Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 09:39



Les années se suivent et se ressemblent aussi. Une fois de plus, le conseil interprofessionnel des vins du Languedoc (CIVL) doit faire le constat : "On aura de bons vins, mais il faut encore s'oragniser pour les commercialiser à leur juste prix ", remarquait Philippe Coste en préambule au compte-rendu de l'assemblée générale qui s'est déroulée vendredi dernier. Le millésime 2008 sera excellent et si certains ont eu de graves difficultés, notamment la grêle dans le Minervois, la majorité du Languedoc a connu une belle récolte. Encore faut-il que cela se sache...
  Toujours le même problème de communication autour de ces vins qui s'ignorent souvent et qu'on ignore encore trop. Pourtant des pistes existent et Philippe Coste, le président, ne veut pas baisser les bras. "Il faut mettre en place des stratégies d'entreprise, certains ont fait leur révolution culturelle, d'autres pas " note-t-il.

Commercialisation et marques.

 

Dans cette dynamique, le Club des Marques, avec ses 700 000 bouteilles mises sur le marché sous la bannière Languedoc, connaît des premiers résultats encourageants.

"La mécanique prend, il faut maintenant promotionner. Les entreprises sont satisfaites et veulent conforter cette stratégie ", reprend-il.
La Roche Mazet, La Croix Jeannel, Cuvée Mythique, Chantovent, Bessières et Saint-Saturnin ont déjà signé. Gérard Bertrand, Saint-Auriol et Skalli vont les rejoindre. "L'appellation Languedoc a un intérêt au niveau de la distribution tant en France qu'à l'étranger, l'accompagnement du CIVL concerne les vins qui se situent autour de 3,5 euros, c'est un marché porteur que nous voulons rendre plus lisible ", explique le président qui déplore de voir encore des écarts de prix de 1 à 10 sur des vins similaires dans une même appellation.
Dans le cadre d'une recherche de cohérence et de clarté des vins du Languedoc, la réforme des AOC avec la réécriture des cahiers charges doit changer la donne.
Outre les problèmes de rendement et d'encépagment, la réflexion doit porter sur la personnalité des mêmes vins.

Source : L'Indépendant.

 

Cordialement le Blad.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens