Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

15 novembre 2015 7 15 /11 /novembre /2015 06:32

Nous sommes en guerre. Pas seulement depuis cette nuit du 13 novembre mais depuis bien plus longtemps. Il faudra faire un jour la genèse de cette guerre. Ce n’est pas encore le moment. C’est le moment de prendre conscience de cet état de guerre. Si l’on veut gagner une guerre, il faut d’abord savoir contre qui il faut se battre. Il est donc indispensable de nommer l’ennemi.

Cet ennemi est à l’extérieur mais il est aussi à l’intérieur. Une erreur serait de refuser de nommer cet ennemi intérieur au prétexte de préserver une paix civile qui existe de moins en moins, précisément parce qu’on refuse de le nommer. La vindicte populaire cherchera un bouc émissaire, le défunt René Girard nous l’a montré. Et ce bouc émissaire risque bien d’être le musulman, le musulman indifférencié, tous les musulmans. Ce qui serait une deuxième erreur.

Lire aussi : Attaques terroristes en série à Paris

Faire de tous les musulmans français des ennemis de la France serait les précipiter dans les bras de notre véritable ennemi. Ce serait faire son jeu, lui qui veut convaincre tout musulman qu’il est le seul islam véritable ; lui qui veut que tout musulman mène le jihad sur notre territoire pour l’annexer à son califat. L’ennemi qui nous combat et que nous devons combattre, c’est le wahhabisme. Ce courant est une hérésie de l’islam, ennemie déclarée non seulement des juifs, des chrétiens et de tous les non-musulmans, mais aussi des musulmans d’autres confessions, notamment le chiisme. C’est l’idéologie des islamistes, que ce soit l’État islamique, Al Quaida, Boko Haram ou d’autres.

Il y a des imams wahhabites en France. Il faut les expulser. Il y a des mosquées wahhabites. Il faut les fermer. Mais le wahhabisme a aussi des foyers à l’étranger. Notamment l’Arabie saoudite dont c’est la religion officielle et exclusive, d’où est issu son fondateur, Mohammed ben Adbelwahhab. Mais aussi le Qatar. On ne peut prétendre lutter contre l’ennemi wahhabite en continuant à entretenir des relations politiques et commerciales avec ces pays. Il faut donc rompre les relations diplomatiques et commerciales avec eux. Il faut confisquer leurs avoirs en France, et on sait qu’il y en a beaucoup. Certes ces pays sont riches ; ils possèdent d’importantes ressources pétrolières et gazières ; ils ont de nombreux investissements en France. Mais le commerce passerait-il avant la défense de notre pays ?

“Nous savons qui sont ces terroristes” a dit le Président de la République dans son intervention faite immédiatement après les attentats de Paris. Mais il s’est gardé de les nommer. Pourtant, désigner l’ennemi est le privilège, selon Carl Schmitt, de l’État. Avons-nous encore un État ? L’épreuve que nous traversons nous le dira.

Pierre Van Ommeslaeghe

Partager cet article

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens