Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 17:35

Non, la Suisse ce n’est pas uniquement des montres, des banques et du chocolat. La Suisse c’est aussi le vin ! Il est vrai que le vin Suisse n’est pas très présent en France et ce pour une raison évidente: les Suisses en consomment la quasi totalité. Seulement 1% de la production est exportée. Mais nos amis suisses adorent le vin et pour assouvir la demande, 60% de la consommation est importée.

La Carte des Terroirs

Je commence par découvrir l’école de Changins à Nyon où j’apprends qu’il existe 5 grandes régions viticoles. La région de Genève plantée majoritairement en Gamay est constituée par de grandes surfaces de 4,7ha en moyenne. Dans le Canton de Vaud aux terroirs morcelés, le Chasselas est roi. André Bélard, œnologue, m’expose le micro-climat unique qui règne dans le célèbre vignoble du Lavaux par le “phénomène des 3 soleils” : celui qui se réverbère sur les murs, le rayonnement renvoyé par le lac, et son rayonnement direct. Ces trois rayonnements favorisent une bonne maturité du raisin, tout un programme ! En remontant la vallée du Rhône (eh oui !), me voilà dans le Valais qui constitue la plus grande surface viticole en Suisse, au climat sec et ensoleillé : 120 000 parcelles plantées en Pinot noir, Gamay, Chasselas (appelé Fendant dans ce Canton) et en Petite Arvine. Il y a aussi la Région des 3 lacs, là où s’expriment au mieux le Pinot Noir et le Chasselas ainsi que le Tessin, une région plus humide à la frontière italienne plantée en Merlot.

Mes conseils

Marie Linder, fine dégustatrice, m’explique que l’on retrouve une grande quantité de cépages internationaux d’origine française tels que la Syrah, le Merlot, le Pinot Noir ou encore le Chardonnay. Je pense personnellement qu’ils ne sont pas les plus intéressants mais bel et bien, de part leur réputation, les plus vendeurs. Intéressez-vous de préférence aux cépages locaux, ceux qui mettent le mieux en valeur les terroirs de ce beau pays et qui font la fierté des vignerons. Goûtez par exemple la Petite Arvine, le Cornalin, l’Humagne Blanche, l’Humagne Rouge ou encore le Garanoir. Certes, les vins suisses sont chers mais la qualité est de plus en plus au rendez-vous, l’image du Chasselas gras et mou périclite au profit de la fraîcheur et de la minéralité de la Petite Arvine. Et c’est une bonne chose…

Une bonne raclette dans le ventre, en route pour l’Italie et la Vallée d’Aoste !

Mes coups de coeur

Caves du Paradis – Sierre
Humagne Blanche 2014
Garanoir 2013

Philippe Varone – Sion
Petite Arvine 2014
Humagne Blanche 2014

Louis Bovard – Cully
Epesses 2014

Benjamin Gras (Les Grappes)

Source :

Partager cet article

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens