • Roger GELY – Retraité Technicien Paysagiste de la Fonction Publique - 66 ans – Leucate Plage
  • Suzanne GRACIA – Retraitée de l’Education Nationale - 64 ans – Villages Naturistes
  • Pierre GUILLON – Retraité Directeur d’entreprise - 63 ans – Villages Naturistes
  • Yann HERICOURT – Responsable d’Établissement Accueil tout public et Centre de Loisirs - 56 ans – La Franqui
  • Hamel LAHCINI - Responsable de résidence – 43 ans – Port Leucate
  • Catherine LANGE - Juriste - 49 ans – Port Leucate
  • Lucas JAULENT – Etudiant - 18 ans – Leucate Village
  • Virginie MATHELIN - Agent Administratif UCPA - 42 ans – Port Leucate
  • Louise PAPEGAY – Retraitée en pharmacie - 64 ans – Port Leucate
  • Daniel PETIT – Retraité Kinésithérapeute - 67 ans – Leucate Village
  • Yves PICAREL – Retraité de l’aérospatiale - 71 ans – Leucate Village
  • Evelyne ROUFFIA – Demandeur d’emploi - 61 ans – Leucate Village
  • Jean Paul SMALBEEN - Retraité Ingénieur SNCF – 67 ans – Port Leucate

Source : www.michelpy.fr

Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article

Articles Récents

Liens