Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 19:31

Le Syndicat des Producteurs de Vins de Pays d'Oc lance à partir de vendredi dans la presse nationale et régionale une "alerte" aux consommateurs concernant la "concurrence déloyale" des vins espagnols.

"Alerte consommateur ! Concurrence déloyale sur la viticulture française !", s'exclament dans cette campagne les producteurs de l'Indication Géographique Protégée (IGP) Pays d'Oc, dont le siège est situé à Lattes (Hérault), près de Montpellier.

"Vous êtes aujourd'hui trompés par une présentation et un étiquetage qui peuvent être confusants", écrivent dans ce texte transmis à l'AFP et signé "les 20.000 vignerons du vin Pays d'Oc IGP en Occitanie".
"En effet", poursuivent-ils, "sont commercialisés sous des marques à consonance française des vins d'origine européenne et plus particulièrement d'Espagne." "Ces vins matières premières sont fournis à bas prix aux enseignes et par la suite vendus dans les rayons au même prix que nos vins français sans en présenter les mêmes garanties", assurent-il.

"L'exaspération gagne tous les jours un peu plus notre vignoble devant l'immobilisme de l'Etat malgré les fraudes caractérisées et dénoncées depuis plusieurs mois", soulignent-ils encore en appelant à la "vigilance" et à la "solidarité" des consommateurs "pour faire stopper ces pratiques déloyales".

Les consommateurs sont notamment invités à témoigner ou faire part des "anomalies" constatées dans les rayons des distributeurs par message électronique à l'adresse alerteconso@vinspaysdoc.fr.
"Nous avons décidé d'agir en vous interpellant directement, nous avons besoin de vous pour être entendus", concluent les producteurs de vin de Pays d'Oc.

Dans une note distincte transmise à l'AFP, le syndicat explique avoir constitué "un faisceau large de preuves et d'indices constitutifs d'un détournement de notoriété et de confusion dans l'étiquetage et la présentation à la vente, sur lesquels il s'appuie pour organiser la défense des vignerons et des consommateurs , sans déborder sur les prérogatives de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) dont les enquêtes sont engagées depuis plusieurs semaines".
Les viticulteurs de l'Aude, du Gard et de l'Hérault dénoncent depuis des mois la commercialisation, sous des noms et des codes marketing français, de vin espagnol parfois placé par la grande distribution dans les rayons de produits locaux.

De multiples protestations ont eu lieu ces derniers mois. La colère du monde viticole s'est notamment manifestée par une recrudescence des actions clandestines signées "Cav" (Comité d'action viticole), groupuscule radical de la viticulture languedocienne, contre des supermarchés ou des locaux de négociants.

Avec AFP et Le Figaro.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens