Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 09:20

Le monde de la viticulture est en colère. Dans toute la France, des viticulteurs soutenus par leurs élus ont affiché sur les panneaux des villes un écriteau portant l'indication censure. A Banyuls, les représentants des syndicats du cru se sont mobilsiés pour lancer un cri d'alarme. Soutenus par les élus de la municipalité de Banyuls, ils se sont réunis à l'entrée du village pour manifester leur mécontentement face aux multiples interdiction et censures auxquelles ils sont confrontés. Selon eux, toutes interdictions contribuent à affaiblir une économie déjà en crise. Les viticulteurs craignent que le plan de lutte contre l'alcoolisme ne les désigne comme bouc émissaire du problème de la consommation d'alcool dans notre société et ne soit en fin de compte qu'une manière, pour les politiques, de se donner bonne conscience, car il n'est pas dit que les actions mises en place apporte une réponse adaptée. Les représentants des syndicats du Cru refusent que le filière vitivinicole soit diabolisée : "Nous sommes attaqués de tous côtés :
 Sur la restriction des lieux de vente : bientôt, on ne pourra plus acheter de vin dès lors que l'on sera motorisé pour éccéder au lieu de vente (cela va être le cas pour les stations services. Demain les grandes surfaces ?)
 Sur la vente au forfait et l'offre à titre gratuitr, cette dernière étant menacée d'un interdit global. Ainsi, dans les salons ou foire au vin, le principe de la dégustation, pourtant un droit pour les acheteurs, est menacé.
Sur le droit à l'information : les médias et les créateurs sont dans l'insécurité juridique lorsqu'ils parlent de vin. En effet, toute évocation du sujet peut être qualifiée de publicité.
 Sur la fiscalité : on nous impose des charges supplémentaires au plus moment !
  On est loin de l'époque où l'Abbé Rous oeuvrait pour la reconnaissance du vin de Banyuls comme vin médicinal !


Source : Le Petit Journal.

Cordialement le Blad.

Partager cet article

Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens