Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

2 septembre 2014 2 02 /09 /septembre /2014 12:09

Depuis 48 heures, Najat Vallaud-Belkacem, nouvelle ministre de l'Education nationale, martèle un même message : les rythmes scolaires s'appliqueront dès mardi, jour de la rentrée des classes, et aucune école ne sera fermée mercredi. "Les maires qui seraient tentés de verrouiller l'accès à une école seront en illégalité totale", a-t-elle ainsi déclaré lundi sur France Inter puis lors d'une conférence de presse, sans préciser quelle était la nature des sanctions encourues.

Dans sa ligne de mire, la ministre a choisi de cibler Marseille, dont la mairie UMP de Jean-Claude Gaudin est en pointe dans la fronde contre les rythmes scolaires. "Marseille a pris indéniablement beaucoup de retard, c'est de la responsabilité des élus locaux", a souligné sur France Inter Najat Vallaud-Belkacem qui a ajouté : "Un projet éducatif et territorial a été construit, donc la mairie avait pris des engagements, des responsabilités qu'elle n'a pas tenus." Et d'écarter la critique faite à l'Etat de ne pas prendre ses responsabilités : "Selon la loi, toutes les communes devront appliquer les cinq matinées et le périscolaire doit être organisé par les élus locaux."

Gaudin également recadré par l'académie d'Aix-Marseille

En première ligne des édiles visés, Jean-Claude Gaudin a exhorté lundi matin, sur France Bleu Provence, à ne pas renvoyer "la responsabilité sur les maires de France". Fustigeant, comme il le fait depuis deux ans, "une décision gouvernementale imposée", le maire de Marseille a rappelé que la réforme serait appliquée progressivement dans les 445 écoles maternelles et élémentaires publiques de la ville, au fur et à mesure du recrutement des personnels d'encadrement. Dans un premier temps, les élèves marseillais seront donc libérés après la matinée de cours, le vendredi.

"Pendant quelques semaines il est clair que nous ne pourrons pas offrir des activités à l'ensemble des 74.000 enfants qui sont dans nos écoles, on le fera au fur et à mesure à partir sans doute de la Toussaint et même avant avec les mairies de secteurs", a précisé Jean-Claude Gaudin, plus tard dans la journée sur France info.

Le recteur de l'académie d'Aix-Marseille, Ali Saïb, interrogé lors d'une conférence de presse sur le retard pris dans l'organisation de ces activités n'a pas épargné la ville de Marseille : "Nous savions dès 2012 que les nouveaux rythmes scolaires allaient se mettre en place à la rentrée 2013 ou 2014 (…) Nous dire aujourd'hui à la veille de la rentrée que le temps n'a pas été à la hauteur de l'ingénierie, j'ai du mal à l'entendre…"

Source : G.V. (avec agences) - leJDD.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens