Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 08:25

EXPÉRIENCE Ces bouteilles provenaient de trois maisons, Heidsieck, Juglar, aujourd'hui disparue, et Veuve Clicquot. Le gouvernement de cette province de Finlande en a vendu onze aux enchères le 8 juin 2012. Une bouteille de Veuve Clicquot 1839 a ainsi été cédée à 30 000 eur, un record pour le champagne.

Une autre vient d'être débouchée : elle avait été élaborée du temps de Mme Barbe-Nicole Clicquot-Ponsardin. La bouteille a séjourné par quarante mètres de fond dans l'obscurité, avec une température constante de 2° et une pression extérieure de cinq atmosphères, soit celle d'une bouteille de champagne, ce qui a évité la contamination par l'eau de mer. Le contenu était trouble et, durant les cinq premières minutes, s'en dégageait une odeur d'écurie, sans doute une odeur de réduction qui se développe en absence d'oxygène, ce qui est plutôt normal après un séjour au fond de l'eau de près de 170 ans. Au bout de cinq minutes, ce mauvais parfum a laissé place à d'intenses et seyants arômes de gingembre. La bouche était sucrée (150 g/l) mais équilibrée par une belle acidité, l'ensemble continuant d'évoluer somptueusement pendant plus de six heures. Cette bouteille était bien supérieure à la première dégustée à Reims en 2011, marquée par des traces d'oxydation, d'où des notes de curry. À cet âge, chaque bouteille vit sa vie.

La goélette qui la transportait venait de Dantzig (Gdansk).Le passage entre les îlots de l'archipel était très périlleux : "Des milliers de bateaux ont sombré, et nous trouvons des épaves très régulièrement", a souligné Mme Camilla Gunell, premier ministre du gouvernement autonome. D'après les recherches de la maison Veuve Clicquot, les 47 bouteilles ont été élaborées entre 1839 et 1841. Après avoir réussi à contourner le blocus de 1814, Mme Clicquot en expédiait régulièrement en Russie via la mer Baltique.
Dans ces années-là, la mode était au champagne sucré. Le contenu ressemble au Perrier-Jouët 1825, le plus vieux champagne du monde dégusté en 2009, une ode au fromenteau (ou fromentot) de Verzenay. Ce cépage, qui s'appelait pinot beurrot en Bourgogne - le pinot gris aujourd'hui -, était très présent en Champagne comme le précisait Nicolas Bidet en 1759 : "Le fromenteau est un raisin exquis et c'est le même le plus parfait de tous, il est fort commun en Champagne et c'est même à lui que les fameux vins de Sillery et de Versenai doivent leur réputation." Le fromenteau donne des petites baies très sucrées, et le comte Odart, auteur d'une célèbre ampélographie parue en 1845, précisait : "C'est avec les raisins de ce cépage que j'ai fait, en 1834, le plus exquis vin de liqueur que j'aie bu de ma vie ; ce qui ne surprendra pas ceux qui savent qu'en Alsace on s'en sert aussi pour faire ce qu'on appelle le vin de paille." La question est alors simple : ce que l'on désigne aujourd'hui comme un vin très dosé n'était-il pas à l'origine carrément un vin moelleux ? Le sucre très bien intégré de la dégustation irait dans ce sens. Et expliquerait aussi la disparition du très estimé fromenteau lorsque la mode est passée aux champagnes peu sucrés vers 1850.

Un programme d'immersion

Pour en avoir le coeur net et répondre à quelques questions sur le vieillissement dans l'eau, Dominique Demarville, le chef de cave de Veuve Clicquot, a fait procéder en juin 2014 à l'immersion, quasiment au même endroit dans la Baltique, de 300 bouteilles et de 50 magnums dans le cadre du programme "Cellar in the sea". "Nous prélèverons quelques bouteilles tous les trois ans pour en suivre l'évolution", explique-t-il.

La maison a aussi de la ressource dans les vieillissements plus traditionnels, et Dominique Demarville et son équipe viennent de présenter leur Cave Privée n° 2. La première avait été lancée en 2010. Au programme, toute une série de vieux champagnes mûris dans les caves champenoises et présentés dans trois formats, bouteille, magnum et jéroboam. Les millésimes, tous réputés, sont en blanc 1989 et 1982, puis en rosé 1990 et 1979. Quelques très grandes réussites dominent cette belle série avec les magnums 1982 et 1990 en blanc, et les rosés 1979 dans tous les formats. Selon la vulgate champenoise, il est conseillé de déguster le champagne dès sa sortie sur le marché. Pourtant, comme pour tous les grands vins, le temps est un facteur essentiel en vue de sublimer les meilleurs.



En savoir plus : http://avis-vin.lefigaro.fr/magazine-vin/o112735-la-mer-baltique-une-bonne-cave-a-champagne#ixzz35pHs2c9O

Source : Bernard Burtschy pour le figaro.fr

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 08:24

L"Algérie perd, ils cassent tout. Ils gagnent ils cassent tout. Moi pas comprendre.

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 07:40

"Les vins sud-africains ont un caractère très européen à contrario des vins du Nouveau Monde comme les vins australiens", explique l’expert en grands vins historiques J-F Ragot. Considérée comme l’un des pays viticoles du Nouveau Monde, l’Afrique du Sud n’en est pourtant plus à ses premiers essais puisque la vigne y est cultivée depuis le XVIIème siècle par un certain Van Riebeeck, jadis premierproducteur de vin en cette contrée. Principalement réparties au sud-ouest de l’Afrique du Sud, dans la province du Cap, les régions viticoles comme Walker Bay, Stellenbosch, Paarl ou Franschhoek (le "coin des français" en Afrikaans) sont particulièrement renommées. Anciennement majoritaire, le cépage chenin blanc a peu à peu été délaissé, même s’il est toujours produit, au profit du sauvignon ou duchardonnay. "Les sud-africains ont adopté les cépages internationaux comme le sauvignon, devenu très en vogue ou le cabernet-sauvignon", confirme J-F Ragot. Ici, les variétés européennes sont cultivées de manière expérimentale sur de petites parcelles, un mode de production à mi-chemin entre celui du Vieux et du Nouveau Monde. "Les vins de garage sont d’ailleurs très tendances en Afrique du Sud. De plus en plus de passionnés expérimentent et produisent leurs propres vins sans jamais dépasser la barre des 12 000 bouteilles", explique Martine Steyn, traductrice sud-africaine.

Les spécificités sud-africaines

Photo : Klein Constantia

Cépage national, le pinotage résulte, quant à lui, d’un croisement entre le pinot noir et le cinsault. Une "exclusivité" sud-africaine qu’il est interdit de planter ailleurs dans le monde. "Très spécifique, il dévoile des arômes de cerise, de prune et donne des vins plus ou moins fruités selon les terroirs", explique J.F Ragot. Autre particularité ? La méthode Cap Classique (MCC), qui fait référence à la méthode champenoise, désigne un vin effervescent de qualité produit généralement à partir de chardonnay et de pinot noir, les cépages du champagne. "Le Graham Beck, disponible en blanc et rosé, est l’un des plus réputés. Mais il y a aussi la Méthode Cap Classique produite par Ambeloui à seulement 7 000 bouteilles par an. Les gens se pressent devant sa propriété dès que les premières bouteilles sont mises en vente", raconte Martine. Enfin, le vin de Constance, un somptueux liquoreux aux notes d’agrumes et de pin, est largement produit par le domaine Klein Constantia. Jadis, il fut le breuvage préféré des têtes couronnées…

Les vins cultes d’Afrique du Sud

"Grand amateur de vins de Bourgogne, Hamilton Russel produit des chardonnay et pinot noir à Walker Bay, des rolls de l’hémisphère sud avec des élevages très maîtrisés, des crus splendides", confie J-F Ragot "Pour retrouver le plaisir et le goût du chenin blanc, ne manquez pas les vins de Simonsig, très fruités sans oublier leur pinotage plus classique". Enfin, le domaine Buitenverwachting, situé à deux pas de Klein Constantia, produit également quelques cuvées somptueuses de vin de Constance.

Plus d’infos sur www.dionis-vins.fr



En savoir plus : http://avis-vin.lefigaro.fr/magazine-vin/o112527-un-detour-par-le-vignoble-sud-africain#ixzz35jFuYRnc

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 12:30
Prêts et amis.
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 08:19

L'Icann, l'organisation américaine qui coordonne la gestion des noms de domaine, met en vente l'adresse «.vin» au plus offrant. Les sociétés intéressées ne comptent pas faire respecter les indications géographiques protégées.

La France exige la suspension de l'attribution des nouvelles extensions Internet en «.vin» et en «.wine». Lundi, la secrétaire d'État chargée du Numérique, Axelle Lemaire, a menacé de quitter le Comité consultatif gouvernemental de l'Icann (leGAC), si le lancement de ces extensions n'était pas stoppé. Le GAC est un organe consultatif de l'Icann, la société qui coordonne les noms de domaine sur Internet dans le monde, au sein duquel siègent les gouvernements.

Dans le cadre de l'ouverture de nouvelles extensions telles que «.paris» ou «.ong», le président de l'Icann avait annoncé que les suffixes «.vin» et «.wine» seraient mis en vente au plus offrant. Trois sociétés se sont positionnées sur le «.wine»: une située à Gibraltar, une autre en Irlande, Afilias, et une troisième américaine, Donuts, partie grande gagnante. Cette dernière est également candidate pour le suffixe «.vin». Problème, ces entreprises n'entendent pas faire respecter les indications géographiques protégées. N'importe qui pourra donc acheter des adresses «www.bordeaux.vin» ou «www.champagne.vin».

Cette position a déclenché la colère des grands pays producteurs de vin, et en premier lieu de la France. Ils y voient la main-mise des États-Unis, qui supervisent les décisions de l'Icann et ne souhaitent pas reconnaître les indications géographiques protégées. «Il ne revient pas à l'Icann, une instance technique, de trancher une décision aussi lourde et quasiment historique entre les États-Unis et l'Union européenne. Suspendons cette délégation du .vin tant que cette question globale (des indications géographiques) n'est pas tranchée là où elle devrait l'être, dans une instance compétente», a expliqué Axelle Lemaire lundi à Londres, lors de la réunion Icann 50.

Un accord avec les États-Unis espéré

«Le discours d'Axelle Lemaire a été considéré comme un pavé dans la marre», commente au FigaroPascal Bobillier-Monnot, président de la Confédération nationale des producteurs de vins (Cnaoc). «Il a été appuyé par l'Italie, l'Espagne, le Portugal et la Commission européenne», précise-t-il. Les producteurs Français redoutent la contrefaçon. «La production AOC représente 45% de la production en France, pour 500.000 emplois à travers 87.000 exploitations» , ajoute la Cnaoc. Les consommateurs pourraient aussi être touchés, s'ils se laissent abuser par des noms de domaines qui ne vendraient pas les produits correspondants.

Qualifiant la décision de «racket mondial organisé», les producteurs attendent deux choses. «D'abord la suspension de l'attribution de ces nouveaux noms de domaine en attendant un accord international, notamment avec les États-Unis. Ensuite, que les candidats à l'achat de ces suffixes acceptent de protéger les noms d'appellation protégée comme le champagne», explique Pascal Bobillier-Monnot.

Une étape symbolique arrive bientôt, puisque le GAC publiera jeudi le communiqué final annonçant ou non la supsension des attributions. Le comité n'ayant qu'un statut consultatif, cette annonce n'aura toutefois pas le pouvoir de changer à elle seule la position de l'Icann. «La diplomatie française s'active, et nous espérons qu'elle réussira à convaincre l'Icann et les États-Unis d'ici la fin de la réunion à Londres et la publication du communiqué final», explique le directeur de la Cnaoc.

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
25 juin 2014 3 25 /06 /juin /2014 08:16

l faudrait que beaucoup de français lisent cette lettre.
Chacun et chacune a sa vérité dans ce monde en guerre de religion.
En tout cas ce qui est extraordinaire c’est que cette lettre émane d’une française certes, mais de souche iranienne parfaitement lettrée et qui perçoit l’avenir avec beaucoup de lucidité.

Madame Shahla Pahlavi

Monsieur le Président de la République
Palais de l’Elysée
55, rue du faubourg Saint-honoré
75008 Paris

Le 26 juillet 2013

Monsieur le Président,

Je suis d’origine Iranienne, née en 1964 dans la province de Markazī, je suis arrivée en France en 1982, fuyant la République islamique de Khomeiny.
J’étais l’ainée d’une fratrie de 4 enfants. Nous avons dû fuir le régime de Khomeiny, mon père fut arrêté par les gardiens de la révolution, il fut torturé, jugé, émasculé et décapité.

Ma mère fut arrêtée et violée cinquante-quatre fois, elle en a perdu ses ovaires. Moi j’avais à l’époque 14 ans, ma sœur 12 ans et mes frères 10 et 8 ans. Ma sœur et moi furent violées à dix reprises, ma sœur en mourut. On nous dépouilla de tous nos biens et nous dûmes porter le niqab.
Nous avons réussi ma mère, mes frères et moi à fuir Téhéran, pour nous réfugier chez un de nos cousins dans la province d’Islam.
Profitant du conflit avec l’Irak mon cousin et ma famille avons fui l’Iran via la Turquie, heureusement que mon cousin était un homme d’affaires avec des relations et notamment des amis en Turquie.

Maintenant je suis française depuis 1996 et fière de l’être, j’ai pu faire des études supérieures, j’ai actuellement une bonne situation, une famille, un mari français, et 2 enfants. Et je puis affirmer que les français ne sont pas racistes dans leur grande majorité.
Je vous écris ce courrier Monsieur le Président, pour attirer votre attention sur les erreurs que vous faites vis à vis des islamistes, vous jouez leur jeu à des fins purement clientélistes et électoralistes. Je suis musulmane, non pratiquante, mais mon devoir est de vous alerter sur cet extrémisme islamique qui telle la peste se répand dans notre pays.

Voir de plus en plus de femmes voilées dans notre pays, me glace le sang et me rappellent de douloureux souvenirs. C’est une atteinte à la dignité des femmes, bien que devant vous et les caméras elles diront que c’est leur choix, ces paroles sonnent faux et ne sont qu’illusions.

Je connais beaucoup de femmes voilées, elles le font toutes sous la contrainte, elles sont victimes de chantage et de menace de mort. Huit de mes amis ont disparue, suite au refus du port du voile. Les mariages forcés ont augmenté de plus de 20% en 2012, soit 80000 estimés.

Monsieur le président, pour des raisons électoralistes et clientélistes, vous ne devez en aucun cas céder au chantage des musulmans. Que Monsieur Valls ait reçu des femmes voilées totalement manipulées par leur conjoint est un scandale et une atteinte aux libertés fondamentales de la femme.

Madame Najat Vallaud Belkacem ministre du droit des femmes en recevant aussi ses femmes porte atteinte à la dignité des femmes, que soit disant, elle défend, et donne raison aux intégristes. Je lui ai fait quatre courriers restés sans réponse, et je lui demandé un entretien et j’ai eu fin de non-recevoir.

Certes 85% de la population musulmane a voté pour vous, mais ne cherchez pas à garder cet électorat en acceptant tous leurs désirs. La religion et la politique ne font jamais bon ménage. Vous mettez actuellement la liberté des femmes en péril, vous obligez vos compatriotes à manger Halal, vous leur imposez au journal télévisé le ramadan, qui n’a pas à faire les gros titres des journaux. Vous imposez dans les écoles des repas halal, vous faites supprimer dans les crèches et les écoles les dessins de petits cochons et les cochons tirelires sous prétexte de signes islamophobes. Tout cela est absurde et dangereux pour notre démocratie.

Au risque de vous choquer, ces gens-là sont des manipulateurs qui se réfugient derrière le racisme et l’islamophobie, mais en fait, ils veulent nous imposer leur religion, leurs us et coutumes. Pour eux le temps est une notion dérisoire, ils ont le temps pour eux, mettront-ils dix ans, vingt ans ou plus ils arriveront à leurs fins. Surtout en France où vous les politiques, vous êtes plus intéressés par vos carrières que par l’avenir de la France.

Vos attitudes clientélistes ne font qu’amplifier les haines et augmenter le racisme, les gens sont à cran, le fait de voir que des gens de confession musulmane sont pris en considération par le pouvoir plus que le français de souche les exaspère.

Les politiques dites d’intégration que vous faites et qu’on fait vos prédécesseurs sont lamentables. A savoir que ce n’est pas au peuple d’accueil de s’intégrer aux derniers arrivés, mais aux derniers arrivés de s’intégrer. Nous assistons à un repli identitaire qui s’accompagne d’un violent retour aux sources culturelles dans la plupart des sociétés sources de l’immigration, et ce repli trouve sa traduction jusque sur le sol des terres d’accueil. Il y a aussi le fait que l’on pense que tout le monde a vocation à s’intégrer, ce qui est impossible. Des immigrés ne voudront ou ne pourrons jamais s’intégrer. Beaucoup, et il ne faut pas avoir peur de le dire, sont venus en France pour profiter de la politique sociale qui est, disons le franchement, la plus avantageuse du monde pour les bénéficiaires.

De plus, il faut évoquer le tabou du taux de natalité qui conduit à feindre de croire qu’un enfant éduqué au sein d’une fratrie nombreuse, avec des parents qui ne détiennent ni le niveau d’instruction, ni la maitrise des codes de la société française, pourra réussir à terme aussi bien qu’un enfant éduqué dans une fratrie de taille raisonnable et dont les parents détiennent suffisamment de clés, l’une des plus importantes étant au demeurant le souci de l’enfant et l’écoute de ses besoins pour un développent harmonieux au sein de notre société. A savoir, ne vous en déplaise Monsieur le Président que pour ces gens faire des enfants, est un revenu financier non négligeable, certains arrivent à percevoir jusqu’à 20000€ d’aides en tout genre.

Contrairement à ce qui avait cours pour l’immigration intra-européenne, il y a aujourd’hui un sens à parler d’intégration au bout de plusieurs générations, car la dégradation de l’intégration dans le temps est une réalité qui se mesure chaque jour. Elle se mesure au travers du refus d’utiliser la langue française au quotidien, y compris dans les cours de récréation. Elle se mesure au travers de la remise en cause de la neutralité religieuse dans les universités, dans les entreprises, dans les hôpitaux. Elle se mesure par les guerres tribales qui ont lieu dans les cités où différentes ethnies s’affrontent jusqu’à la mort. Cette dégradation a d’ailleurs été consignée par un certain nombre de chercheurs, dont récemment Hugues Lagrange dans son ouvrage Le déni des cultures, où il écrit que nous assistons à « un ré enracinement des troisièmes et quatrièmes générations de l’immigration dans la culture de leurs parents et de leurs pays d’origine. »

Ce qui exaspère aussi les Français dans le contexte religieux, c’est que non seulement on leur impose de manger Halal, mais aujourd’hui, en France, on détruit des églises car elles sont trop couteuses en entretien pour les communes, mais on construit des mosquées à tour de bras. Dont l’entretien sera en tant que lieu de culte à la charge des communes.

N’oubliez pas Monsieur le Président, les évènements qui se produisent actuellement en Egypte, en Tunisie, où de jeunes hommes et femmes se battent et se font tuer pour être libres, ne pas porter le voile, pouvoir s’embrasser dans la rue, danser, vivre une vie à l’occidentale, alors que vous et votre gouvernement, vous ouvrez la porte à l’obscurantisme, pour des raisons électoralistes et populistes.

Continuez sur cette voie et vous mettrez votre pays dans le noir des niqabs et sans doute le dirigerez vers une guerre de religion.
J’aime la France, mon pays d’accueil où j’ai pu trouver la liberté d’expression, la liberté de pensée, où j’ai pu étudier, où je peux travailler et manger à ma faim.

Monsieur Le Président, je vous conseillerai de relire beaucoup d’ouvrages de nos philosophes français, tant qu’il en est encore temps, et pensez à l’avenir de la France, de nos enfants, de nos fils et filles et ne leur imposez pas par carriérisme une vie vouée à l’obscurantisme religieux. Je ne voudrais pas que mes petits-enfants fuient la France d’ici quelques années, comme moi j’ai dû fuir l’Iran pour ne pas vivre sous la terreur et sous le joug de religieux intégristes.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’hommage de mon respect.

Madame Pahlavi
Transférez au maximum autour de vous !
Il faut que tout le monde connaisse la teneur des courriers qu’Hollande reçoit et auxquels il ne répond JAMAIS ! (bien sûr !)

Source : www.lepeuple.be

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 20:22
El fuego
Repost 0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 20:05
Taï Chi
Repost 0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 18:55
Feu grillade.
Repost 0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 18:43
Orchestre.
Repost 0

Articles Récents

Liens