Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

19 novembre 2008 3 19 /11 /novembre /2008 08:47

La vie politique ressemble à s'y méprendre à un jeu de société connu et pour Chrisitan Bourquin elle s'apparente au Monoply "donner 200 euros et passez par la case prison". Voilà en suspens ce qu'avait décidé la cour d'appel d'Aic=x-en-Provence à l'encontre du président du Conseil Général le 12 décembre 2007 lors d'une précédente audience. Aujourd'hui la justice hausse le ton et c'est un coup de massue  frappe Chrisitan Bourquin lors de sa condamantion à 6 mois de prison avec sursis et 10 000 euros d'amandes. Ce dernier ne laisse échapper aucun mot de sa condamantion, silaence complet, aucune explication... Dommage ! Ce n'est pourtant pas tous les jours qu'un président de conseil général, premier vice-présidnet d'une région, ancien député passe au tribunal correctionnel. Une condamnation plus sévère que la première avec les réquisitions du procureur suivantes qui réclame 6 mois de prison avec sursis et 10 000 euros d'amende à l'encontre du présidnet du Conseil Général,  quant à Elie Puigmal, maire de St.Estève, et secrataire du PS à l'époque, l'avocat général se montre plus clément réclamant une amende minorée assortie d'un sursis, car d'après le magistrat "Il a agi en politique responsable et moderne". Lors des cantonales de 2001, un chèque de 55 000 francs (8 384 euros) avait été versé à la fédération du parti socialiste, mais mis à la disposition du candidat Bourquin, un chèque qui n'apparaissait pas dans les comptes de campagne du dernier, mais dont la somme avait bien été utilisée par le président du conseil général qui a déclaré que ces 8384 euros était un don  au PS et concernait une avance sur cotisation des futures élus. Bizarre ! Il y a un an  le tribunal d'Aix-en-Provence avait condamné Chrisitian Bourquin pour "minoration de comptes de campagne et complicité de faux" son ami et secrétaire de section, Elie Puigmal, comparaissait pour "faux" pour avoir fourni une attestion reconnaissant avoir reçu le chèque pour le compte du PS alors que celui-ci rejoignait la cagnotte électorale de Chrisitian Bourquin. Jacqueline Amiel-Donat et Claude Cansouline étaient eux poursuivi pour "complicité de faux". Le jugement avait été rendu le 12 décembre 2007 et condamnait Christian Bourquin à 3 mois à 3 mois de prison avec sursis et 200 euros d'amande, Elie Puigmal était condamné à une amande de 2 000 euros, Claude Cansouline et Jacqueline Amile-Donat étaient eux relaxés. Aujourd'hui, près de 8 ans après  le premier jugement, le même tribunal d'Aic-en-Provence s'est montré moins clément pour Christian Bourquin réclamant 6 mois de prison avec sursis et 10 000 d'amande et plus clément à l'encontre d'Elie Puigmal réclamant une simple ammande avec sursi de 2 000 euros démandés lors du premier jugement. Des peines requises qui ne plaisent pas, bien entendu à la défense, qui par la voix de maître Nicoleau, avocat de M.Bourquin, s'insurge d'une telle décisison "Je cherche où sont les victimes, il n'y a pas un euro de préjudice, quelle malhonnêteté ! Tout ça pour 7 ans de procédure, 7 perquisitions du conseil  général et 60 personnes auditionnées, la justice a été instrumentalisé au profit d'un règlement de compte politique". L'affaire du chèque du PS, après près de 8 ans de procédure, de suspicions et de débats n'est toujours pas enterré, la décision a été mise en délibérée au 7 janvier 2009, Christian Bourquin et Elie Puigman sauront  en début d'année à quelle sauce ils seront mangé. Des agissements illégaux et une condamnation qui sont un coup dur pour la gauche. Toute cette histoire pourrait lui valoir une éligibilité. Le département est dns la tourmente avec : l'affaire des chaussettes et le fameux chèque du PS. Tous ces dirigeants arriveront-ils à se sortir de toutes ces affaires et enfin construire pour les citoyens ? L'avenir nous le dira ! ....

 

 

Source : Le Petit Journal.

Cordialement le Blad.

Partager cet article

Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens