Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 11:26

Une accusation violente qui pourrait causer du tort à Jean-Christophe Cambadélis. Selon Laurent Mauduit, cofondateur de Mediapart, le premier secrétaire du Parti socialiste aurait usurpé son doctorat en sociologie. Dans son ouvrage À tous ceux qui ne se résignent pas à la débâcle qui vient, dont Mediapart publie un extrait (article payant), le journaliste revient notamment sur les conditions d'obtention de ce diplôme.

Selon lui, Jean-Christophe Cambadélis aurait réussi à se faire inscrire en doctorat alors qu'il ne disposait pas du moindre diplôme universitaire lui permettant d'accéder à ce niveau. "Une chose l’ennuie : si d’aventure il passe un jour prochain au Parti socialiste, il n’a pas la moindre légitimité intellectuelle. Il est sans diplôme (...) Il a alors un projet insensé : celui d’usurper un doctorat. Son idée n’est pas de fabriquer un faux diplôme (...) Non ! Son idée, c’est d’obtenir son doctorat, et de soutenir sa thèse devant un jury régulièrement réuni", écrit Laurent Mauduit.

Un proche comme directeur de thèse

Si de nombreux médias soutiennent que Jean-Christophe Cambadélis a écrit et soutenu sa thèse en 1987 sur le thème des "mouvements sociaux sous la Ve République", le journaliste, preuve à l'appui, affirme qu'il n'en est rien. Jean-Christophe Cambadélis aurait passé son doctorat en 1985. Son sujet serait, lui, "Bonapartisme et néocorporatisme sous la Ve République".

Pour ce faire, le député de Paris aurait fait appel à Pierre Fougeyrollas, membre de l'OCI, une organisation qu'il fréquente lui aussi. C'est lui qui sera son directeur de thèse à l'université Pairs-VII-Jussieu. Selon Laurent Mauduit, Jean-Christophe Cambadélis disposait d'un faux diplôme universitaire. Mais l'auteur ignore si l'élu s'en est servi pour être inscrit à la faculté, trompant ainsi Pierre Fougeyrollas, ou si son directeur de thèse, aujourd'hui décédé, s'est porté garant de lui en toute connaissance de cause.

Source :

Partager cet article

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens