Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 05:25

Yves FALMET est pour moi l’un des tous meilleurs rapports qualité-prix de tout le Languedoc avec son «Ivresse des Cîmes». La quarantaine harmonieuse, il élabore des vins tant fruités que profonds, avec un sens aigu de la personnalité de chacun.

Yves FALMET garde toujours un côté « farouche » qui est l’expression d’une timidité que souvent les artistes possèdent malgré eux.

Les parents d’Yves, originaires de l’Aude, étaient polyculteurs. La terre l’a donc toujours titillé quelque peu. Des études scientifiques à Montpellier, une maîtrise de biochimie en poche, des jobs d’été pour vendre du vin, des postes à l’étranger (USA, Australie, etc…) et un postulat à l’école d’oenologie réussi paufineront ce profil rare. Curieux, pragmatique, bosseur, Yves a un côté sauvage qui séduit, comme un homme lié à sa terre. En fait, quand on le connaît mieux, cet aspect de sa personnalité n’est ni plus ni moins qu’une timidité que les artistes ont souvent.

 

Le domaine fait aujourd’hui 20 hectares, quasiment d’un seul tenant. L’ensemble a été créé de toutes pièces. L’exception au domaine est la vigne blanche qui culmine à 500 mètres d’altitude. Les débuts d’Yves furent compliqués. Les vignes étaient tellement pénibles à travailler que les collègues locaux n’en voulaient pas. Après une abnégation rare, Yves est enfin au panthéon des grands de Saint-Chinian. Humble, ce n’est pas le genre à rechercher les spotlights. C’est donc discrètement qu’il élabore ses délicieux nectars.

Paysage typique de Saint-Chinian et de sa région. Vallonné et tourmenté, le terroir est aussi une myriade de natures de sol.

Les vins sont vinifiés sur le fruit, bien que la provenance et le travail de haut vol d’Yves assurent à ses vins une chair, une concentration et des tanins permettant une garde honorable. Je suis moins convaincu par la cuvée haut de gamme vinifié longtemps sur fûts, qui perd de sa fraîcheur, sa spontanéité et son hédonisme. Les vins de cépage sont très vite épuisés car les amateurs avertis se ruent sur les carignans et cinsaults.

Je vous invite à rencontrer Yves qui se fera un plaisir de partager avec vous ce moment de communion que seule la dégustation peut donner.

Domaine des Terres Falmet
Yves FALMET

10 boulevard de la République
F-34370 CREISSAN

tél. 00 33 (0)4 67 93 83 70
site internet : CLIQUEZ ICI

DEGUSTATION

Elle a eu lieu en de nombreuses reprises in situ. Merci Yves pour ces bons moments.

VDP d’Oc Viognier 2008 – PNC
Nez très délicat, floral, subtil, peu définissable à ce stade. Bouche discrète, fine, dotée cependant d’une petite trame acide pas trop marquée, mais qui vient exciter les papilles. Ce point manque souvent aux VDP en viognier. Finale sur la délicatesse.

VDP d’Oc Cinsault rouge 2008 – 4 €
Vous avez bien lu le prix. Couleur rouge franche, nez de prunes rouges, de cerise sauvage, avec des notes évoquant l’orange. Bouche souple et fruitée, fraise en milieu de bouche. Fraîcheur, élégance. Finale fruitée sur note acidulée.

Un cinsault avec de la couleur et de la chair ? Et en plus bien rouge ? Ca existe pour de vrai ? Eh ben oui mon bon Monsieur, chez Yves FALMET.

VDP d’Oc Carignan 2008 – 5 €
robe rouge franche, limpide. Nez discret, sur le cépage : fruit rouge, cacao. Bouche souple, fruitée, tanin docile, épices douces. Finale convenable mais rétro impressionnante.

Saint-Chinian «Ivresse des Cîmes» 2006 – 6.40 €
Assemblage de mourvèdre, syrah et grenache. Le nez est superbe, épices, terre, minéral, somptueux, grand. Bouche superbe, veloutée, corsée, très belle vinosité : fruits noirs, épine noire de buisson, garrigue. Longueur et rétro impeccables. Rapport qualité-prix imbattable.

Ce vin représente pour moi LE meilleur rapport qualité-prix de tout le Languedoc. Certes, c’est mon goût. Mais récemment, une dégustation à l’aveugle d’une douzaine de crus de Saint-Chinian le fait sortir juste derrière « Grand Vin » de Madura, qui vaut le double de son prix !

Saint-Chinian «vieilles vignes» 2004 – 10 €
Nez très mûr, raisin sec, figue. Bouche dans l’esprit, très mûr. Finale intéressante. Bien fait, mais pas mon style. L’élevage a duré entre 3 et 4 ans en barriques.

 

Source : Patrick Maclart, http://bourgogne-wineblog.com/portrait-de-vignerons/dans-le-languedoc-a-saint-chinian-yves-falmet-au-domaine-des-terres-falmet-imbattable/

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens