Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 08:38

Le 2008 aussi exceptionnel que le 1975! Pour les amateurs de vins, l’arrivée du Beaujolais Nouveau est le temps de célébrer. Chaque année, des milliers de caisses du 1er vin de l’année sont goûtées le 3ème jeudi du mois de novembre. C’est une célébration semblable au 1er bébé de l’année, le 1er janvier.

« Cette année, tout est tombé en place pour produire un vin nouveau parfait » de dire George Duboeuf, le Roi du Beaujolais et celui qui a lancé cet événement vinicole et médiatique international. « Une année parfaite pour les meilleurs producteurs qui ont pu exercer leurs talents sur des matières idéales ».

Les vendanges 2008 commencèrent un peu plus tard, avec de faibles productions à l’hectare, qui rappellent celles de 1975. Ces faibles volumes sont dus à 20 jours sans pluie, avec un vent du nord et du soleil juste avant les vendanges (récolte). Les raisins sont plus petits et le vin a ainsi plus d’intensité et de concentration d’arômes.

Cette année, les quantités de Beaujolais Nouveau disponibles sont donc réduites au niveau mondial. Heureusement pour nous, Alcool NB a commandé son Beaujolais Nouveau il y a plusieurs mois. Ainsi, nous pourrons tous et toutes apprécier le vin nouveau exceptionnel de cette année.

Si vous pouvez mettre la main sur une bouteille – ou une caisse, pourquoi pas – de Beaujolais Nouveau 2008, vous goûterez un vin somptueux, de petits fruits rouges (framboises et fraises), avec des notes de bleuets et d’épices. Le côté « banane » habituel est absent cette année. Et grâce aux petites récoltes et au temps sec, le 2008 est plus puissant et concentré que le 2007.

L’arrivée du Beaujolais Nouveau signale le retour du temps, en novembre où l’on boit notre « nouveau » sans prétention, comme à Lyon (en France) dans des gobelets qu’on vide assez vite! C’est aussi le temps où l’on verra à nouveau les vrais amateurs être à l’ouverture des magasins pour y acheter les premières bouteilles du nouveau millésime.

Source : www.jminforme.ca

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens