Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 07:17

Le Salon de l'Agriculture innove cette année avec l'Oenothèque, un espace dédié à la dégustation des vins de la région. Des professionnels, mais aussi des étudiants, sont là pour satisfaire votre curiosité et vous faire goûter au meilleur du terroir.

C'est la cerise (ou plutôt le raisin) sur le gâteau qui manquait à l'évènement. L'initiative de la Chambre d'Agriculture et de l'AAPRA (Association d'Aquitaine pour la Promotion Agroalimentaire), a pour objectif de proposer la dégustation de vins médaillés des 4 dernières éditions du concours Bordeaux Vins d'Aquitaine, soit 170 vins. C'est un gage de qualité pour le visiteur, amateur ou confirmé. Il peut ainsi perfectionner sa connaissance des différents signes de qualité « Appellation d'Origine Contrôlée » ou « Indication Géographique Protégée » et de goûter pleinement aux terroirs. « Pour seulement 5€, le visiteur pourra déguster 3 verres, choisis parmi un éventail de 20 appellations chaque jour. Une petite assiette de fraises, pruneaux et fromage accompagne le tout pour parfaire l'expérience » explique Anne Catherine Dupré, chargée de communication à la Chambre d'Agriculture Régionale. En plus, de 11h à 15h30, un œnologue est présent pour montrer « qu'un vin s'observe, se sent, se goûte et enfin, se boit ». Hors de ces horaires, ce sont les élèves de l'ENITA de Bordeaux, école d'ingénieurs en travaux agricole, qui reçoivent le visiteur : « ils sont très professionnels. Moi qui suis un amoureux du vin, c'est la deuxième fois que je viens à l'Œnothèque, et j'espère que ça existera l'année prochaine ! » renchérit l'un deux. Pour Florence, en première année à l'ENITA, l'Œnothèque est une « expérience géniale. Beaucoup de gens n'y connaissent pas grand-chose, et j'ai vraiment du plaisir à leur apprendre comment on conduit la vigne ». Grégoire trouve que ce sont de « bons moments passés avec les gens. C'est super agréable de parler du vin ! »

Opaline Lysiak

 

Source : http://www.aqui.fr/

 

Cordialement le Blad.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens