Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 07:13






Le 16 Mars 2017 Michel Py a mis en ligne sur le site de la Mairie de Leucate une « pétition » en faveur d’un « projet de "centre commercial avec station à essence" à Port Leucate » (Voir notre article du 23 Mars 2017)

 
Rien que ce titre est mensonger, comme on le verra plus loin !
 
Curieuse idée pour un Maire de lancer une pétition ! A quelle autorité compte-t-il la présenter, au cas où elle aurait du succès ? A la municipalité, donc à lui-même ? Croit-il qu’un Tribunal va changer d’avis sur l’application de la loi sous l’influence d’une pétition ? Un référendum d’initiative populaire aurait pu avoir un sens, mais une pétition ????
 
Cette « pétition » ne recevant apparemment qu’un très faible soutien (ses colistiers mis à part) Michel Py a fait mettre en place le 24 Mars 2017 d’immenses pancartes de propagande mensongère à l’entrée et la sortie de Port Leucate (à votre avis, qui paye ces pancartes ?)
 
 

Il a également informé par mail ses élus godillots du Conseil Municipal :
 
 

et fait appel au ban et l’arrière ban des troupes :
 
 
QUELLE EST LA VÉRITÉ ?
 
Il y a plusieurs vérités, qui contredisent les affirmations de Michel Py !
 
La première vérité est que Michel Py a décidé de vendre un terrain communal de Port Leucate pour y implanter un Centre Commercial. Ce terrain était autrefois occupé par la station d’épuration des eaux usées urbaines, vieillotte et insuffisante. Quand cette installation a été remplacée par une nouvelle station hors agglomération Michel Py a très logiquement fait implanter sur ce site la déchetterie. Peu après il a ordonné sa destruction et la création d’une nouvelle déchetterie voisine de la Gendarmerie pour libérer ce terrain en vue de ce projet commercial. Il est depuis en friche.
 
Devinez qui a payé cette double installation de la déchetterie ? Les oppositions municipales n’y sont pour rien puisqu’elles n’étaient alors pas présentes au Conseil Municipal.
 
La seconde vérité est que Michel Py a accordé le 25 Avril 2012 à un groupe mené par Casino France un permis de construire un Centre Commercial comportant un supermarché, une galerie marchande de 5 boutiques et un restaurant.
 
Vous remarquerez que ce projet ne comporte pas de station-service !
 
La troisième vérité est que divers opposants au projet, particuliers et mouvements d’opposition municipale, ont contesté la validité de ce permis. Le Tribunal Administratif de Montpellier l’a annulé le 16 Octobre 2014 car il ne respectait pas le Code de l’Urbanisme.
 
Michel Py a fait preuve de son acharnement habituel et fait appel.
 
La quatrième vérité est que le 21 Avril 2016 la Cour d’Appel Administrative de Marseille a rejeté l’appel introduit le 15 Décembre 2014 par le groupe mené par Casino France.
 
La motivation du jugement est très claire : le projet ne respecte pas le Code de l’Urbanisme. Il est malhonnête de la part de Michel Py de reprocher aux opposants au Conseil Municipal ses propres insuffisances : si ses grands projets immobiliers (Centre Commercial, bétonnage de la Place des Arènes) sont systématiquement rejetés par la justice depuis des années c’est bien parce qu’il s’acharne à ne pas respecter la loi Française ! Les opposants au Conseil ne sont que les porte-voix des administrés mécontents qui appellent la justice au secours faute d’être entendus par leur Maire.
 
Michel Py vous prend pour des imbéciles en essayant de vous faire croire que les 5 opposants du Conseil Municipal ont le moindre pouvoir contre ses 22 godillots qui n’ouvrent jamais la bouche ! Par ailleurs, si ce projet était si important pour la commune, pourquoi n’y a-t-il pas eu en 2012 une enquête d’utilité publique diligentée par la municipalité de l’époque, avec avis positif unanime du Conseil Municipal qui ne comportait alors pas d’opposition ?
 
La cinquième vérité est que tant la pétition que les pancartes sont mensongères : le projet refusé par le Tribunal ne comportait pas de station-service !
 
Son projet de Supermarché étant peu populaire, Michel Py tente de le maquiller en le dissimulant derrière une station-service, absente jusqu’ici du dossier ! Rappelons à ceux qui ont la mémoire courte qu’une station-service existait Avenue de Septimanie et que le Maire de l’époque, Michel Py, l’a laissée fermer il y a quelques années !
 
LEUCATE POUR TOUS qui, depuis son entrée au Conseil Municipal en 2014, n’a jamais fait dans l’opposition systématique s’est opposé à ce projet pour une raison très simple : partout en France la création d’une grande surface commerciale a eu pour conséquence la disparition rapide des petits commerces du centre urbain. C’est connu de tout le monde, apparemment pas de Michel Py ! Pas besoin d’aller loin pour le vérifier : à Leucate Village, la création d’une grande surface en périphérie (Shopi devenu Carrefour Contact) a eu pour résultat direct la disparition des épiceries au Village. Tant pis pour les personnes âgées et autres résidents non motorisés ! Si cette nouvelle grande surface devrait à coup sûr créer quelques emplois elle aurait aussi pour conséquence tout aussi certaine d’en supprimer d’autres dans les petits commerces du centre de Port Leucate, mis rapidement en faillite.
 
LEUCATE POUR TOUS rappelle que, lors de la dernière campagne électorale de 2014, il avait proposé un tout autre projet de développement du centre commercial de Port Leucate, respectueux des commerces préexistants et même les favorisant. Ce projet alternatif fera l’objet d’une prochaine publication sur ce blog.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Blad - dans Débats.
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens