Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Polit-Buro.
  • Polit-Buro.
  • : Photos et commentaires des réunions du P.B. Lutte contre le complot des tristes et la morosité ambiante. Objectif: soutien de la viticulture française et des spiritueux.
  • Contact

Texte Libre

Recherche

21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 08:52

Le nouveau maire, soutenu par le FN, avait déjà instauré un couvre-feu pour les mineurs de moins de 13 ans.

La mairie de Béziers (Hérault), dirigée par Robert Ménard, a annoncé mardi avoir décidé d’interdire d’étendre le linge aux balcons, fenêtres et façades des immeubles visibles des voies publiques, sauf entre 22 heures et 6 heures. «Les immeubles participent pleinement à la perception et à la qualité environnementale du domaine public, les façades ont un impact important sur l’attractivité économique et touristique de la ville et notamment en matière d’ordre esthétique», justifie l’arrêté municipal.

Le texte prévoit également une interdiction«de battre les tapis par les fenêtres après 10 heures du matin». Selon la mairie, les personnes qui seront prises «en infraction avec les dispositions de l’arrêté seront passibles d’une amende», dont le montant n’a pas été communiqué.

«LIVRÉS À EUX-MÊMES EN PLEINE NUIT»

Fin avril, la mairie de Béziers avait déjà annoncé une première mesure forte, un couvre-feu entre 23 heures et 6 heures pour les mineurs de moins de 13 ans dans l’hyper-centre et dans le quartier populaire de la Devèze. «Par arrêté municipal du 25 avril 2014, j’ai décidé, comme je l’avais annoncé, de prendre des mesures afin de prévenir les risques que les mineurs de moins de 13 ans peuvent encourir en circulant seuls la nuit», avait alors déclaré Robert Ménard, élu en mars avec le soutien du FN.

L’arrêté, qui s’applique «du 15 juin au 15 septembre, durant les week-ends et les périodes de vacances scolaires», précise que les mineurs de 13 ans ne pourront pas circuler «sans être accompagnés d’une personne majeure, de 23 heures à 6 heures dans un certain nombre de secteurs». et qu’en cas d’infraction, «ils seront reconduits à leur domicile ou au commissariat et seront passibles d’une amende». Robert Ménard avait justifié sa décision par le constat «qu’un nombre croissant de jeunes mineurs se trouvaient livrés à eux-mêmes en pleine nuit», se trouvant «ainsi exposés à des atteintes à leur intégrité physique et morale, notamment en cas de rassemblements nocturnes, de rixes ou de disputes, de trafics divers».

Robert Ménard, fondateur de Reporters sans frontières (RSF), a remporté fin mars les municipales à la faveur d’une triangulaire, succédant ainsi à Raymond Couderc (UMP) dans cette cité de 71 000 habitants, la deuxième de l’Hérault, confrontée à un fort taux de chômage.

Partager cet article

Repost 0
Published by Blad
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Liens