Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 07:46

Le contenu de la septième édition  de cette grande fête populaire a été dévoilé hier par les partenaires. L'office de tourisme de Bordeaux propose de multiples nouveautés pour attirer les visiteurs.

 

Le compte à rebours à commencé. Dans un mois, du

24 au 27 juin, Bordeaux fête le vin doit accueillir plus de 400 000 amateurs sur les quais de Garonne. Ce sera la 7e édition de cette biennale devenue avec le temps - la création remonte à 1998 - la plus grande fête populaire de France, spécifiquement axée sur le vin, sa consommation modérée, et tous les plaisirs attenants, que ce soit la gastronomie ou la musique.

Jazz in Bordeaux

C'est d'ailleurs sur ces deux derniers volets que l'on note l'essentiel des nouveautés cette année. Comme l'a rappelé hier, lors d'une conférence de presse, Stéphan Delaux, en charge du tourisme à la mairie de Bordeaux. Un dîner de prestige ouvrira par exemple les festivités avec la participation des chefs étoilés de la ville : François Adamski (le Gabriel), Pascal Nibaudeau (le Pressoir d'Argent), Denis Franc (le Pavillon des Boulevards) et Nicolas Frion (le Chapon Fin).

Côté musique, les amateurs seront comblés avec, le 24 juin, un concert gratuit en l'honneur du Québec, ville invitée d'honneur cette année. Le 25, ce sera l'orchestre national de Bordeaux-Aquitaine et le 26, place au jazz dans le cadre d'un partenariat nouveau avec le célèbre festival Jazz in Marciac (Gers). Deux concerts payants qui se dérouleront place des Quinconces dans une salle de 4 000 places assises. Cette place accueillera aussi la Fête de la Fleur, un rendez-vous haut de gamme très prisé dans le monde du vin. Pour tous les amateurs, la dégustation sera possible à travers l'achat d'un pass (15 euros pour 12 dégustations). Sur les quais, près de 2 km de stands seront à portée de verre avec des vins venant de toute l'Aquitaine. Il ne s'agit pas d'une foire puisque la vente de bouteilles ne sera pas possible sur place.

2,5 millions d'euros de budget

L'objectif est évidemment d'éviter tout débordement et d'ailleurs des opérations de sensibilisation à une consommation responsable auront lieu sur place. Près du miroir d'eau, place de la Bourse, se tiendra aussi une exposition autour des crus classés de 1855 avec un chai de 600 barriques monté par le tonnelier Nadalié.

À noter aussi que cette fête du vin, fortement appuyée par la profession viticole et les collectivités locales, attire de plus en plus d'événements professionnels. C'est ainsi que se tiendra le congrès national des œnologues et une réunion des Masters of wine, diplôme britannique prisé dans la planète vin. D'ailleurs, plusieurs soirées auront lieu dans ce cadre, y compris dans des châteaux. Un peu comme pendant le salon Vinexpo, qui a lieu lui aussi en juin, les années impaires.

Cette grande fête, dont Bordeaux Grands Événements est la cheville ouvrière, est aussi une opération économique. Le budget est conséquent (2,5 millions d'euros) et les retombées pour la ville sont estimées à 20 millions d'euros. Un concept qui marche et qui est déjà cloné à Hong Kong, avec une deuxième édition fin octobre prochain.

 

Lancement de la saison estivale

Avec les beaux jours, c'est le lancement de la saison estivale et Bordeaux, ville classée à l'Unesco, attire de plus en plus de visiteurs. Il suffit de s'y promener pour entendre de plus en plus de conversations dans des langues étrangères.

L'office de tourisme vient d'ailleurs de faire le point sur une année 2009 qui a mieux fini qu'elle n'avait commencé. Aux guichets, se sont présentés 700 000 visiteurs, soit + 1,3 % sur l'année précédente. Une petite hausse qui a aussi contribué à bonifier la rentrée de la taxe de séjours : elle est passée d'1,3 à 1,5 million d'euros en 2009. Et le début de l'année 2010 est parti sur des bases similaires, ce qui amène chez les responsables un certain optimiste.

Les vignes attirent

Place maintenant aux multiples balades et séjours possibles en ville et dans le département, avec un programme riche à découvrir sur internet ou via de multiples brochures. À noter une série de visites insolites (15 juillet au 15 septembre), des animations archéologiques au Palais-Gallien (un atout touristique sous-utilisé de la ville) et de nombreuses activités autour de cette année Jacquaire (chemins de Saint-Jacques en Aquitaine).

Mais c'est le tourisme viticole qui reste le cœur de l'activité et de l'attractivité de la ville et du département. Sous toutes les latitudes, le nom de Bordeaux reste associé à celui du vin. En 2009, 22 300 visites ont été vendues à l'office du tourisme sur ce thème. En 2010, l'offre regroupe 25 types de produits : de la dégustation à l'école du vin de Bordeaux aux journées thématiques dans les vignobles avec déjeuners ou dîners. « Bordeaux, porte du vignoble » est une brochure regroupant cet ensemble.

 

Source : www.sudouest.fr

 

Cordialement le Blad.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens