Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 11:52

La progression régulière des vins rosés en France, depuis l’an 2000, est l’un des éléments les plus positifs de l’économie de la filière vin.
En dix ans, toutes les régions productrices ont vu leurs ventes augmenter, certaines comme Bordeaux ont quasiment doublé leur production, avec 30 millions de bouteilles en rosés et clairets. Selon les derniers chiffres, les ventes de rosés français dans la grande distribution ont encore gagné +7% l’an dernier.

Quatre vignobles se partagent l’essentiel de la production : Provence, Loire, Rhône et Bordeaux. Mais le sud ouest fait également une percée spectaculaire et récente.
L’exemple des Vignerons de Buzet est éloquent. Cette grosse coopérative du Lot et Garonne annonce déjà 10% de ventes supplémentaires de rosés cette année. Il y a cinq ans, le rosé représentait une bouteille de Buzet sur cinq, aujourd’hui, une sur trois !

A Bordeaux, on se félicite à bon droit d’une hausse de commercialisation de 18% l’an passé dans les grandes surfaces françaises. Mais on apprécie aussi les ventes à l’exportation, avec 5,6 millions de bouteilles expédiées en 2009 vers l’Europe du nord. On notera que le clairet, spécificité bordelaise qui recouvre des vins rosés plus colorés, charnus et corsés, se maintient avec une production de l’ordre de 4 millions de bouteilles.

 

 

Source : www.lejournalduvin.com

 

Cordialement le Blad.  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens