Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

27 octobre 2014 1 27 /10 /octobre /2014 05:56

Voilà deux semaines, Éric Zemmour faisait son grand retour dans l'émission dont il a été le sniper durant de longues années, pour présenter son livre, Le Suicide français. Ce samedi, c'est Audrey Pulvar qui a retrouvé le plateau d'On n'est pas couché. Elle était également là pour défendre son nouvel ouvrage, Libres comme elles, qui croque le destin de 21 femmes ayant révolutionné leur époque.

À cette occasion, la journaliste a répondu à ses successeurs, Léa Salamé et Aymeric Caron, mais également aux taquineries deLaurent Ruquier. C'est d'abord son histoire d'amour avec l'ex-ministre de l'Économie, Arnaud Montebourg, qui a intéressé les chroniqueurs. "Vous étiez quand même d'accord politiquement avec Arnaud Montebourg, il faut être honnête...", la tance Aymeric Caron. "Je suis journaliste et j'interroge les gens de gauche et de droite de la même façon", rétorque Audrey Pulvar.

"Il me dit : Je vais arrêter la politique"

"Je me demande si on peut s'afficher dans une sensibilité, et être journaliste", rebondit Léa Salamé. Mais pour celle qui est désormais chroniqueuse sur Direct 8, "je ne me suis pas affichée dans une sensibilité, je me suis affichée dans une histoire d'amour avec quelqu'un qui était un homme politique". "Il ne faut pas être amoureuse quand on veut être une femme libre ?" l'interroge ensuite Laurent Ruquier, clin d'oeil au titre du livre de la journaliste. "Bien sûr qu'on peut être amoureuse, mais il ne faut pas avoir peur d'être déçue...", répond-elle, énigmatique.

"Quand je rencontre Arnaud Montebourg en novembre 2009, il me dit : Je vais arrêter la politique. Et là, la gourde que je suis le croit...", poursuit-elle sur ce chapitre.

Première dame ? "Un cauchemar"

Audrey Pulvar, Première dame ? "Ça aurait été pour moi un cauchemar. Je n'aurais pas du tout été une première dame, j'aurais été quelqu'un qui dit : Vous avez élu un homme, il est à l'Élysée. Moi, je continue, je fais mon travail, j'habite ailleurs, je fais autre chose et oubliez-moi."

"C'est ce qu'a voulu faire Valérie Trierweiler", estime Laurent Ruquier. "En ayant un bureau à l'Élysée ?" rétorque Audrey Pulvar. Et de poursuivre : "En étant de tous les voyages officiels, en étant sur les photos ? On ne peut pas être sur la photo et commenter la photo en même temps, ce n'est pas possible."

"Je ne suis pas tombée amoureuse d'Arnaud Montebourg en 2009 en me disant qu'il allait être président de la République en 2012", tacle-t-elle encore. "Il ne vous a pas échappé que je suis une femme libre, une féministe, et que si je voulais exercer le pouvoir, je penserais d'abord à la façon de l'exercer par moi-même, et non par le truchement d'un homme", conclut Audrey Pulvar.

Source : lepoint.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens