Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 17:15

Boostés par un accord de libre-échange entre Santiago et Tokyo, les vins chiliens bénéficient d'un important avantage comparatif, notamment sur le marché très concurrentiel des vins d'entrée de gamme.

Année 2015, mauvais cru historique pour les ventes de vin français au Japon. Pour la première fois de son histoire, l'Archipel lui a préféré le vin chilien. En dix ans, le Chili a grimpé du cinquième au premier rang parmi les importations de vin: les ventes de crus chiliens ont été multipliées par plus de six quand les importations françaises ont reculé de 6,5 %! Le phénomène est circonscrit au pays du Soleil-Levant puisque en 2015, les crus français ont progressé de 24 % en Chine, à Hongkong, Singapour et Taïwan.

Et il s'explique en grande partie par l'accord de libre-échange signé par Tokyo et Santiago en 2007. La baisse des droits de douane offre un avantage comparatif à la production chilienne par rapport à celle venue de France, en particulier sur les vins d'entrée de gamme (80 % du marché nippon). Les producteurs français rongent leur frein, otages des négociations de l'accord de libre-échange entre Bruxelles et Tokyo, en carafe depuis des années. «Les Chiliens sont très agressifs. Ils importent beaucoup de vin en vrac et le font réembouteiller ici», raconte un importateur français. «Nous ne pouvons pas nous battre sur le prix. Nous nous concentrons donc sur la qualité et le storytelling», explique-t-il. Les vins à 500 yens (3 euros) en vente dans les petites épiceries du pays sont presque tous chiliens. Aujourd'hui, un vin français coûte en moyenne 1029 yens au Japon, contre 602 yens pour un chilien. Imbattable. Seuls les grands crus français demeurent hors d'atteinte des attaques chiliennes. «Sur ce front, les Français sont irrattrapables», estime Ernie Singer, président de l'importateur Millesimes.

<a href="http://ww691.smartadserver.com/ac?jump=1&nwid=691&siteid=42296&pageid=287574&fmtid=19566&visit=m&tmstp=[timestamp]&out=nonrich" target="_blank"> <img src="http://ww691.smartadserver.com/ac?out=nonrich&nwid=691&siteid=42296&pageid=287574&fmtid=19566&visit=m&tmstp=[timestamp]" border="0" alt="" /> </a>

Régis Arnaud

Partager cet article

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens