Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 16:17

Comme un peu partout dans le Languedoc, l'activité viticole du château d'Aussières, situé près de Narbonne, remonte à la période romaine. Il entre ensuite dans le giron de la superbe abbaye de Fontfroide, comme ferme chargée d'approvisionner l'abbaye. Vendu comme Bien National à la Révolution, il est acheté par le comte Daru, ministre de Napoléon, qui lui redonne sa destinée viticole.

Pourtant, lorsque les Domaines Barons de Rothschild et Lafite Rothschild, 1er Cru classé de Pauillac, rachètent le château en 1999, il ne reste plus de vignes en production, pas de stocks de bouteilles et les bâtiments sont à l'abandon. Tout est à refaire sur les 570 ha de la propriété. Il a fallu tout renouveler, arracher ce qu'il restait, planter des cépages peu productifs. Onze cépages sont testés. Aujourd'hui, les vignes couvrent à peu près 170 ha, ce qui est énorme, et il n'est pas question d'aller plus loin pour le moment. Les rendements, classique point d'achoppement dans la région, sont à 40 hl/ha et plutôt 35 hl/ha en 2011.

La première bonne surprise est venue du vin blanc, conçu sur le chardonnay, qui porte la dénomination Pays d'Oc, un vin sans esbroufe, joliment citronné. Le grand vin rouge, le Château d'Aussières en appellation Corbières, est composé pour les deux tiers de syrah avec en complément du grenache, du mourvèdre et du carignan. Plutôt que la richesse habituelle dans la région, le 2011 est un vin de bonne complexité, joliment équilibré, qui possède un beau potentiel de garde. Tout comme à Bordeaux, un deuxième vin a été créé, le Blason d'Aussières, qui est d'un accès plus rapide. Enfin, comme il faut aussi préserver la filiation du Lafite Rothschild, qui est élaboré avec le cabernet-sauvignon le plus élégant du monde, une cuvée simplement appelée Aussières a été créée avec un assemblage cabernet-sauvignon et syrah, un vin tout en fraîcheur et en droiture, ce qui est une belle performance. Bon sang ne saurait mentir. Même si les vignes sont encore jeunes, le pari d'élaborer un vin de grande qualité dans le Languedoc est largement gagné.



En savoir plus : http://avis-vin.lefigaro.fr/connaitre-deguster/o112433-la-belle-fraicheur-du-chateau-d-aussieres#ixzz34j2TBBEl

Source : Bernard Burtschy pour le figaro.fr

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
13 juin 2014 5 13 /06 /juin /2014 15:57

Une cave à vins expérimentale

Photo : Wine touch

Des grands domaines classés aux productions confidentielles ou atypiques, la cave à vins Wine Touch propose un système de dégustation inédit ! A l’aide de votre carte magnétique, dégustez le vin de votre choix dans sa version 3,6 ou 12 cl à la machine Enomatic. Un système tactile vous permet de choisir la juste dose et de découvrir de nouvelles cuvées à l’aide de fiches descriptives ou en présence du vigneron. Les cuvées, classées en fonction des régions, ont été rigoureusement sélectionnées par le gérant Philippe de Laulanié et alternent au fil des saisons. Une balade dans le vignoble français à la découverte, également, d’une jolie sélection de vins biologiques ou biodynamiques qui représentent 15 à 20% de la cave. L’occasion de se détendre autour d’un bon verre de vin avec son papa et d’un cornet de charcuteries tout en ouvrant ses horizons œnologiques. On aime aussi : la cave voûtée du XVème siècle au sous-sol où la visite se poursuit avec les concerts de jazz qui ont parfois lieu les samedis soirs.

Magnums et bouteilles personnalisées pour la fête des pères

Photo : Wine touch

Pour la fête des pères, le 15 juin prochain, Wine Touch propose une gamme de 25 magnums présentés dans des coffrets en bois mais également la possibilité de personnaliser l’étiquette de son cru ! Autre option : apportez l’un de vos flacons préférés et offrez-lui une seconde vie. Sur place, faites-le remplir d’un Château Crusquet Sabourin. Autrement, suivez les conseils de Philippe et dégustez quelques coups de cœur du moment comme : Les 4 Cerisiers, un Juliénas atypique. Ce vin issu d’une parcelle peu accessible et travaillée à la main offre une expression douce et gourmande du gamay. En prime, la cuvée a passé 24 mois en fûts. Côtés blancs, optez pour la cuvée Calnite, un Saint-Pourçain du Domaine Laurent à base de sauvignon, de chardonnay et de tressallier. Un vin marqué par les notes de fruits blancs ! Le Domaine Labranche-Laffont produit quant à lui une cuvée Préphylloxérique sur l’appellation Madiran. Ce vin d’histoire a été élaboré à partir de vignes âgées de 150 à 200 ans. Très puissant, il s’ouvre sur un nez de fruits noirs, de menthol et ses tanins sont frais.

3 cl de 1 à 7 euros, 12 cl de 4 à 27 euros. Ouvert du mardi au jeudi de 11h à 21h et le samedi jusqu’à 22h30 Wine Touch 61, rue Quincampoix 75004 Paris www.winetouch.fr



En savoir plus : http://avis-vin.lefigaro.fr/magazine-vin/o112414-wine-touch-une-cave-pour-entre-autres-celebrer-la-fete-des-peres#ixzz34XGnVztG

Source : Romy Ducoulombier pour le figaro.fr

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 08:03

Collègues de la C.R.S.29,
Salut à tous
et aussi à vous braves gens crédules qui ne croyez que ce que vous voyez ou entendez aux infos.
J’étais sur les "Tarterets", hier soir, pris à partie.
Pour résumer, les collègues ont contrôlé une camionnette pourrie
et ont vu une vingtaine d’e*****és cagoulés (barre de fer, batte de base ball et surtout pavés)
fondre sur eux depuis une butte juste au-dessus d’eux.

Les 4 collègues qui étaient en contrôle ont juste eu le temps de se jeter à l’intérieur du véhicule

tandis que Régis (le conducteur) prenait un pavé en plein visage.
Et là, déferlement de violence, les mecs ont essayé de rentrer à l’intérieur,
les collègues qui étaient derrière tenaient les portes pendant que Régis se faisait éclater la tête à bout portant par des pavés
(17 pavés à l’intérieur du véhicule entre 500 g et 1 kilo, du sang partout, radio explosée),
j’ai vu le véhicule : c’est un truc de fou.
UN a réussi à rentrer par derrière (en ouvrant la porte par pesée !!! AVEC UN PIED DE BICHE)
et a tiré la caisse munition qui, heureusement, était quasiment vide car les potes s’étaient bien équipés.
Par chance, Régis n’a pas perdu connaissance, malgré la rafale qu’il a pris
et a réussi à desserrer le frein à main pour partir malgré 2 pavés coincés sous les pédales.
C’est juste un miracle que Régis soit en vie aujourd’hui (nez fracturé, plancher orbital enfoncé et plaies diverses),
parfois on a des réflexes de survie insoupçonnables, car s’il perd connaissance,
les mecs rentrent dans le boxer et, là, je pense qu’il y a mort d’un côté ou de l’autre.
Les autres potes sont choqués par la violence de l’agression.
Ils ont la haine de ne rien avoir pu faire pendant que Régis ramassait
mais, malheureusement, ils n’ont pas eu le choix.
Nous, on est arrivé quelques minutes après,
on a progressé à pied dans la cité mais évidemment plus personne.
Pendant ce temps là, à Grigny, l’autre demie compagnie prenait des fusées de détresse en tir tendu
et 1 pavé de 10 kgs lancé du 10ème étage qui sest éclaté à 2 mètres d’eux.
DE MEME SUITE, ENCORE SUR GRIGNY, A LA GRANDE BORNE ,
UNE PATROUILLE CRS A ETE PRISE A PARTIE
PAR UNE DIZAINE D’INDIVIDUS CAGOULES LEUR JETANT DES COCKTAILS MOLOTOV.
BILAN : 3 BLESSES DONT UN COLLEGUE AYANT RECU LE COCKTAIL SUR LUI ET AYANT PRIS FEU.
HEUREUSEMENT, NOS TENUES SONT BONNES ; IL S’EN SORT AVEC BRULURES ET COUP DE CHAUD…..

MERCI LES MEDIAS DE PARLER DE TOUT CELA A VOS CITOYENS.
Service Technique de Recherches judiciaires et Documentation
Division des Applications Judiciaires
Groupe Administration JUDEX
01, Boulevard Théophile Sueur
93111 ROSNY SOUS BOIS

Français dormez tranquilles,
tout est en ordre,
continuez à croire les médias et à ne pas soutenir la police contre les voyous qui les agressent,
la violence se rapproche de vous peu à peu,
Mais ne pleurez pas demain sur votre sort quand elle sera à votre porte et que vous en serez victime.
Si vous pensez comme moi, diffusez ce mail, sinon acceptez la situation bien assis sur votre séant mais ne venez pas vous plaindre le jour ou vous serez victime d’une telle violence….

source: http://policeetrealites.wordpress.com/

LES MÉDIAS N’EN PARLENT PAS !ALORS JE LE DIFFUSE !!
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 14:01

C'est l'heure du bilan. Si l'alerte orange pour les orages a été levée dans la nuit de lundi à mardi pour les 41 départements concernés, les propriétaites d'exploitations agricoles dressent désormais l'état des lieux et évaluent les dégâts. Et ils ont fortement souffert de ces intempéries. Près de 7000 hectares de vignes, soit un dixième de la surface de production de l'AOC Cognac, auraient été touchés par les orages, rapporte Sud Ouest . Cognac et Courbillac restent les deux zones les plus touchées.

Environ 10% du vignoble Cognaçais dévasté par la grêle

Le Cognaçais semble en effet avoir subi les plus importants dommages. Météo France a parlé d'un front de rafale de 130 km/h balayant tout sur son passage dans un rayon de 20 km vers 3 heures du matin, touchant de plein fouet le vignoble avec des grêlons gros comme des balles de golf. Les dégâts par endroits sont terribles. En 10 minutes le mal était fait. «Le phénomène a touché une bande d'environ 5 kilomètres de large, de Pons (17) jusqu'à Aigre et Ruffec. J'ai reçu des images de Pons, la vigne y est laminée! Dans le Rouillacais (appellation fin de bois), c'est terrible», témoigne Jean-Marc Morel, le président du Bureau national interprofessionnel du cognac (BNIC). Ce lundi dans l'après-midi le maire de Châteaubernard (16) a reçu des viticulteurs lui assurant que 90 à 95% de leurs parcelles avaient été endommagés.

Les vignes portent les stigmates de cette violente tempête. Les feuilles ont été déchiquetées, le bois martelé, lacéré. Et c'est un sol jonché de raisins tombés que les viticulteurs ont découvert au petit matin. Au lieu-dit Loret, commune de Rouillac, Guillaume Boutin, 28 ans, a été réveillé par les éclairs et la bourrasque. Son témoignage dans Sud-Ouest (Mardi 10 Juin 2014): «Les grêlons avaient la taille d'œufs de pigeon! Vers 4 heures, quand ça s'est calmé, j'ai pris une lampe torche et j'ai été voir mes vignes les plus proches. Un désastre. Le feuillage a été haché menu. Même le bois a été attaqué!»

Pas très loin, à Nercillac, Marie-Christine Migaud, 50 ans, considère que le tiers de sa récolte est fichu. «Je n'ai pas évalué la surface affectée, je suis dépitée. J'attends l'expert», dit-elle, en espérant que le beau temps aide la vigne à se refaire une santé. «Certains utilisent un peu de cuivre pour aider le bois à cicatriser. Pas moi. Quand la vigne est trop stressée, il n'y a pas grand-chose à faire.» Si le bois est trop touché, deux récoltes sont compromises: celle à venir mais aussi la suivante.

À l'heure où la filière cognac misait sur une production 2014 record pour satisfaire la soif de matière première des grands négociants, l'ambitieux objectif de 11,7 hectolitres d'alcool pur par hectare sera bien difficile à atteindre. «Il est en tous les cas encore trop tôt pour déterminer l'ampleur des dégâts», selon Ludovic Pacaud, directeur de cabinet du préfet de Charentes. Un bilan va être fait ce mardi en fin d'après-midi afin d'avoir une vue d'ensemble des conséquences.

La Gironde, elle n'ont plus, n'est pas en reste. La préfécture a estimé que près d'un millier d'hectares de vignes étaient touchés par la grêle dans la nuit de dimanche à lundi dans le vignoble de Bordeaux. «Il y a des parcelles où il n'y a plus de feuilles sur les branches», rapporte un conseiller viticole de propriétés du Médoc. «Près de 50% du vignoble a été touché, 25% pour les uns et quasiment 100% pour d'autres», précise-t-il.

Source : le figaro.fr

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 16:00

"Si vous voulez vraiment lui faire du mal, ne parlez pas de lui." Pierre Poujade.

Au sujet de Le Pen.
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
9 juin 2014 1 09 /06 /juin /2014 08:56
Franky ky
Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 13:33

Le commandant en chef des forces alliées de l'opération "Neptune" connut ce spiritueux grâce à Lucien Boulard, petit-fils du fondateur de la maison. IKE n'existe qu'en 15 exemplaires. Trois d'entre eux seront offerts (à l'arrière-petit-fils du général, à la présidence des Etats-Unis, à celle de la France), le quatrième sera conservé par la maison Boulard. Le 20 juin 2014, au profit des vétérans de la Seconde Guerre mondiale, 11 flacons numérotés se vendront aux enchères chez Artcurial. La copie d'une lettre de remerciement d'Eisenhower accompagnera l'élégante carafe et son nectar résultant d'un assemblage unique réalisé à partir des eaux-de-vie les plus nobles et jalousement conservées de la famille Boulard.En 1790, l'Assemblée constituante décidait d'organiser la France... en départements et ce "afin de gagner en efficacité de gestion administrative et territoriale" !

Le nom de Calvados, entré dans le langage populaire au XVIIe siècle, fut retenu pour ce district de Normandie. Il venait de la contraction de l'expression latine Calva-Dorsa, qui situait sur les cartes normandes de l'époque deux zones de falaises pelées, premiers repères visibles du large par les marins. Une trentaine d'années plus tard, en 1821, naissait Père Magloire, le plus emblématique de nos calvados. Depuis, anecdotes et légendes vont bon train, (re)découvertes par l'historien Benoît Noël. La marque "très pomme" se met au goût du jour en offrant une nouvelle jeunesse 100 % made in France à trois de ses calvados, le Fine VS, le VSOP et le XO. Fûts, verre des flacons, logos, bouchons, étuis, étiquettes... sont désormais français jusqu'au trognon !

Mise à prix : 1 500 € - www.artcurial.com
Fine VS de 16 à 18 €, VSOP de 26 à 30 €, XO de 49 à 55 € : www.calvados-pere-magloire.com



En savoir plus : http://avis-vin.lefigaro.fr/spiritueux/o112399-une-cuvee-pour-feter-le-70e-anniversaire-du-debarquement#ixzz343RBuIR7

Source : Valérie Faust pour le figaro.fr

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 09:13

Le parquet s'est associé aujourd'hui devant le tribunal de grande instance de Paris à la demande de l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), qui souhaite que la justice ordonne à Dieudonné de retirer une vidéo vue plus de deux millions de fois sur Youtube.
La décision a été mise en délibéré au 20 juin.

L'UEJF estime que plusieurs passages de la vidéo "Manuel Valls aka "El Blancos", premier ministre !!" sont susceptibles de constituer le délit de provocation à la discrimination, la haine ou la violence à l'égard des juifs.

Dans cette vidéo, Dieudonné appelle les "non-juifs" à se "révolter" et à se "mobiliser" contre l'occupation et la servitude qui seraient imposées par "les Juifs de France", souligne l'association.

Tout comme une autre association, "J'accuse", l'UEJF demande 50.000 euros de dommages et intérêts, qui seraient reversés au Mémorial de la Shoah.

Dieudonné s'en prend "à sa cible obsessionnelle" les juifs, qu'il présente comme détenant "tous les pouvoirs, asservissant les non juifs", a plaidé Me Stéphane Lilti, avocat des deux associations. Pour lui, l'humoriste controversé "est en train de créer les conditions d'une guerre civile en France".
Fait plutôt rare lors d'une audience de référé (procédure d'urgence), le parquet était présent. Le procureur s'est associé à la demande de retrait de la vidéo, qui véhicule un "message de violence et de haine", mais pas à la seconde demande des associations, qui veulent se faire remettre le texte du prochain spectacle de Dieudonné.

Il ne s'agit pas selon Me Lilti de "censure", mais de pouvoir "prévenir un dommage imminent", la tenue d'un "spectacle antisémite en plein Paris": "Je ne vais pas attendre que le feu soit déclaré pour vous demander de l'éteindre".

Après avoir soulevé de nombreux points de procédure et contesté un constat d'huissier, au point de se faire reprendre par le président, qui lui a lancé "tout n'est pas permis, nous sommes quand même entre juristes", l'avocat du polémiste, Me François Dangléhant, a demandé le rejet des demandes.

Estimant que les associations agissent pour le compte de Manuel Valls, à qui Dieudonné entendait répondre dans cette vidéo, il a soutenu qu'il existait "toute une stratégie" visant à "chasser", "casser" son client et "l'empêcher de travailler". Pour lui, "la liberté d'expression n'est pas respectée" et "tout le monde a compris que nous sommes dans une sorte de régime de Vichy inversé".

Le 12 février, saisie par l'UEJF, la justice avait déjà ordonné à Dieudonné de retirer deux passages d'une précédente vidéo.

Lefigaro.fr avec AFP

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 08:44

Languedoc ? Provence ? Rhône ? Pas facile de choisir lorsque le vignoble est implanté entre Nîmes et la Méditerranée, aux portes de la Camargue, mais administrativement rattaché au Languedoc-Roussillon. Finalement, depuis 2004, ce sera le Rhône dont les Costières-de-Nîmes constituent l'appellation la plus méridionale et pourtant l'une des plus fraîches, ce qui n'est pas le moindre des paradoxes. Le terroir est typiquement rhodanien, pour l'essentiel formé des galets roulés par le Rhône et la Durance en amont. Le vignoble est situé sur un plateau qui domine certes la ville de Nîmes, mais à une altitude relativement basse. " L'ensemble s'est constitué lors de la fonte des glaciers de l'ère tertiaire avec deux parties nettement différentes ", comme le souligne le producteur Michel Gassier, un des grands experts des lieux.

La partie nord est constituée de gros galets roulés, les mêmes que sur le célèbre plateau de la Crau à Châteauneuf-du-Pape (Vaucluse). La couche est épaisse de plusieurs mètres et elle emmagasine la chaleur le jour pour la restituer la nuit, ce qui est un gage de qualité. Tout comme à Châteauneuf-du-Pape, il en résulte des vins puissants, tout en rondeur, d'acidité basse. Amenés par la Durance, les galets de la partie sud sont plus petits, plus anguleux, très filtrants, d'où des vins plus élégants avec une acidité un peu plus franche. Localement, les amas de cailloutis villafranchiens résultant des périodes de glaciation et de réchauffement du quaternaire sont appelés " gress ". La grande diversité des vins des Costières provient essentiellement de leur situation sur ces diverses couches et de leurs épaisseurs. Soumis à l'influence maritime avec la proximité de la Camargue, le climat est aussi très particulier, avec deux périodes, l'une sèche (l'été et l'hiver), l'autre arrosée (le printemps et l'automne), mais sur un nombre réduit de journées. Heureusement, le mistral, qui souffle beaucoup, assainit le vignoble et évite la propagation des maladies cryptogamiques, d'où une proportion un peu plus importante de viticultures biologiques qu'ailleurs.

Le plant de Saint-Gilles

L'appellation produit 50 % de vins rouges, 40 % de rosés et 10 % de blancs. En peu de temps, le cépage syrah s'est taillé une place de choix avec 2 500 hectares dans cette vaste appellation qui en compte 4 500. Le grenache, le grand cépage de Châteauneuf-du-Pape, trouve sa place sur les galets roulés du Nord, où il peut produire des vins remarquables, quoique souvent supplanté par la syrah, plus enjôleuse. Le rustique carignan, qui fut longtemps majoritaire, disparaît peu à peu. Le mourvèdre, enfin, a trouvé son terroir de prédilection dans le sud de l'appellation. Ce n'est pas un hasard si ce cépage dit " de Saint-Gilles " est connu depuis le Moyen Âge. Dès le VIIIe siècle avant notre ère, les Grecs de Rhodes s'étaient installés sur l'arc méditerranéen et avaient fondé Kérakléa qui est devenu Saint-Gilles-du-Gard. Un peu plus tard, en 280 de notre ère, le gouverneur de la Narbonnaise Cassius Severanius avait ordonné de replanter, après la levée de l'interdiction de planter, le vignoble du " pagus nemensis ", qui allait devenir les Costières. Nemausus était le nom de Nîmes. Si ce vin jouit d'une haute réputation à l'époque médiévale, à l'égal des vins de Beaune, l'histoire récente est marquée par un homme, Philippe Lamour. Brillant avocat parisien et ami du baron Leroy, fondateur des appellations en 1935, il relance les costières et leur fait obtenir en 1950 le statut de VDQS (vin délimité de qualité supérieure). Grâce à son action, les Costières-du-Gard obtiennent leur appellation contrôlée en 1986 et changent, en 1989, leur nom pour Costières-de-Nîmes. Le nom de costières dérive de l'occitan " costiera ", qui désigne un coteau.

Un assemblage obligatoire

Aujourd'hui, la production est assurée par 400 producteurs répartis en 88 caves particulières et 9 coopératives, 4 000 hectares étant revendiqués en appellation sur un potentiel de 12 000 hectares. Depuis quelques années, le rosé, qui a pourtant le vent en poupe, est en diminution, par la volonté du syndicat de positionner les vins sur des segments plus valorisants. Il est vrai que, comme pratiquement tous les rosés de France, ils n'ont guère de cachet. Avec une petite dizaine de cépages possibles, les vins blancs se cherchent, et ils sont surtout produits en complément de gamme, quoique la roussanne peut donner de beaux résultats. Les vins rouges, en revanche, ont un véritable intérêt à des prix qui varient entre cinq et une vingtaine d'euros. Les trois remarquables cépages, syrah,grenache et mourvèdre, peuvent donner de grands vins, mais, en Costières-de-Nîmes, ils sont obligatoirement assemblés : le grenache doit représenter 25 % au minimum, mourvèdre et syrah ensemble ou séparément 20 % au minimum, le carignan 40 % au maximum. Cette règle absurde est typique de celles concoctées par l'Inao (ex-Institut national des appellations d'origine), une règle qui n'a guère de sens lorsqu'il existe un vrai terroir qui donne de la personnalité au vin sans avoir à passer par une potion alambiquée de cépages.



En savoir plus : http://avis-vin.lefigaro.fr/connaitre-deguster/o112346-vin-la-large-palette-des-costieres-de-nimes#ixzz33wQHdODe

Source : Bernard Burtschy pour le figaro.fr

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article
7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 08:42

INTERVIEW E1 - L’ancien sélectionneur des Bleus admet que l’absence de Ribéry au Mondial change la donne. Mais assure que du positif peut en sortir.

Oui, le forfait de Franck Ribéry pour le Mondial 2014 est un coup dur pour l’équipe de France. Mais non, les Bleus ne sont pas pour autant condamnés à jouer moins bien au Brésil. Telle est la réaction de Raymond Domenech après l’annonce du forfait de l’attaquant munichois, vendredi. "La difficulté fait que des fois on devient plus solidaire, tout le monde en fait un petit peu plus naturellement", a estimé l’ancien sélectionneur français sur Europe 1. "Et cette équipe peut retrouver une force."

"Ça change la donne, mais…" Raymond Domenech n’a toutefois pas caché que le forfait de Franck Ribéry était d’abord une mauvaise nouvelle. "Franck était un des éléments moteur de cette équipe. Il est au-dessus de tout le monde. Donc ça change la donne pour cette équipe de France, qui est amoindrie avec l’absence de Franck", a-t-il affirmé. Avant, on l’a vu, de relativiser. "Il vaut mieux partir en se disant qu’on travaille avec les autres. Et celui qui va prendre sa place va avoir envie de montrer quelque chose", a déclaré l’ancien sélectionneur, citant Loïc Rémy et Antoine Griezmann. "L’absence de Ribéry, ça donne d’autres idées, d’autres pistes, d’autres possibilités."

"Franck était l’amuseur". Quant à la vie de groupe, Raymond Domenech a admis que l’équipe de France perdait son principal boute-en-train. "Franck était l’amuseur. Quelqu’un qui détend, qui met l’ambiance, qui fait bêtise sur bêtise, plus comme un ado qu’un grand frère", a assuré l’ancien sélectionneur, qui a emmené le joueur bavarois à deux Coupes du monde, en 2006 et 2010.

Source : Rémi Duchemin

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article

Articles Récents

Liens