Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 16:59

Le premier magistrat de la commune de Leucate, à la suite de l'Association des Maires de France, ne manque pas une occasion d’insister sur les difficultés qu'implique la baisse des dotations de L’État aux communes au cours des années à venir. Il parle d’une perte de 1 million d’Euros sur 3 ans ; c’est beaucoup mais cela ne représente quand même que 300 000 Euros par an sur un budget global annuel d’environ 20 millions d’Euros (soit 1,5% de baisse) !

La situation financière de la commune de Leucate au regard de ces baisses de dotation n'est pas plus enviable que celle de n’importe quelle commune surendettée. L’image de Marvejols (12,8 millions d’Euros de dettes pour 5000 habitants) et du drame municipal qui s'y est noué récemment, devrait nous faire tous réfléchir. L’endettement de Leucate dépasse les 20 millions d’Euros.

Lors d'une récente interview radiophonique (RCF Radio du 23 septembre 2015), Michel PY a établi un parallèle entre l'échelon communal et l'échelon familial en tant que noyaux de base de la société française. Toucher à la Commune c'est aussi grave que toucher à la famille, semble dire notre édile.

Notre société érige en principe la structure familiale et la gestion du patrimoine et des biens familiaux « en bon père de famille ». Ce n'est pas le seul aphorisme du genre ; mais que cela signifie-t-il ? Principalement, une gestion « en bon père de famille » signifie que celui-ci ne dépense pas tout l'argent du foyer, fait des économies, fait fructifier le patrimoine, et évite de contracter des dettes...surtout sur le dos de ses enfants !

Ce parallèle entre les grands principes d’une gestion des biens familiaux « en bon père de famille » et la gestion d'un budget communal est d’ailleurs rappelé dans le Code Général des Communautés Territoriales.

Qu'observons-nous à Leucate ?

Michel PY, en tant que gestionnaire de la commune depuis 20 ans, semble ignorer totalement les grands principes de la gestion « en bon père de famille » qu’il préconise à grand bruit en tant que donneur de leçons :

- des dépenses supérieures aux recettes,

- un recours systématique à l'endettement pour équilibrer le budget (0,8 millions d’Euros empruntés le 31/12/2014 pour boucler l’année !),

- un endettement à moyen et long terme (dont la durée est très supérieure à la durée de plusieurs mandats de maire) supérieur à 100 % du budget,

- le recours à des artifices financiers (PPP de 15 millions d’Euros sur 15 ans pour l’éclairage public, SEMOP pour l’aménagement et la gestion du Port) pour camoufler de nouveaux endettements lorsque les banques refusent de nouveaux emprunts

- l’augmentation de la charge liée aux rémunérations des fonctionnaires territoriaux ou aux contractuels,

- un train de vie municipal extravagant, selon l’exemple des dépenses liées aux frais de déplacements des élus excessives (voir la série d'articles sur LA SAGA DES ÉLUS) etc... etc…

A l’apparence de l'évolution de son patrimoine personnel nous pouvons supposer qu'il se comporte chez lui en « bon père de famille ». Qu'il se comporte donc de la même façon pour ce qui est du budget communal ! On peut douter de sa bonne volonté à ce sujet car les seules solutions qu’il a préconisées lors de cette interview radiophonique reposaient sur ce qui fait bondir l’électeur

- la réduction des possibilités d'investissements pour l'aménagement de la commune,

- la réduction des subventions aux associations

- la réduction de l’animation culturelle et/ou sportive,

- l’augmentation des ressources (les impôts et taxes locales ?), sans envisager le moins du monde la réduction du train de vie municipal ou des indemnités des élus!

Monsieur le Maire, soyez sérieux et comportez-vous comme les habitants de Leucate l'attendent.

Plus de transparence, plus de cohérence, plus de respect des deniers publics, plus de réalisme par rapport au montant de la dette et de son poids dans le budget pour les années futures.

Prenez les choses avec sérieux sans opposer la baisse des dotations et l'augmentation des impôts. Vous savez bien qu'il existe un autre chemin : celui de la rigueur budgétaire et de la baisse des frais de fonctionnement de la commune.

Les constats que nous faisons nous incitent à penser que les décisions du maire ne permettent pas de faire diminuer de façon sensible le surendettement accumulé depuis 20 ans qu’il est au pouvoir. Sans un ensemble de décisions volontaristes, nous traînerons cette dette à travers les années futures, amplifiant ainsi les conséquences des baisses de dotations de L’État.

Une gestion non rigoureuse signifie un déséquilibre financier durable.

Même si l'on peut regretter les décisions prises par le gouvernement, force est de constater que les plus touchées seront les communes les moins bien administrées. C'est, n'en doutons pas, la démonstration qu'ont voulu faire les inspecteurs des finances, conseillers techniques de l'exécutif.

Malheureusement, notre commune fait partie des mauvais élèves.

Source : http://leucatepourtous.blogspot.fr/

Partager cet article

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens