Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 07:07

Le Tour de France privé de vin français : honte à ASO ! L'organisation du Tour de France a choisi comme vin officiel de l'édition 2016 la cuvée chilienne Bicicleta ! Un scandale pour les viticulteurs. Par Alexandre Ferret En France, "le vin c'est sacré", a dit le président du syndicat des vignerons de l'Aude, nous faisons "des vins prestigieux et le Tour fait partie de notre patrimoine culturel et sportif, c'est une vitrine, notre vin doit y figurer" i En France, "le vin c'est sacré", a dit le président du syndicat des vignerons de l'Aude, nous faisons "des vins prestigieux et le Tour fait partie de notre patrimoine culturel et sportif, c'est une vitrine, notre vin doit y figurer" Le sport n'a plus de face. Plus de valeur, plus d'histoire. À l'heure du foot business et de ses places exorbitantes, à l'heure où les supporteurs les plus fervents sont jetés hors des stades à coups de crampons, le Tour de France reste une rareté. Le seul événement sportif d'une telle ampleur qui demeure aussi populaire. L'unique compétition qui rassemble des passionnés de la France entière et qui ne sont pas triés sur le volet, selon l'épaisseur de leur porte-monnaie, la correction de leur langage ou la qualité de leur accoutrement. La Grande Boucle a par ailleurs toujours célébré le patrimoine français. Ses routes, ses villages, son terroir, ses petits producteurs locaux, ses habitants, ceux-là mêmes dont on ne parle jamais en dehors de ces trois semaines dédiées au cyclisme. Alors, comment ne pas avaler de travers l'annonce par Amaury Sport Organisation (ASO) du choix du vin officiel pour la 103e édition de la plus grande course cycliste ? Un vin chilien ! La cuvée Bicicleta, produite par le chilien Cono Sur, a été choisie par l'organisateur pour être mise à l'honneur toute la durée du Tour de France. Tout cela pour une histoire de gros sous. Et peut-être de réglementation. La loi Évin restreint la possibilité pour les viticulteurs de communiquer ou de faire de la publicité. Quant à ASO, le montant du chèque versé par l'entreprise chilienne a eu raison du patriotisme complaisamment mis en avant chaque été. « Un affront au savoir-faire français et à ses viticulteurs » En plein Salon de l'agriculture et face aux difficultés de tous les agriculteurs et viticulteurs du pays, ce choix tombe particulièrement mal. Et montre à quel point le business a pris le pas sur tout le reste. À quel point le Tour de France n'appartient plus à ses fans, à ceux qui le regardent, mais à une poignée de dirigeants tout droit sortis d'école de commerce où la culture sport est aussi peu enseignée que la morale, l'éthique et la droiture. Le groupe FN-RBM à la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées a dénoncé dans un communiqué un « affront au savoir-faire français et à ses viticulteurs ». De leur côté, « face à cette humiliation », les vignerons de l'Aude par la voix de Frédéric Rouanet, président de leur syndicat, menacent de bloquer le Tour 2016 « sur tout le territoire français, à des points stratégiques ». Ils appellent les « autres régions productrices de vin à rejoindre » le mouvement. « Le vin officiel du Tour de France doit être français, choisir au contraire un vin chilien est une situation intolérable », s'est insurgée l'organisation dans un communiqué. Et dire que, chaque année, le Tour prétend exalter le patrimoine, le terroir, et la culture française...

Partager cet article

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens